Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances

Rendez-vous le dimanche 18 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 12 650 articles y sont stockés !

declin FM EU

Le Déclin inexorable de la franc-maçonnerie aux États-Unis

Par Géplu dans Divers

Jean-Pierre Bacot vient de signer sur son site Critica Masonica un article aussi intéressant qu’inquiétant, qu’il nous a autorisé à reproduire.

___________________________

Un article signé Lance Kennedy dans Freemason InformationMasonic Education and Analysis, daté du 29 novembre 2018 et que les anglicistes pourront retrouver en ligne, ne se demande pas si la franc-maçonnerie décline aux États-Unis, mais annonce tout simplement sa mort prochaine. On notera d’abord la différence avec la maçonnerie française qui, dans sa diversité croissante, progresse d’année en année.

L’auteur, qui se montre très faible quant à l’explicitation du phénomène, ne se demande pas en effet si la maçonnerie, à laquelle il déclare appartenir, se porte mal, puisqu’il titre son article « La Franc-maçonnerie se meurt » (« Freemasonry is dying »). Elle est mourante. La courbe des effectifs qu’il publie est à ce titre des plus éclairantes. Lance Kennedy cite au passage le sort équivalent que subissent d’autres sociétés fraternelles, paramaçonniques celles-ci, comme les Odd Fellows. C’est donc l’ensemble d’un type de sociabilité presque uniquement masculin et croyant qui s’écroule.

On peut risquer très rapidement deux types d’explication : l’individualisme, largement véhiculé par le libéralisme triomphant qui détricote les systèmes basés sur la fraternité et la montée des assurances publiques ou privées rendant inutiles les solidarités. Ceci posé, la masculinité des loges et leur rapport obligatoire à un Grand architecte qui est Dieu, comme l’unicité du modèle proposé, ne correspondent plus au paysage sociologique contemporain. Celui-ci est en effet marqué par une chute des croyances, surtout dans la bourgeoisie « caucasienne », comme ont dit Outre-Atlantique, comme par les avancées du féminisme.

L’ensemble des structures comparables dans les pays anglo-saxons : Canada, Royaume-Uni, Australie, Nouvelle-Zélande subit le même déclin. En France, une obédience au moins, la Grande Loge Nationale Française témoigne de cette orientation, mais dans un tout autre contexte, puisque des contacts existent dans nombre d’espaces culturels avec des maçonnes et des maçons d’une autre orientation, participant d’un pluralisme qui fait la richesse de la franc-maçonnerie française, quelque caricaturale que soit parfois sa dispersion.

Le Déclin inexorable de la franc-maçonnerie aux États-Unis

Il n’est pas besoin d’être agrégé en mathématiques pour voir ce que le prolongement de cette courbe donne pour la décennie à venir. Dans une vingtaine d’années, l’affaire sera pliée. Nous sommes donc dans un monde (voir aussi les analyses sur la mort prochaine du catholicisme français) où s’écroulent dans l’espace occidental des organisations qui ont structuré la société sur des registres divers, ceci dans une indifférence quasi générale, nonobstant quelques textes qu’il nous semble intéressant de relayer pour nos lectrices et lecteurs.

mardi 30 avril 2019 80 commentaires
  • 80
    pierre noel 6 juillet 2019 à 21:14 / Répondre

    Les remarques acides ne servent pas à grand-chose. La franc-maçonnerie est devant un réel problème : elle n’est plus ce qu’elle était en 1920 (ou en 1929 pour les attachés aux Basic Principles !). Son recrutement a changé, ses préoccupations de même. Le fonds rituel peut être identique, son adaptation au monde actuel n’est plus assurée parce que les exigences de celui-ci ont changé ! Cela est vrai aux USA comme en France, comme au RU ou aux antipodes. Il serait vain de nier une question qui nous concerne tous, à plus ou moins long terme.

  • 77
    pierre noel 6 juillet 2019 à 15:35 / Répondre

    Bolton & Henderson insistent sur plusieurs points témoignant du déclin d’une certaine maçonnerie. Un de ces points, c’est la durée d’accès au vénéralat (du moins dans les loges qui choisissent une certaine filière d’accès et non l’élection annuelle, ou plus, qui comporte sa part d’aléa). Si l’âge moyen d’initiation tourne autour de la trentaine (avancée !), le temps (moyen) d’accès au vénéralat qui était de quinze ans environ dans les années 1950 n’aurait cessé de baisser jusqu’à 7 ans (c’est toujours une moyenne !) en 2000 (cette durée est sans doute plus courte aujourd’hui). Cette baisse serait un bon reflet de la chute de « l’audience » d’ensemble, mais aussi du désintérêt (trop) rapide des nouveaux maçons pour cette activité dont le côté ludique autant que prenant leur échappe souvent (par manque d’éveil par les anciens?).
    Je me souviens de la réflexion désabusée d’un ancien Grand Secrétaire, à l’époque bien connu, d’une obédience proche ; « il y a trois époques redoutables où le maçon risque de quitter sa loge : peu après sa maîtrise, peu après son vénéralat et lorsqu’il change de femme/conjoint ».

    • 79
      philippe 6 juillet 2019 à 18:07 / Répondre

      MTCF,
      A ma connaissance (je visite au moins 50 LL par an dans les differents etats US) les VVMM sont installe pour 1 an, je n’ai jamais vu au cours des 15 dernieres annees des durees de veneralat superieures a 1 an et ce quel que soit l’etat

  • 73
    pierre noel 5 juillet 2019 à 19:00 / Répondre

    Sur le site web « Freemasons for Dummies » de Chris Hodapp (l’auteur du livre homonyme) se trouve son dernier article intitulé :
    « How the 1960s Really Killed American Freemasonry’s Future » (Comment les années 1960 ont tué la franc-maçonnerie américaine).
    Hodapp, qui a déjà parlé, plus d’une fois, du problème du déclin rapide (en nombre de membres) de la fm américaine l’attribue essentiellement a un problème éducatif : la disparition d’un moule référentiel commun à l’ensemble des citoyens américains au sortir de leurs années de formation, au sein de leur famille d’abord (et de leur église diront certains !), de l’école (du niveau élémentaire au niveau supérieur) et même (horresco referens) de la fraternité de l’armée.
    Tous ne seront pas d’accord avec lui (les causes du déclin de toutes les sociétés « fraternelles » aux USA sont probablement nombreuses et complexes) et les lecteurs continentaux auront sans doute tendance à se moquer d’un certain discours, trop « passéiste » à leurs yeux (Hodapp le sait et le reconnaît) . Malgré cela, ceux que le problème intéresse devraient lire cet article (et les quelques réponses des lecteurs).
    La première fois (c’était en 1990) que j’ai été en loge aux USA, la maçonnerie américaine venait de chuter en-dessous des 2 M (nombre qui était le sien au début du XX° siècle, si je ne me trompe).
    Dix ans plus tard, John Bolton & Kent Henderson, dans AQC 113: 114-150 (2000) ont parlé de « Freemasons, an Endangered species » (Les Francs-Maçons, une espèce en danger). Les auteur citaient des chiffres inquiétants concernant tant quelques provinces anglaises que plusieurs GL des états américaines ou les pays anglophones d’Océanie.
    Le problème est bien réel, même si l’importance qu’on lui donne est un tantinet excessive et basée sur son aspect purement « quantitatif ».
    Pour certains maçons continentaux (européens), c’est la preuve que seule une maçonnerie « sociétale » (mot qui n’était jamais utilisé dans son sens actuel il y a seulement 5 ou 10 ans, à ma connaissance en tout cas) est « la » solution qui résoudra le problème.
    J’en accepte l’augure (puisque augure il y a !), mais j’en connais beaucoup qui ne s’y résoudront pas.

    • 75
      Désap. 5 juillet 2019 à 23:02 / Répondre

      73 – Encore heureux !! Il ne manquerait plus que les maçons choisissent la quantité au détriment de la qualité.
      Il y a beaucoup trop de monde en maçonnerie, à tel point que des GGMM s’imaginent devoir rendre leur GL attractive aux profanes, oubliant au passage qu’en aucun cas on ne saurait « devenir » maçon.

  • 61
    grandsrapidsMason 3 mai 2019 à 04:32 / Répondre

    Je suis FM aux U.S.A est cette chute est normal. Il y a 30 ans, tout le monde était maçon, essentiellement pour le business et il reste des temples immenses et magnifiques. La FM U.S n’a pas d’équivalent dans le monde, de par son passé. Donc oui, la chute est vertigineuse mais la FM devient de plus en plus profonde là bas. La patrimoine maçonnique est toujours impressionnant et les US restent le pays de la FM qui marqua l’histoire et l’architecture.

    Quelqu’un parlait des loges clandestines, elles sont quasiment inexistantes aux U.S, je connais des maçons à LA (type GO) et ils m’ont dis que les loges clandestines fermaient là-bas. La FM est à 99% régulière aux US, les clandestines sont une goutte d’eau.

    • 62
      philippe 3 mai 2019 à 21:26 / Répondre

      MTCF,
      Je suis ravi de ton commentaire que je fais mien, je suis macon a LA et ne souscrit en rien au declin de la FM US.
      Il est a noter que cette FM US recolte et attribue $300millions aux hopitaux des Shriners(soins pour les enfants de macons ou pas) voila un bel exemple pour une FM US moribonde, nous souhaiterions que de part le monde d’autres exemples similaires existent

      • 63
        John 4 juillet 2019 à 17:33 / Répondre

        Bonjour. Pouvez vous m’éclairer sur les bons côtés de la franc maçonnerie?

        • 64
          Géplu 4 juillet 2019 à 18:32 / Répondre

          La franc-maçonnerie est un engagement personnel, et individuel même si au sein d’un groupe, d’un homme ou d’une femme qui y cherche une meilleure connaissance de soi afin de toujours chercher à s’améliorer, et à ainsi améliorer le monde qui l’entoure. Tout cela dans un cadre de liberté, de fraternité, et d’égalité entre les membres
          Il n’y a donc ni bons, ni mauvais côtés.
          Ou alors que des bons… 🙂

          • 65
            John 4 juillet 2019 à 19:55 / Répondre

            Moi je suis intéressé mais suvent les gens disent que la franc maçonnerie est une confrerie ritualiste tendant adorant le diable. Du coup cette perception est celle de tous les non initiés.

            • 66
              luciole 5 juillet 2019 à 09:00 /

              Heureusement tous les non-initiés ne sont pas tous des abrutis et même (scoop)Certains se font recevoir FM.
              Ce ne sont pas « les gens » ce sont ceux qui sont trop paresseux pour s’informer sérieusement et nous n’en voudrions pas.

            • 67
              yasfaloth 5 juillet 2019 à 10:11 /

              Ou crédules… la qualité numéro un de tout maçon, ou futur maçon, c’est de savoir se forger sa propre opinion à partir de faits tangibles et non de rumeurs ou de manipulations !

            • 68
              John 5 juillet 2019 à 13:36 /

              Effectivement c’est parce que j’ai ma conception de la chose qui est différente des critiques des gens que je mets le débat sur le plateau. Puis-je avoir l’adresse e-mail d’un FM sur ce forum pour quelques échanges en privée?

              Cordialement!!

  • 56
    brumaire 2 mai 2019 à 16:13 / Répondre

    Lazare, Désap, et mes FF, je lis, depuis ma province profonde et mes plus de 40 années de Maçonnerie au DROIT HUMAIN, vos commentaires à la fois réalistes, désenchantés, encore enthousiastes pour certains: vous êtes bien chacun des exemples des maçonneries françaises actuelles. J’ai aussi beaucoup visité, et pas seulement en France, mais, comme dans notre Ordre qui a la chance d’être international, j’ai pu apprécier les pratiques de nos FF et SS aussi bien en Colombie, en Islande qu’en France. Le constat que je fais est pluriel et contrasté. Il est des loges que j’ai beaucoup fréquentées où ce que vous appelez « niveau » a considérablement augmenté, et d’autres où on s’est laissé glisser vers une maçonnerie que je qualifierai « de confort », où on n’exige pas trop des FF et SS, où on n’est pas toujours très attentif à l’autre.
    Mais les visites sont profitables, à toute échelle: ici, on voit des rituels pas tout à fait appliqués comme chez soi, mais les échanges font réfléchir sur notre propre pratique, là, on entend d’autres manières d’appréhender les sujets traités, mais toujours, on rencontre des FF et SS, et, quand on veut bien prendre un peu de temps, les échanges sont fort enrichissants. Beaucoup font de grands efforts de recherche, et se cultivent.
    Le problème, en France, est ailleurs: trop de susceptibilités, -je parle en général- probablement trop d’individualisme, et pas assez de culture maçonnique.
    Aux USA, je ne m’étonne pas que la FM s’écroule. Ouvrir et fermer des travaux, quelle que soit la chapelle, pardon, l’obédience, sans même discuter du contenu des rituels, faire de la charité, est-ce de la FM pour le XXI° siècle? Dans la liste de Pierre Noël, édifiante, rien que pour un seul état, on trouve de tout, si on a la patience d’aller au bout, mais ce qu’on ne trouve pas, c’est ce qui est l’essence de la FM « latine »: l’ouverture à l’autre, à d’autres cultures, et le travail à la fraternité. Chez eux, il y a fraternité, mais limitée à la religion commune, aux affaires communes, etc…
    Comme on copie tout ce qui vient des USA, il faut espérer que leurs pratiques ne vont pas nous contaminer.

    • 57
      Joël 2 mai 2019 à 17:24 / Répondre

      Bien résumé.

    • 58
      Désap. 2 mai 2019 à 18:20 / Répondre

      Ma Soeur Brumaire, tu sais à quel point je t’apprécie, à quel point j’apprécie tes interventions toujours éminemment pesées, équilibrées et franche qui, comme tout un chacun, reflète ce que nous sommes, et ce n’est pas flatterie de ma part, je pense qu’également tu commences à bien me cerner.
      Ce dont tu parles, on ne peut qu’en être d’accord. Mais en ce qui me concerne voici, si je puis dire, le problème : je ne suis pas venu en maçonnerie pour trouver de l’humanité ni de la fraternité au sens profane des termes, car ses sentiments au sein de la société humaine que ne manque pas d’être la franc-maçonnerie, l’on ne saura jamais réellement s’ils sont francs ou hypocrites, nous ne sommes pas malgré tout en présence de nos parents ou de nos enfants.
      De mon expérience, maintenant relativement conséquente, je sais malheureusement qu’ils se ne résument bien souvent qu’à une image forcée par la circonstance.
      Aussi, dans le doute il est sage de s’abstenir, et ceci n’obère pas la sincérité de nos propres sentiments, en ce sens que je pense que ce ne doit pas être le principal de notre motivation d’être maçon.
      Lorsqu’on se rapporte au côté opératif du métier, on sait que cette fraternité est la conséquence unique et palpable de l’apport de chacun sur le chantier dans la mesure où chacun exécute le plus rigoureusement son travail. Ceci est l’expression la plus authentique du respect que l’on a vis à vis de ses semblables et de la responsabilité que l’on a de ses actes, considérant que ces derniers ne manquent jamais d’avoir des conséquences sur ses coreligionnaires et le plus important, parce qu’il déterminera notre environnement et la justesse de ce qu’il nous donnera et donc de ce que l’on se donnera, sur l’édifice en cours de construction.
      Ainsi, la fraternité maçonnique n’est pas un sentiment altruiste, ce qui ne l’empêche de le devenir bien entendu, c’est avant tout une fraternité d’apport. C’est ainsi que l’on combat tout égoïsme et tout égocentrisme et non en prétendant qu’il faille appliquer par principe l’amour mutuel, chacun sachant qu’il n’y pas d’amour, seulement des preuves d’amour. Les opératifs non seulement le savaient, mais de par leur activité il n’avaient pas le choix, il ne pouvaient pas se permettre, ni le laxisme, ni d’être gnangnan.
      Ainsi, je ne suis pas venu en maçonnerie pour trouver la fraternité, mais avant tout pour pratiquer la maçonnerie de manière à comprendre pourquoi il n’est d’aucune utilité de se regarder le nombril et d’être béat face à tant … de fraternité.
      Je t’embrasse par trois fois ma Soeur, je sais que tu sais que je suis sincère.

    • 59
      lazare-lag 2 mai 2019 à 18:32 / Répondre

      Bien heureuse S:. Brumaire qui a pu visiter à l’étranger!
      On n’y pense pas suffisamment, mais la structure internationale d’une obédience, c’est bien évidemment le cas avec le Droit Humain, et vraisemblablement aussi j’imagine des fonctions exercées à haut niveau d’une obédience, peuvent aider à telles visites hors de nos frontières.
      Quoique, j’imagine qu’un ou qu’une « simple » F:. ou S:. du D.H. doit pouvoir se présenter sans difficulté partout où le D.H. est implanté.
      Dans mon modeste cas, ma présence à l’étranger est uniquement consécutive à du tourisme et mon épouse étant profane, je crois qu’il serait « diversement » apprécié qu’en plus, pendant les congés, et des congés à l’étranger, je visite…
      Il m’arrive cependant de trouver parfois motif à photo, voire même incidemment d’avoir contribué à fournir « la photo maçonnique du dimanche ».
      A l’inverse, pour des tenues d’été ayant eu lieu dans ma région bien française, j’ai pu côtoyer des FF:. et SS:., belges au cas d’espèce, bien éloignés de leur base d’attache, ils en étaient à quelques 8 ou 900 kms. Mais interventions en tenue puis discussions d’agapes toujours très instructives.
      Est-il indiscret de demander dans quelle langue se déroulaient des tenues en Colombie ou en Islande?
      Et petite curiosité supplémentaire: des décors maçonniques dans les bagages, au passage de certaines douanes, ça peut parfois poser problème, non?
      Suis-je ou non en plein préjugé si je suppose que vis-à-vis des autorités colombiennes, un peu de discrétion est préférable?

      • 60
        brumaire 2 mai 2019 à 20:03 / Répondre

        Lazare, un F/une S du DROIT HUMAIN a la possibilité de se déplacer partout dans l’Ordre sans problème, dès qu’ils ont les renseignements suffisants pour assister à des tenues. Celles-ci se font dans la langue du pays, « espagnol-colombien » en Colombie, islandais en Islande, mais comme nous sommes au REAA, notre langue commune est le rite, donc, on connaît les gestes, quand les paroles sont très défaillantes. Dire Liberté, Egalité, Fraternité dans les langues de nos FF et SS, c’est très émouvant. Bon, il serait mieux que les planches soient traduites, mais, pour nous Français,qui sommes généralement très incultes en langues vivantes, il y a toujours quelqu’un qui sera en capacité de traduire a minima;(comme quoi, le français n’est pas partout en perte de vitesse)
        Pour les décors, tu les mets en soute, tu échappes aux questions bizarres.
        Désap, grâce à la fraternité travaillée et donc vécue, j’ai eu accès à des tas de choses que tu penses essentielles, et moi aussi, en FM. Ne nous en privons pas.

    • 69
      philippe 5 juillet 2019 à 13:40 / Répondre

      A Brumaire,
      Pour commenter encore faut-il avoir une idee precise de la FM US, les commentaires de Pierre Noel sont non seulement faux mais pour le moins fort mal documente, que faut-il attendre de quelqu’un qui ne viste pas des Loges US, comment peut-on avancer des faits sans les avoir verifie.
      Quant a moi qui suit Macon aux USA et qui partage mon temps entre plusieurs etats et Grandes Loges je m’inscrit en faux sur le declin de la FM, quant a la pretendue absence de contenu des rituels ou meme d’etude et de dissertation sur ceux-ci j’assure aux lecteurs de ce blog qu’ils sont identiques a ceux fait en France.
      Enfin si la pratique de la charite aux USA pouvait influencer la France Maconnique je pense que cela ne pourrait etre qu’un bien et faire apparaitre la FM Francaise sous un jour different de celui que nos concitoyens la voit

      • 70
        Géplu 5 juillet 2019 à 16:59 / Répondre

        Allons Philippe. Il faut être un peu sérieux dans tes affirmations.
        Les données chiffrées du site de la MSANA, « Masonic Service Association of North America », que l’on peut considérer comme incontestables, sont édifiantes : de 1959, année où les Etats-Unis comptaient 4 103 161 membres, on est passé à 1 076 626 membres en 2017, et la décroissance a été et est continue et régulière, comme tous les graphiques le montrent, et rien ne laisse à penser que cela pourrait s’inverser.
        Que cela te plaise ou non la franc-maçonnerie américaine connait depuis un demi siècle une crise mortifère. Son « modèle » de franc-maçonnerie ne correspond plus aux aspirations du plus grand nombre.
        Et les américains en sont bien conscient. Certaines Grandes Loges (en Californie notamment) commencent à s’inspirer des modèles français, incluant des préoccupations sociétales dans les travaux de la GL pour tenter d’y remédier…
        Voir notamment cet article : https://www.hiram.be/blog/2014/11/15/la-franc-maconnerie-et-la-ruee-vers-lor/

        • 71
          philippe 5 juillet 2019 à 17:23 / Répondre

          Allons mon TCF Geplu,
          Desole en Californie(je suis membre de la GL et peux donner un avis autorise)il n’y a aucun travaux(je dis bien aucun incluant des preoccupations societales, tu es mal renseigne, mais si tu le souhaites je peux t’apporter des eclaircissements sur cette GL qui regroupe 45000 FF.
          Quant au declin de la FM US nous sommes encore 10 fois plus nombreux qu’en France(je ne parle pas de la Belgique::)) et les plus nombreux au monde. Nos LL et GGLL sont vivantes, nos rituels eux aussi et les candidats toujours aussi nombreux a frapper a la porter des TT:.
          Un exemple que la FM Europeenne pourrait suivre, c’est de creer des charities, pour exemple aux USA les Shriners collecte chaque annee 300 millions de Dollars pour les hopitaux ou sont soigne des enfants(de macons ou non), j’aimerai qu’une action soit menee en Europe sur le meme modele, et que l’on glose moins sur la FM US, mais j’attends encore!!! et ce n’est pas pret d’arriver

          • 74
            Désap. 5 juillet 2019 à 19:24 / Répondre

            71 – C’est bon Philippe, à part faire des charities vous ne faites pas grand chose comme travaux maçonniques, sauf à WA, NY et Boston où ils sont d’excellent niveau.
            Et du point de vue des effectifs, il y a aujourd’hui plus de maçons en UE qu’aux USA, mais ça n’a aucune importance ni ne démontre quoique ce soit.
            Je déteste les critiques de l’ordre de celles portées à la maçonnerie américaine, tu ne m’as jamais lu en faire, mais y répondre avec le même type de faux arguments c’est nul.
            Frat.

            • 76
              philippe 6 juillet 2019 à 00:23 /

              74 Desap,
              Que connais-tu a la FM US???rien visiblement pourquoi dire que dans les etats que tu cites les FFMM sont d’excellent niveau, as-tu visite? est-ce recent?as-tu visite des LL dans les autres etats, je pourrais continuer avec des questions en serie mais tu ne pourrais pas repondre.
              Cessons les attaques sous la ceinture, d’autant plus quand on ne connait ni les tenant ni les aboutissants d’une FM qui en Europe vous demeure totalement inconnue

  • 55
    Pierre-Philippe Baudel 2 mai 2019 à 14:34 / Répondre

    Il me va déjà mieux comme ça LUCIOLE (Post 54). Bien à toi.

  • 52
    pierre noel 2 mai 2019 à 11:33 / Répondre

    Le déclin des GL officielle (mainstream, « régulières », regular …) est un fait connu, dont le début fut observé en 1959. J’en ai entendu parler depuis des années, avec un ton encore plus alarmiste que celui de cet article (je me souviens qu’en 1992 lors de la Masonic Week à Washington, le bruit courait de l’interdiction légale de la maçonnerie si elle persistait à ne pas accepter les femmes, comme le Rotary avait du se résoudre à les accepter).
    Par contre, ce dont on ne parle jamais, C’est de la maçonnerie « clandestine (comme ils l’appellent) où plutôt des Grandes Loges ou Loges « irrégulières » qui fourmillent dans les 50 Etats. Ainsi par exemple la liste dans l’Etat de l’Ohio

    The following organizations and lodges are located in Ohio, and are not recognized as regular Masonic bodies as of May 2011 (alphabetically):

    Abba Grand Council of the Ancient Arabic Order of Nobles of the Mystic Shrine
    Adah Grand Chapter OES
    Amos subordinate Lodge #65, Most Worshipful National Grand Lodge of the Free and Accepted Ancient York Masons
    Alpha Omega, S.O.M.A. Grand Lodge and Grand Chapter
    Benevolent Grand Lodge AF&AM
    Buckeye Grand Lodge, International F&AM
    Central Grand Lodge System of Masonry AF&AM
    Colored Supreme Lodge and Grand Lodge of the Ohio AF&AM of Portsmouth Ohio
    Electa Grand Chapter OES
    Elizabeth Grand Chapter OES
    Emily Grand Chapter OES
    Emmanuel Grand Lodge of Free & Accepted Masons of Ohio
    General Grand Masonic Congress AF&AM of the United States
    Grand Lodge of International Masons
    Grand Orient of the United States of America
    Hadassah Grand Chapter OES
    Hosanna Grand Chapter OES
    Imperial Grand Council Ancient Arabic Order of the Mystic Shriners
    International J. Ira Robinson Grand Lodge, #149
    International Sovereign Council of Masonic Brotherhood
    King George Grand Lodge AF&AM
    Le Droit Humain
    Morning Star Grand Chapter, OES of Ohio
    Most Serene National Grand Lodge
    M.W. Enoch Grand Lodge AF&AM (incl. Scottish Rite)
    M.W. Eureka Grand Lodge Free & Accepted Ancient York Masons, Prince Hall Origin National Compact
    M.W. Grand Lodge AF&AM under the Authority of Haiti
    M.W. Habakkuk Grand Lodge AF&AM
    M.W. Hiram Grand Lodge AF&AM
    M.W. John A. Bell Grand Lodge AF&AM of Ohio
    M.W. Mount Moriah Grand Lodge AF&AM
    M.W. Mount Sinai Grand Lodge
    M.W. National Grand Lodge F&A Ancient York Rite Masons, Prince Hall Origin National Compact
    M.W. Ohio Grand Council
    M.W. Rising Heights Grand Lodge of Ohio AF&AM
    M.W. Royal Craft Grand Lodge F&AM of the World
    M.W. Saint John’s Grand Lodge AF&AM
    M.W. Saint Peter’s Grand Lodge AF&AM, Masons of the World
    M.W. Saint Thomas Grand Lodge AF&AM of the State of Ohio
    Mount Calvary York Rite YAF&A Mason Grand Lodge
    Mount Horeb Grand Lodge AF&AM
    National Grand Lodge F&A United Ancient Scottish Rite Masons of the World
    National Supreme Council of Sovereign Grand Inspector General & National Grand Orient of the A.A.S.R.
    National Supreme Grand Lodge & Chapter Free American Rite Masons (FARM)
    Northwestern Grand Lodge of the Ohio Jurisdiction Foundation
    Queen Esther Grand Chapter OES
    Rose of Sharon Grand Chapter, OES
    Saint Martin Grand Lodge AF&AM
    Saint Mary’s Grand Chapter of the International F&AM
    Sovereign Grand Lodge AF&AM of the United States of America
    Sovereign Inspectors General of the International Supreme Council of the 33rd
    Supreme Council of Shriners for Lebanon and Arab Countries
    Supreme Council of the Northwestern Grand Lodge of the Ohio Jurisdiction
    Supreme Council of the 33rd Degree for Italy and its Dependencies
    Supreme Grand Lodge, United AF&A Scottish Rite Masons of North America
    Titus Grand Lodge AF&AM
    Twelve Disciples Supreme Council AF&AM of the World (incl. OES)
    United National Supreme Council of Grand Chapters OES
    United National Supreme Council of Grand Lodges AF&AM
    United Supreme Council of Ancient Scottish Rite 33rd and Last Degree of Freemasonry

    The following are internet-based organizations that are not recognized as Regular Masonic bodies:

    American Federation of Human Rights
    Ancient and Primitive Rite of Memphis Misraim
    Ancient and Primitive Rite of Memphis Misraim for the United States and Jurisdictions
    Grand Lodge of Ancient, Accepted and Esoteric Freemasons
    M.E.A.P.R.M.M. Washington State 1613 Nation-Post-Modern Freemasonry
    M.W. United Grand Lodge AF&AM of Democratic Republics
    Order of International Co-Freemasonry
    Regular Grand Lodge of England (a.k.a. “The Masonic High Council, the Mother High Council”)

    La situation est la même qu’en France ou en Europe ! A côté d’une fm « régulière », il y a les autres (noter que le DH et le GO sont cités !).
    Peut-être faudrait-il aussi en tenir compte avant de parler de la mort prochaine de la maçonnerie aux EU.

    • 78
      philippe 6 juillet 2019 à 17:02 / Répondre

      TCF,
      Il faut egalement ajouter Prince Hall (environ 500.000 FFMM) les GGLL Prince Hall sont reconnues par la plupart des GGLL Nord Americaine

  • 51
    Philippe 2 mai 2019 à 11:28 / Répondre

    Beaucoup de bla-bla et de projection sur une maçonnerie qui nous est , pour la grande majorité, inconnue.
    Très curieux de connaître l’avis de Maçons américains.
    Si la maçonnerie « anglaise » est différente sur la forme de la maçonnerie « latine », quid de la maçonnerie américaine.
    Pourquoi tant parler sur quelque chose qui nous est totalement inconnue…. mystère et boule de gomme.

  • 48
    Bacot 1 mai 2019 à 18:37 / Répondre

    Pas la peine de s’énerver.
    Donnons-nous rendez-vous pour les prochaines années et nous verrons bien si la courbe remonte ou continue à descendre vers de simples traces .Il y fort peu de chances, mais l’histoire tranchera.
    Ce sont des maçons américains qui annoncent la mort prochaine de l’institution.
    Si vous allez lire leur article qui est disponible en ligne, vous verrez que leur statistique est solidement étayée.
    J’ai moi même étudié en détail le déclin qui m§ne à l’extinction dans une quinzaine d’années de l’Eglise catholique française, en soulevant parfois quelques sarcasmes.
    Qui vivra verra
    En tout état de cause, nous sommes bien en train de changer d’époque et la mort de vieilles institutions, comme celle de certains idéologies en atteste.

  • 43
    Pierre-Philippe Baudel 1 mai 2019 à 13:49 / Répondre

    Rapidement, Cher DESAP (Post 40). Il t’appartient de le croire, et aussi de le défendre, mais aussi d’admettre qu’on puisse ne pas partager ton avis. Et, me répéterais donc, sous une autre forme : Comment un élève pourrait-il dépasser un maître (quand dans l’absolu) ce dernier est censé être parvenu au plus haut ? En parvenant plus haut qu’au plus haut ? Enfin, s’il existe nombre de théories, tels le pragmatisme et le constructivisme, au sujet de la vérité, il n’en est qu’une seule qui trouve grâce à mes yeux, elle est celle qui rend heureux ; Or, j’affirme pour ma part qu’elle n’est en rien inatteignable, pour peu qu’on se donne la peine d’emprunter le chemin que propose, sans être la seule, la Franc-maçonnerie.

    • 46
      Désap. 1 mai 2019 à 15:59 / Répondre

      Ah ! Il faut donc tout préciser.
      L’élève se doit de dépasser le maitre … lorsqu’il sera lui-même devenu maitre, bien évidement. C’est le sens de la phrase de de Vinci, c’est la condition sine qua non de la transmission de l’Art et de son approfondissement.
      Quant au maitre qui serait parvenu au plus haut, Jésus le prétend, ou ses disciples le prétendent, mais je n’y croit pas un seul instant.
      Le seul, à mon sens, qui puisse y prétendre est Hémiounou, pour une raison somme toute assez simple : il a construit une pyramide dont on reste incapable de comprendre comment et pourquoi. En cela il rejoint le Principe.

  • 42
    ALCIDE 1 mai 2019 à 12:35 / Répondre

    Je suis de ceux qui pensent qu’au contraire, que cette hémorragie vient du fait que la FM US est bien trop coupée de la société.
    Les travaux et planches, essentiellement spirituelles ou spiritualistes, voire esotériques ou déistes, au sein de loges véritables cocons coupé de l’extérieur, ont provoqué le désintérêt de quantité de Francs-maçons qui ont quitté la FM !
    Cet ainsi que l’on peut voir des loges US rallier le GODF par ce qu’il ouvre la possibilité de travailler sur la Laïcité et la société (etc..) tout en pratiquant les outils des rituels.

    • 45
      Désap. 1 mai 2019 à 15:02 / Répondre

      Alors ça c’est carrément faux.
      A quelques exceptions près comme New York, Washington ou Boston, Californie dans une moindre mesure, la FM américaine n’est pas du tout spiritualiste, elle est soit bigote, soit elle fait du charity clubbing.

  • 30
    lazare-lag 1 mai 2019 à 03:53 / Répondre

    Désap (cf. son 25) se demande combien parmi nous ont lu les Constitutions d’Anderson?
    J’aurai tendance à surenchérir, quitte à sacrément provoquer: combien parmi nous seulement ont lu?
    Je veux dire, combien ont lu quelque chose de maçonnique avant de candidater en F.M.?
    Il me semble qu’on voit trop souvent des parrains conseiller aucune lecture avant l’initiation sous prétexte de préserver la spontanéité, voire un maximum de pureté, éventuellement de virginité avant la découverte suprême par soi-même.
    Peut-être parce que je suis de ceux qui ont candidaté sans parrainage, sans appui, sans aucun franc-maçon connu dans son entourage, cette attitude m’a toujours troublé.
    Ici, blog ouvert aux initiés comme aux profanes, comme aux antimaçons d’ailleurs, je n’expliquerai pas ici ce qui m’a servi de déclic pour me lancer dans la démarche, car je crois qu’à un moment il y a forcément un petit quelque chose en plus qui montre la voie, fût-ce infinitésimal, fût-ce éventuellement à ce moment-là, jugé par le parfait profane que je pouvais être, assez éloigné de la F.M., fût-ce indicible.
    Mais peut-être justement parce que je n’étais pas chaperonné, pas guidé, pas tenu par la main, jamais il ne me serait venu à l’idée de me présenter sans m’y être sérieusement préparé.
    Durant trois ans, j’ai tout lu, les marronniers de la presse, trop sans doute, des bouquins choisis (?) aux rayons idoines des librairies, certains même forcément incompréhensibles sans cinq, sept voire plus d’années de maçonnerie, j’en souris désormais à distance.
    Pendant ces trois années, j’ai même régulièrement écouté l’émission radio de France-Culture consacrée à la F.M., faisant en sorte chaque fois d’en obtenir le texte pour pouvoir y revenir ensuite posément, et enfin je suis allé jusqu’à m’abonner trois ans durant à une revue obédientielle ouverte aux profanes.
    Trois ans pour me préparer, m’imprégner, archiver, tenter de comprendre et surtout trois ans pour m’éprouver moi-même et voir ensuite (si un profane arrive cependant à voir ça tout seul), si je persistais ou pas dans la démarche entreprise.
    Il ne me semble pas que la suite ait pu démontrer que j’étais arrivé moins spontané, moins pur, moins vierge que d’autres devant l’obstacle des épreuves d’entrée d’une part, devant l’univers découvert ensuite, univers qui arrive encore à me réserver des surprises inattendues, donc heureuses, donc agréables.
    En maçonnerie, comme en toute chose d’ailleurs, la culture n’a rien d’inné, et l’acquis ne vous vient pas spontanément sans un minimum d’effort, sans un minimum d’investissement intellectuel, sans un minimum, n’hésitons pas sur le terme, d’ambition maçonnique.
    C’est exactement pareil pour les planches à présenter.
    C’est de la répétition, c’est de l’entraînement, c’est de la lecture avant que d’être de l’écriture.
    C’est du travail, c’est du respect des autres comme de soi-même.
    J’ai pour ma part, de ce point de vue là, assez peu de considération pour des Maîtres dont on n’a jamais vu une planche en six ou huit ans de grade. Les mêmes pouvant d’ailleurs se permettre une boule noire à l’encontre de bien meilleur qu’eux, mais ceci est une autre histoire.
    Ceux-là, aucune perspective les concernant, et piètre exemple pour les jeunes apprentis.
    Ce n’est heureusement pas la règle, mais on peut hélas parfois croiser de ces cas là.
    Finalement une Franc-Maçonnerie réussie (sur le plan individuel comme collectif), et désolé si certains vont trouver que je gabinise pour le dire, c’est primo une bonne culture, c’est deuxio une bonne culture, et c’est tertio une bonne culture.
    Ou le remède contre « le déclin inexorable ».
    Là-dessus, vu l’heure, je vais terminer ma nuit…

    • 33
      Désap. 1 mai 2019 à 10:21 / Répondre

      Merci Mon TCF Lazare d’exposer si brillamment ce que doit être la rigueur intellectuelle du Maçon.
      J’ai, quant à moi et sur les conseils de mon parrain, le Très Respectable Frère (et ceci n’est pas un titre, mais une réalité) Salomon Stig:. que j’embrasse très respectueusement, lu les Constitutions puis Aperçu sur l’initiation de Guénon.
      Amis profanes, lisez et relisez cet excellent commentaire 30 et suivez l’esprit de cette démarche avant toute candidature.
      Mes Frères Apprentis, lisez les Constitutions, c’est fondamental, ou bien vous ne saurez jamais de quoi vous parlez et ce que vous pratiquez.

    • 41
      Pierre-Philippe Baudel 1 mai 2019 à 12:16 / Répondre

      Après lecture de notre ami LAZARE-LAG, il me plaît de détourné un peu ces paroles de notre ami Montesquieu et de confier que : Lorsque le cœur parle au cœur, on sent une secrète satisfaction d’entendre parler la vertu : c’est l’abeille de la « Franc-Maçonnerie ». . .

    • 44
      Luciole 1 mai 2019 à 14:12 / Répondre

      Pour une fois cher Desap je suis globalement de ton avis mais surtout, cher Lazare (30),je note la convergence de nos approches de la FM.
      A mon époque (années soixantes)peu de marronniers et pas de parrain en vue.Après lectures j’ai tout simplement demandé un rendez-vous au Secrétaire de la GLdF pour me donner un accès parisien.
      Je me permets d’insister sur le fait qu’il y a en France non pas la FM mais DES Francs-Maçonneries et un choix éclairé à faire.

      Pour le reste je rejoins tout à fait ton analyse.
      On peut signaler une courte et bonne émission de la TV Suisse du 29 avril qui peut informer des profanes en répondant à de nombreuses questions..

      • 47
        Désap. 1 mai 2019 à 16:02 / Répondre

        44 -Et bien mon cher Luciole, quelle chance ai-je.

    • 53
      lazare-lag 2 mai 2019 à 11:37 / Répondre

      MMTTCCFF Désap (33), Pierre-Philippe (41) et Luciole (44),
      N’en jetez-plus, la coupe est pleine!
      Je n’ai ici fait pas grand-chose, tout juste évoqué une petite et maigrelette expérience, d’un maçon maçonnant dans son coin, au fin fond de sa province, et faisant avec les outils dont il peut disposer à proximité.
      Vos compliments me gênent: à vous lire on dirait que je viens de recréer la roue,de réinventer l’eau chaude, de révolutionner le maniement du lave-pont à babord par temps calme et en eau douce.
      D’autres, et chacun de vous certainement, vous avez du faire bien mieux, bien plus fort, bien plus longtemps, bien plus loin avec beaucoup moins.
      Il ne s’agit de ma part que de quelques réflexions, d’autant moins achevées qu’elles ont été livrées sous couvert d’une insomnie à une heure où toutes les qualités neuronales ne sont pas au maximum de leur éveil.
      Mais merci malgré tout à chacun des trois, c’est toujours moins douloureux que des griffures…

  • 25
    Désap. 30 avril 2019 à 22:07 / Répondre

    Par exemple mes frères, j’ai une question :
    Combien parmi vous ont lu les Constitutions d’Anderson ?

  • 12
    pierre noel 30 avril 2019 à 18:51 / Répondre

    Faut quand même pas oublier que l’auteur de l’article déplore que le % de maçons aux USA sera dans quelques années ce qu’il est en France (et en B. Ne parlons pas de l’Allemagne) ! Y-a-t-il vraiment de quoi se lamenter ?

    • 24
      Désap. 30 avril 2019 à 22:04 / Répondre

      12 – Pas du tout si cela permet de relèver notoirement le niveau.
      Attention, la marche reste toutefois stratosphérique.

  • 11
    Désap. 30 avril 2019 à 18:42 / Répondre

    La franc-maçonnerie s’éteindra à force de s’inscrire dans le temporel, à force de chercher de l’ésotérisme où il n’y en a nullement, à force d’imaginer avoir une réflexion politique plus profonde que les comités des partis et les institutions de la République.
    D’ailleurs à ce propos, sa gesticulation ne sert strictement à rien, n’est d’aucun effet, elle assiste parfaitement impuissante à la monté des extrêmes, à la dégradation du débat, à la gestion de l’Etat à coup de sondages, à l’application pure et simple des principes populistes en somme, et bientôt à la suppression de l’Ena. Le plus comique étant qu’un certain nombre de députés, sénateurs et ministres permettant et établissant directement la politique menée depuis 20 ans, qui craque de toute part et qui se maintient à coup de gaz lacrymogène et éborgnant ceux qui protestent, certains d’entre eux donc sont franc-maçons, c’est dire avec quelle ferveur ils portent les valeurs maçonniques.
    La franc-maçonnerie fait de tout, sauf de la maçonnerie, incapable de comprendre le début de la première virgule métaphysique et le contenu initiatique de ses rituels bleus.
    Pour les uns c’est de l’exégèse biblique, pour les autres de la politique, pour d’autres encore de l’Histoire, quand ça ne se résume pas pour certains à champagne et cotillons. A ça ! des colloques y’en a à la pelle, c’est à celui qui louera la plus grande salle.
    Et attention, un bon 60% des franc-maçons vous toisent du haut de leur degrés chevaleresques et vous prennent pour un guignol quand vous les rappelez au grade de maitre, parfait et exhaustif.
    C’est d’une tristesse à mourir, mais je mort de rire face à cette pétaudière emplumée.

    • 14
      Pierre-Philippe Baudel 30 avril 2019 à 19:28 / Répondre

      Le plaidoyer est chaud, Cher DESAP, mais aussi un reflet certain de l’environnement maçonnique actuel. Au reste, quand l’élève sera prêt. . .

      • 27
        Désap. 30 avril 2019 à 22:13 / Répondre

        14 – Cher Pierre-Philippe, ce n’est pas demain la veille que les élèves dépasseront les maitres,
        c’est pourtant l’objectif, et le seul.

        • 28
          Pierre-Philippe Baudel 30 avril 2019 à 22:24 / Répondre

          Là est un poncif. . . erroné, Cher DESAP Post 14), car l’élève ne dépasse jamais le Maître, tout au plus à force de « travail » parviendra-t-il à son niveau. . .

          • 29
            Désap. 30 avril 2019 à 23:16 / Répondre

            Sûrement pas mon cher !
            Ceci signifierait que la maitrise s’éteindrait parce que le maitre détiendrait la Vérité. Or il ne saurait être question de croire à une telle mystification.
            Piètre disciple, qui ne dépasse pas son maitre.
            C’est Léonnard qui a raison ! Plus initié que nous tous ici réunis.
            Tu fais erreur.

            • 35
              Pierre-Philippe Baudel 1 mai 2019 à 10:45 /

              Il est dans l’absolu Cher DESAP. Le maître étant parvenu à la vérité « absolue » ou ultime, l’élève ne peut donc au mieux parvenir qu’à son niveau, puisqu’il n’y a rien au-dessus.

            • 40
              Désap. 1 mai 2019 à 11:08 /

              35 – Parce qu’un Homme peut parvenir à la vérité « absolue » ou ultime ?
              C’est irréaliste et infondé.
              Il est tout à fait nécessaire que l’élève dépasse le maître pour que l’Art se perpétue et que sa compréhension progresse.
              Seul l’Art est absolu et sa vérité inatteignable, sauf le jour du passage à l’O:. E:. .
              Je suis surpris qu’un égyptien tienne ce propos, Imhotep m’en est témoin.

          • 49
            Luciole 1 mai 2019 à 23:12 / Répondre

            Bien sur que de nombreux disciples ont dépassé leurs Maitres.C’est d’ailleurs la fierté du Maitre que d’avoir amené son disciple à « plus haut que lui ».Le contraire serait d’une infinie tristesse.
            Et je ne poarle pas que de la seule FM.

            • 50
              Pierre-Philippe Baudel 2 mai 2019 à 10:14 /

              Ainsi donc, d’après un toi LUCIOLE, un maître parvenu au plus haut peut être dépassé par son disciple. Autrement dit, parvenir plus haut que plus haut. En image, donner donc à voir le maître parvenu en haut de l’échelle, et voir son disciple aller plus haut que l’échelle. Ça me laisse songeur.

            • 54
              Luciole 2 mai 2019 à 11:38 /

              C’est plutôt que je conçois difficilement un Maitre parvenu « Au plus haut » même dans l’Absolu.Je ne suis qu’au niveau terrestre,le seul que je connaisse.Le reste est affaire de majuscules.
              Cordialement.

    • 18
      Joël 30 avril 2019 à 20:28 / Répondre

      Vous parlez sans doute de vos problèmes personnels ou alors vous avez beaucoup voyagé..

      • 22
        Désap. 30 avril 2019 à 22:00 / Répondre

        Cher Joël, j’ai 27 ans de maçonnerie, l’âge auquel j’ai été initié, ça en fait des voyages.
        Je t’assure, j’ai vu le niveau s’écrouler.
        On ne peut pas se satisfaire de l’à peu près, enfin de mon point de vue c’est inacceptable, ou bien nous ne sommes plus dans l’excellence et c’est sans intérêt.
        Et puis il y a un signe qui ne trompe pas : universitaires, scientifiques, intellectuels en général ont déserté les loges …
        et les chapitres !
        Te rends-tu compte que, dernièrement, un Véné d’une « loge de recherche » (je pouffe !) se présente comme historien lors même qu’il est sans droit ni titre. C’est à la fois risible et indigne, nous passons pour des clowns.

        • 36
          michel17 1 mai 2019 à 10:50 / Répondre

          Attention, les diplômes n’ont jamais fait les hommes ni les compétences. Je préfère et de loin un autodidacte réfléchi à un sachant sûr de lui et de ses dogmes.
          L’érudition ne sert souvent qu’à masquer le manque de ressenti, de vécu, qui est le fondement même de la maçonnerie.
          Je souscrit pleinement cependant à l’idée de se guider avec d’un côté les constitutions d’Anderson et de l’autre René Guénon dont la lecture devrait être indispensable au maçon vraiment initié

    • 32
      Michel 17 1 mai 2019 à 08:14 / Répondre

      Mon tcfDesap
      Bravo pour ce constat à la fois si réel et si inquiétant. Mais que faisons nous ds nos loges pour enrayer cela. Peu il faut bien le dire et nous sommes souvent comme Don Quichotte à nous battre contre des moulins à vent en cherchant l inaccessible étoile.

      • 38
        Désap. 1 mai 2019 à 10:56 / Répondre

        Merci de ton compliment mon TCF Michel 17.
        Il n’y a rien à faire, il faut laisser la franc-maçonnerie s’écrouler, et ceci ne sera pas l’objet de ses effectifs, au contraire même, elle va s’écrouler spirituellement et devenir une association parmi d’autres, c’est à dire inutile en ce qui la concerne
        Il faut simplement souhaiter qu’elle se ressaisira et qu’elle aura la force de faire le ménage parmi ses membres.
        Lorsque que je regarde et lis le travail du Frère Pierre Mollier, je me dit qu’il y a peut-être encore un espoir, certes mince tant les antagonismes sont fort, mais Pierre est un Maçon plus qu’un franc-maçon.
        En ce qui me concerne je ne fais plus rien. Le jour où l’on m’a reproché d’être trop exigeant, j’ai essayé de m’expliquer, ça n’a pas fonctionné, je suis parti.
        Maintenant je visite où cela me semble intéressant, et je participe financièrement parce qu’il n’est pas question de faire preuve d’opportunisme matériel.
        De toute façon, il y a un moment où on n’a plus vraiment besoin de pratiquer, il est juste nécessaire de continuer de réfléchir avec opiniâtreté et rigueur.
        Frat.

    • 34
      Feudusoleil 1 mai 2019 à 10:23 / Répondre

      Point d’ésotérisme en FM ?

    • 37
      Hasard 1 mai 2019 à 10:54 / Répondre

      De tout temps, « [les satiriques et caricaturistes] abondent au déclin des civilisations, lorsque les races, à la fois cultivées et fatiguées, fournissent une quantité plus considérable d’ambitieux vaincus ou de rêveurs mutilés. » (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 231).

  • 7
    Jean_de_Mazargues 30 avril 2019 à 16:31 / Répondre

    Les Etats-Unis ont la population la plus religieuse de tout le monde occidental. C’est un pays où l’on dissimule le fait d’être athée. La référence au GADLU n’est en rien une des causes du recul de la FM aux Etats-Unis. Pas plus que « l’individualisme » ni le libéralisme, bien entendu, qui sont deux foncements de la démocratie. Tout homme libre et de bonnes mœurs sait cela.
    Les Frères sont donc passés de 4,5 millions à un million en cinquante ans. C’est une très forte diminution de l’effectif. Ce n’est en rien une mort.
    Peut-être que la FM là-bas ressemble moins à une triste Fête de l’Humanité, comme c’est désormais le cas en France, sans parler des sorcières ridicules des loges féminines. Au moins les 3/4 des frères et sœurs en France ne comprennent rien à la FM : il suffit de voyager pour s’en rendre compte: rite bâclé, planches idéologiques à deux sous, primat du politique, agapes tout sauf fraternelles … c’est plutôt de la FM française que je m’inquièterais: elle recrute n’importe qui. C’est déplorable.

    • 9
      Joël 30 avril 2019 à 17:34 / Répondre

      Ce commentaire me paraît très discriminatoires vis-à-vis des femmes (e.a. « sorcières ridicules des loges féminines »). Je ne vois pas pourquoi on l’a laissé passer.

    • 16
      lazare-lag 30 avril 2019 à 19:50 / Répondre

      Oh là, oh là!
      La F.M. française ressemblerait à, je cite: « une triste Fête de l’Humanité »?
      Diable, qu’on veuille bien nous expliquer cela aussitôt, et sans divertir à d’autres actes, surtout à un pauvre frangin comme moi qui, désolé de l’avouer ainsi publiquement, c’est totalement impudique de ma part, j’en suis totalement conscient, n’a jamais mis les pieds à la sus-mentionnée fête.
      N’ayant déjà pas vécu l’expérience d’une seule Fête de l’Humanité, laissons l’expérience parler sur ce qui permet de qualifier de triste une seule de ces fêtes-là.
      En cette matière, comme en toutes, l’ignorance doit toujours céder le pas au savoir, le profane à l’initié: écoutons la bonne parole.
      Par ailleurs les 3/4 des FF, mais des SS aussi, ne comprennent rien à la FM.
      J’imagine que quand on assène ceci ainsi on a la modestie de se placer soi-même dans le bon 1/4?
      Ou alors…
      Posons la question autrement.
      Si le fait de voyager, de visiter permet de se rendre compte de toute cette perversité là, ici décrite (rite bâclé, planches à deux sous, primat du politique, agapes dénuées de fraternité, etc), à partir de combien de visites peut-on scientifiquement arriver rationnellement à cette proportion de 3/4 versus 1/4?
      De mon très modeste point de vue, je ne maçonne que depuis 18 années (« que sont les siècles pour la mer » nous dit Victor Hugo), le seul moyen raisonnable de tirer une telle conclusion rationnellement exacte n’est-elle pas de visiter toutes les loges?
      Traînant personnellement mes gants et tablier au sein du G.O.D.F., où l’on recense comme 1.300 ateliers pour 53.000 FF et SS, et même en ayant un peu visité (pas autant que souhaité: à côté du maçonnique, il y a aussi du privé, du familial, du professionnel, d’autres engagements aussi), je dois aboutir à la conclusion que mon « quota » de visites me semble relativement modeste pour tirer une quelconque et aussi sévère conclusion.
      Qui plus est pour en tirer une projection qui engloberait l’intégralité de la F.M. française.
      J’ai hélas la faiblesse de penser que si j’agissais ainsi, (quelle qu’en soit d’ailleurs la conclusion, péjorative ou laudative, peu importe) en plus d’une coupable et ridicule immodestie de conclusion, j’aurai dérogé également à autre chose.
      Car le but premier du voyage et de la visite est-il celui-là?
      De distribuer bons et mauvais points? Ca serait d’un triste…
      Pourquoi, (en cela suis-je fait d’un bois particulier? dois-je m’en inquiéter? faut-il en avertir mon Vénérable?), le voyage et la visite procurent-ils chez moi plutôt du bonheur, du plaisir, de la fraternité?
      Voir des têtes nouvelles me plaît.
      Entendre des paroles différentes m’éclaire d’un jour nouveau.
      Percevoir même une imperfection me rassure, au sens où il n’y a pas que chez nous que… L’Humain apporte à l’Humain, voilà tout.
      Et même si parfois des choses agacent, des propos ou des frères n’invitent pas à poursuivre davantage en leur direction, est-ce qu’un geste, un frère, un arbre serait de nature à cacher l’humanisme, la fraternité, la forêt?
      Et à jeter l’opprobre sur l’ensemble de la Franc-Maçonnerie.
      Finalement si tout ceci n’était que projection de son propre tempérament sur son environnement?
      Et si je suis pessimiste par nature, sombre, tendance bouteille à moitié vide plutôt qu’à moitié pleine, ma conclusion, bien plus subjective qu’objective, ne va-t-elle pas être de voir du déplorable partout, et surtout là où il ne mérite pas d’en voir?
      Ou alors ma nature optimiste fait-elle que j’ai la main heureuse dans mes propres visites? Que mes choix étaient heureusement récompensés?
      Qu’en pensez-vous, docteur?

      • 72
        de Flup 5 juillet 2019 à 18:40 / Répondre

        Lire les commentaires du blog est souvent une activité qui rend triste le vieux maçon que je suis (1955) :tant d’extrémisme,de méchanceté, d’intolérance, de vanité… Alors, une réaction de Lazare-lag avec son humanité, sa fraternité, sa modestie est souvent un soulagement. C’est p.e.le cas ici.

    • 19
      Joël 30 avril 2019 à 20:30 / Répondre

      Laisser ce commentaire me semble un vrai scandale. C’est la première grande dérive que je constate sur ce site. Que fait Géplu ?

      • 20
        lazare-lag 30 avril 2019 à 21:38 / Répondre

        Je ne serai ni si sévère, ni si rigide.
        Mais ayant déjà commis un bien trop long développement (cf. 16), il ne m’a pas paru nécessaire d’en rajouter une cuillère sur cet effectivement totalement grotesque et déplacé: « sorcières ridicules des loges féminines ».
        Il y a des moments où il faut savoir faire sien ce principe:
        « Tout ce qui est exagéré est insignifiant ».
        Je crois bien que c’est du Talleyrand.
        Pour la circonstance, on pourrait également rajouter une lampée de Confucius:
        « L’invective ne déshonore que son auteur ».
        Et ne pas dire que celle-ci est faire étalage de culture, je l’ai trouvé dans un album de Lucky Luke, quand j’avais quinze ans, il y a bien longtemps, au siècle dernier!
        L’air de rien, on dira ce qu’on voudra, René Goscinny savait y faire.
        Il nous manque.
        Je serai donc plutôt partisan de maintenir cette, comment dire,… « phrase », lecteurs et lectrices étant assez grands pour apprécier d’eux-mêmes qu’il ne s’agit pas d’une analyse fondée.

        • 26
          Géplu 30 avril 2019 à 22:12 / Répondre

          Merci Lazarre. C’est tout à fait ça.
          Si je ne laisse pas passer les commentaires grossiers, insultants ou agressifs, il y a des … « appréciations » que je décide de valider, afin de laisser aux lecteurs, qui ne sont pas des imbéciles, la liberté de juger de leur pertinence.

    • 23
      Hasard 30 avril 2019 à 22:02 / Répondre

      Il me semble que la FM américaine a « pignon sur rue », notamment par ses multiples actions caritatives au grand jour et une certaine « reconnaissance » universelle (Anglo-américaine) qui ne semble pas faire bon ménage avec notre conception continentale et libérale de la Franc-Maçonnerie, n’est-ce pas ?

  • 6
    Kerkado 30 avril 2019 à 15:57 / Répondre

    Le declinisme est une « science » qui fait recette mais un peu de rigueur permettrait des jugements plus nuancés. La chute des effectifs a partir de 4 millions est indéniable. Mais oser extrapoler comme cela est fait dans cette « étude » ne confère pas aux conclusions hâtives l’autorité que certains aimeraient leur confèrer. Prenons garde de ne pas nous bercer d’illusions trompeuses. Un déclin certes. Mais la fin n’est pas pour demain. Il existe des études qui mériteraient de s’y arrêter.

  • 4
    pierre noel 30 avril 2019 à 14:25 / Répondre

    L’article de Lance Kennedy (l’original consultable par le lien annexé à l’article) renvoie à d’autres articles sur le même thème (dont on parle depuis le milieu des années soixante avec le même défaitisme). Parmi les causes invoquées, le « rapport obligatoire au GADLU » n’est jamais mis en avant.
    Je suis convaincu que cet aspect particulier n’a pas d’incidence, positive ou négative, sur l’attrait ou le rejet de la maçonnerie. Le « GADLU » est aussi banal pour eux que le roi d’un jeu d’échec ou d’un jeu de cartes.

  • 3
    hasard 30 avril 2019 à 12:17 / Répondre

    Ne serait-ce pas une des causes majeures des effets dévastateurs d’un matérialisme engagé à tout-va, sans discernement, sans limitation ? Mais aussi, l’absence de plus en plus perceptive d’un manque de conscience morale ? « L’argent a divisé les hommes et séparé les Frères ».

  • 2
    Youssouf Diallo 30 avril 2019 à 12:10 / Répondre

    Le catholicisme et la Franc-maçonnerie ont toujours eu des rapports paisibles. Aujourd’hui aux USA il y a eu une prolifération des sectes qui se disent Chrétiennes, qui ont créés la phobie des noirs, des homosexuels, des Franc-maçons, des musulmans, ces sectes qui sont en train d’envahir le continentt Africain, surtout au Nigeria, au Ghana, en Côté d’Ivoire, au Benin et au Togo. Des pays où la Franc-maçonnerie est tabou. Ce n’est pas un hasard si la maçonnerie est en agonie aux USA, et bientôt en Afrique. Il faut que les grandes loges fassent quelque chose.

    • 21
      Hasard 30 avril 2019 à 21:52 / Répondre

      En quoi la Franc-Maçonnerie est tabou en Afrique et plus particulièrement dans ces pays ? La question mérite que l’on s’y attarde.

  • 1
    Pierre-Philippe Baudel 30 avril 2019 à 11:11 / Répondre

    Tout autant éminemment prévisible à venir en France également, et d’ailleurs déjà annoncée par l’ancien GM du GODF, Alain Bauer, mais reposant sur d’autres critères que ceux américains, il est à nous de voir ce que nous voulons ou ne voulons plus. (Voir « Verbum Diminum, pp. 811-812, Ed. Bussière).

    • 5
      Joël 30 avril 2019 à 15:41 / Répondre

      Voici une prédiction négative bien audacieuse. Le nombre de recrutements ne baisse pas vraiment. Pour certaines obédiences, ce serait même le contraire en Belgique et en France. Il faut rajeunir les cadres, car une personne reçue à 50 ans ne change plus beaucoup.

      • 8
        Pierre-Philippe Baudel 30 avril 2019 à 16:36 / Répondre

        En effet, Cher JOËL, le recrutement ne baisse pas vraiment. Pour autant, il est aussi fait moins de publicité au nombre de déçus qui, tout en même temps, quittent la Maçonnerie. Ainsi, la bonne question ne serait-elle pas de savoir pourquoi ?

        • 10
          Joël 30 avril 2019 à 17:36 / Répondre

          Faites une étude sur le nombre de « décus » par rapport à 1990… Dans les grades de perfection, on se presse au portillon. Du moins, à mon Chapitre.

          • 13
            Désap. 30 avril 2019 à 19:16 / Répondre

            Tout flatteur vie aux dépens de celui qui l’écoute …
            Jean de la Fontaine

          • 15
            Pierre-Philippe Baudel 30 avril 2019 à 19:31 / Répondre

            Certes JOËL, mais aussi bien souvent avec pour tout bagage de n’avoir jamais intégré les 3 premiers degrés. Aussi, à quoi bon ?

            • 17
              Joël 30 avril 2019 à 20:27 /

              Vous prétendez parler au nom de la FM dans sa diversité ?

    • 31
      Basil 1 mai 2019 à 07:27 / Répondre

      Et hop ! Un petit coup de pub ! Toute Les occasions sont bonne pour cet auteur pour essayer de nous refourguer si. Bouquin ! Désolant .

      • 39
        Pierre-Philippe Baudel 1 mai 2019 à 11:05 / Répondre

        Curieuse réaction de la part de notre « ami » BASIL (Post 31), n’est-il pas ? Quand mon propos est d’apporter humble contribution, et à l’occasion d’indiquer que dans mon dernier livre il est aussi traité la question dont s’agit.
        Au reste, nous poserons la question : que fait Basil dans sa vie professionnelle ? De la contre-publicité pour son commerce, voue aux gémonies l’entreprise qui l’emploie, ou revendique comme tout le monde d’appartenir avec fierté à telle corporation ? Sur le plan maçonnique : revendique-t-il son appartenance ou dénigre-t-il en permanence sa loge et son obédience ? Personnellement, je vante mon travail, et à terme serais fier s’il a pu profiter au plus grand nombre ; mais encore faut-il qu’il en soit informé.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
mattis ut consectetur ut venenatis neque. risus. eleifend efficitur. lectus