Harming Hiram

Un manuel pour faire face à la violence antimaçonnique

Par Géplu dans Edition

Un auteur américain, Tony M. Kail, vient de publier un manuel pour faire face à la violence antimaçonnique.

Le site Religion.info le présente ainsi : Si l’antimaçonnisme a une histoire déjà longue, les cas récents de violence antimaçonnique semblent largement nourris par les théories du complot et rumeurs qui circulent aujourd’hui en ligne. C’est en tout cas l’impression que retire le lecteur de l’ouvrage (en anglais) Harming Hiram : The Threat of Anti-Masonic Extremism, publié cette année en auto-édition. Son auteur, Tony M. Kail, est membre d’une loge dans le Tennessee.

Ce petit livre documentaire se concentre sur les violences associées à une « culture extrémiste antimaçonnique », particulièrement aux États-Unis. Il cite non seulement des textes dans lesquels la franc-maçonnerie se trouve associée au satanisme (un thème déjà ancien), mais qui accusent aussi des loges maçonniques de commettre des abus contre des enfants. (…) Plus largement, les francs-maçons sont présentés comme des « agents du chaos » cherchant à créer une situation qui conduirait à brider les libertés afin d’imposer un nouvel ordre mondial (pp. 38-39). Dans certains cas, antimaçonnisme et antisémitisme restent fortement liés.

Le livre recense plusieurs dizaines d’actes de vandalisme (parfois graves et répétés) contre des loges nord-américaines, des incendies volontaires (y compris à l’aide d’engins incendiaires), des tentatives d’utilisation de bombes artisanales et, bien sûr, des graffitis antimaçonniques sur des immeubles abritant des loges. Dans certains cas, de véritables appels aux meurtres circulent en ligne. (…)

______________________
Harming Hiram : The Threat of Anti-Masonic Extremism, Tony M. Kail, Symbol Intelligence Group, 2019.
Diffusion : Lulu Press.

vendredi 17 mai 2019 2 commentaires
  • 2
    Fabrice 18 mai 2019 à 08:31 / Répondre

    L’auteur, si je ne m’abuse, est membre d’une loge du Tennessee. Je rappelle que la Grande Loge du Tennessee interdit aux homosexuels l’initiation maçonnique. J’imagine donc que le frère Kail, qui est légitimement préoccupé par la montée de l’antimaçonnisme, a au moins consacré quelques lignes à l’antimaçonnisme qui s’exprime au sein de certaines obédiences nord américaines sous la forme du fondamentalisme religieux ou du puritanisme conservateur.

  • 1
    Jiri Pragman 17 mai 2019 à 10:07 / Répondre

    Oserais-je rappeler que ceux qui ne manient pas avec aisance l’anglais peuvent aussi consulter « L’antimaçonnisme actuel » (paru chez Télélivre)

    https://amzn.to/2Wavgl8

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
nec tempus diam risus. ut sit Praesent Donec