Arvid Ystad
Arvid Ystad (photo: Nina Hansen / Dagbladet)

L’influence norroise sur la genèse de la franc-maçonnerie

Par Géplu dans Manifestations

Ars Macionica, loge de recherche de la GLRB, Grande Loge Régulière de Belgique organise ce samedi 25 mai à 10h30 dans les locaux de la GLRB, 265 rue royale à Bruxelles une conférence (en anglais) de Arvid Ystad, sur le thème de L’influence norroise sur la genèse de la franc-maçonnerie.

Une théorie nouvelle propose que l’origine de la franc-maçonnerie soit la continuation directe de la vieille religion norroise que les colons Scandinaves auraient introduite en Angleterre et en Ecosse pendant l’âge Viking. Cette théorie se base en partie sur des documents anglais du Moyen-Âge qui affirment que cela se fit à York sous le règne du roi Athelstan.

Des traces de cette franc-maçonnerie ancienne se trouvent partout en Scandinavie. L’auteur Islandais Snorre Sturlasson et son contemporain Danois Saxo décrivent tous deux des rites d’initiation. Nous trouvons des rites similaires dans le premier et le troisième degré de la franc-maçonnerie d’aujourd’hui.

Cette théorie nouvelle rend compte de nombre de caractéristiques des rituels maçonniques, incompréhensibles sans elle. La présentation fait un large survol de quelques découvertes archéologiques et littéraires qui soutiennent cette théorie.

Arvid Ystad est né à Moss, Norvège, en 1942. Son père Romund Ystad était ingénieur et avait atteint le X° degré du rite suédois. Lui-même a travaillé dans l’industrie et la finance. Il est franc-maçon depuis 32 ans. Après avoir pris sa retraite, il décidé de se consacrer à la recherche de l’origine de la franc-maçonnerie, se basant sur ce que son père lui avait expliqué le soir de son initiation. Le résultat en fut un livre « Frimurerne i vikingtiden » (Francs-maçons à l’ère Viking), Pax Forlag 2016. Le livre à venir d’Yrvad Ystad montre le rôle des Dieux Jumeaux et de rites d’initiation dans la religion et le système de croyance de leurs classes dirigeantes. Le livre s’achèvera par un examen de l’Ancien testament et les mythes de David et de Salomon.

Lunch à 12h30. Inscriptions pour le lunch : pierrefnoel@yahoo.com Date limite : lundi 20 mai.

dimanche 19 mai 2019 13 commentaires
  • 9
    pierre noel 27 mai 2019 à 19:20 / Répondre

    Arvid Yystad a parlé pendant près de 2 heures, illustrant son exposé très fouillé de gravures, de photos et de diagrammes (plutôt bienvenus !).
    Il a d’abord relaté l’expansion viking dans les Iles Britanniques, du 8° au 11° siècle, particulièrement importante dans ce qui est aujourd’hui l’East Anglia, le Yorkshire et le Northumberland, où l’influence nordique fut notoire (sans oublier les Orcades et l’est de l’Irlande).
    Il n’a pas parlé d’influence directe mais d’analogie entre les rituels maçonniques et certaines coutumes ou croyances nordiques, laissant entendre que certaines se seraient introduites pendant l’« ère viking ». Comme exemple, il donna celui de certaines divinités (notamment de Balder dont la mort voulue par le dieu mauvais, Loki, fut comparée à l’historien Anglais, R.F.Gould à celle d’Hiram). Il insista sur les découvertes archéologiques de hauts-lieux (sanctuaires ou monument funéraires ?) scandinaves rappelant par certaines caractéristiques les loges maçonniques. Enfin il s’appesantit sur des objets, outils, artefacts ornés de runes, hiéroglyphes énigmatiques dont certains évoquent des signes maçonniques.
    La conférence fut bien suivie, notamment par quelques enthousiastes qui étaient venus de Frise à Bruxelles pour l’entendre. La discussion fut animée, agréable et riche, avant de se terminer dans le plaisir d’un repas partagé entre des convives très disparates qui sans cela ne seraient jamais rencontrés

    • 12
      MB 30 mai 2019 à 13:40 / Répondre

      Merci beaucoup pour ce compte-rendu !

    • 13
      Bran Ruz 2 juin 2019 à 13:02 / Répondre

      Quand la conférence sera-t-elle publiée ? (j’imagine que ce sera dans les actes d’Ars Macionica).

  • 6
    pierre noel 22 mai 2019 à 16:32 / Répondre

    Je vous ferai un compte-rendu.

    • 7
      BEAUCAMP Andre 22 mai 2019 à 17:42 / Répondre

      Merci cher Pierre 🕊

  • 4
    Joël 20 mai 2019 à 17:25 / Répondre

    On attend la prochaine théorie décapante !

    • 8
      Makasito mni 26 mai 2019 à 18:05 / Répondre

      Merci de nous tenir au courant cher Pierre Noël. TB:.

    • 10
      Désap. 27 mai 2019 à 23:07 / Répondre

      4 – Le coup des Vikings on ne nous l’avait pas encore fait.
      C’est un peu : qu’importe le flacon, pourvu qu’il y ait l’ivresse. Comme un mélange de portefeuille, d’antériorité, d’âge qui feraient l’intérêt.
      Eh bien, dans la famille Désap. on est franc-maçon depuis 1788 (Bossu) ; dans les documents trouvés sur la zone de crash de Roswell, certains signe montre une tendance très maçonnique des petits hommes verts, si si, j’ai les photos.

      • 11
        Désap. 27 mai 2019 à 23:21 / Répondre

        En même temps, l’initiation c’est l’initiation, de l’Egypte aux Incas passant par les Amérindiens, elle fonctionne partout de la même maniére, fondée sur les mêmes principes, notamment celui d’une impossible révélation pour des raisons assez fondamentales.
        Les adeptes du rite suédois risque d’être pertubés …
        Mais sauvés ils le seront, l’omnipotent Jésus est également initié ! Parait qu’il serait un peu viking aussi 😄😄

  • 3
    pierre noel 19 mai 2019 à 21:32 / Répondre

    #1 : Comme le dit l’annonce, la conférence sera donnée en anglais, une des langues usuelles d’AM. Elle sera publiée dans la même langue.

    • 5
      BEAUCAMP Andre 22 mai 2019 à 12:45 / Répondre

      Pourquoi ne pas traduire en français ?

  • 2
    Bran Ruz 19 mai 2019 à 18:00 / Répondre

    A dire vrai la théorie est loin d’être nouvelle ou récente, même si elle est peu répandue par manque de connaissance des ces traditions septentrionales. On en trouve même l’écho dans les ouvrages de Robert Lomas (notamment le Livre d’Hiram, sur cette question), même si certains se diront : Bah, si c’est chez Lomas, c’est que ça n’a pas grande importance… Ce qui serait aller vite en besogne. Car dans l’article ci-dessus, s’il y a une phrase notable, c’est : « Cette théorie nouvelle rend compte de nombre de caractéristiques des rituels maçonniques, incompréhensibles sans elle. » Et c’est assez vrai pour diverses questions que notamment les runes (bien connues des opératifs de jadis et omniprésentes dans les marques de tailleurs de pierre) peuvent souvent éclairer.

  • 1
    MB 19 mai 2019 à 14:34 / Répondre

    J’imagine que malheureusement, il sera quasiment impossible de trouver une traduction de son travail en anglais, et encore moins en français…
    C’est dommage, la théorie présentée est pour le moins audacieuse !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Praesent id quis massa Praesent mi,