Var Matin 270519

La franc-maçonnerie à Toulon

Publié par Géplu

C’est Var Matin qui nous apprend qu’Evelyne Maushart, une historienne qui a fait une thèse sur la vie culturelle à Toulon entre 1870 et 1914, vient de sortir un livre sur La Franc-maçonnerie à Toulon des origines à nos jours. Profane, elle y raconte ce qui lie la franc-maçonnerie à la rade, tout en effectuant une mise en perspective à travers les grands événements qui ont marqué son histoire au niveau national et international.

À l’origine, à Toulon, port militaire, la présence de la Marine n’est pas étrangère à « la prolifération des loges » dès le XVIIIe siècle, composée exclusivement d’aristocrates, dont un quart d’officiers. Plus tard, les ardents républicains que sont les maires toulonnais y trouvent une philosophie conforme à leur idéal. De savoureuses anecdotes retracent les querelles de chapelle avec l’Eglise relayées dans toute la France, comme l’affaire de la croix du cimetière de Toulon, ou comment Henri Dutesta, maire, en décidant d’enlever ce signe religieux du cimetière, provoqua la révolte des catholiques. De l’entrée des femmes dans le système, aux personnalités franc-maçonnes persécutées sous Vichy, on parcourt les siècles, jusqu’à nos jours, sans étude critique sur la période actuelle, trop récente.

On y apprend tout de même que près de la dizaine des plus grandes obédiences existant au niveau national sont représentées dans la ville. L’aire de Toulon compterait actuellement 3.850 frères et sœurs sur une population de 370.000 habitants, estime l’auteur.

mardi 28 mai 2019
  • 1
    yonnel ghernaouti YG,
    30 mai 2019 à 08:20 / Répondre

    Pour en savoir plus sur l’ouvrage de l’auteure profane Évelyne Maushart « La Franc-maçonnerie à Toulon des origines à nos jours » publié chez Éditions Mnemosis (Toulon, 128 pages, 21 €), vous pouvez consulter son site http://evelyne-maushart.e-monsite.com/pages/la-franc-maconnerie-a-toulon.html

    Pour Évelyne Maushart, la Franc-Maçonnerie représente un des aspects de sa thèse de doctorat en « Espaces, cultures, sociétés. Histoire contemporaine » soutenue en 2010 à Aix-Marseille, sous la direction de Jean-Marie Guillon, agrégé d’histoire et, depuis 2012, Professeur émérite de l’Université d’Aix-Marseille, ayant pour titre « La vie culturelle à Toulon entre 1870 et 1914, genèse des politiques culturelles municipales ».

    Quand au nombre de Sœurs et Frères maçonnant entre mer et montagnes dans cette belle capitale économique du Var qu’est Toulon, Caital.fr annonçaient déjà, le 9 février 2010, 3800 membres.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif