Brent Morris
Brent Morris, by DP-AQC

La préhistoire du REAA samedi 15 juin à la BnF

Publié par Pierre Mollier

Le 21 avril nous vous avons annoncé la IIIe Conférence Internationale d’Histoire de la Franc-maçonnerie, qui se déroulera vendredi et samedi prochain 14 et 15 juin à la Bibliothèque nationale. Jeudi 30 mai Pierre Mollier nous a présenté la conférence qu’Andrew Prescott donnera vendredi sur Les origines de la franc-maçonnerie et l’invention d’une tradition. Aujourd’hui, il nous présente la conférence que Brent Morris donnera samedi 15 sur la préhistoire du REAA.

________________________

La préhistoire du REAA samedi à la BnF :
Brent Morris présente les « D.I.S. » de 1768 à 1801.

La journée de samedi sera, pour une large part, dévolue à l’histoire ancienne du REAA. La matinée, sous les auspices de l’Aréopage de recherche « Sources », sera consacrée au grade de Chevalier Kadosh. L’après-midi, la table ronde organisée par Heredom – la revue de la « Scottish Rite Research Society » – explorera cette période cruciale, mais encore peu connue, qui va de la fin des années 1760 à la création du premier Suprême Conseil en 1801.

Signalons la communication tout à fait novatrice et passionnante de Brent Morris. Il nous présentera les fameux « Députés Inspecteurs Généraux ». En effet, entre la mort d’Etienne Morin et la fin du XVIIIe siècle, le Rite de Perfection s’est maintenu par la transmission de son dernier grade – le « Royal Secret » – assorti de la qualité de « Député Inspecteur Général ». Qualité qui donnait à son titulaire l’autorité pour conférer l’ensemble des grades du système et créer des ateliers du Rites. Ceux qui se sont intéressés à l’histoire du Rite Écossais Ancien et Accepté connaissent les noms de quelques-uns de ces « Députés Inspecteurs Généraux » : Francken, Hays, Spitzer, Long… Mais aux États-Unis, entre 1768 et 1801, il y a eu près de 75 « Députés Inspecteurs Généraux » ! Certains ont été très actifs et ont largement contribué à maintenir vivant l’héritage d’Etienne Morin… quand d’autres n’ont presque rien fait. Brent Morris a reconstitué cette liste perdue des « Députés Inspecteurs Généraux » et nous invitera à découvrir le profil de ces Maçons qui sont le « chaînon » – si ce n’est manquant, du moins oublié – entre l’écossisme du XVIIIe siècle et le Rite Écossais Ancien et Accepté.

Rappelons que toutes les conférences font l’objet d’une traduction simultanée en français. Il reste quelques places. Programme et inscription – gratuite mais obligatoire – Bouton « register » (s’enregistrer) puis « Checkout » (valider).

mardi 11 juin 2019
  • 1
    Robert Michelle
    16 juin 2019 à 10:45 / Répondre

    j’habite maintenant la Province et je suis privée dans l’impossibilité de me rendre à Paris à cette date.
    Une diffusion sera envisagée ?
    Merci pour votre réponse
    Michelle Robert
    Rochefort 17

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif