liberez Nasrin Sotoudeh

Libérez Nasrin Sotoudeh

Par Géplu dans Divers

Communiqué du Collectif contre le terrorisme

LIBEREZ NASRIN SOTOUDEH !

Les associations partenaires du Collectif Contre le Terrorisme appellent à participer au Rassemblement  organisé par Amnesty International le 13 juin à 18 h pour la libération de Nasrin Sotoudeh, incarcérée depuis presque un an.

Parce qu’elle a défendu les Iraniennes qui rejettent l’imposition du port du voile islamique, cette avocate iranienne, infatigable militante des droits humains, a été condamnée à une peine délirante de 33 ans de détention et 148 coups de fouet ! Une importante mobilisation a eu lieu pour Nasrin Sotoudeh. Près de 340 000 personnes ont signé la pétition du Conseil National des Barreaux adressée à Emmanuel Macron.

Celle qu’Amnesty International doit remettre à l’Ambassade de la République Islamique d’Iran a recueilli plus de 11 000 signatures. En Iran, la lourde condamnation de Nasrin Sotoudeh n’a nullement freiné le mouvement de révolte des femmes ! Tous les jours des femmes se filment en retirant leur voile. Elles sont arrêtées mais d’autres femmes prennent le relais.

Leur affirmer notre solidarité est un minimum !

Le rendez-vous donné par Amnesty International : Angle de l’avenue d’Iéna et de l’avenue Albert de Mun. (Métro Iéna ou Trocadéro.)

ASSOCIATIONS SIGNATAIRES :
Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme
Ligue du Droit International des Femmes
Libres MarianneS
Comité Laïcité République
Comité Soudan …

mardi 11 juin 2019 7 commentaires
  • 6
    Désap. 13 juin 2019 à 10:52 / Répondre

    4 – Remarquable mon très cher Guillaume !
    Je suis entrain de relire « Philippe le Bel et les Templiers » de Ernest Renan et Emile Boutaric.
    Outre que le roi était parfaitement fondé à arrêter la sournoise entreprise de la papauté visant à soumettre l’Europe à sa seule autorité par la puissance économique et militaire de l’Ordre du Temple, ce livre qui reprend presque toute la correspondance entre Clément V et Philippe, montre par là tout le danger et les menaces que représente la religion qui depuis Moïse, nous dit la Bible à propos de l’apostasie des israélites qui adoraient le veau d’or, ordonna : Que chacun prenne son glaive, et tue son plus proche voisin. La même Bible nous apprend que ce grand homme fit ainsi mettre à mort pour l’exemple vingt-deux mille personnes.
    Par ailleurs, le voile islamique est ouvertement, absolument et incontestablement un signe ostentatoire de racisme. Il indique à tous et sans aucun détour que si l’on n’est pas musulman il n’est pas question d’entreprendre la moindre relation familiale. Ceci tombe sous le coup de la loi française, des principes européens et de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.
    En conséquence de quoi son interdiction pure et simple doit être prononcée.
    Ceci est évidement valable pour tout autre signe religieux, l’espace public doit en être rigoureusement exempt.

  • 5
    lazare-lag 12 juin 2019 à 21:48 / Répondre

    Jusqu’ici je ne connaissais absolument pas Nasrim Sotoudeh, du coup, je me suis renseigné… sacré bout de femme!
    J’observe que le Parlement Européen lui a décerné en 2012 le prix Sakharov.
    J’observe que depuis septembre 2018 elle bénéficie du Prix international des Droits de l’Homme Ludovic Trarieux. Mais qu’elle n’a pas pu recevoir, étant en prison.
    Je crois que ça méritait d’être dit.
    Il me semble observer par ailleurs qu’il n’y a qu’une seule personne à avoir reçu également ces deux prix: Nelson Mandela.
    On voit par là qu’Il y a de bien pires voisinages….
    Et j’invite enfin les curieux à aller se renseigner sur les origines de la création de ces deux prix, Sakharov et Ludovic Trarieux, et sur la personnalité de ce dernier.
    En pleine affaire Dreyfus, il est le créateur, et le premier président de la Ligue des Droits de l’Homme et, semble-t-il Franc-Maçon. Un sacré bonhomme.

  • 4
    Guillaume 12 juin 2019 à 16:37 / Répondre

    Chahdortt Djavann, romancière et anthropologue iranienne, a écrit: Le port du voile devrait être interdit et sanctionnés les parents ou les adultes qui incitent à le porter parce que, dit-elle, il est la cause d’un déni de soi et « la marque » de l’asservissement sexuel et politique des femmes Elle stigmatise le port du voile parce qu’il n’est pas seulement un signe religieux mais « l’étoile jaune » de la condition féminine.(Bas les voiles !, Chahdortt Djavann (autjournal.info)
    « Amnesty International » condamne le vote massif de la chambre basse du Parlement belge, jeudi 29 avril 2010, en faveur d’une loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public.(29.4.2010 Amnesty.be)
    Danemark: Interdiction du voile intégral: Cette interdiction aura un effet particulièrement négatif sur les femmes musulmanes qui choisissent de porter le niqab ou la burqa, a déclaré Fotis Filippou, directeur adjoint pour l’Europe d’Amnesty Internation (1.8.2018 – Danemark: l’Interdiction du voile intégral constitue une violation des droits des femmes). Il ne peut y avoir en Europe des femmes émancipées et libres et des femmes-esclaves dans » une prison ambulante musulmane » sous prétexte de liberté religieuse. L’Europe ne peut s’incliner devant la barbarie religieuse, que ce soit contre les femmes ou les êtres humains en général.
    Il n’y a pas qu’en Iran où la religion supprime les libertés fondamentales. Amnesty international veut voir l’Europe ressembler aux pays comme l’Iran, le Pakistan, l’Afghanistan, etc. où les femmes circulent dans une « prison ambulante » niqabées ou buqaïsées, comme femmes-esclaves du 21ième siècle: asservies, dépersonnalisées, anonymisées, uniformisées, asocialisées, sans aucun contact extérieur avec les autres, ressemblant à des fantômes, qui font peur aux enfants. Un pays qui tolère cela, tolère l’esclavage de la femme publiquement dans cet accoutrement inhumain, revoie la femme au moyen-âge, c’est intolérable. Ces costumes islamiques (niqab, burqa) sont une insulte à la dignité de la femme musulmane et des femmes en général.
    En 2013 la majorité socialiste-écolo de la Ville de Gand, autorisa les femmes voilées, derrière les guichets, mettant fin à la laïcité et la neutralité de l’administration, imposant le voile à tout citoyen se présentant à l’Administration.
    Ce qui se passe en Iran, existe en réalité dans les 57 républiques islamiques. Dès que la religion (synonyme secte) (avec ses règles stupides, immorales et inhumaines) prime sur les lois humaines, votées par les parlements élus démocratiquement, il n’y a plus de libertés pour le peuple. C’est ainsi dans les 57 pays musulmans. La persécution des libres-penseurs constitue une menace mondiale (IHEU 2014)
    Les athées sont menacés de mort dans 13 pays musulmans. Le blasphème en 2017 est encore puni dans 71 pays (la-croix.com – 18.10.2017). En Grèce Filippos Loïzos s’était fait arrêter en septembre 2012, sur l’île d’Eubée, pour «blasphème» et «insulte à la religion. Ce blogueur grec de 28 ans, a été condamné par un tribunal d’Athènes à dix mois d’emprisonnement avec sursis. En Grèce la notion de blasphème est étendue: Le blasphème est un délit. La notion du religieux est plus large que celle de Dieu et inclut les saints, les sacrements, les symboles sacrés, des icônes etc. La loi vise tout ce qui est censé être sacré pour une religion quelconque. Le délit de blasphème, remplace le bûcher des tribunaux de l’Inquisition, qui brûlaient les blasphémateurs. Il n’y a pas que l’islam qui supprime la liberté des citoyens, l’Europe le fait dans une dizaine de pays où blasphémer est punissable.
    En Alabama, Le projet de loi, adopté mardi par la Chambre des représentants, prévoit des peines de prison de 10 à 99 ans pour les médecins pratiquant des interruptions volontaires de grosses (IVG), sauf en cas d’urgence vitale pour la mère ou d' »anomalie létale » du foetus. Le texte ne prévoit pas d’exception en cas de viol ou d’inceste. (Paris Match le 02/05/2019 Les médecins qui pratiquent des avortements bientôt passibles de prison en Alabama)) Le Salvador, le Honduras et le Nicaragua ne semblent pas disposés à modifier les lois qui interdisent toute interruption de grossesse, même en cas de viol, même lorsque la vie de la mère est en danger ou que le fœtus n’a aucune chance de survie (rfi.fr – 2018). Ces lois inhumaines sont indignes d’un pays civilisé et le comportement politique dans ces pays, par des gouvernements chrétiens, pas plus humain que ce qu’on voit dans les pays musulmans, comme le cas Nasrin Sotoudeh en Iran. Les Etats-Unis sont une théocratie de facto, où les politiciens invoquent Dieu chaque jour, tout en votant en même temps, des lois les plus inhumaines qu’on puisse s’imaginer. Qui peut croire qu’un Sénateur USA dont la fille ou la femme est enceinte, par un viol, ne va pas faire procéder à un avortement? Il ira à étranger pour le faire, mais le pauvre américain ne peut se le permettre. Mais le président Bush disait bien avoir reçu le feu vert de Dieu pour attaquer l’Irak, tout est donc justifiable, il n’y a qu’à invoquer l’un ou l’autre dieu.
    Au Brésil, une fillette de 9 ans, enceinte de jumeaux, avait été violée par son beau-père à partir de l’âge de 6 ans. Il avait aussi abusé de l’aînée de sa femme, une adolescente de 14 ans, souffrant de déficience mentale. Les médecins qui ont mis fin à sa grossesse ont été excommuniés par l’archevêque de Recife. L’archevêque de Recife et Olinda, Dom José Cardoso Sobrinho a fait appel au président du tribunal de justice et demandé à la clinique qui accueillait la petite de refuser l’avortement. «La loi de Dieu est au-dessus de la loi des hommes», a-t-il argumenté. Dom José a aussitôt déclaré l’excommunication de tout le corps médical responsable de l’avortement ainsi que celui de la mère de la victime (lefigaro.fr 9.3.2009). Si dieu existait, le cardinal serait puni pour avoir invoqué une soi-disant loi de dieu aussi criminelle. Quelle loi donc? L’article 1398 – du code de droit canonique, excommunie pour avortement, LE médecin, la mère, l’enfant avorté, mais pas le violeur.
    Il n’y a pas que l’Iran à dénoncer pour les crimes au nom de la foi islamique. Ceux qui font voter des lois aussi inhumaines comme dans plusieurs états des USA, ne valent guère mieux que les ayatollahs iraniens, etc. Il n’ont aucune leçon à donner aux ayatollahs.

  • 3
    Désap. 11 juin 2019 à 23:42 / Répondre

    «  » » »Un juriste islamique (??) un inquisiteur en somme
    une telle peine… qui nous parait évidemment … inique (nous parait seulement ?? parce qu’il y aurait une possibilité qu’une telle peine soit fondée ??)
    comprendre la logique qui se cache fatalement … (ah ?? parce qu’il pourrait il y en avoir une ?? valable après tout, pourquoi pas)
    demande également la clémence pour Nasrin Sotoudeh … (merci pour elle, le message est passé). » » » »
    Cette triste prose me fait penser au triste sire Tarik Ramadam et son « moratoire sur le lapidation » de non moins triste mémoire.
    Et dire que nous avons droit régulièrement à des leçons de toute sorte, une nouvelle fois ici, quand il ne s’agit pas de dédain exprimé par des brèves qui se veulent littéraires ; mais là, le style ne suffit plus à masquer un curieux état d’esprit.

  • 2
    yasfaloth 11 juin 2019 à 19:10 / Répondre

    Personnellement, je serais très intéressé si un juriste islamique venait nous expliquer ce qu’a fait cette dame AUX YEUX DE SES JUGES IRANIENS pour mériter une telle peine… qui nous parait évidemment ici à tous, citoyens européens de culture occidentale, inique et comme l’écrit Geplu un brin délirante.
    .
    Ceci histoire d’essayer de comprendre la logique qui se cache fatalement derrière ce genre d’excès en évitant de tout ramener aux clichés que tout bon contempteur de l’Islam ne va, bien sûr, pas manquer de déverser à la suite de mon post, et qui ont d’ailleurs déjà commencé avant celui-ci.
    .
    Bien entendu je demande également la clémence pour Nasrin Sotoudeh au nom de valeurs qui vont bien au delà de nos cercles « maçonniques », et qui ont une portée universelle.

    • 7
      Eric 13 juin 2019 à 17:42 / Répondre

      Les « juges » ont considéré cela comme une atteinte à la sûreté de l’état…

  • 1
    astronome64 11 juin 2019 à 11:08 / Répondre

    Pas d’amalgame… religion de tolérance et de paix… les femmes sont libres de porter le voile…. vivent les minorités en raison du fait colonial…j’ai bon ???

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
libero eget Praesent ut odio Lorem libero. diam sed Nullam