climat
Image ConsoGlobe : https://www.consoglobe.com/rechauffement-cancer-climatique-edito-cg

Réchauffement climatique : il est temps !

Par Géplu dans Divers

Le 29 novembre 2018 nous avons publié un article « Climat : des francs-maçons s’inquiètent » annonçant la création par des francs-maçons belges d’un réseau interobédientiel de lutte contre le réchauffement climatique.

Le bébé a grandi, et voici la première lettre qu’ils viennent d’adresser à leurs adhérents. Ils y annoncent notamment la mise en ligne d’un site destiné à informer les Frères et les Sœurs sur le réchauffement climatique et répondre aux questions fréquentes dans ce domaine.

L’adhésion au réseau est ouverte à tous les Frères et Sœurs : contact@ilesttemps.be

Le coordinateur du groupe pilote de l’Alliance « Il est temps » est le Frère Jean-Louis D, de la RL Les Amis Philanthropes, du Grand Orient de Belgique à Bruxelles.

Visitez le site Il est temps

mardi 09 juillet 2019 19 commentaires
  • 10
    Guillaume 12 juillet 2019 à 12:20 / Répondre

    La surpopulation détruit notre planète, mais apparemment les climatologues semblent volontairement l’ignorer,ils n’en parlent pas. Marc Halévy, physicien n’est pas ici égaré dans son mysticisme, quand il écrit: « Le vrai problème humain, aujourd’hui, n’est plus ni économique, ni agricole, ni technologique, ni politique, ni idéologique, etc … ; il est démographique. L’humanité n’est viable sur Terre à long terme qu’à la condition d’une population inférieure à 2 milliards (nous sommes aujourd’hui 5.3 milliards de trop et seront, vers 2050, 8 milliards de trop). Acter que nous sommes entrés dans une logique de pénurie accélérée et irréversible de toutes les ressources matérielles indispensables au fonctionnement du système humain dont la démographie doit impérativement être jugulée (si les hommes ne le font pas, la Nature s’en chargera et ce sera terrible, brutal et aveugle) (Marc Halévy: 13.9.2019 -Le regard sur le monde du physicien, philosophe et prospectiviste. Si l’humanité veut survivre au-delà des deux ou trois générations qui viennent, une double décroissance : une décroissance économique et une décroissance démographique. Les deux vont de pair. Un effort dans une direction est vain sans effort dans l’autre. Démographiquement, la fécondité nette doit descendre en dessous d’un enfant par couple pendant au moins trois générations pour réduire la population mondiale au huitième de ce qu’elle sera, et redescendre aux alentours d’un milliard d’humains. » (Mar Halévy – physicien).
    Il est temps qu’un planning familiale à l’échelle mondiale soit établi dans tous les pays pauvres surpeuplés, pour diminuer drastiquement la surpopulation. Faire plusieurs enfants dans ce monde surpeuplé est produire des chômeurs, sans aucun avenir, sauf celui de fuir, mais où? Au lieu de consacrer des sommes astronomiques à des budgets de guerre, qu’on en consacre une grande partie à installer des bureau de planning familial dans les pays pauvres surpeuplés, sinon c’est par une 3 ixième guerre mondiale qu’on va réduire la population, et ce sera tuerie colossale, sans précédent dans l’histoire humaine.

    • 11
      Désap. 12 juillet 2019 à 16:14 / Répondre

      10 – Faut arrêter la fumette, vieux.
      200% des ressources annuelles de la planète sont consommées par l’Europe et les USA.
      Si la consommation de l’Europe était généralisée, il faudrait l’équivalent de trois planètes par an pour satisfaire les besoins.
      Celle des USA équivaut à 5 planètes.
      Les USA ont consommé leur crédit ressources annuel au mois de mai, l’UE au mois de juillet.

      • 12
        Guillaume 13 juillet 2019 à 14:13 / Répondre

        Réponse.à 11 Désap: 1°insulter n’est pas un argument. J’espère que tu abandonneras cette pratique méprisable. 2° Pourquoi tu t’abstiens de faire la même chose pour Halévy, dont je n’ai fait que confirmer ce qu’il dit.15.364 scientifiques disent la même chose, vas-tu aussi les insulter?
        Le cri d’alarme de quinze mille scientifiques sur l’état de la planète tribune Collectif « Le Monde » publie le manifeste signé par 15 364 scientifiques de 184 pays, paru lundi 13 novembre dans la revue « BioScience Les scientifiques signataires plaidaient pour une stabilisation de la population humaine, et expliquaient que le vaste nombre d’êtres humains – grossi de 2 milliards de personnes supplémentaires depuis 1992, soit une augmentation de 35 % – exerce sur la Terre des pressions susceptibles de réduire à néant les efforts déployés par ailleurs pour lui assurer un avenir durable.
        La surpopulation mondiale, grande absente des débats COP 21(figaro.fr) – Nous sommes déjà trop nombreux sur terre. Ce facteur majeur du réchauffement climatique ne sera pourtant pas abordé lors de la COP21.) figaro.fr) Vox politique) 9 déc. 2015
        Org.fr – Overpopulation: La surpopulation est une cause importante de la plupart des problèmes dans le monde. Chaque pays dans le monde est ou sera confronté à un manque de nourriture, d’eau potable ou d’énergie.. La seule solution est une politique démographique à l’échelle mondiale (La surpopulation -Faut-il limiter la population pour sauver la panète – overpopulationawareness.org/fr/ Dans les années 2000, Kofi Anan, alors Secrétaire général des Nations Unies, déclarait :. Nous allons nous retrouver dans un monde surpeuplé. La démographie a un impact sur le développement économique, sur l’environnement et sur les ressources de la Terre qui sont limitées. » Docteur Alain Destexte (ex Sec.gén. Médecins sans frontières: La surpopulation mondiale est la question centrale des années à venir, pourtant, elle n’est pas posée lors su sommet inerte national sur la climat à Paris. Dr. Alain Destexhe (fagarovox) »Avant 2022, les Indiens seront 1,4 milliard. 600 millions vivent dans une misère totale, sous-alimentés, chaque année la population indienne s’accroît de 19 millions de personnes. Ce n’est pas en niant les problèmes et en insultant ceux qui parlent de la « bombe démographique », que le problème sera résolu.

        • 13
          de Flup 13 juillet 2019 à 16:28 / Répondre

          Resumons:faire moins d’enfants afin que le monde puisse continuer à exister

        • 14
          Désap. 13 juillet 2019 à 19:11 / Répondre

          12 – Je ne t’ai pas insulté, je t’ai, en d’autres termes, prié de bien vouloir arrêter de te voiler la face et j’ai argumenté.
          Mais puisque cela semble t’être difficile, je ré-argumente plus directement, tu l’auras voulu :
          Les occidentaux consomment plus de 80% des ressources qui sont consommées annuellement et, plus grave, ils consomment en réalité environ 400% de ce qui devrait normalement être consommé tous les ans pour que l’avenir soit pérenne.
          En d’autres termes, si l’on consommait de façon durable, mathématiquement la terre pourrait supporter environ 30 milliards d’humains, ça laisserait de la marge en terme de temps pour envisager les solutions sans passer par de nouveaux massacres plus ou moins indirects. Et ce sont les pauvres qui devraient réduire leur population ? Pourquoi ? Pour qu’on puisse continuer de consommer comme des bourrins ? Quelle vision désespérément égoïste, petite bourgeoise et nulle puisqu’elle n’empêchera aucunement l’épuisement des ressources à très court terme, prépare-toi à ne plus pouvoir téléphoner.
          Qu’il faille réguler la population, certes, mais attention ça pose d’énormes problèmes de renouvellement de générations et d’éthique, mais surtout il faut que les occidentaux arrêtent de consommer comme des brutes épaisses.
          Quant à nos grands penseurs et analystes … ben suffit de voir l’état de la planète après 170 ans d’ère industrielle. Chapeau, on est au bord de l’abîme et les ours polaires meurent de faim, ils se retrouvent à 800 km à l’intérieur de la Russie à fouiller les poubelles (vidéo sur internet).
          C’est mieux là ?
          J’aime pas la bienveillance, c’est lourd la bienveillance, ça endort tout le monde la bienveillance, ça sert à rien d’autre qu’à ménager les susceptibilités, l’égo quoi. Ce n’est pas ça la fraternité maçonnique, c’est même le contraire.

          • 19
            Jean_de_Mazargues 14 juillet 2019 à 20:41 / Répondre

            Aimer la bienveillance n’immunise pas, semble-t-il, du complexe de persécution …

  • 8
    MG RENAULT 10 juillet 2019 à 13:06 / Répondre

    Pour remercier cette action voici quelques mots :
    LE HURLEMENT DU LOUP
    (Ou comment essayer de se mettre dans la peau d’un loup)

    J’ai du poil partout comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    Je vis en meute comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    Il y a des jours où je ne mange pas comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    Je dois chasser pour vivre comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    Je dois me défendre comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    Je suis sauvage comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    J’hurle pour nous rassembler comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    Je me réfugie dans ma tanière comme vous autrefois
    Mais vous avez oublié

    Je protège mes louveteaux, leur donne à manger
    Comme vous aujourd’hui

    En vieillissant mon pelage change de couleur
    Comme vous aujourd’hui

    J’aime marcher dans la forêt
    Comme vous aujourd’hui

    J’aime l’eau de la rivière
    Comme vous aujourd’hui

    J’aime la vie au plein air
    Comme vous aujourd’hui

    J’aime les odeurs de la nature
    Comme vous aujourd’hui

    J’aime le jour et la nuit
    Comme vous aujourd’hui

    J’aime voir, sentir, entendre pour comprendre
    Comme vous aujourd’hui

    J’ai aussi un cœur qui bat d’amour et d’effroi
    Comme vous aujourd’hui

    Je ne suis qu’un pauvre loup sur terre
    J’essaie de dire à tous mes confrères :

    FRATERNITE humaine animale végétale internationale

    Merci aux loups et aux Hommes qui se comportent sur terre en sœurs et frères

  • 7
    Manu Hainaut 10 juillet 2019 à 11:15 / Répondre

    Je suis un peu désappointé par les commentaires climato-sceptiques, ou pour mieux dire climato-révisionnistes, exprimés ici par Anwen et de Nicette Michel.
    Les scientifiques du GIEC démontrent depuis plusieurs années que l’activité humaine produit un grand volume de gaz à effet de serre provoquant ainsi un réchauffement climatique. Ce réchauffement qui n’a rien à voir avec les évolutions longues (càd lentes) du climat, va – faute de réactions actives – provoquer des changements irréversibles susceptibles de bouleverser la vie des humains.
    Le GIEC sont des scientifiques guidés exclusivement par l’analyse et le raisonnement; ce ne sont ni des politiques ni des gens cherchant un fond de commerce électoral.
    Il me semblait que nous nous efforcions de nous baser sur la raison et pas sur nos choix politiques et/ou idéologiques.

    • 9
      Jean_de_Mazargues 10 juillet 2019 à 15:52 / Répondre

      C’est juste que les scientifiques nous pompent le peu d’air qui nous reste. Ce n’est pas aux scientifiques de décider mais aux politiques. il y a un problème de climat, soit, mais pas seulement. Les climato-sceptiques – dont je ne suis pas – ont tout à fait le droit de l’être et de s’exprimer librement –
      Et en loge nous sommes à l’ombre et l’esprit est filtré.

    • 15
      Roger Lamouline 14 juillet 2019 à 10:57 / Répondre

      je te rappelle que le résumé à destination des décideurs du GIEC est rédigé non par les scientifiques mais par une assemblée d’hommes politiques représentant leur pays. Le GIEC a d’ailleurs été crée pour démontrer l’influence de l’homme sur le climat (il suffit de lire ses statuts)

  • 3
    Désap. 9 juillet 2019 à 14:14 / Répondre

    Oui, oui, oui, oui, oui …
    87 milliards de barils, soit env. mille milliards de tonnes de pétrole brûlés chaque année,
    et c’est le fonctionnement normal de l’atmosphère qui crée le réchauffement climatique.
    Hmmmm …
    ça me fait penser aux pets des vaches des lobbyistes.
    Au fait, à part le Soleil et la Lune, le reste de ce qu’il se passe dans le cosmos n’a aucune influence sur la Terre, tout est absorbé par l’étoile ou bien aucun équilibre du système ne serait possible, c’est prouvé, c’est pourquoi ce raisonnement poétique (1) et l’astrologie ne recouvrent aucune réalité.

    • 5
      Maxime 9 juillet 2019 à 21:00 / Répondre

      Poétique et très approximatif.(l’azote est-il le seul composant de l’air ?)
      Je ne nie pas le réchauffement climatique … en été, ni son refroidissement en hiver, mais pourquoi affirmer mordicus que c’est la faute de l’humanité ?
      94% du gaz à effet de serre, c’est la vapeur d’eau.
      Il vaudrait mieux que les sommes préconnisées par la NEE (Nouvelle Eglise Ecologique, avec ses veganes et leurs interdits alimentaires) pour essayer de contenir des variations sur lesquelles nous n’avons aucune prise (qui se sont déjà produites et qui se produiront encore) soient employées à reloger ceux qui, inexorablement vont être recouverts par la mer.

      • 16
        Roger Lamouline 14 juillet 2019 à 11:00 / Répondre

        Je suis d’accord avec toi, mais pourquoi se préoccuper du niveau de la mer qui monte en moyenne de 3 mm par an depuis des siècles.

        • 17
          Maxime 14 juillet 2019 à 11:31 / Répondre

          Parce qu’il ya, malheureusement, des terres très basses et déjà limites.
          le Bengladesh par exemple.
          Pour le reste, même si nous sommes responsables de 10% des 4% de CO2 dans l’atmosphère, ça fait pas lourd.
          Et, comme tu le dis, le GIEC a été crée pour l’intox. Et ça marche.

          • 18
            Roger Lamouline 14 juillet 2019 à 12:50 / Répondre

            Le Bengladesh est un pays affreux à cause de son instabilité et des moussons. Les écolos ne montrent jamais les valeurs des rares marégraphes car ils ne montrent pas une montée des eaux particulière.

  • 1
    Anwen 9 juillet 2019 à 05:57 / Répondre

    Tentons un éclairage rapide sur les phénomènes atmosphériques dans le dédale d’explications confuses, souvent contradictoires, agrémenté de préjugés et d’affirmations de faits non démontrés, et tout cela amplifié par la peur instituée par un pouvoir en fin de cycle en guise d’ultime moyen de gouvernance des ilotes modernes dont il rêve.
    Nature et phénomènes atmosphériques et météorologiques.
    On observe dans la nature deux espèces de mouvements : des mouvements « spontanés » et des mouvements « transmis ».
    Cette seconde cause de mouvement engendre des déplacements qui déterminent la plupart des phénomènes météorologiques en dérangeant la stabilité de l’enveloppe gazeuse de la terre.
    Nous voyons que c’est cette cause qui détermine la chute des corps à la surface terrestre. Mais cette réaction constante de l’azote vers la terre, qui lui a pris sa place dans l’espace, n’est pas la seule réaction qu’il exerce. Il tend aussi à se dilater dans une autre direction, c’est-à-dire vers les régions célestes de l’infini.
    De ce côté il est contenu par l’action dynamique des radiations qui le frappent incessamment.
    Mais les radiations ne sont ni immuables ni éternelles, elles sont, au contraire, dans un état constant de variabilité. Or, chacun des changements qui surviennent dans leur mode d’action se traduit, dans les profondeurs de notre atmosphère, par un changement d’état de la réaction de l’azote. Si la pression des radiations devient moins forte, l’azote se dilate ; tous les corps qu’il comprimait se dilatent aussi : c’est la chaleur. Si la pression devient plus forte l’azote augmente sa réaction vers la terre, il comprime plus fortement les corps qui en occupe la surface : c’est le froid.
    Si la pression en plus ou en moins est accidentelle, si elle n’intéresse qu’un seul point de l’atmosphère, il en résulte un changement de densité qui, en se propageant aux couches les plus voisines y détermine « un courant ». C’est le vent.
    Si un seul faisceau de radiation vient à manquer subitement, c’est un vide subit qui est offert au besoin d’expansion de l’azote et dans lequel il se précipite en tournoyant : c’est une trombe, une tornade, un cyclone. Le mouvement commencé dans les régions élevées de l’atmosphère se propage de haut en bas. Lorsqu’il atteint la surface terrestre, le bouleversement des éléments atmosphériques, qui en résulte, détermine toutes sortes de ravages.
    Ainsi donc tout ce qui se passe sur la terre à une cause cosmique ; tout dépend de l’action des astres. C’est dans les profondeurs de l’océan céleste qu’il faut aller chercher la cause de la plus légère brise qui souffle autour de nous. La terre y est étrangère.

    • 2
      Mai 68 9 juillet 2019 à 10:43 / Répondre

      Tout cela est intéressant mais que vient faire la FM dans ces raisonnements scientifiques ?
      Tout F ou toute S en tant que citoyen humaniste doit avoir naturellement un comportement écologique.

      • 4
        de Flup 9 juillet 2019 à 17:36 / Répondre

        D’accord + inciter les autorités de prendre d’urgence les mesures préconisées par les femmes et hommes de science
        La Fm est initiatique,non pas scientifique

    • 6
      NICETTE MICHEL 10 juillet 2019 à 06:49 / Répondre

      Merci pour cet article trés pédagogique et compréhensible car je ne suis pas un spécialiste de cette question.
      On ne peut nier l’actuel déréglement climatique…mais j’ai toujours été septique sur les seules causes humaines engendrant de telles catastrophes, car c’est aller un peu vite en jugement et laissons cela aux politiques et aux écolos qui en font leurs fonds de commerce à des fins électorales.
      Ils font partis de ceux qui nous font croire que le soleil se lève et se couche chaque jour…alors que c’est la terre qui tourne sur elle même , aussi du soleil, et qui peut être s’en rapproche!
      Il est temps de garder raison et d’accepter les lois scientifiques du cosmos.
      Un grand merci pour cet excellent article

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Praesent mi, risus. ipsum Donec venenatis, tempus elementum dolor. suscipit