laicite une idee neuve

Laïcité : une idée neuve en Europe ?, les textes des interventions

Par Géplu dans Divers

Le samedi 9 février s’était tenue dans les locaux du GODF rue Cadet à Paris une conférence sur le thème Laïcité : une idée neuve ? L’ensemble des propos des intervenants ont été collationnés dans le document ci-joint. La période estivale pourra peut-être vous donner le temps nécessaire à leur très intéressante lecture…  🙂

Le pdf contient :
Les propos introductifs de Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître du GODF,
L’introduction de Jean Javanni, Conseiller de l’Ordre du GODF, Grand Officier délégué Laïcité,
suivis des interventions de :
Martine Cerf, Secrétaire générale de l’Association « Égale » : Laïcité et Union européenne : l’état des lieux et comment agir ? 
Claude Wachtelaer, Président de l’Association européenne de la Pensée libre : Une Europe plus laïque ? Plaidoyer pour un pragmatisme vigilant
Giulio Ercolessi, Président de la Fédération humaniste européenne : À la recherche du patrimoine commun des laïcs européens
et d’Odile Leperre-Verrier, ancienne députée européenne : La permanence de l’humanisme européen
et il se termine par les conclusions de Georges Sérignac, Premier Grand Maître Adjoint du GODF.

Téléchargez le pdf : brochure-laicite-idee-neuve-090219

dimanche 04 août 2019 4 commentaires
  • 1
    Guillaume 8 août 2019 à 17:13 / Répondre

    François Fillon (Les Républicains). La laïcité, qui est un des fondements de la cohésion nationale, est menacée par la montée d’un totalitarisme islamique dont l’aspiration structurante est de fonder, par la terreur, un ordre social et politique où l’individu est entièrement soumis à la loi religieuse
    Benoît Hamon (Parti Socialiste). La laïcité a toujours été combattue et fait face aujourd’hui à de nouveaux adversaires ; mais je la crois solide. La laïcité, c’est la façon dont la France a réglé, dans le respect de la liberté de conscience, de toutes les options spirituelles, et par la séparation des Églises et de l’État, le séculaire affrontement entre Français sur les affaires religieuses. La loi de 1905 sur la laïcité a été élaborée dans un souci d’apaisement, protégeant ainsi la liberté de conscience et la possibilité de croire ou de ne pas croire. Autrement dit, la laïcité est l’art du vivre-ensemble (7.4.2017 La laïcité est-elle menacée en France ? Laïcité et religions : ce que proposent les candidats – lemondedesreligions.fr)

    Comme dit l’adage: la laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une. Seul un humanisme universaliste, laïque, permettra demain le « vivre-libre-ensemble (La laïcité: un concept simple à définir .laicite.be)
    Les religions monothéistes et divers groupements à caractère religieux en Europe s’acharnent pour mettre fin à « la laïcité « qui garantit la liberté, l’égalité, la fraternité et la sécurité des citoyens, comme l’affirmait Jacques Chirac. La laïcité c’est aussi la démocratie, l’égalité entre hommes et femmes, « les droits de l’homme ».
    Jacques Chirac (ex-président): Car la laïcité est la traduction la plus directe de l’exigence de liberté, d’égalité et de fraternité inscrite dans notre devise républicaine. La laïcité, c’est d’abord une totale liberté de religion et d’expression, conçue à la fois comme liberté de croire ou de ne pas croire. C’est l’égalité entre les citoyens, sans distinction de religion. C’est enfin la fraternité, la volonté de réunir les Français dans une seule collectivité, dépassant tous les communautarismes.

    L’OCI « Organisation de la coopération islamique » regroupant » 57 pays musulmans », essaie régulièrement de faire reconnaître par la Commission des droits de l’homme de l’ONU la notion de « diffamation des religions » afin d’inscrire dans le droit international la criminalisation du blasphème. L’OCI veut supprimer la liberté d’expression et d’opinion, dans le monde entier avec l’aide des deux autres grandes sectes. « Les pays musulmans » rejettent la « Déclaration universelle des droits de l’homme ». L’Islam rejette catégoriquement la laïcité, seule Allah est le législateur et sa loi prime sur la loi humaine, mais la Vatican veut une laïcité saine, elle serait donc malade et le mieux pour la guérir, c’est la supprimer pour l’Eglise, qui s’y est toujours opposée.

    El-Khatmi Au PS, la laïcité est un véritable tabou. Il suffit de constater que nous avons un secrétaire national au sport, à l’outre-mer ou au numérique mais aucun secrétaire national chargé de la laïcité… C’est aberrant. Il existe aujourd’hui au PS trois pôles. Ceux qui se battent pour que les socialistes se saisissent de cette question et défendent la laïcité. Pour éviter que le FN récupère ce combat-là, en sachant parfaitement que dans la bouche de Marine Le Pen, la laïcité n’est qu’un simple outil de stigmatisation des Français musulmans. Il y a ceux qui disent qu’il ne faut surtout pas en parler, que ce n’est pas un sujet et qu’il y a des questions plus graves. Enfin, ceux qui ont plongé ouvertement dans le clientélisme communautaire et sont protégés par le PS. Pour certains, il est plus important de garder une ville que de savoir comment on le fait. (Au sein de votre famille politique, le Parti socialiste, où en est le débat sur la laïcité 12.3.2016)Amine El-Khatmi : « Au PS, la laïcité est un véritable tabou »

    En Belgique: L’ex-chef de cabinet de Philippe Moureau, le socialiste Merry HERMANUS a écrit sur son blog: le mot laïcité est devenu imprononçable, ou pire une insulte dans le parti socialiste en Belgique.
    Quand les ennemis de la laïcité seront parvenus à mettre fin à la laïcité, ils n’auront eux-mêmes plus aucune liberté. Si une religion parvient à s’imposer (Etat théocratique), elle persécute et supprime les autres religions (sectes) et même les croyants de la secte au pouvoir n’ont pas de droit, pas de liberté, c’est la pire des dictatures. (Voy. Iran, Paksistan, etc.). Ceux qui écrivent contre la laïcité sur ce site, feraient bien de réfléchir sérieusement à ce qu’ils font, parce qu’ils combattent leur propre liberté, sans en être bien conscient.

    • 2
      yasfaloth 9 août 2019 à 10:15 / Répondre

      Ah bon, il y a des gens qui écrivent contre la laïcité sur ce site ???
      .
      Il ne me semble pas en avoir vu… par contre oui, il y a des gens qui écrivent contre le « laïcardisme » en tant que athéisme militant avançant masqué, j’en ai fait partie et je le revendique, l’athéisme est aussi une croyance qui n’a pas plus à s’imposer à la vie publique que les religions.

      • 3
        lazare-lag 10 août 2019 à 11:37 / Répondre

        Y a-t-il des « gens qui écrivent contre la Laïcité sur ce site »?
        Vaste débat tant la frontière peut être ténue entre la laïcité et ses excès (comment d’ailleurs les qualifier ces dits excès?
        De laïcardismes?
        De laïcarderies?
        De laïcardements?
        De laïcardages?
        De laïcardettes?).
        (Je m’amuse un petit peu sémantiquement, et ne m’en excuse pas: je rentre de vacances, j’ai donc encore l’humeur badine).
        A y réfléchir tout laïque sincère n’est-il pas à un moment donné le laïcard de quelqu’un d’autre?
        Pour certains, (pas tous, qu’il soit bien clair Yasfaloth que je sais faire la part des choses et je ne te compte parmi ces certains)même aujourd’hui, il n’est pas très tolérable d’asséner une séparation de l’église (quelle qu’en soit la religion)de l’Etat.
        Je n’exclue pas évidemment la manifestation d’une laïcité radicale (cependant pas forcément uniquement souchée sur de l’athéisme) mais souvent la répulsion et les excès verbaux à l’encontre des laïques n’émanent-ils pas de rives foncièrement radicales elles aussi? Rives religieuses comme politiques?
        Pour ne rien dire du fait que souvent l’expression d’une vomissure à l’encontre de la Laïcité peut cacher, pas toujours adroitement, une vomissure à l’égard de la République, cette gueuse comme dirait tout maurassien irrespectable, si tant est qu’il y en eût de respectable.
        Avec aussi cette ironie d’alliances de circonstance entre adeptes radicaux issus de différentes religions et d’extrémistes politiques parfois farouchement exécrés par les religions, ou au moins l’une d’elles, fût-elle même pratiquée avec modération, réserve et souci d’intégration républicaine.
        Comme quoi rien n’est simple en ce bas monde, surtout en un monde démocratique où la liberté de pensée et d’expression permet au plus détestable (j’hésite ici,singulier ou pluriel?) de s’exprimer.

      • 4
        lazare-lag 10 août 2019 à 12:12 / Répondre

        Post scriptum à mon message précédent:
        Ayant dit que je revenais de congé (au Pays Basque), j’y ai appris incidemment qu’une loge « Spartacus » du G.O.D.F. a oeuvré à Hendaye entre 1934 et 1939 à Hendaye.
        Elle aurait beaucoup participé à l’accueil des réfugiés républicains espagnols et aurait donc été composée de francs-maçons français et espagnols.
        On me dit même que le nom d’un ou plusieurs d’entre-eux seraient repris sur le Mur des 500 à l’entrée du siège du G.O.D.F., rue Cadet à Paris.
        Il me faut vérifier et approfondir cela.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
libero quis, Praesent commodo justo porta. non id vel,