Zarcone Abd el Kader

La franc-maçonnerie, la France et l’islam

Par Yonnel Ghernaouti dans Edition

Chef religieux et militaire, érudit et soufi, salué comme « le Saint parmi les princes, le prince parmi les saints » Abd el-Kader (1808-1883), adversaire de la France en Algérie, fut aussi un franc-maçon progressiste qui reçut honneurs et récompenses en sauvant la communauté chrétienne du massacre de Damas. Historien et anthropologue de l’islam, Thierry Zarcone, directeur de recherche au CNRS, nous conduit dans les arcanes de la vie de l’émir. En nous dévoilant notamment trois principaux mystères au travers de ses relations avec la Franc-Maçonnerie, ses différentes interprétations des deux côtés de la Méditerranée et son influence sur sa vision de l’islam, l’auteur nous conte comment l’Art royal vint à Abd el-Kader. Il ne cache pas sa « joie indicible » et son désir de rejoindre la Fraternité. D’ailleurs, en janvier 1861, l’émir écrit : « …J’ai le plaisir très réel de m’associer à votre confraternité [tarîqa]d’amour et de participer à vos vues dans la généralité de vos excellentes règles, car je suis disposé à y déployer mon zèle… ».

Il est reçu, par la Loge « Les Pyramides », à l’Orient du Caire, réunie à Alexandrie, le 18 juin 1864, à la demande la Loge parisienne « Henri IV » du Grand Orient de France.

Puisant à de nouvelles sources arabes et occidentales, Thierry Zarcone, au-delà d’une présentation pertinente de cette franc-maçonnerie du XIXème siècle en terre d’Orient, nous fait vivre les relations de « ce maçon sans loge » avec la Maçonnerie en Syrie et à Damas. Jusqu’aux rapports de sa descendance avec une Franc-Maçonnerie, qui, en quelques années, de chrétienne, philanthropique et apolitique, est devenue une succursale du radicalisme laïque et d’un athéisme anticlérical. Cet apôtre de la tolérance que fut l’émir, aux croisements des spiritualités, est-il déjà l’exemple du vivre ensemble d’aujourd’hui ? Le sens qu’il donna à sa vie et à son action peut aider à penser un islam de et en France. Le livre, richement annexé et documenté, s’achève sur l’héritage maçonnique dénommé l’imitatio Abd el-Kaderi, où comment rester dans les pas « maçonniques » de l’émir. Abd el-Kader, ami des Maçons et guide spirituel, descendant du Prophète, reste un mythe vivant.

_________________________
Le mystère Abd el-Kader,
La franc-maçonnerie, la France et l’islam, par Thierry Zarcone. Les éditions du Cerf, 2019, 352 pages, 24 €, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2204123969

dimanche 08 septembre 2019 22 commentaires
  • 20
    Leflaneur 15 septembre 2019 à 09:39 / Répondre

    Je rappelle le livre pionnier de Bruno Etienne paru en 1994 et désormais disponible en poche. A noter également le colloque du GOdF « Abdelkader, musulman et franc-maçon » qui s’est tenu à Vendôme en 2011. https://www.godf.org/uploads/assets/file/EXTRAITS%20DU%20COLLOQUE%20DE%20VENDOME%2014-05-2011.pdf
    A signaler également que le débat sur l’appartenance de l’émir à la franc-maçonnerie demeure vif dans la presse algérienne. En 2015, Slimane Benaziez, professeur à l’école de journalisme d’Alger, faisait des conférences coontredisant Bruno Etienne sur le thème « L’Emir Abdelkader n’était aucunement affilié à la franc-maçonnerie ». Le livre de Zarcone (que je n’ai pas encore lu) va sans doute relancer les polémiques.

  • 18
    ARTIST 12 septembre 2019 à 00:53 / Répondre

    Bonjour,

    Il y a un ouvrage intéressant (1) dont l’auteur recense les étapes de l’imaginaire `antimaçonnique `dans le monde arabo-musulman qui est associé au sentiment montant `antijuif` à cause entre autres de la problématique de la Palestine (2); l’on voit bien que toutes ces « jurisprudence » on pour origine les milieux `Wahabites` et assimilés qui sont tout autant `antisoufie`; les maçons musulmans ne plaisant point à un certains nombres d’opportunistes à l’aube de la première guerre mondiale; mais cela serait trop long.

    De plus, il est assez intéressant que le pamphlet `Les Protocoles des Sages de Sion` soit toujours pris pour vérité incontournable et que somme toute l’argumentaire est similaire et presque un copier-coller des positions
    des radicaux catholiques ou les milieux d’extrême droite qui propagent des choses inexistantes dans le Talmud; pourtant les textes et les différents Talmud sont accessibles; il suffit de les ouvrir pour vérifier; et
    on verrait immédiatement que toutes ces prétendues assertions n’existent nulle part; mais ce n’est pas le propos; l’on voit le même couple justifiant les dires les plus délirants; donc on pourrait penser que l’origine
    de tout ceci est exactement la même influence puisque tous ces gens reproduisent le même schéma.

    1- L’extrême droite en Europe, Jérome Jamin.
    2- L’on abordera point la question du sionisme qui est à mon avis un paravant et ce n’est pas le sujet.

  • 15
    Lamhamdi 9 septembre 2019 à 13:12 / Répondre

    Mr JEAN_DE_MAZARGUES, comme beaucoup de gens superficiels, vous confondez toujours terrorisme avec islamistes, pour ne pas dire musulmans tout cours…
    Avec votre attitude, vous faites du terrorisme intellectuel. Vous voulez pas vous ouvrir à d’autres critiques comme la suggéré le modérateur du Blog.
    Je vous invite donc à vous ouvrir et à lire profondément le livre sacré le Coran. L’islam est une religion universelle .

  • 7
    Lamhamdi 9 septembre 2019 à 00:12 / Répondre

    Le combattant et mujahid Abdelkader n’a jamais été francmacon. Ce nest que pur mensonge. Tout simplement Parce que cette francmaconnerie est une secte satanique qui veut détruire les bonnes moeurs et régner le monde par les mauvaises actions, l’adultère, les mensonges, les guerres, les massacres des innocents, …. L’islam, les vrais musulmans qui combattent dans le sentier dALlah et font de bonnes oeuvres sont les premiers ennemis de cette secte satanique . Lemir Abdelkader a defendu son pays et sa religion avec dignite et aimait la Chahada, cest a dire le martir. C est tout simplement antidiabolique.

    • 9
      Jean_de_Mazargues 9 septembre 2019 à 08:58 / Répondre

      Comme se fait-il que ce post islamiste ait passé la censure du modérateur alors qu’il fait l’éloge du « martyr », nom islamiste du terrorisme kamikaze ? C’est intolérable ! Cela relève d’ailleurs du pénal.

      • 10
        Géplu 9 septembre 2019 à 09:14 / Répondre

        J’ai supprimé plusieurs autres commentaires, et bien pire, ce sujet sur Abd el Kader soulevant les passions. J’ai laissé celui-ci pour montrer un « échantillon » de ces positions… Elles existent, il faut en être conscient et ne pas faire l’autruche.

        • 11
          Jean_de_Mazargues 9 septembre 2019 à 09:51 / Répondre

          Il ne s’agit pas de faire l’autruche mais de combattre résolument ceux qui soutiennent le terrorisme. Leur ouvrir un espace d’expression est dangereux.

          • 12
            Géplu 9 septembre 2019 à 10:17 / Répondre

            Je ne pense pas que « l’espace d’expression » ici ouvert soit efficace et de quelque utilité au prosélytisme islamiste…
            Il me semble plutôt que simplement montrer que de tels propos existent suffit à et est une façon de les dénoncer.

            • 17
              Jean_de_Mazargues 10 septembre 2019 à 09:54 /

              C’est surtout de l’apologie du terrorisme, pénalement puni, et ces messages devraient donc être déférés au procureur de la République, et pas publiés, sinon, c’est de la complicité.

  • 6
    sattate karim 8 septembre 2019 à 20:52 / Répondre

    Bonjour

    Il faut se mettre à l époque et comprendre la mentalité colonialiste de l Etat Français.
    Les conditions de son soulevement mais aussi celles de son emprisonnement à Chambord.

    Dans l’islam il y a tellement de variantes qu helas en europe actuellement on se focalise que sur celui qui fait tant de mal issu du wahabisme saoudien …
    Abdel Kader est un personnage tellement illustre tres peu mediatisé en France alors meme qu il a été emprisonné à Chambord il est critiqué et parfois meme incompris.
    Cet homme qui sauva un massacre de chretien en syrie et dont son islam repose sur le soufisme est cité par Victor Hugo, le Pape de l’époque l’évoque aussi .
    Bien sur en Algerie c est un des peres fondateurs de ce pays mais aux etats unis il y a meme une ville qui porte son nom preuve en est de sa grandeur.
    Il a eu plusieurs periode comme chaque homme dans sa vie.
    Si le godf s est interressé a lui et qu il y a dans leur musée leur correspondance avec lui c est que cet homme n etait pas banal mais avait une part d esoterisme lié au soufisme qui fait qu il serait tres interressant qu enfin les medias grand public ou des emissions au lieu de nous rabacher toujours les memes rois ou reines s interresse enfin à lui .
    En tout cas c est un personnage qui m a permis de rencontrer et d etre initié la franc maçonnerie.

    Merci à cet homme qui me passionne.

    • 8
      Kart azo 9 septembre 2019 à 01:58 / Répondre

      hhhhh, je suis un algérien ,, vous dites que le Abdelkader a sauvé les chritiens de Damas !!!hhh mais il n’a pas sauvé les musulmans algériens hélas !! Sa fin n’est pas bien vue par les algeriens. Il a fini par devenir un traitre car il n’avait pas bien compri l’Islam , il avait combattu la France seulement pour sauver son pouvoir et ses prestiges d’un Imir , ces grands petits-fils n ont aucun amour pour l’Algérie car ils savent bien que c’est impossible d’être hypocrite pour une période ,

  • 5
    aymeri 8 septembre 2019 à 19:14 / Répondre

    Bigoterie, bigoterie….subjectivité liberticide du christianisme…voilà des expressions d’un maçon ouvert aux positions des autres…de votre différence je vais m’enrichir …..

  • 4
    Tall 8 septembre 2019 à 18:50 / Répondre

    Propagande éhontée. Comment un érudit en islam peut entrer dans une loge maçonnique qui contredira tout son savoir par ses pratiques et sa philosophie nihiliste du sacré ?

    • 13
      Géplu 9 septembre 2019 à 10:34 / Répondre

      Tall,
      D’abord il ne s’agit pas de propagande, mais de faits avérés.
      Ensuite pourquoi un « érudit en Islam », donc un homme cultivé et donc ouvert aux autres et au monde, ne pourrait pas s’intéresser à la démarche maçonnique qui contrairement à ce que tu sembles croire sans visiblement avoir cherché à savoir par toi même, ne rejette pas le Sacré, bien au contraire. A la différence de ta conception de l’Islam, la démarche spirituelle de la franc-maçonnerie n’est pas d’une religiosité fermée sur quelques « certitudes » enseignées. Elle est tout au contraire ouverte à tous les hommes de bonne volonté, de toutes les cultures et de toutes les religions, cherchant à s’améliorer et à améliorer la société « en leur âme et conscience ». C’est-à-dire en toute liberté de conscience, ce qui s’oppose au dogmatisme que tu prônes. Et c’est ce qu’avait compris et apprécié cet homme libre et cet érudit comme tu l’appelles qu’était Abd el-Kader, qui cherchait ainsi à saisir et associer la culture Européenne à celle d’un Islam religion d’amour et de tolérance.
      Une démarche de dialogue novatrice pour son temps, mais qu’il serait tellement bien de retrouver aujourd’hui…

  • 3
    DACIER 8 septembre 2019 à 16:57 / Répondre

    L’élite intellectuelle musulmane s’est toujours intéressée à la Maçonnerie probablement parce qu’elle y voyait, par son intermédiaire, le moyen de restaurer certaines données traditionnelles en Occident. C’était une époque et nous en vivons une autre. Mais confondre cette démarche avec des concepts modernes et sociaux tels que le « vivre ensemble », c’est passer complètement à côté de la question qui relève avant tout de « l’unité transcendante des religions » et ne concerne qu’une minorité.

    • 14
      Martin Cohen 9 septembre 2019 à 12:12 / Répondre

      Je vois que notre ami DACIER a été influencé par la pensée de Guénon et Schuon.Mais à mon avis, il n’est pas entièrement dans l’erreur en appliquant ici ce concept de « pensée » traditionnelle. Avec cette importante réserve qu’il s’agirait plutôt de forme traditionnelle que de pensée traditionnelle.J’ai entendu un jour un maçon d’une grande érudition affirmer que la FM était une forme vide. Il s’agissait de répliquer à une pique de Pierre Chevalier qui avançait que la FM était une para-religion. Ardent défenseur de la FM laïque, l’interlocuteur de Pierre Chevalier avait réagi au quart de tour, oubliant certainement de ce fait qu’une forme déterminée appelle un contenu qui lui est adéquat. Pour autant, cela ne veut pas dire que l’on puisse trouver un contenu universel et quintessencié à verser dans le contenant maçonnique.

      • 16
        DACIER 9 septembre 2019 à 17:19 / Répondre

        Effectivement, je me situe dans cette orientation mais il me semble que l’expression « pensée traditionnelle » – tout au moins pour Guénon et dans une moindre mesure pour Schuon – n’exprime pas réellement le point de vue métaphysique auquel Guénon s’en est tenu exclusivement. La différence est essentielle mais ce n’est pas le lieu de les comparer sur ce site. Guénon n’est pas l’auteur d’un système de pensée mais il a formulé, dans un langage d’une extrême précision, des données traditionnelles que l’Occident avait oubliées depuis la fin du Moyen-âge. Dans cette perspective, le symbolisme est un moyen éminemment apte à saisir les vérités d’ordre métaphysique. Ceci est valable aussi pour le symbolisme maçonnique qui permet d’accéder à l’Universel. D’où vraisemblablement l’intérêt pour la Maçonnerie d’un grand maître spirituel de l’envergure d’Abd Al qadir.

  • 2
    de Flup 8 septembre 2019 à 16:03 / Répondre

    Le Fr Abt El-Kader nous apporte la preuve qu’il y a Islam et Islam et que parmi toutes ses chapelles il y en a qui chercent la Lumière.

  • 1
    Désap. 8 septembre 2019 à 12:52 / Répondre

    Cet anti-républicanisme, un peu primaire et qui ne tient pas compte de l’avancée des libertés publiques par la révélation (! 🙂 ) de la subjectivité liberticide du christianisme, est un peu casse pieds.
    Yonnel Ghernaouti est nostalgique de la bigoterie du second Empire et ses directeurs de conscience, il se prosterne devant la « sainte Croix », très bien ! On l’a compris, pas la peine de nous le rappeler à chaque fois.
    La Franc-maçonnerie d’Anderson n’avait rien de spécifiquement chrétien, celle du GODF non plus. Willermoz l’apprit à ses dépends (postumes), son RER bigot vivotât une toute petite cinquantaine d’années pour s’éteindre en 1820. Il ne renaitra il y a une vingtaine d’années qu’a la faveur de la bigoterie galopante par trouille de l’Islam, comme un entrisme religieux dans les loges.
    Vigilance ! Il n’y a rien à apprendre de ces sornettes.

    • 19
      Artie Schaw 15 septembre 2019 à 09:38 / Répondre

      La plus belle sornette illustrée est d’affirmer sans sourciller que la Franc-maçonnerie d’Anderson (donc je suppose en référence aux Constitutions de 1723 et de 1738..) »n’avait rien de spécifiquement chrétien »(sic). L’auteur de cette affirmation infondée et péremptoire en a-t-il seulement lu le début du commencement? A savoir, la présentation des Anciens Devoirs avec ses préceptes moraux envers Dieu, les généalogies de Adam, Cain et Noé; Moîse, le temple de Salomon, la naissance de Jésus; et j’en passe. Rien de chrétien là-dedans voyons! C’est quoi alors ? du bouddhisme? Remarquons enfin qu’en prévision de l’Acte d’Union de 1813, les rituels anglais en usage alors furent largement déchristianisés. Preuve s’il en fallait que la FM des Modernes et des Anciens était bien d’inspiration chrétienne.

      • 21
        Martin Cohen 16 septembre 2019 à 00:47 / Répondre

        Bien entendu, que la FM d’Anderson et de Désaguliers était chrétienne. D’ailleurs, les divulgations des premiers rituels français du 18ème siècle, qui étaient eux-mêmes traduits d’après les textes anglais, démontrent que la FM est chrétienne à l’origine. Mais il faut, pour le vérifier, se procurer les fac-similés publiés par l’éditeur suisse Slatkine. Et ils sont chers!

    • 22
      aymeri 16 septembre 2019 à 08:55 / Répondre

      Desap…titude…
      Exagérations d’un laique/card empli de très discutables données !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
leo. Praesent sit ante. risus. massa ipsum id neque. efficitur. quis,