Eglise Mairie AUPS

La photo maçonnique du dimanche 15 septembre 2019

Par Géplu dans Photos

C’est Sophie qui nous a envoyé cette photo avec cette explication : L’Eglise d’Aups dans le Var, à côté du lac Sainte-Croix. Avec sur son fronton la devise républicaine.

Une autre église « républicanisée », celle de Salernes.
Photo Archives départementales du Var.

Renseignements pris, le site des Archives départementales du Var nous explique : « En février 1848, la Seconde République décide officiellement que la formule « Liberté, Egalité, Fraternité » sera la devise de la France. Ainsi, à partir de cette période, certaines municipalités, pour bien montrer la mise au pas du clergé, décident d’inscrire la devise sur les frontons des églises. Ces inscriptions n’ont pourtant fait dans le Var l’objet de presque aucune délibération communale. Une des seules références connues est cet article de presse datant de 1882, montrant ainsi que ces inscriptions ne datent pas seulement de 1905.
En France, une centaine d’églises sont gravées de la devise, essentiellement dans le Midi, le Centre et Paris alors que ni la Bretagne ni la Corse n’en possèdent.

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la franc-maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

dimanche 15 septembre 2019 20 commentaires
  • 19
    Blain 22 septembre 2019 à 10:27 / Répondre

    Bonjour à tous il y a la même à Collioure.

    • 20
      Christine 22 septembre 2019 à 17:18 / Répondre

      oui et je fus très étonnée de cette inscription!

  • 18
    Bernard BONNIN 16 septembre 2019 à 21:18 / Répondre

    Merci bcp pour vos explications passionnantes oui on trouvé à villedieu sur Indre la même photographie ainsi qu’ à pellevoisin dans c même departement

  • 15
    François 16 septembre 2019 à 13:31 / Répondre

    C’est l’église qui est républicaine ou la République qui est catholique ?

  • 14
    Gege 16 septembre 2019 à 12:00 / Répondre

    Il est i intéressant de noter qu’à Aups nous descendons dans l’église au lieu de nous élever.
    La raison est anecdotique, un important glissement de terrain à envahi la place de l’église et il était plus simple de créer des marches pour y descendre.

    • 16
      PSKL 16 septembre 2019 à 17:37 / Répondre

      Intéressant, en effet… Cela m’évoque l’inscription au-dessus de la porte de l’église de Tréhorenteuc (Morbihan) :
      « la porte est en dedans » 😉

      • 17
        yonnel ghernaouti, YG 16 septembre 2019 à 18:25 / Répondre

        Tréhorenteuc ? Rien à voir…
        À proximité du Val sans Retour, également appelée Val périlleux ou Val des Faux-amants,surtout connu comme le domaine de la fée Morgane, demi-sœur du roi Arthur, connaissant la magie de Merlin, l’église de Tréhorenteuc est une curiosité incontournable dans le pays de Brocéliande pour celles et ceux qui s’intéressent au légendaire arthurien. Ce sanctuaire est l’œuvre de Henri Gillard (1901-1979) qui en fit un lieu unique dédié à la fois à l’Évangile et au Saint Graal. Nous lui devons, entre autres, « Les Mystères de Brocéliande » (Éditions du Ploërmelais, 1954), « Symbolisme et mystique des nombres en Brocéliande » (Éditions du Ploërmelais, 1956), « Vérités et légendes de Tréhorenteuc » (St. Joachim, 1971). Connu aussi sous le nom de l’abbé Gillard ou du recteur de Tréhorenteuc, il laisse en héritage une célèbre petite phrase, « La porte est en dedans », et d’autres réflexions ésotériques du type « Ce que l’on voit n’existe pas, mais ce que l’on ne voit pas existe » …

  • 12
    Loys Herel-Vay 15 septembre 2019 à 21:26 / Répondre

    non, rien de maçonnique, mais qu’importe? Ca fait réfléchir. On a le même sur l’ile de Ré…

    • 13
      yonnel ghernaouti, YG 16 septembre 2019 à 05:40 / Répondre

      En fait, l’île de Ré, avec La Couarde-sur-Mer et Loix, comporte deux communes possédant des églises avec l’inscription « République française » ou « Liberté, Égalité, Fraternité ».
      Celle de La Couarde dédiée à Notre-Dame-de-l’Annonciation, construite à la fin du XIXe siècle en plein centre du village, est de style néo-gothique.
      Quant à celle de Loix, plus petit village et petit port de l’île de Ré, c’est l’église Sainte-Catherine – remontant à 1379 – qui porte la devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité ». Mais cette inscription n’est apparue, contrairement à d’autres au cours du XIXe siècle, à la suite de la loi concernant la séparation des Églises et de l’État en 1905. Elle est gravée sur le fronton de l’église Sainte-Catherine, propriété communale, et est toujours visible aujourd’hui.

  • 9
    JMS 15 septembre 2019 à 15:02 / Répondre

    Rien à voir avec la franc-maçonnerie.

  • 8
    lionel 15 septembre 2019 à 14:45 / Répondre

    En effet intéressant de voir cela sur un fronton d’église . Même remarques que certains ici, c’est assez sociétal, voire politique, en effet, intéressant sur le plan historique, mais je n’y vois pas de symbolisme maçonnique. Le sous-entendu du pouvoir du politique sur le religieux me semble presque le vestige d’un anti-clericalisme de l’époque, qui n’est plus très maçonnique non plus. Ne pas oublier que à l’époque, c’était la guerre entre un laicardisme exagéré et un cléricalisme tout aussi exagéré… pour un maçon spiritualiste et symboliste, cela surprend toujours. Mais il faut accepter tous les courants et sensibilités.

    • 11
      yonnel ghernaouti, YG 15 septembre 2019 à 20:36 / Répondre

      Rien de sociétal ou de politique quant à la devise républicaine inscrite sur une église. Dans bien des cas, les travaux de réfection ou d’agrandissement sont fiancés par la commune.
      C’est le cas, par exemple, à Montville, en Seine-Maritime, de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption. En effet, le 14 février 1887, le conseil municipal décide que la devise «Liberté, Égalité, Fraternité» doit être inscrite sur les monuments publics communaux. La ville ayant financé une grande partie de l’agrandissement de l’église, inscrit la devise sur le collatéral et « République française » sur le clocher qui appartient toujours à la fabrique – la fabrique désignant un ensemble de « décideurs » (clercs et laïcs) nommés pour assurer la responsabilité de la collecte et l’administration des fonds et revenus nécessaires à la construction puis l’entretien des édifices religieux et du mobilier de la paroisse – jusqu’à la séparation de l’Église et de l’État en 1905. Les inscriptions sont apposées sur la façade de l’église le 12 octobre 1887 par un peintre d’une commune voisine.
      Il en serait a priori de même quant à l’église Notre-Dame-de-l ‘Assomption, rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen. En 1881, Le conseil municipal décida que la devise républicaine « Liberté Egalité Fraternité » serait placée sur la façade de l’église.
      À ce jour, la France compte environ 111 églises avec la devise de la République et/ou la mention « République française ».

  • 7
    Bonnin 15 septembre 2019 à 13:43 / Répondre

    J comprends assez mal ce qui est maçonnique sur cette photo.j ai a l esprit l église de villedieu sur Indre ds mon departement natal.c je crois plutôt singulier et en même temps cela interroge et n laisse pas indifférent la devise de la république française bonne journée à tous

  • 6
    Miguel Vasone 15 septembre 2019 à 11:46 / Répondre

    Merci pour ces photos, qui témoignent effectivement de quelque chose d’exceptionnel : la présence de la devise de la République au fronton d’une église !
    Le rôle essentiel qu’ont joué les franc-maçons dans l’édification de ce qui est aujourd’hui au centre de notre pacte républicain, à savoir la loi de 1905, doit être constamment rappelé, tant en externe …qu’en interne, apparemment…

  • 5
    Weiss 15 septembre 2019 à 11:38 / Répondre

    La même a COLLIOURE Pyrenees Orientales

  • 4
    Miguel Vasone 15 septembre 2019 à 11:34 / Répondre

    Bravo pour ces photos !
    La devise de la République au fronton d’une église est quelque chose d’exceptionnel, effectivement.
    Le rôle essentiel des francs-maçons dans la promulgation de la loi de 1905 doit être constamment rappelé, tant en externe qu’en interne, apparemment !
    Ces photos sont assorties d’un commentaire intelligent et érudit, ce qui me ravit.

  • 3
    Amélie du DH 15 septembre 2019 à 10:42 / Répondre

    En réponse à Bachmann et Mélario : Peut-être la devise… 🙂

    • 10
      PSKL 15 septembre 2019 à 15:20 / Répondre

      La belle devise républicaine, à laquelle j’adhère totalement, n’est pas spécifiquement maçonnique. Mais la franc-maçonnerie l’a reprise à son compte, question d’idéaux. D’autres devises sont également usitées. Il suffit de se pencher sur l’histoire de la franc-maçonnerie et sur la diversité des rites pour s’en rendre compte. Cela étant, la photo est sympa !

  • 2
    Meliora Praesumo 15 septembre 2019 à 10:13 / Répondre

    Intéressant, mais en quoi cette photo est-elle maçonnique ?

  • 1
    BACHMANN 15 septembre 2019 à 09:51 / Répondre

    Qu’est-ce qui est maçonnique sur la photographie ?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
dictum et, in ipsum diam ut suscipit Donec justo