UPM GODF logo

Les premières « Universités Populaires Maçonniques » du GODF

Publié par Géplu

Jean-Philippe Hubsch, le Grand-Maître du Grand Orient de France avait annoncé le 30 août lors du Convent de son obédience à Rouen la création des Universités Populaires Maçonniques : Il s’agira d’organiser tous les mois une conférence publique, sur des sujets de réflexion philosophiques, avec des intervenants de premier plan. Mais plutôt que de le faire dans nos temples devant un public restreint, nous irons au contact du grand public dans des salles de conférences, et plutôt que de le faire à Paris ou dans des grandes villes où l’offre culturelle est riche, nous irons dans des villes moyennes, en province. Les Universités Populaires Maçonniques viendront chez vous, ou près de chez vous, pour apporter une image différente de la franc-maçonnerie, pour proposer une offre culturelle nouvelle, pour donner la parole et échanger avec nos concitoyens, avait-il dit. On en sait maintenant un peu plus sur cet événement.

La première de ces Universités aura lieu le 28 Octobre à Troyes avec François Baroin, Président de l’association des maires de France, Maire de Troyes, et fils de l’ancien Grand-maître du GODF Michel Baroin (1977-78). Elle sera sur le thème Comment réparer les fractures territoriales ? Ce sera ensuite Créteil qui recevra en novembre la seconde édition, sur le thème L’antisémitisme contre la République.

D’autres « villes moyennes » suivront, une fois par mois jusqu’à juillet, et seront annoncées au fur et à mesure. Les autres thèmes qui seront traités seront :
– La Laïcité, fondement de la République
– L’immigration, une chance pour la France ?
– L’archipel français : état des lieux 
– L’amour de la République, nouvelle passion française ?
– Comment sauver l’école républicaine ?
– Peut-on faire confiance aux politiques ?
– L’intelligence artificielle, ennemie de l’humanité ?
– Sacré, religions, religions civiles

Téléchargez le propos de présentation des Universités Populaires Maçonniques par Jean-Philippe Hubsch : Présentation des UPM

dimanche 15 septembre 2019
  • 12
    Floare
    18 septembre 2019 à 14:00 / Répondre

    Plus que circonspect ! Un peu fourre-tout … et le message est passablement brouillé. Bref mal ficellé

  • 11
    santereau
    17 septembre 2019 à 17:14 / Répondre

    L’immigration choix social?

  • 9
    lazare-lag
    16 septembre 2019 à 19:54 / Répondre

    Finalement, il y a plusieurs autres points avec ces U.P.M. qui posent questions.
    1/ La question maçonnique, pas maçonnique par rapport au M de U.P.M. a été quelque peu évoquée.
    Evitons donc les redondances.
    On se posera toutefois la question de cet inventaire de thèmes qui pour l’essentiel sont sociétaux voire politiques.
    Quelles sont les motivations voire les arrières-pensées qui ont pu présider à de tels choix? Non pas que je les conteste tous, loin de là, mais on aimerait mieux comprendre le pourquoi du comment.
    2/ On pourrait également s’interroger sur le P, sur le Populaires de ces universités.
    A l’heure où beaucoup, et pas les meilleurs, loin s’en faut, font dans le populisme, y-avait-il nécessité immédiate de s’afficher ainsi « populaires »?
    Que cherche-t-on à démontrer ainsi? Ou à prouver?
    S’agit-il d’être dans l’air du temps?
    S’agit-il d’une influence de certains courants internes à l’Obédience?
    Pourquoi suis-je en train de penser, en lisant « populaires » à un certain voeu? A une certaine loge? A un certain Maximilien? Incorruptible qui plus est.
    Et si ma pensée s’égare, éclairez-moi, éclairez-nous.
    3/ Si je comprends bien l’architecture de ces U.P.M., le format choisi est un thème/une ville.
    Pourquoi?
    Tel thème décliné à Troyes, Créteil ou ailleurs, ne mériterait-il pas d’être présenté ailleurs, en plusieurs éditions?
    4/ On nous explique pourquoi choisir des villes moyennes.
    Certes.
    Mais un des arguments, non expliqué évidemment, non développé, ne serait-il pas une « reconquête » maçonnique du territoire?
    De telles universités ouvertes au public, ne sont-elles pas aussi des opérations portes ouvertes pour aider à repeupler les temples moins dynamiques ou moins fournis en effectifs, voire vieillissants?
    Comme une sorte de solidification d’un maillage qui peut comporter quelques faiblesses géographiques?
    Là aussi les questions affleurent.

    • 10
      Brumaire
      17 septembre 2019 à 00:37 / Répondre

      Cher Lazare, ce tour de France des villes moyennes me fait curieusement penser au tour de France du Président, après les « cahiers de doléances » des villes tout aussi moyennes.
      Tu parles de reconquête, je le pense aussi.

    • 13
      Viking
      22 septembre 2019 à 18:08 / Répondre

      Bonjour lazare. moi j’ai cru retrouvé dans « populaire » le parfum de mes années Léo Lagrange et de celles d’après lorsque l’on portait et glorifiait »l’éducation populaire ».

      En maçonnerie on construit ensemble… alors on y va pour enrichir l’initiative et on corrigera si nécessaire et pas pour que le pb soit le motif de l’inaction?

      • 15
        lazare-lag
        22 septembre 2019 à 20:03 / Répondre

        Qui parle ici d’inaction?
        Emettre des réserves, ou des nuances, ou se poser des questions, bref réfléchir sur le sens que peut avoir cette initiative est-ce ipso facto s’y opposer?
        N’est-ce pas vouloir au contraire la faire vivre? Mais en essayant de bien comprendre au préalable le but et les objectifs fixés par les promoteurs de ce projet.
        Bref s’interroger n’est-ce pas ouvrir des pistes et apporter sa pierre à l’édifice?
        La parole circule, enrichie de liberté,et cela est l’exact contraire de l’inaction, non?

  • 7
    Brumaire
    15 septembre 2019 à 22:19 / Répondre

    Pourquoi le titre comporte-t-il l’adjectif « maçonnique », puisqu’il n’y a rien de maçonnique dans les thèmes envisagés par le GODF?

    • 8
      Jean_de_Mazargues
      16 septembre 2019 à 15:45 / Répondre

      Excellente question … on voit par là comment le GODF promeut désormais une espèce d’idéologie compacte comme un gruyère. Il manque juste une conférence « -L’euthanasie, une chance pour la France »

    • 14
      viking
      22 septembre 2019 à 18:10 / Répondre

      Est il nécéssaire de rappeler les 2 piliers du travail des maçons?

  • 4
    Emmanuel
    15 septembre 2019 à 15:53 / Répondre

    Nous vous attendions à Poitiers. Merci

  • 3
    David
    15 septembre 2019 à 14:42 / Répondre

    Bonjour,

    J’espère que ces UPM arriveront bientôt à Toulouse.
    Un ami pas encore initié.

    David

  • 2
    santereau
    15 septembre 2019 à 14:40 / Répondre

    Comme le flot inlassablement use les côtes rocheuses la retraite est une mesure d’usure injuste qui veux quelle soit juste pour un depart plus tôt .
    Nous sommes dans une société nouvelle dit moderne. Des jeunes qui se lèvent de plus en plus tard et puis quoi encore?! salut

    • 5
      lazare-lag
      15 septembre 2019 à 16:13 / Répondre

      Confus.
      On a du mal à voir le rapport avec ces universités populaires ni avec aucun des thèmes envisagés.
      En tout cas, moi je ne saisis pas bien cette intervention qui me semble hors sujet, sauf à ce qu’on m’apporte les éclaircissements nécessaires.

    • 6
      Saratro
      15 septembre 2019 à 16:36 / Répondre

      Quel rapport avec les UTM ?

  • 1
    Carloman
    15 septembre 2019 à 14:22 / Répondre

    Très bien ! 😉

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif