Ordo ab Chao

Colloque du GCDRE sur de Grasse-Tilly le 19 octobre

Par Géplu dans Manifestations

Auguste de Grasse-Tilly (1765-1845)
et la diffusion du Rite Écossais Ancien Accepté au début du XIXe siècle

Le Grand Collège des Rites Ecossais du GODF, Suprême Conseil du 33e degré en France, organise le samedi 19 octobre 2019 en l’Hôtel du Grand Orient de France rue Cadet à Paris une journée de recherches consacrée à Auguste de Grasse-Tilly (1765-1845). Après avoir rappelé les principales périodes de sa vie profane et maçonnique, les interventions s’attacheront plus particulièrement à étudier son rôle dans la diffusion du REAA avec la création de Suprêmes Conseils aux États-Unis, à Saint-Domingue, en France, en Italie, en Espagne et en Belgique entre 1801 et 1817.

Colloque ouvert aux frères et Sœurs de tous grades et de toutes obédiences, et aux profanes accompagnés. Inscription obligatoire.

9h – Ouverture du colloque par Jean-Robert Ragache, Passé Grand Maître du GODF, Passé Grand Commandeur de la Juridiction
– Auguste de Grasse-Tilly (1765-1845) : une vie dans la tourmente par Jacques Walch, historien, Suprême Conseil de France, Paris
– 1801 : Sources et débuts du Suprême Conseil de Charleston : les années américaines du premier « 33e » français par Joseph Wages, Scottish Rite Research Society, Washington – USA
– 1802 : Les mystères du Suprême Conseil de Saint-Domingue par Jean-Luc Le Bras, Aréopage de Recherches Sources (GCDRE), Paris
– 1804 : L’implantation du Rite Écossais Ancien Accepté à Paris par Pierre Mollier, historien, Grand Archiviste GCDRE-GODF

12h / 14h – Pause déjeuner

– 1806 : La création du Suprême Conseil d’Italie par Vittore Morigi, Grand Secrétaire du Suprême Conseil d’Italie, Rome
– 1811 : La fondation du Suprême Conseil d’Espagne par Mario Mencucci, historien du Suprême Conseil d’Espagne, Madrid
– 1817 : L’installation du Suprême Conseil de Belgique par Christophe De Brouwer, historien maçonnique, Bruxelles
– La Restauration et l’enracinement des hauts grades du Rite Écossais Ancien Accepté en France par André Combes, historien, Prix Institut Maçonnique de France, Paris
– 17h – Conclusions du colloque par Jacques Oréfice, Grand Commandeur GCDRE-GODF

jeudi 03 octobre 2019 4 commentaires

Étiquettes : ,

  • 4
    olivier farcis 12 octobre 2019 à 19:17 / Répondre

    Grasse-Tilly était planteur à Saint-Domingue et détenait des esclaves. « Colonel »d’une
    milice locale , il poursuivait les « marrons » échappés.Chassé par la révolte des esclaves,
    il se réfugia à Charleston, ou il contribua à l’élaboration de ce qui deviendra le « REAA »,
    qu’il importera en France

  • 3
    Pierre Mollier 9 octobre 2019 à 08:41 / Répondre

    Oui les actes seront publiés dans notre collection « Les Essais Écossais » dans les mois qui suivent.

  • 2
    Henriette de Saint Vaulry 9 octobre 2019 à 08:02 / Répondre

    Pour celles et ceux qui ne peuvent se rendre à ce colloque, une vidéo sera-t-elle disponible à un moment donné, voire des actes de colloque à titre payant bien sûr ? Bonne journée à tous.

  • 1
    Pierre Mollier 4 octobre 2019 à 08:17 / Répondre

    Plusieurs amis m’ont demandé la nature du – magnifique – document qui illustre l’article. Il s’agit du diplôme de Membre d’honneur du Suprême Conseil d’Italie (Milan) délivré à Cambacérès – alors « premier ministre » de Napoléon – en 1806. Une pièce exceptionnelle que le Musée de la franc-maçonnerie a pu acquérir il y a quelques années dans une vente d’archives de Cambacérès organisée par les descendants d’un de ses neveux.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Lorem vel, diam mattis suscipit efficitur. dictum quis, Donec pulvinar libero