Dachez pour en finir

Pour en finir avec quelques idées reçues

Par Géplu dans Edition

Conform Edition vient d’éditer dans sa collection « Pollen maçonnique » un petit livre « Franc-maçonnerie, pour en finir avec quelques idées reçues » qui est la mise sur papier de quelques uns des articles que Roger Dachez a mis en ligne sur son site Pierres vivantes ces deux dernières années.

Il s’explique dans son avant-propos : Je me suis employé à attirer l’attention de tous ceux et de toutes celles que la franc-maçonnerie intéresse sérieusement sur quelques contresens que l’on commet souvent, à propos de son histoire, de ses rituels ou de son symbolisme, parce que les origines d’un emblème, d’un rite, d’un usage, sont bien souvent méconnus et que trop de mauvaises légendes courent à leur propos. Dans les pages qui suivent comme sur ordinateur, sur quelques sujets choisis parce qu’ils sont exemplaires, j’essaie de donner le plus clairement possible des éléments précis pour revenir sur des explications classiques mais en réalité erronées, des « vérités » admises quoique contraires aux données de l’histoire, des « évidences » qu’un peu de documentation réduit à presque rien. (…) J’invite donc ici mon lecteur à une déambulation un peu aléatoire dans un univers maçonnique que l’on croit familier mais qui recèle souvent de déroutantes surprises.

Ces « mises au point » concernent :
– Comment une loge est-elle disposée ?
– Le temps et l’espace de la loge
– Pourquoi des loges « bleues » ?
– Parole et silence
– Tracer le tableau de loge ?
– Faut-il « marquer les angles » ?
– Avec ou sans gants ?
– De l’épée en loge
– « J’ai bien reçu mon salaire »
– Les « conclusions » de l’Orateur : à quoi cela sert-il ?
– Le Vénérable devient Couvreur ?

Et Roger Dachez de rappeler : N’oublions jamais que ceux qui ont créé la franc-maçonnerie spéculative l’on fait, soit pour mettre en place une structure et un réseau d’entraide et de solidarité humaine, soit pour s’emparer d’un corpus allégorique mis au service d’un projet intellectuel, et pour nulle autre raison. (…) le travail intellectuel sur les concepts n’est pas le travail matériel sur des pierres, et si un lien peut certainement se concevoir entre les deux, il est et ne peut être que d’ordre exclusivement métaphorique. En d’autres termes, et pour évoquer une autre mode maçonnique contemporaine, si un stage de taille de pierre peut être intéressant, enrichissant et curieux, il faut dire simplement et sans crainte qu’il n’est réellement d’aucune utilité pour structurer le travail maçonnique qui, de nos jours, est purement intellectuel et moral. Par conséquent, si nous parlons d’ouvriers et de salaires, ne soyons cependant pas dupes de ces coutumes verbales, récentes dans l’histoire de l’Ordre, et qui risquent de nous faire oublier son objet essentiel, lequel est aujourd’hui d’édifier des œuvres de l’esprit et de nous bâtir nous mêmes en tant qu’êtres humains, et non à nous aider à construire notre maison de campagne…

Un livre à mettre entre toutes les mains, de celles des jeunes apprenti(e)s à celles des vieux maîtres.

_____________________________
Franc-maçonnerie, pour en finir avec quelques idées reçues, par Roger Dachez, chez Conform Edition, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2374452296

lundi 07 octobre 2019 4 commentaires
  • 2
    Cristine Rogier 8 octobre 2019 à 12:47 / Répondre

    Bjr. Je ne fais plus partie de la grande maison mais continue de m’y intéresser. Je suis loin de Lyon. Comment se procurer cet ouvrage ?
    Merci

  • 1
    Rayms 32 7 octobre 2019 à 12:13 / Répondre

    Bjr, cet ouvrage sera-t-il disponible au salon a Lyon.
    Merci

    • 3
      yonnel ghernaouti, YG 9 octobre 2019 à 04:46 / Répondre

      Cher RAYMS 32,
      Oui, Conform édition sera présent au Salon Lyonnais du Livre Maçonnique 2019. Le dernier opus de Roger Dachez devrait être donc proposé.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
tempus ante. ipsum nec id ut lectus mi,