GLDF GLAMF 031019
Les Grands Maîtres Pierre-Marie Adam (GLDF) et Jean-René Dalle (GL-AMF) lors de la cérémonie de signature du Traité d’Amitié et de Coopération, le 3 octobre 2019.

La GLDF et la GL-AMF confortent leur rapprochement

Par Géplu dans Divers, Obédiences

la Grande Loge de France (GLDF) et la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GL-AMF) ont signé, le jeudi 3 octobre 2019, un Traité d’amitié et de coopération.

Réunissant près de 50 000 Frères, elles entendent marquer ainsi l’existence d’un pôle de la franc-maçonnerie de Tradition, attachée à l’importance du processus initiatique et du développement spirituel, comme voies de réalisation personnelle.

Téléchargez le communiqué des obédiences : GLDF-GL-AMF-Communiqué commun Traité-8 oct 19

mercredi 09 octobre 2019 15 commentaires
  • 15
    Kuntz 13 octobre 2019 à 20:36 / Répondre

    Avant hier la GLDF signait un traité d’alliance avec la GL-AMF, hier elle Co produisait les « Dialogues Maçonniques avec le GODF. L’exposition des divisions ( mon général combien de divisions ?) est assez triste . L’initiation de l’Homme Maconnique appartient à tous.
    Ceux qui ont besoin des chiffres pour s’exposer ou de la bénédiction des Anglais, sont ils certains d’avoir choisi la meilleure voie pour la recherche du perfectionnement de l’Homme et au-delà de la société ?
    L’initiation est le fondement du débat constructif mais pour œuvrer à l’avènement d’une société plus juste et plus éclairée…ce que les signataires ne semblent pas mettre au centre de leurs préoccupations .
    Alors ces traités sont des épiphénomènes :  « savoir fermer souverainement les yeux pour ne pas perdre de vue l’essentiel ». (R.Char).

  • 14
    alex-michigan 12 octobre 2019 à 12:41 / Répondre

    REAA au sein des 3 premiers degrés n’existe pas chez les réguliers américains, anglais, japonais, australien … donc non, il est loin d’être le plus pratiqué dans le monde. De plus, le REAA américain, qui est aussi pratiqué un peu partout dans le monde, est très différent du REAA français dans sa façon de développer le rituel (qui se fait avec décors et costumes aux U.S.).

  • 13
    Humilité G 12 octobre 2019 à 10:53 / Répondre

    Entièrement d’accord avec toi JOAB’S.
    Laissons ces discussions  » mondaines  » et « égocentriques  » à ceux-là que seul l’impression de pouvoir importe.
    Sachons mettre notre bandeau pour nous recentrer sur notre travail.

  • 10
    Brumaire 11 octobre 2019 à 10:31 / Répondre

    9- Cher Yasfaloth, j’ai dû très mal dire ce que tu écris justement, et que je partage complètement. La précision de date n’était pas pour dire « c’est pas vous, c’est nous », mais pour mettre un point final à ces histoires polémiques et stériles. Du moment que chacun trouve son bonheur dans sa propre maison maçonnique, c’est bien là l’essentiel et l’important.

  • 5
    joab's 10 octobre 2019 à 11:59 / Répondre

    Et dire que les même critiquaient la dispersion maçonnique francaise actuelle :
    – La GLDF dissidence du GO (quelques soient les pretentions d’ancienneté)
    – La GLAMF dissidence de la GLNF (pour faire pareil avec d’autres chefs).
    Autant une dissidence pour des raison fondamentales differentes, comme la dissidence GODF de 1875 et de la GLNF en 1913, ou MMisraïm se comprennent, voire GLDF pour se focaliser REAA, autant les divisions pour changer de chefs sont ridicules.
    Sinon, est-ce là la ressurrection du projet enterré de CMF ? Mais il faudrait alors expliquer :
    – la GLAMF a-t-ell renoncé à sa quête de reconnaissance GLUA & co ? à supplanter la GLNF ?
    – Cotoyer des membres du GODF, DH et autres dans des loges GLDF n’est il plus une malédiction pour les dirigeants GLAMF ?
    Beaucoup de non-dits donc. Comme on le constate, l’argument « parts de marché » (50 000) reste le plus fort.

    • 7
      GranPan 10 octobre 2019 à 17:03 / Répondre

      Je ne suis pas sur que le grand maître actuel de la GL-AMF fasse pareil que M. Stifanni…

      • 11
        joab's 11 octobre 2019 à 11:03 / Répondre

        Quel rapport avec le sujet ?
        Il est vrai que Stifani s’etait excusé de sa boutade de « guide spirituel » … alors que son successeur avait institué et confirmé que le GM est « ultime lien avec Dieu ».
        Contrairement à la propagande interne, la GLNF d’aijourd’hui est pire que sous Stifani. Mais est-il utile de rappeller une fois de plus les FAITS ? Les militants de la GLNF n’ecouent pas les faits, mais leur allégeance au GM.

  • 2
    altec 9 octobre 2019 à 14:06 / Répondre

    Le REAA pratiqué en 3 Grades en Loge bleu est il le plus pratiqué dans le monde ? Pas sur ! les HG du REAA peut être (?)

  • 1
    Cyrus 9 octobre 2019 à 08:35 / Répondre

    C’est incroyable cette prétention de la GLdF à revendiquer inutilement le qualificatif de plus ancienne obédience de France. Qu’est-ce que cela peut bien lui rapporter ? si ce n’est de la vanité (Vanitas vanitatum et omnia vanitas).
    Un peu d’histoire tout de même : la GLdF actuelle a été fondé en 1894 par le Suprême Conseil de France, lui-même fondé en 1804. Elle a repris en 1894 une dénomination ancienne abandonnée. Cela me fait penser à ces roturiers qui relèvent des armoiries en déshérence pour se croire nobles.
    Quant au GOdF, celui-ci a été fondé en 1773 sur les reliques de la première GLdF, avant que ce qui en restait ne fusionne avec lui en 1799.
    Je ne suis pas au GOdF, mais l’histoire est têtue : la plus ancienne obédience française reste le GOdF (1773), même si cela fait mal à entendre.
    Historiquement, parallèlement et identitairement, toutes les obédiences françaises, de la plus ancienne à la plus récente, pourraient revendiquer cette filiation avec la 1re GLdF. Donc toutes les obédiences françaises sont les plus anciennes de France ! Quod erat demonstrandum !

    • 3
      Jean_de_Mazargues 9 octobre 2019 à 17:22 / Répondre

      Franchement, on s’en tamponne. Qu’ils revendiquent l’ancienneté qu’ils veulent. Ce qui compte, c’est la qualité du travail en L.

      • 4
        yasfaloth 10 octobre 2019 à 09:48 / Répondre

        Surtout que, pour le coup cela est formulé de façon on ne peut moins ambigüe :
        .
        « Obédience française la plus ancienne et la plus importante dans la pratique de la Franc-maçonnerie traditionnelle, initiatique, spiritualiste et humaniste, elle est la continuatrice des premières Loges parisiennes de 1728 et de la première Grande Loge constituée à Paris en 1738 ».
        .
        On a pris soin de préciser « traditionnelle, etc… » ce que ne peut quand même pas revendiquer le GODF, qui est plutôt dans un modernisme « sociétal » assumé.
        .
        Et la continuité dont on parle est la continuité initiatique, c’est à dire que les Loges actuelles de la GLDF proviennent d’une filiation ininterrompue de Loges, sous différentes juridictions, depuis le XVIIIème siècle, cela a été démontré.
        .
        Après si l’on s’en tient strictement à l’aspect administratif et profane, oui la GLDF actuelle a déposée ses statuts (ou ce qui en tenait lieu à l’époque) en 1894… mais bon ce n’est pas vraiment l’aspect de la Maçonnerie en général et de notre Obédience en particulier qui nous intéresse… surtout qu’elle n’a pas été créée ex nihilo mais à partir du regroupement d’ateliers symboliques pré-existants du SCDF.
        .
        Étonné quand même de ne pas avoir encore lu les habituelles considérations condescendantes sur la GLAMF… les temps changent, ça fait plaisir !

        • 6
          Luciole 10 octobre 2019 à 13:48 / Répondre

          « la plus pratiquée dans le monde » est :pour les trois premiers degrés,le Rite d’York (USA oblige),et pour les Grades complémentaires,4e au 33e le Rite Écossais Ancien et Accepté.

          En ce qui concerne la GL-AMF,à partir du moment où le mirage de la reconnaissance anglaise a disparu,rien dans la pratique du REAA ne la différencie vraiment de la GLdF,autant en tenir compte.

        • 8
          Brumaire 10 octobre 2019 à 23:54 / Répondre

          4- Merci de préciser ce qui est, dans l’esprit du texte, « continuité initiatique », car pour nous, au DROIT HUMAIN, c’est le parcours continu, du 1° au 33° degré.
          Et pour les dates de préséance,j’espère que certains ne vont pas encore remettre le même couvert: la GLDF a un an de moins que le futur DROIT HUMAIN né en 1893. Qu’est-ce-que ça change pour les FF et SS, ces histoires dignes de la maternelle: c’est pas toi, c’est moi?? ils s’en moquent, l’essentiel n’est pas là.

          • 9
            yasfaloth 11 octobre 2019 à 09:44 / Répondre

            Pour ta première question, ma chère Brumaire, je t’invite à lire la suite de mon propos, après le « c’est à dire », qui, en général, introduit une explication.
            .
            Je suis toujours amusé par ces accusations de puérilité qui proviennent en général de frères ou sœurs qui réagissent au quart de tour afin de préserver ce qui semble penser être leur légitimité. Par exemple, si tu considère qu’il s’agit là de « propos de maternelle » à quoi cela te sert t’il de préciser que la naissance administrative du DH est antérieure d’un an à celle de la GLDF ?
            .
            Pour ma part, réalisant mon parcours maçonnique au sein de la GLDF et de la juridiction il me plait de savoir, même si cela peut paraître puéril, que l’enseignement initiatique que l’on m’y donne résulte d’une chaine de transmission continue qui remonte à l’origine de la FM Française… à laquelle les maçons d’aujourd’hui qui appartiennent à à une ou à ces deux entités s’efforcent de rester fidèles.
            .
            Je sais que nous ne sommes pas les seuls, mais l’histoire des autres courants, et leurs choix de routes, les concernent. Je pense que si l’idéal maçonnique est un, son expression est (heureusement) plurielle, nous nous inscrivons dans cette pluralité avec nos spécificités, que nous nous efforçons de faire connaitre dans notre communication…

    • 12
      joab's 11 octobre 2019 à 11:14 / Répondre

      Ceci illustre parfaitement la puérilité sectaire sur laquelle se construit le discours de ces « grosses » obédiences : car, chacun comprend facilement que c’est là une controverse sans fin qui n’a d’autre intérêt que de discours de conditionnement interne pour se gonfler d’une importance futile et susciter des reflexes addictifs d’adepte militant pour un des groupes de division de la FM.
      Il s’agit des mêmes bétises (pour les FM) que les pretentions de « régularité » de la GLNF.
      En acceptant de se comporter en FM et non en militants d’obedience, on peut discuter de l’ancienneté de la FM en général, de son universalité et s’interroger sur la toxicité des ces demarches de division.
      On constate, hélas, et ce forum en est souvent l’écho que des comportements anti-maçonniques proviennet des hautes(?) sphères du REAA, témoignant une suffisance, une exclusivité, un sectarisme toisant. Celà semble faire partie d’une posture standard établie.
      Heureusement, ces postures restent marginales, même si bruyantes. La plupart des 30e se comportent avec dignité, humilité, sobriété et ne se laissent pas berner par des « honneurs » futiles. Etassument au contraire que ces degrés amenent à humilité et respect d’autrui.
      Admettons que cette prétendue « ancienneté » n’est d’aucun intérêt pour les FM et n’interesse que la propagande obedentielle.
      Tous les FM peuvent se retrouver sur autre valeur que ces enfantillages.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
venenatis vel, dapibus consequat. efficitur. justo elit. Nullam ut Phasellus tristique