Franc-Maçon ! Mais pourquoi ?

Publié par Yonnel Ghernaouti
Dans Edition

Préfacé par le Grand Maître d’Honneur de la Grande Loge Nationale de France, Jean-Pierre Servel, cet essai est destiné aux proches et amis des Francs-Maçons. Mais pas seulement ! Ce livre est une petite boussole pour les Francs-Maçons eux-mêmes.

Dès les premières pages, Jean-François Variot nous propose une balade instruite et détendue sur le chemin des initiés. Rappelant que la Franc-Maçonnerie régulière dans le monde réunit plus de 2,5 millions de Frères autour de valeurs telles que l’harmonie, la générosité et la Bienfaisance, l’auteur nous retrace la situation actuelle de la Franc-Maçonnerie universelle, authentique et de tradition. Des arguments qui vous permettront d’expliquer autour de vous ce qu’est vraiment, aujourd’hui encore, l’une des dernières sociétés initiatiques d’Occident.

Après avoir disséqué, dans les quatre premiers chapitres, la naissance de la Franc-Maçonnerie spéculative au début du XVIIIe siècle, Jean-François Variot nous donne les clés pour comprendre comment ce qui faisait sens à cette époque est toujours d’actualité.

Dans le monde contemporain, la question des normes et des valeurs est au centre de nombreux débats : avancées médicales, progrès technologiques, intelligence artificielle, nouvelles technologies de l’information et de la communication, etc. La Franc-Maçonnerie régulière permet à chacun de s’orienter et, dans ce XXIe siècle, de se construire au sein d’une véritable fraternité initiatique. Que diable venons-nous faire en Loge ? Au fil des pages, ce livre distille la réponse sans pourtant la divulguer. Au-delà de sa couverture et son titre, c’est un livre « feel good », qui fait du bien et qui donne à se réconcilier avec soi-même et avec ses semblables.

C’est un essentiel et un indispensable, pour trois raisons :
– Un cadeau formidable à offrir à vos proches afin de vous faire pardonner vos absences maçonniques,
– Un livre témoignage à proposer aux candidats à l’initiation pour mieux connaître notre Grande Loge,
– C’est un livre pour tous nos Frères, mais plus particulièrement pour nos Frères Apprentis et Compagnons, une perspective lumineuse sur le chemin qu’ils ont décidé d’emprunter.

Après avoir signé des campagnes de publicité célèbres des années 80 et participé à la libéralisation du paysage audiovisuel français, Jean-François Variot devient, dès 1990, un entrepreneur du numérique. C’est en 1988 qu’il reçoit la lumière au sein de la Grande Loge Nationale Française dont il devient, en 2012, le Grand Orateur, puis, en 2018, Assistant Grand Maître.

______________________________________
Franc-Maçon ! Mais pourquoi ? La Franc-Maçonnerie disséquée pour les épouses et les amis, par Jean-François Variot. Éditions Dervy, 2019, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 979-1024205427

____________________________

Signalons qu’à l’invitation de la Grande Loge Provinciale Champagne-Ardenne
Jean-François Variot donnera le mardi 3 décembre une conférence publique à Reims
sur le thème …Franc-Maçon ! Mais pourquoi ?

mardi 26 novembre 2019
  • 20
    Désap.
    10 décembre 2019 à 14:42 / Répondre

    19 -Membre anonyme sans aucune responsabilité dans cette obédience, tu ne sais rien.
    Tel un roquet, la diffamation de comptoir dont tu fais preuve régulièrement démontre, s’il était besoin, la vacuité qui t’anime.
    Dans ces conditions, on ne pourrait qu’être stupéfait que tu comprennes quoique ce soit de la chose maçonnique.
    Aux personnes de ton rang, on répond chez moi : va jouer aux billes ; avec le bel accent de d’Aubagne.
    .
    @ Geplu : je reposte pcq le commentaire, bien qu’approuvé, n’apparait pas
    TF

    • 21
      marcos testos
      10 décembre 2019 à 16:18 / Répondre

      Désap(ointé) En voyant (lisant) ton égo surdimensionné, je comprend mieux ton désarroi et çà me rend triste pour toi. Quelques réponses à ta logorrhée verbale :
      1- Que le fait de ne pas connaitre pas mes responsabilités au sein de la GLNF puisse troubler qqu’un comme toi qui n’est entré en FM que pour les ors et les médailles ne me surprend pas,
      2- Lire le mot « diffamation » de la part d’une personne qui crache sa haine continuellement sur la GLNF et ses F. m’a presque fait rire tellement c’était grotesque,
      3- Ne t’inquiète pas pour ma compréhension de la « chose maçonnique » par contre interroge toi sur ta santé psychologique.
      4- Pour conclure je t’invite à méditer très sérieusement cette citation d’Oscar Wilde : « On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. »

  • 19
    MarcosTestos
    10 décembre 2019 à 11:54 / Répondre

    Désap. Que tu ais été exclu ou que tu soit parti de « ton plein gré » après qu’on t’ait enjoint fortement de quitter la GLNF, n’est pas le sujet. Que tu ais payé tes capitations démontre qu’il te reste un minimum d’honneur. Par contre que des F. de la GLNF fassent des tentatives pour te faire revenir m’étonnerait beaucoup. A moins d’être masochistes comment pourraient ils justifier cette demande pour un individu qui n’arrête pas de cracher sa haine sur la GLNF.
    On notera d’ailleurs qu’à part tes élucubrations et tes propos haineux vis à vis de l’obédience, tes commentaires sont d’une insignifiance rare.

  • 14
    Kassian
    4 décembre 2019 à 22:01 / Répondre

    On trouve dans ces échanges les limites de l’universalité. Et c’est tant mieux car l’humanité est plurielle dans ses formes, ses opinions et ses principes. Or le fait même que l’homme ne puisse prétendre à l’universel par lui-même renvoie au besoin de chercher au-delà des frontières humaines la grande cohérence d’ensemble. Que la Paix soit avec vous.

    • 15
      William
      6 décembre 2019 à 11:19 / Répondre

      Que c’est bien dit ! Preuve que « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ». Cela fait contraste, sur le fond comme sur la forme, avec les propos délétères que l’on peut lire ci-dessous (et plus généralement un peu partout sur ce blog) sous la plume de deux ou trois qui ont manifestement des comptes à régler – moins avec les autres qu’avec eux-mêmes en réalité.

      Merci à toi de remettre le chemin en perspective.

      • 16
        Désap.
        6 décembre 2019 à 18:17 / Répondre

        Mouais ………………………….
        Sauf que vous confondez universalité et uniformité.
        Venant de la nouvelle GLNF, rien d’étonnant.
        Quant aux « comptes à régler – moins avec les autres qu’avec eux-mêmes en réalité », c’est tellement bateau qu’on ne peut que sourire.
        Allez, pas d’impatience, bientôt la reconnaissance du Vatican, quand il sera sous l’eau vous serez sa bouée de secours.

      • 17
        marcos testos
        9 décembre 2019 à 08:39 / Répondre

        WILLIAM
        Effectivement, 2 ou 3 personnages (mais 2 principalement), exclus de la GLNF, profitent de ce blog pour cracher leur venin. Leurs égos les aveuglent et leurs propos ne sont que l’exutoire de leur frustration.

        • 18
          Désap.
          9 décembre 2019 à 11:18 / Répondre

          17 – MARCOS TESTOS : je n’ai jamais été exclu de la GLNF, renseigne-toi ; je l’ai quittée à jour de mes capitations et mes Frères, que je salue ici fraternellement et avec qui je suis toujours en contact, ont entrepris nombre de démarches pour que je revienne.
          On notera que tu ne réponds jamais à rien, tu ne fais que débiter le dogme de ta GL.

  • 13
    ULYSSE
    1 décembre 2019 à 10:40 / Répondre

    On se croirait revenu au XVIème siècle! L’initié de fraîche date que je suis (2012) se demande plutôt: faut-il rester FM?

  • 12
    Corinthien
    1 décembre 2019 à 08:48 / Répondre

    Bonjour MMTTCCFF, je ne comprends pas trop le lien entre les commentaires et le chapeau du texte. peut être un bug comme on dit de nos jours. Dans tous les cas , quand, dans un blog M.:., je lis les mots « haine », « excès » etc… j’ai du mal à y retrouver les valeurs principales de la Franc-Maçonnerie. D’ après le contenu des commentaires je devine , en gros, la trame de départ. La GLNF existe, certains s’y retrouvent dans ses textes fondateurs et elle passe, comme tant d’autres Obédiences, par des phases de hauts et de bas (voir l’origine de la GLTSO fondée en 1958). Le GODF et la GLDF aussi ont connus de tels périodes et, grâce à l’intelligence des FF et , maintenant des SS, qui ne confondent pas Loges et Obédience, elles ont pus en sortir grandies. Les propos des FF n’engagent qu’eux mêmes, et c’est là l’une des forces de nos enseignements que de le comprendre et l’intégrer. Une erreur faite par la plupart des maçons est de penser que les fondements mêmes de la FM sont exportables aux quatre coins de l’Univers sans prendre en compte les particularismes locaux. Il ne faut pas confondre « franc-maçonnerie universelle » et « universalité de la franc-maçonnerie ». Ayant voyagé et vécu dans 3 continents sur 5 et ayant eut ou essayé d’avoir des contacts avec les Obédiences et loges locales, le fait d’être, comme les verbes, dit « régulier » ou « irrégulier » peut parfois jouer dans l’acceptation aux travaux en loges…

  • 11
    Raingeval
    28 novembre 2019 à 21:42 / Répondre

    Comment peut on être Maçon et s’exprimer avec tant de haine, s’agissant de frères?
    Répondre avec courtoisie devait être le premier critère de la maîtrise. Isn’t
    nos Véné ne devrait-il pas le rappeler?
    Je vous embrasse (quand même)
    Christian

  • 10
    Peter Bu
    28 novembre 2019 à 19:31 / Répondre

    Curieuse polémique, tout sauf tolérante. Pourtant, la franc-maçonnerie se targue d’être une organisation qui prône cette vertu.

    Les loges de la GLNF ne doivent pas recevoir des « visiteurs » des autres obédiences françaises ce qui me semble être contraire à l’esprit des fondateurs de la franc-maçonnerie. Mais n’y aurait-il pas de « poutres » dans les yeux d’autres loges? Les unes ne reçoivent pas de sœurs qui elles-mêmes dénient l’accès à leurs loges à certaines obédiences, les autres rompent leurs accords, s’excommunient puis, parfois, se réconcilient, les troisièmes cherchent à attirer vers elles les frères et sœurs des « concurrents »… !.

    Le plus curieux me semble qu’au fond, tout le monde ou presque s’accommode de cette situation ubuesque. Les polémiques, assez souvent virulentes, sur les sites maçonniques en témoignent. Apparemment, pour certains se sentir supérieur à « ceux d’en face » est plus important que de chercher la compréhension mutuelle et la sagesse.

    Les autres sont indifférents par rapport à ces chamailleries entre les « chapelles » alors que dans notre monde en proie aux conflits politiques, économiques, écologiques etc. – et aux guerres, la franc-maçonnerie pourrait et devrait jouer un rôle important.

    Comment voulons-nous « réunir ce qui es épars » si nous ne sommes pas capables de nous réunir nous-mêmes ?

  • 4
    Pierre Taille
    27 novembre 2019 à 10:25 / Répondre

    Bien vu,Bu…

  • 3
    joab's
    26 novembre 2019 à 17:46 / Répondre

    l’idée pourrait être interessante, mais souffre d’une tare grave :
    En fait, en violation de tous les principes de la franc-maçonnerie, l’auteur parle non de la franc-maçonnerie mais d’un groupe particulièr de la FM : la FM GLNF prétendue « régulière » (qualificatif totalement idiot, mais qui garde succès auprès des adeptes, persuadés de faire partie de quelque chose de « plus-mieux ».) idiot pour les raisons moultes fois exposées.
    C’est même lourdement honteux de parler de « franc-maçonnerie universelle » alors que le dit groupe se fait le champion de l’exclusion des FM sous des pretextes futiles (régularité de pacotille) et exclut la moitié de l’humanité(les femmes) de ses activités.
    Le dit groupe (GLNF) defend l’allégeance à un « ultime lien entre Dieu et les hommes » (selon l’auteur de la préface (JP Servel), un système courtisan (AG contrôlée par les « sous-allégeance »).
    Nul doute que les militants du dit groupe vont se déchainer en insultes, pretentions de « haine » contre ceux qui osent évoquer ces réalités.
    Mais manifestement ces comportements, excluant 80 % de la FM française ne gênent pas les FM exclus .. qui leur accordent la possibilité de promotion …
    Suis-je excessif dans ces critiques de la GLNF ? Il revient à chacun de montrer où serait l' »excès » à rappeller des faits.
    Faut-il se montrer complaisant vis à vis des militants de ce groupe ? Je ne le crois pas !
    Par contre nous devons redoubler de fraternité vis à vis de nos FF de la GLNF. J’en ai été et merci aux freres extérieurs de m’avoir témoigné leur fraternité.
    Rappellons que ces comportements odieux de la GLNF ne sont nullement demandés par la GLUA !

    • 5
      de Flup
      27 novembre 2019 à 11:00 / Répondre

      3: idiot,honteux,courtisan…odieux: « oh dieu » est plus maçonnique quand même…

    • 6
      marcos testos
      28 novembre 2019 à 12:48 / Répondre

      « Suis je excessif dans ces critiques de la GLNF ? » Si tu te poses la question c’est que tu reconnais implicitement la bétise (pour ne pas dire plus) de tes commentaires. Mais on est tellement habitué à lire tes inepties qu’on est étonné que tu puisses encore te poser la question.
      Je suppose que tu a été viré de la GLNF et que, comme souvent dans un divorce pour faute, le condamné ressent une forme d’injustice qui peut dans certain cas comme le tien se transformer en haine. Mais avec ce type de comportement dis toi bien que tu te fais plus mal à toi qu’à la GLNF et à ses F.

    • 7
      marcos testos
      28 novembre 2019 à 14:12 / Répondre

      Joab’s
      « Suis je excessif dans ces critiques de la GLNF ? » Si tu te poses la question c’est que tu reconnais implicitement la bétise (pour ne pas dire plus) de tes commentaires. Mais on est tellement habitué à lire tes inepties qu’on est étonné que tu puisses encore te poser la question. Je suppose que tu a été viré de la GLNF et que, comme souvent dans un divorce pour faute, le condamné ressent une forme d’injustice qui peut dans certain cas comme le tien se transformer en haine. Mais avec ce type de comportement dis toi bien que tu te fais plus mal à toi qu’à la GLNF et à ses F.

    • 8
      marcos testos
      28 novembre 2019 à 15:20 / Répondre

      Joab’s
      Joab’s « Suis je excessif dans ces critiques de la GLNF ? » Si tu te poses la question c’est que tu reconnais implicitement la bétise (pour ne pas dire plus) de tes commentaires. Mais on est tellement habitué à lire tes inepties qu’on est étonné que tu puisses encore te poser la question. Je suppose que tu a été viré de la GLNF et que, comme souvent dans un divorce pour faute, le condamné ressent une forme d’injustice qui peut dans certain cas comme le tien se transformer en haine. Mais avec ce type de comportement dis toi bien que tu te fais plus mal à toi qu’à la GLNF et à ses F.

    • 9
      Désap.
      28 novembre 2019 à 17:50 / Répondre

      3 – Non, la GLUA leur demande juste de ne recevoir personne en France ; une paille !
      C’est un peu curieux ce dédouanement systématique de la GLUA des règles d’exclusion qu’elle a mises en place voilà 90 ans.
      C’est d’autant plus curieux que cela décrédibilise l’argumentaire habituel de Joab’s sur le sujet, comme fondé sur la plus totale subjectivité sauf à prétendre qu’il faudrait saucissonner ledit principe d’exclusion.

  • 2
    Désap.
    26 novembre 2019 à 17:27 / Répondre

    De sorte d’appliquer le principe ô combien louable de réconciliation avec soi-même et avec ses semblables,
    de sorte d’acter le principe ô combien maçonnique de rassembler ce qui est épars,
    la GLNF serait bien objective de constater que l’ensemble des principales obédiences françaises cultivent également les valeurs d’harmonie, de générosité et de bienfaisance et ainsi serait bien inspirée de travailler au nécessaire rassemblement de la Franc-maçonnerie autour de ses principes originels et établis en 1723 : ce qui rassemble les Franc-maçons est plus fort que ce qui divise les Hommes, ce qui rassemble les Franc-maçons est outre toutes les croyances.
    Laissons aux religieux le soin de croire que des commandements puissent libérer les Hommes, laissons aux églises le soin de croire que la foi puisse s’établir depuis la parole de ses prophètes.
    Les Franc-maçons savent que la foi ne peut qu’être le fruit de la compréhension qu’aucun dictat n’est en mesure de fonder.

  • 1
    Peter Bu
    26 novembre 2019 à 14:06 / Répondre

     » (…) nombreux débats : avancées médicales, progrès technologiques, intelligence artificielle, nouvelles technologies de l’information et de la communication, etc. La Franc-Maçonnerie régulière permet à chacun de s’orienter (…) » :
    conclusion assez inattendue dans un compte-rendu sur la franc-maçonnerie « régulière » qui évite les débats sur les « avancées médicales, progrès technologiques, intelligence artificielle, nouvelles technologies de l’information et de la communication, etc. » et tout autre sujet sociétal.
    La GLNF a beaucoup de qualités mais pas celle-ci.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif