Blogueurs ou Francs-Maçons : qui sont les plus influents ?

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 9 avril 2008
  • 9
    Connais-toi toi-même
    16 avril 2008 à 10:45 / Répondre

    Peut-être, ni l’un, ni l’autre,ou les deux ? A mon avis, tout dépend de l’envie ‘d’écoute’ du politique et de l’entrepreneur en question !

  • 8
    François Gombert
    10 avril 2008 à 22:17 / Répondre

    La question que j’aurai pu poser en réalité est : « Qui du franc-maçon ou du blogueur est le plus utile au politique, à l’entrepreneur, … ? »

  • 7
    D'Epée
    10 avril 2008 à 21:00 / Répondre

    La question est curieusement posée me semble-t-il. Ces deux mondes n’ont strictement rien à voir. Leur seul point commun; ils n’existent pas en tant que qu’entités. La Franc-maçonnerie en général n’existe pas il n’existe que des francs-maçons, tout comme il n’existe que des bloggeurs, tous différents. Une « influence » de la maçonnerie, née de la reconnaissance et du « secret » partagé ne peut s’exercer qu’au niveau de valeurs humaines générales qu’il s’agit de promouvoir ou de défendre, l’influence des bloggeurs elle (http://publications.mediapost.com/index.cfm?fuseaction=Articles.showArticleHomePage&art_aid=79873) est circonstancielle et limitée aux centres d’interet du bloggeur et de ceux qui fréquentent ses pages. Enfin la citation de Maurice Leroy ( « Il n’y a plus que les franc-maçons qui pensent avoir de l’influence. […] La vérité c’est que ça n’a plus beaucoup d’importance, pas même pour une élection cantonale. Pas plus, en tout cas, que les chasseurs ou n’importe quel autre réseau. »)
    est stupide car il ne voit dans la maçonnerie que l’aspect qui correspond à sa façon sommaire de penser. En fait en parlant ainsi il donne moins à voir sur la maçonnerie que sur Maurice Leroy.

  • 6
    Jiri Pragman
    10 avril 2008 à 18:40 / Répondre

    A Reureu

    Je ne vois pas pourquoi on empêcherait quiconque de se poser la question. Est-ce qu’affirmer ne rechercher ni honneur ni gloire n’est pas en soi insultant pour les autres qui, a contrario, sont suspectés de mener cette course ? Que je sache, évoquer une telle question et y répondre n’est pas en soi un « jeu de pouvoir » comme indiqué dans cette conclusion quelque peu insultante.

  • 5
    Jiri Pragman
    10 avril 2008 à 18:34 / Répondre

    A PV

    Il y a blogueurs francs-maçons et francs-maçons blogueurs ! Qu’on le sache ou pas, certains blogueurs sont Francs-Maçons mais ne se distinguent pas ‘naturellement’ des autres blogueurs. Si l’on parle de blogosphère maçonnique, je suppose qu’on fait ici allusion aux blogueurs francs-maçons et dont le blog est, en plus, orienté sur des préoccupations ou sujets maçonniques.

    En fait, je pense que ces blogueurs maçons de langue française sont encore rares ou les blogs ne résistent guère à l’usure du temps (mais n’est-ce pas aussi le cas pour d’autres blogs ?). Rares sont les Obédiences qui utilisent les blogs et, lorsqu’elles le font, il s’agit souvent d’un succédané de site web. Peut-être y a-t-il contradiction entre l’exploitation d’un blog et le souci d’avoir une vitrine qui présente une certaine image comme le font des sites classiques.

    Quant à la labellisation des blogs (ou des sites), cela paraît difficile sauf pour les sites ou blogs de Loges (aux USA, il existe des recommandations à suivre). Pour l’instant, ne faut-il pas plutôt éduquer à décrypter l’information sur le web, y compris celle émanant de sites qui s’affirment maçonniques.

  • 4
    Reureu
    10 avril 2008 à 18:33 / Répondre

    Pour moi la question n’a pas lieu de se poser: je ne suis pas entré en Franc maçonnerie pour « influencer » et faire partie du complot de l’ombre. Que ceux qui magouille le fasse pour leur plus grand bien. Je ne recherche ni honneur ni gloire, ni même à être remarqué. J’espère donc que la blogosphère a plus d’influence que la franc maçonnerie. Je vous laisse à vos jeux de pouvoir.

    Reureu

  • 3
    PV
    10 avril 2008 à 13:05 / Répondre

    Bonjour

    la question des réseaux est intéressante – il y avait la semaine passée un colloque à ce sujet à la Sorbonne auquel j’ai pu assister.
    En gros : le réseaux maçonnique est un réseau parmi d’autres, à une époque où ce type de modèle de communication se développe. L’avantage du réseau maçonnique : ouvert à la diversité, réticulaire et efficace, il permet une rencontre et une articulation des autres réseaux (politiques, sociaux, économiques, militaires etc.).
    La blogosphère : elle est pour moi un énorme avantage, dans le cas de blogs intéressants, ciblés et cohérents, car ce type d’échange permet de faire évoluer les idées, de créer même des concepts, de les diffuser… bref, d’agir comme un réseau de communication et d’échange efficace.
    Dans mon métier (information et documentation), cela est un avantage évident car la blogosphère professionnelle et internationale est développée et de très bon niveau.
    Une blogosphère maçonnique serait de même un outil non négligeable, à deux niveaux : en interne, elle rend possible l’échange entre maçons et permet les rencontres d’idées, l’émergence de projets, l’information… En externe, elle permet une meilleure visibilité de la maçonnerie et offre un outil de lutte contre les mythes, les délires et autres fadaises augustes ! Pour cela, il faut donc des blogs sérieux et les obédiences pourraient se charger de délivrer des recommandations, des labels du type : nous certifions que tel blog peut être considéré comme sérieux.

    Tout cela est livré en vrac mais je demeure assuré que nous aurions tout à gagner à diffuser ce type de pratique et à en exploiter les ressources, souvent trop peu connues de nos frères.

    Pascal

  • 2
    Alain
    10 avril 2008 à 11:05 / Répondre

    Je reste dubidatif sur l’influence des blogs en général.
    La plupart sont illisibles et je ne suis pas convaincu de leur influence.
    La « blogosphère » me semble intêressé que ceux qui habitent cette « planéte », donc assez peu de gens, à mon avis.
    Je pense, plutôt, que lorsque que l’on fait partie d’une « communauté » particulière, on magnifie un peu cette dernière
    Ce ne sont que quelques réfléxions et questions que je me pose, mon cher François

  • 1
    François Gombert
    9 avril 2008 à 22:23 / Répondre

    Jiri,

    Tout d’abord je tenais à te remercier d’avoir relayé mes questionnements ici, je cherchais à travers ce billet à obtenir des réactions, des témoignages afin de me faire une meilleure idée de l’influence maçonnique.

    Ceci étant, je pense que tu as mal interprété ma note et ce en grande partie par ma faute d’ailleurs. En effet, j’ai jeté les idées en vrac dans ce post et la rédaction de ce dernier pourrait laisser penser que je souhaitais comparer le franc-maçon et son influence avec le blogueur.

    Je m’interroge simplement sur différences et les avantages que présenteraient l’utilisation des réseaux du blogueur et donc du média internet qui démultiplie l’impact des propos tenus en ligne par rapport à ceux plus discret de la franc-maçonnerie. Le but n’étant évidement pas de mettre l’un ou l’autre en valeur.

    Malgré tout, je reste persuadé du pouvoir très important de la blogosphère ou de certaines blogosphères si elles venaient à se mobiliser pour des intérêts politiques, commerciaux, …

    Je vais suivre les commentaires de cette note avec le plus grand intérêt.

    Bien à toi,

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous