Comment réparer le futur ?

Publié par Géplu
Dans Divers

La loge Tradition et Avenir du Grand Orient de France organise une Tenue Blanche Fermée le mercredi 4 mars à 20h dans les locaux du GODF, rue Cadet à Paris (Temple 13) sur le thème Comment réparer le futur ?

Il sera traité de pollution numérique environnementale, de pollution numérique intellectuelle (comment le numérique affecte notre système cognitif mais aussi l’intelligence collective) et de pollution sociétale (ou comment si nous n’y prenons pas garde, nous pouvons par les nouvelles technologies, modifier l’ADN même de notre société).

L’orateur sera Inès Léonarduzzi. Conférencière, experte en stratégie numérique, entrepreneure française et écrivaine, elle travaille pour le mouvement Women4Climate et est fondatrice de Digital for the Planet.

Renseignements et réservation (obligatoire pour la tenue et pour les agapes) : tbf.traditionavenir@yahoo.com
Téléchargez le flyer de la manifestation : TBF Tradition et Avenir 4 mars 2020

lundi 10 février 2020
  • 6
    Michel31000
    16 février 2020 à 09:40 / Répondre

    Le titre de la conférence est original et explicite.
    Laissons à cette jeune femme le soin de montrer qu’elle a quelque chose à dire de profond et original ou si elle ne fait que de la com’.
    Elle n’a pas pu s’empêcher quand même de parler de féminisme, d’être entrepreneurE (-se serait-il tendancieux?)
    J’attendrai les commentaires de FF présents

  • 5
    Peter Bu
    12 février 2020 à 12:04 / Répondre

    A part cela, puis-je vous inviter à lire le compte-rendu d’un livre passionnant sur l’intelligence artificielle:
    Développer l’intelligence artificielle, est-ce tenter le diable?
    https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/221019/developper-lintelligence-artificielle-est-ce-tenter-le-diable

  • 4
    Peter Bu
    12 février 2020 à 11:39 / Répondre

    Encore deux occasions manquées de s’abstenir…
    Le GODF – ou, plus précisément une de ses loges – n’organise pas des conférences de cabinet conseil, mais d’une personne que cette loge considère intéressante.
    Vous-êtes vous donnés la peine de voir de qui il s’agissait?
    La présentation du site de cette conférencière est assez infantile:
     » Nous sommes des chercheurs de haut vol (« NOUS »! – la modestie ne l’étouffe pas…) des experts ingénieurs, des consultants ayant trainé dans les cabinets les plus ennuyeux (ce mot est barré pour être remplacé par: ) sérieux, des technologistes capables de développer des réseaux blockchain intelligents et créer des modules d’IA, avec un minimum d’IA (oui, nous savons résister aux modes), de passionnés et experts de la bio-inspiration et des créatifs (car sans eux, rappelons-le, pas d’innovation).
    Avec le soutien inconditionnel (« inconditionnel  » : cela peut-il exister chez les scientifiques, de surcroit d’origines aussi diversifiées?) de gens brillants venant d’institutions telles que le CNRS, l’INRIA, Stanford ou encore le MIT, quand nous n’accompagnons pas nos clients dans leur réduction d’impact carbone numérique ou leur stratégie d’écologie numérique, ou ne donnons pas de conférences, nous passons nos journées à développer, essayer, réfléchir et construire des projets durables, viables économiquement, opérationnels même pour le moins digital-native d’entre nous. »
    C’est touchant de naïveté. Mais le sujet abordé est intéressant. La conférencière est-elle à la hauteur? Seuls ceux qui l’invitent peuvent le savoir. En tant que frères, ils méritent qu’on leur accord ce crédit.

  • 1
    Jean_de_Mazargues
    10 février 2020 à 11:18 / Répondre

    Mort de rire. Le GODF organise désormais sous forme de TBF la conférence d’un cabinet de conseil. A quand la TBF « Remise en forme par les plantes » et la TBF « Mieux gérer ses collaborateurs » ?

    • 2
      joab's
      11 février 2020 à 11:07 / Répondre

      On peut supposer que la conferencière est franc-maçonne ? Sinon, il y a problème, en effet.
      Le sujet, lui est fort interessant d’autant plus à le traiter en tant que FM et pas seulement citoyens. Si cette hypothèque sur la conferenciere est levée(geplu peut-il nous dire ?), j’y particperai certainement.

      • 3
        GépluAdministrateur
        11 février 2020 à 11:21 / Répondre

        Le principe d’une Tenue Blanche « Fermée », est que les participants sont francs-maçons, mais que le conférencier est profane.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif