Comment utiliser les nouvelles technologies pour diffuser les valeurs de la maçonnerie dans le monde profane ?

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 28 février 2009
Étiquettes : ,
  • 3
    T
    11 mars 2009 à 16h52 / Répondre

    enfin quelqu’un qui a compris, merci à toi…

  • 2
    Gabaon37
    3 mars 2009 à 14h02 / Répondre

    Je vais surement provoquer la ire de ceux qui sont persuadés (et c’est leur droit, et je le respecte !) de la nécessité pour la franc-maçonnerie d’œuvrer en tant que telle à la diffusion de valeurs au sein du monde profane mais …

    … je voudrais dire combien je suis, de tout mon être, éloigné de ce type de démarche.

    Que chaque maçon considère qu’il a le devoir d’œuvrer personnellement, ou dans des organismes variés, à l’amélioration matérielle et morale du monde qui l’entoure, j’en suis bien persuadé.

    Par contre, je pense qu’en tant que maçon, notre tâche est d’un tout autre ordre. Il faut au contraire se concentrer sur la seule progression initiatique qui mène de l’initiation virtuelle à l’initiation effective par le travail intérieur (sur soi) et le travail extérieur (collectivement, en loge, à l’aide de l’outillage symbolique qui nous est fourni).

    Malheureusement, tous ces colloques, toutes ces conférences, toutes ces considérations de type socio-politico-économique médiatisées par les obédiences ne peuvent que conforter l’égo de ceux qui s’y adonnent et contribuer à la profanisation de nos Loges.

    Par cette voie profane, nous resterons peut-être maçons (c’est déjà pas si mal !) mais nous ne serons plus des initiés … et nous emboitons le pas aux religions qui malheureusement sont depuis longtemps tombées dans ce piège.

    Gabaon37

  • 1
    JAKIN
    1 mars 2009 à 21h20 / Répondre

    Cher Jiri … n’oublie pas la cédille « ç » à maçonnerie … elle est précieuse, car à défaut, je te laisse découvrir le malheureux lapsus qui en résulte … diffuser la maçonnerie, oui, diffuser « maconnerie » … beaucoup moins 🙂

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous