De l’appartenance maçonnique d’un élu français

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 17 mai 2008
Étiquettes : , , ,
  • 12
    Rethy
    20 mai 2008 à 12h07 / Répondre

    Merci Alain, tu me rassures.
    Bien à toi

  • 11
    Alain
    19 mai 2008 à 12h05 / Répondre

    Je comprend Rethy et partage sa réticence.

    Mais je me dois de le rassurer, les propos tenus sur les forums maçonniques et les divers blogs, ne se retrouvent pas dans les loges. Et ne peuvent se retrouver dans les loges de par leurs structures, leurs rituels.
    Donc les plus vindicatifs se lachent ailleurs, surtout que rien ne prouve ni leur véritable appartenance à l’ordre, ni leur assiduité aux tenues.
    Je dois avouer que les commentaires tranchent souvent avec la qualité des articles de notre blog préféré, et que je ne suis pas exempt de commentaires stupides, ayant moi-même, par orgueil, voulu briller et écrit des lignes lamentables ici même.
    Humain, trop humain…

  • 10
    Rethy
    18 mai 2008 à 22h07 / Répondre

    Après pareil échange je pense que je suis mieux en profanerie qu’en maçonnerie

  • 9
    Belgo4.0
    18 mai 2008 à 20h38 / Répondre

    de toute manière, ce faux-frere utilise un client Tor ou Vidalia.
    Il masque son origine réelle, et vient de s’en vanter sur le blog de JLMelenchon, sous le pseudo « Veritas ». Pour moi le point est clos, quoique ces types veuillent vraisemblablement faire un enfer de ma vie.
    le Belge

  • 8
    Belgo4.0
    18 mai 2008 à 20h35 / Répondre

    ‘Fox’,

    Premièrement, je ne sache pas que si j’eusse tenu des propos nauséabonds, Mr Jiri Pragman les eût publiés.

    je suis souvent pris à partie par un sale type qui, sur les blogs, se fait passer pour un maçon, et qui appelle à la haine contre moi. Sur le blog de JLMelenchon, il se fait appeler Sanglier-Marcassin-Veritas, sur le blog de DSK il a parlé de fours.

    J’appelle ‘maçons de bazar’ des gens qui utilisent la maçonnerie à des fins autres que statutaires, et c’est précisément ce que vous venez de faire, hélas.

    Je me suis assez battu pour la maçonnerie et contre l’antisémitisme, que je sache, pour ne guere gouter ce genre d’insinuations, surtout quand je viens de me taper le même demi-fou sur mon blog, bea.hautetfort.com. Evidemment, le lien hiram.be figurant sur mon blog, et comme il fait l’objet d’autres demi-dingues, visiblement assidus de pratiques d’extreme-droite (15% de FN à Bavay et 35% d’abstention…)je me pose la question de savoir si vous n’etes pas Sanglier, qui lui aussi signe ‘TAF’ ou d’autres symboles.

    (NOTE JP : nous ne publions pas ici des IP de tiers)

    Je suis désolé d’avoir fait dévier le fil. Je rappelle qu’en séance il y a des règles d’écoute. Merci Jiri, à vous de juger et je suis désolé si je vous impose des énergumènes. C’est hélas le prix à payer, et parfois il est tres lourd.

    Ne vous laissez pas intimider, surtout. Merci.
    le Belge

  • 7
    Fox
    17 mai 2008 à 20h31 / Répondre

    @ Apprenti63

    j’ai peur, a lire son texte, que le propos de Belge04 soit bien plus nauséabond que tu ne l’imagines.

  • 6
    Belgo4.0
    17 mai 2008 à 19h17 / Répondre

    merci de ne plus me prendre à partie.
    La Netiquette recommande de suivre le « fil » diu post.
    Pour ma part, je respecte l’opinion des autres.

    Sur le plan strictement civil ou politique (càd des idées politiques) ma conception des affaires publiques, est que la République, en vertu des expériences du passé, se définit comme un projet explicite et préaliable à sa constiution (si j’ose dire).

    Il s’agit d’un projet construit, aporétique mais public, tandis que la maçonnerie est intime. Toutefois, la République se pratique aussi dans la famille. Pour moi un vrai maçon ne peut donc etre que républicain, donc explicite.
    C’est pourquoi j’encourage les vrais maçons à s’exprimer publiquement sur leur affiliation.

    Toute autre attitude pour moi ne fait que nourrir la fantasmatique, l’angoisse, et ce genre d’attitude, par expérience encore, génère de mauvais comportements politiques.
    -voilà, j’espere que le point est clos-.

    Pour revenir à la France, le cas est spécial. J’estime que la République Française est POUR LE MOMENT un régime de faux-semblants, ce que l’etude de la Constitution de 1958 montre aisément : pas de contrepouvoirs, infériorité du judiciaire, mécanismes dissimulés dans le Reglement des Assemblées Nationales ou dans les Ordonnaces Constitutionnelles de 1958, pas de recours individuel devant la Cour Constitiuttionnelle, la Cour Constitutionnelle n’en est pas une non plus, véritablement (cas restreint de saisines, pas de magistrat professionnels, nomination de politiques, etc)µµ

    Vous savez, la maçonnerie c’est aussi la science. Ca peut etre la science du droit, ou la science des symboles, la science de l’Humain, etc. La science s’étudie, la maçonnerie aussi, ce n’est pas Hervé Hasquin qui dira le contraire.

    Bon WE.
    Pierre le Belge de Lille

  • 5
    Jacques Cécius
    17 mai 2008 à 17h05 / Répondre

    Il est bien plus dangereux aujourd’hui de devenir trotskiste, anarchiste, juif, que maçon. Cessons de nous chatouiller pour nous faire rire !
    Soyons fiers de notre appartenance. Ceuix qui peur peuvent bein entendu démissionner, personne ne les en blâmera et ils pourront encore marcher la tête haute.
    Quant aux victimes maçonnes durant la dernière guerre il y en eut, TROP, mais certainement pas des milliers. Ne faisons pas comme le PCF de l’époque, ne jouons pas au parti des 75.000 fusillés !

  • 4
    d'Epée
    17 mai 2008 à 15h10 / Répondre

    Dans le titre du post il manque sans doute le mot « supposé ». De l’appartenance supposée.
    Nous avons des secrets car nous n’avons rien à cacher, l’intimité protégée est un trait des démocraties. Et heureusement d’autant que la franc-maçonnerie n’existe pas et qu’il n’existe que des francs-maçons engagés sur une voie exigeante et qui consentent un effort auxquels d’autres ne consentent pas. J’approuve sans réserve la réponse de M. Mamère qu’il soit ou non maçon, car c’est la réponse d’un démocrate.

  • 3
    Connais-toi toi-même
    17 mai 2008 à 13h03 / Répondre

    Il n’y a pas qu’en France que « l’appartenance maçonnique » pose un problème…
    Il n’y a pas que les mauvais « souvenirs » de la guerre qui motive cette « retenue ».

    Durant ces périodes noires, c’était la confiscation des biens, la mise à pied professionnel, l’emprisonnement ou la déportation…c’était il n’y a pas si longtemps, et des frères encore vivant l’on vécu ! Tous ceci à d’ailleurs été évoqué lors de la tenue, à Lorient, qui à célébré les 100 ans de la Loge « La solidarité Bretonne » et cela fait froid dans le dos…c’étais « hier ».

    Aujourd’hui, le « risque » est toujours présent, même si il se présente différemment. C’est, à mon avis, une prise de risque principalement au niveau professionnel, qui peut entraîner de sérieux problèmes d’argent, de clientèle ou de confiance, etc.

    Le fantasme de la maçonnerie puissante et de la fraternité au-dessus de tout, même de la loi, persiste. Trop de personnes se méfient des francs-maçons, pensent que nous avons des « réseaux d’influences » ou que nous bénéficions de « protections » et ce malgré les différentes démarches et initiatives d’ouvertures entreprises dernièrement.

    Les profanes ne peuvent évidemment pas imaginer qu’en fait, nous subissons la loi comme eux…sauf que nous sommes « condamnés » deux fois : par la loi profane et par notre ordre.

    Je suis heureux et « fière » d’être maçon, mais je crois vraiment qu’il faut rester extrêmement vigilant…

    On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui…il en est de même en ce qui concerne l’appartenance maçonnique, on peut en parler, mais…

    Quoi qu’il en soit, cela relève du « privé ».

  • 2
    Apprenti63
    17 mai 2008 à 12h08 / Répondre

    J’avoue ne pas bien comprendre le commentaire de Belgo4.0 : « un discours idéologique sur ce qui s’est passé en France lors et après la Seconde Guerre Mondiale »… C’est-à-dire? Des F:.M:. qui ont basculé du mauvais côté, oui, il y en a sans doute eu. Il est douloureux de rappeler que les 2/3 des députés maçons ont voté les pleins pouvoirs à Pétain en 1940, mais au-delà, de quelle faute collective la F:.M:. se serait-elle rendue coupable sous l’Occupation???
    Et quel rapport avec le fait que beaucoup de F:.M:. préfèrent rester discrets sur leur engagement?
    Quant au respect de la « vie privée », le fait que les engagements spirituels, philosophiques de chacun relèvent d’un strict domaine privé, rappelons que c’est la pierre de touche de la laïcité, valeur fondatrice que les F:.M:. défendent avec vigilance.
    Un homme politique devrait-il reconnaître publiquement et obligatoirement son appartenance à une religion, ses orientations sexuelles, etc?

  • 1
    Belgo4.0
    17 mai 2008 à 10h50 / Répondre

    pour ma part, ça faisait longtemps que j’avais compris.

    Excellente question que vous soulevez là, Jiri. POURQUOI l’appartenance maçonnique est-elle problématique en France ? Pourquoi y a t il une loi sur la vie privée en France ?

    La réponse est simple : parce que la maçonnerie française développe un discours idéologique sur ce qui s’est passé en France lors de et apres la Seconde Guerre Mondiale. Relier cette question au tabou sur le role de l’Etat (où les maçons sont fort présents) et le traitement des juifs par l’Etat en France.

    L’Arret Ganascia du Conseil d’Etat est cardinal. Lire le site d’Hélène Lipietz, qui, disons est assez proche 😉 de Noel Mamère.

    Pierre « le Belge » de Lille

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous