Detrad désormais sans Daniel Ribes

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 5 avril 2007
Étiquettes : ,
  • 2
    profane
    5 avril 2007 à 19h47 / Répondre

    Je l’ai rencontré une seule fois dans une librairie Detrad. Je lui avais expliqué mes déboires de profane refusé. Il m’avait écouté avec gentillesse, et m’a offert de me parrainner dans une obédience. Aussi, il m’avait conseillé quelques bons livres, sans me prendre de haut. Un homme humble, simple, direct.

  • 1
    Jacques Cécius
    5 avril 2007 à 10h49 / Répondre

    Je l’avais rencontré à Paris, où je participais à deux débats lors du salon du livre maçonnique, rue Puteau, en 2003.
    Je garde du Frère Daniel Ribes le souvenir d’un homme charmant, dynamique.
    La maçonnerie lui doit la création de OITAR.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous