Eloge des Loges

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 18 septembre 2010
Étiquettes :
  • 2
    jeanmi
    9 septembre 2011 à 20:25 / Répondre

    Je suis auteur de polars « Maçonniques ». Je viens de publier chez « Corsaire éditions » dans sa collection « Pavillon noir » « AFFAIRES ÉTRANGES AU QUAI DES ORFÈVRES ». Le polar Maçonnique est l’occasion de casser les mythes et clichés sur la Franc-maçonnerie et de transmettre au grand public les valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité. J’arrive dans un marché pléthorique de 7000 confrères et j’ai bien besoin de me faire connaître
    http://www.polarspavillonnoir.com/product/AFFAIRES-ETRANGES-AU-QUAI-DES-ORFEVRES-JEAN-MICHEL-ROCHE2

  • 1
    Diogène Junior
    21 septembre 2010 à 14:18 / Répondre

    Bonjour,
    Je prends connaissance de votre information sur Éloge des Loges dont je vous remercie.
    Permettez-moi de préciser que je ne connais pas l’ouvrage de Mme Willekens. Le procédé épistolaire est très ancien et je l’apprécie beaucoup. En l’occurence, j’ai surtout pensé à Sénèque, ses « Lettres à Lucilius » étant un de mes livres de chevet… D’ailleurs, je pratique aussi le même genre dans un autre blog (http://charbovari.unblog.fr/).
    Pour ce qui est de la journée du patrimoine, je vous présente mes excuses les plus plates. Vous pouvez vérifier sur mes différents blogs que je renvoie en général au document d’origine et, quand sa brièveté ne le permet pas, je cite la source. Vous le constaterez par exemple dans Filière livre mon blog qui marche le mieux pour l’instant (http://lireetrelire.unblog.fr). Journaliste et auteur, je veille en général à respecter le travail des autres comme je souhaite que le mien le soit.
    Il est vrai que de temps en temps, dans la précipitation (j’ai ouvert tous mes blogs en même temps et les mène – mal – de front) je commets des erreurs : la preuve vous concernant.
    J’espère que cette maladresse n’entachera pas nos relations. Si vous m’y autorisez, j’utiliserai de nouveau vos informations en prenant soin cette fois de renvoyer vers votre blog ou en citant ma source.
    Bien à vous,
    Serge Bénard (Diogène Junior)
    P.S. Inutile de vous dire que j’apprécie particulièrement votre travail ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous