Femmes et Franc-Maçonnerie

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 30 juillet 2008
  • 17
    Kiwi
    16 février 2010 à 17:59 / Répondre

    Bonjour,

    Les loges féminines sont-elles reconnues?
    Mon père qui est maçon, continu à me dire qu’une femme ne peut devenir maçon et que les femmes dans les loges ne sont pas véritablement « maçonnes ». Y a t-il donc des loges féminines ou mixtes qui sont officielles? C’est un point que j’ai toujours du mal à cerner.
    Pourriez-vous m’aider, et pour les femmes maçonnes, me dire dans quelles loges sont-elles?

    Merci beaucoup!

  • 16
    Jacques Cécius
    2 août 2008 à 10:29 / Répondre

    Nicolas : Ghislaine, la femme qui partage ma vie, a travaillé dans une clinique dépendant d’une grande compagnie d’assurances de gauche. ce n’était pas triste ! Un patron de gauche vaut un patron de droite. Les bénefs avant tout. Quant au respect des travailleurs, mon c.. !!!

  • 15
    nicolas dupond
    1 août 2008 à 10:47 / Répondre

    A Jacques Cécius,

    Que veux tu, c’est la mentalité aglo saxonne qui s’immisce même chez les frères desdits pays?

    Le pis est que nous copions sur le continent européen tout ce que les anglo saxons font.(hormis en maçonnerie, je te rassure, du moins pour le moment). cf mon affaire de harcèlement alors que je travaille dans un organisme public, qui plus est de gauche.

    A Boaz:

    Ma très chère soeur,

    Pour ton information, il faut savoir que les « sang bleu » suite à divers scandales ont depuis longtemps déserté en nombre les loges anglaises. Faire parti d’une loge ne fait plus assez « aristo » en GB.

    La composition ressemble plus à ce que l’on connaît chez nous en plus « upper class ». Chez eux, il n’y a ni technicien, ni cadres moyens ou très peu.

    N’ayant plus les mannes de l’aristocratie (il faut savoir que comme sous l’AR, l’aristocratie anglaise touche des royalties pour l’occupation de leurs terres. Un anglais ne peut avoir la propriété du sol de son habitation. C’est pourquoi les plus riches achètent beaucoup en France, quitte à faire augmenter le prix de l’immobilier), la GLUA doit bien trouver de l’argent ailleurs pour maintenir son « prestige » (à renvoyer aux métaux).

  • 14
    Jacques Cécius
    1 août 2008 à 09:53 / Répondre

    Un spécialiste en marketing???
    Décidément ces donneurs de leçons nous étonneront toujours.

  • 13
    Boaz
    31 juillet 2008 à 21:27 / Répondre

    J’avoue que tout cela m’a fait sourire.
    Je n’ai pas été impressionnée par leur « sang bleu »… surtout après que le Frère guide ait expliqué que la GLUA avait engagé un spécialiste en marketing pour booster le « recrutement » et qu’en à peine trois mois, les enquêtes aboutissaient à faire d’un profane un frère régulier…
    Seriously ?
    PS: On peut voir dans MI5, une série de la BBC diffusée actuellement à la fois sur FR2(dimanche) et RTBF(vendredi) la porte d’entrée du grand temple de Londres. La GLUA loue également ses locaux (les couloirs)pour des évènements et comme décor de cinéma ce qui lui occasionne de substantielles rentrées financières.

  • 12
    isis
    31 juillet 2008 à 15:36 / Répondre

    Boaz :
    Pour te mettre un peu de baume au coeur:
    Etant donc accompagnante lors d un Convent d une Obedience reguliere etrangere il y a quelques mois, j ai bien sur rencontre nombres de Freres qui , lors qu ils ont eu connaissance de ma qualite de FM en sus de conjointe, se sont montres, non plus seulement courtois et aimables, mais tres fraternels.
    Il est vrai que ce n etait pas de l autre cote de la Manche….

    Qu ont donc ces FM B ritanniques de plus que les autres pour qu on soit suspendu a leurs paroles et autres diktats, au point d en oublier parfois l essentiel, le chantier sur lequel chacun d entre nous travaille avec coeur?

  • 11
    Jacques Cécius
    31 juillet 2008 à 11:25 / Répondre

    Boaz. Tu as été étonnée de cette goujaterie ? Moi pas.

  • 10
    a Valle Sancta
    31 juillet 2008 à 08:28 / Répondre

    Ils ont toujours été pragmatique et ils le preuvent à nouveau ici
    Merci Jiri pour la citation

  • 9
    Burdeos
    30 juillet 2008 à 21:06 / Répondre

    Nos amis Anglais reconnaissent une évidence, l’existence de loges mixtes ou féminines. Certains commentateurs « réguliers » (désignés comme tels depuis peu, finalement) considèrent de surcroît comme légitime que ces dites loges aient des pratiques maçonniques.
    Si on généralise, qui est en mesure d’affirmer que dans son quartier, son immeuble, il (elle) serait un(e) visiteur(se) bienvenu(e) dans n’importe quel foyer… et réciproquement ?
    Ah, « le goût des autres » pour reprendre un titre de film (assez?) connu…

    Finalement, je préfère ne pas être un libertin stupide ! Enfin, j’y travaille.

  • 8
    Stéphane
    30 juillet 2008 à 20:21 / Répondre

    Merci, Jiri, pour cette précision. Nos Frères grands-brittons, réguliers s’il en est, remettent donc au goût du jour un accessoire féminin du début du XXe siècle, j’ai cité : le faux-cul.

  • 7
    Jiri Pragman
    30 juillet 2008 à 18:12 / Répondre

    En anglais alors : « Although its membership remains restricted to men, the United Grand Lodge of England acknowledges the two Grand Lodges for women, in some areas shares meeting places with them and from time to time meets with their leaders to discuss matters of mutual concern. »

  • 6
    Yack
    30 juillet 2008 à 11:42 / Répondre

    Hello,

    La GLUA reconnaît effectivement deux Grandes Loges féminines comme étant « régulières dans leurs pratiques », mais à moins que cela ait changé, il n’y a pas de visites possibles entre ces obédiences.

    Je crois que la GLUA a pris cette position « en demi teinte » afin de tenter de couper court à certaines accusations de machisme ou que sais-je.

    Amicalement

    Yack

  • 5
    isis
    30 juillet 2008 à 11:37 / Répondre

    Stephane: j en avais deja entendu parler entre deux verres fin mai lors d un Convent ou j etais epouse/Soeur accompagnatrice donc ca ne m etonne pas forcement
    les choses bougent peut etre…

  • 4
    Boaz
    30 juillet 2008 à 10:49 / Répondre

    Il y a deux ans, je suis allée visiter le grand temple de la GLUA à Londres. Il y a une visite organisée toutes les 30 minutes. Et cela vaut la peine d’être vu!Nous étions une petite 10ainede visiteurs de plusieurs pays.
    A la fin de la visite, le Frère qui jouait au guide, a posé la question suivante:’Are there masons here?’ 3 américains levèrent la main et moi. Je n’oublierai jamais son regard et l’étranglement de sa voix’ OOOOH? A lady free-mason????’ Il se trourna vers les 3 américains et entama une fraternelle discussion avec eux et m’ignora complètement alors qu’il avait répondu très courtoisement à mes questions durant la visite!

  • 3
    Jacques Cécius
    30 juillet 2008 à 10:22 / Répondre

    Je suis dubitatif quant au fait que la GLUA reconnaîtrait deux Grandes L. féminines. Mais qui sait, peut-être sort-elle de son bigotisme maçonnique. C’est le grand maçon , directeur de la revue Le symbolisme, qui employait ce terme après avoir quitté la GLNF, dans une lettre qu’il m’écrivit à l’époque.

  • 2
    Stéphane
    30 juillet 2008 à 09:35 / Répondre

    La GLUA qui reconnaît deux Grandes Loges féminines ???

  • 1
    a Valle Sancta
    30 juillet 2008 à 09:12 / Répondre

    Bonjour Jiri
    As tu plus d’info sur cette « reconnaissance » par la GLUA de deux grandes loges féminies (cf la fin de ton post) ?
    Merci d’avance
    a Valle Sancta

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous