Jiri Pragman, héros de livre

Publié par Jiri Pragman

Euh, pas tout à fait un héros mais, bon ! Dans la Conjuration Casanova, le commissaire (et franc-maçon) Marcas se rend à l’Institut médico-légal. On peut lire…

– Dieu que la mort est belle. Je n’arrive pas à trouver l’auteur de cette citation.
Marcas sursauta et se retourna. Un homme au regard perçant, légèrement voûté, en blouse blanche, se tenait juste derrière lui. Il ne l’avait pas entendu arriver. L’étiquette sur la blouse indiquait un certain Dr Pragman. Marcas reconnut le nom du légiste responsable de l’autopsie.
(pp 80-81)

Ajoutons que « pour se détendre, il (le commissaire Marcas) se rendit sur le blog maçonnique, sa référence quand il voulait s’informer sur tout ce qui touchait de près ou de loin à la maçonnerie » (la suite à la p. 151).

jeudi 4 mai 2006
Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif