La Croix des Assassins, la critique

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 1 juin 2008
  • 4
    Stéphane
    6 juin 2008 à 20:07 / Répondre

    A JF
    Oui, certainement, comme la plupart des séries, mais c’est tellement amusant à lire 🙂

  • 3
    jf
    1 juin 2008 à 21:49 / Répondre

    cela ne finirait-il pas par sentir la recette?

  • 2
    franc macon decors
    1 juin 2008 à 18:05 / Répondre

    tu nous as mis l’eau à la bouche… reste plus qu’à attendre la sorite du livre dans le courant de la semaine….
    on est presque aux portes de la folie qui accompagnait les sorties des volumes d’harry potter…. c’est sans doute parceque l’on se sent concerné

  • 1
    guelff pierre
    1 juin 2008 à 09:17 / Répondre

    Etrangement, naguère, une « Loge sauvage » était considérée comme hors de la Franc-Maçonnerie dite régulière, donc GO, DH… étaient « sauvages ».
    Comme cela fut difficilement acceptable, et pour cause vu l’aspect péjoratif du terme, pour les membres desdits GO, DH…, subtilement, la définition de « Loge sauvage » a glissé vers les Loges hors obédiences.
    Est-il trop demandé de faire preuve de tolérance en remplaçant le terme « Loge sauvage » par « Loge indépendante » ou « Loge indépendante et souveraine » ?
    Les vieux clichés du genre « quel contrôle opérer dans ce type de Loge » n’est-il pas valable à tous les niveaux, y compris dans les Obédiences (clin d’oeil : cf les initiations féminines – sauvages ??? – au GODF) ?
    Celui des travaux en pareilles Loges s’apparentant à des « dérives sectaires » relève de la pure méconnaissance du travail généralement entrepris (il peut y avoir, effectivement, des dérapages… comme partout, non ?). A ce sujet, maints et maints visiteurs du GO, du DH… disent venir en pareils Loges indépendantes avec plaisir et n’y voient pas l’ombre d’une « secte ».
    Prôner la tolérance dans le monde profane au nom de nos idéaux, c’est bien. Mais cela ne commence-t-il pas par rapport aux Soeurs et Frères des Loges indépendantes ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous