Laïcité, Europe, République

Publié par Jiri Pragman

En commémoration de la loi du 9 décembre 1905, des Franc-maçons de Belfort et environs, de toutes appartenances, organisent une conférence publique sur le thème Laïcité, Europe, République à la Maison Intercommunale de l’Enfance et des Loisirs à Offemont le 20 novembre 2008 à 19 h 30.

Le conférencier, Louis Gautier, docteur en sciences politiques, conseiller maître à la Cour des Comptes, présentera une réflexion sur laquelle un débat public avec la salle sera ouvert.

La position des organisateurs est ainsi présentée : Attachés à la Liberté de Conscience, et devant :

  • les menaces implicites subies par la laïcité, à travers la dégradation de son enseignement : on n’enseigne plus ce qu’on n’apprend pas! Comment transmettre? Comment construire la République sans l’harmonie sociale que permet la laïcité ?
  • les menaces explicites, à savoir les déclarations du Président de la République – officiellement gardien des Institutions – de la « laïcité positive » aux discours du Latran et de Ryad, pour finir par sa comparaison fâcheuse « ministres des cultes-instituteurs »,
    des Francs-maçons considèrent qu’il est temps d’ouvrir une réflexion de ce qu’est simplement la laïcité, autant dans sa proposition sociale que dans sa garantie de la liberté de conscience.

    Ils estiment que la construction européenne telle qu’elle existe, laisse subsister des positions compromettantes avec la règle de laïcité, qui méritent réflexion et analyse. Ils s’interrogent donc : La laïcité est-elle exportable ou non en Europe, et l’Europe l’accepte-t-elle, pourquoi ? La laïcité est-elle ou peut-elle être un dénominateur commun pour l’Europe ?

    Et un « Pot Républicain » sera offert à l’issue du débat !

    Maison Intercommunale de l’Enfance et des Loisirs (M.I.E.L.)
    rue des Eygras – 90300 Offemont (France)

samedi 8 novembre 2008
Étiquettes : , ,
  • 22
    JAKIN
    17 novembre 2008 à 23:22 / Répondre

    La laîcité ce n’est pas l’anti-religion. Quand certains le comprendont-ils ?

  • 21
    Reiss Claude
    14 novembre 2008 à 16:52 / Répondre

    Je me permets de rappeler l’esprit qui gouverne ce débat : le respect absolu de la liberté de conscience, qui n’a à être émasculé, ni de ses opinions, ni de sa religion, ni de toute autre appartenance, dès lors que la référence évoquée par les présentsest respectueuse des lois de la République. Je ferai respecter cet ordre. J’ajoute que tous les ateliers de notre région dite « Aire Urbaine Belfort Montbéliard » ont données leurs accords sur l’exact intitulé ci dessous.

    Communiqué de Presse – Laïcité – :

    Des Franc-Maçons ouvrent débat !

    En commémoration anniversaire de la loi du 9 décembre 1905, des Franc-maçons de l’Aire Urbaine, de toutes appartenances, vous invitent à une Conférence Publique sur la question :

    « Laïcité, Europe République » à la M.I.E.L.

    (Maison Intercommunale de l’Enfance et des Loisirs )

    rue des Eygras – Offemont – 90300,

    le 20 novembre 2008 à 19 h 30.

    Le Conférencier, Louis GAUTIER, Docteur en Sciences Politiques,Conseiller maître à la Cour des Comptes, présentera une réflexion sur laquelle un débat public avec la salle sera ouvert.

    Attachés à la Liberté de Conscience, et devant :

    1) les menaces implicites subies par la laïcité, à travers la dégradation de son enseignement : on n’enseigne plus ce qu’on n’apprend pas! Comment transmettre? Comment construire la République sans l’harmonie sociale que permet la laïcité?

    2) les menaces explicites, à savoir les déclarations du Président de la République – officiellement gardien des Institutions – de la « laïcité positive » aux discours du Latran et de Ryad, pour finir par sa comparaison fâcheuse « ministres des cultes-instituteurs »,

    des Francs-maçons considèrent qu’il est temps d’ouvrir une réflexion de ce qu’est simplement la laïcité, autant dans sa proposition sociale que dans sa garantie de la liberté de conscience.

    Laïcité condamnée ? Il n’est trop tard que si on laisse faire!

    La construction Européenne telle qu’elle existe, laisse subsister des positions compromettantes avec la règle de laïcité, qui méritent réflexion et analyse.

    La laïcité est-elle exportable ou non en Europe, et l’Europe l’accepte-t-elle, pourquoi ? La laïcité est-elle ou peut-elle être un dénominateur commun pour l’Europe ?

    Un « Pot Républicain » sera offert à l’issue du débat. Bienvenue à tous.

    A Belfort, le Président de « Tolérance et Fraternité »,

  • 20
    Reiss
    14 novembre 2008 à 16:42 / Répondre

    Organisateur parmi d’autres, mais très engagé, de la manifestation de Belfort, je partage l’opinion de l’Apprenti63.

    Sourire entre nous sur la distance qu’on met de la plaisanterie à la réflexion, un travail pédagogique respectueux de ce que nous ne savons pas devoir rencontrer, mais que nous respecterons quand-même, car enseigner c’est accepter l’autre dans sa question comme sa capacité à l’erreur, et là, ça ne passe que si on ne pontifie ni ne méprise.

  • 19
    nicolas dupond
    12 novembre 2008 à 08:52 / Répondre

    Une très bonne initiative.

    Quitte à me répéter, la laicité est en danger non seulement face au retour des grandes religions (dont les courants extrêmistes ont la côte) mais aussi face à ce qu’on appelle « nouvelles religions » (et plus prosaïquement sectes).

  • 18
    Vincent
    11 novembre 2008 à 16:47 / Répondre

    Très belle initiative, dommage que les réunions ouvertes au public se font toujours aussi rares… et pourtant les sujets de société ne manquent pas. Le but des frères et sœurs n’est il pas de faire partager leurs lumières à l’univers?

  • 17
    jb.bienvenue
    10 novembre 2008 à 11:52 / Répondre

    « Dans chaque village un homme tend un flambeau, l’instituteur, et un autre souffle dessus, le curé » (Victor Hugo).

    Sur les raisons de l’anticléricalisme maçonnique, voir
    http://chansmac.ifrance.com/docs/belgclec.html

  • 16
    Flupke
    10 novembre 2008 à 10:36 / Répondre

    « Pas de politique, pas de religion EN LOGE. »
    Oui, en LOGE
    ailleurs le fm le …..peut…….

    MAIS mais

    Mais prenons le point de vue d’un croyant catholique (pur sucre pur jus), lorsqu’il observe que certains d’entre nous travaillent à la gloire du Grand Architecte de l’Univers il va estimer qu’il font de la religion en loge car comme l’a dit Pie XII « il ne peut y avoir à côté du Dieu des chrétiens aucun autre dieu »
    Encore moins un symbole « GADLU » comprenant le dieu ou principe de son choix, je dirais « au bon ceur de chacun, comme chacun le sent »

    Alors que recouvre réellement « ne pas faire de religion en loge » ?

    Question de point de vue, et chacun va dire c’est sûr c’est moi le vrai FM, c’est moi qui dit la loi maçonnique

  • 15
    STEPH
    10 novembre 2008 à 10:09 / Répondre

    Si mes souvenirs sont bons, les Constitutions d’Anderson disent :

    Art 6 : de la conduite

    2. CONDUITE APRÈS LA FERMETURE DE LA LOGE ET AVANT LE DÉPART DES FRÈRES

    Vous pouvez jouir d’innocents plaisirs, vous traitant réciproquement suivant vos moyens, mais en évitant tout excès et en n’incitant pas un Frère à manger ou à boire plus qu’il n’en a envie, en ne le retenant pas lorsque ses affaires l’appellent, en faisant et en ne disant rien d’offensant ou qui puisse interdire une conversation aisée et libre ; car cela détruirait notre harmonie, et ruinerait nos louables desseins. C’est pourquoi aucune brouille ni querelle privée ne doit passer le seuil de la Loge, et moins encore quelque querelle à propos de la religion, des nations ou de la politique […]

    Le « ni politique, ni religion » me parait donc injustifié…et injustifiable.

    Et si « vous refusez de parler de politique, c’est que vous refusez de parler de la vie! »

  • 14
    Burdeos
    10 novembre 2008 à 08:54 / Répondre

    Une petite analyse typologique des articles et commentaires que j’ai grand plaisir à lire sur ce blog depuis sa création m’amène à constater que souvent des échanges reviennent sur des thèmes que je nommerais classiques : il s’agit par exemple de sociétal/traditionnel, laïcité/religion, anticléricalisme/fait religieux (ce classement n’a aucune prétention). Je ne suis pas un spécialiste mais ne pourrait-on pas imaginer des forums avec des questions thématiques ? Il y aurait ainsi une traçabilité des contributions. Les grands thèmes de réflexion sont intemporels, alors que l’actualité est vivante et donc mortelle !
    celà nous permettrait de nous extraire de la culture de l’immédiateté qui ne me semble guère favoriser la germination d’une pensée construite et sujette à dialectique.

  • 13
    René
    9 novembre 2008 à 21:27 / Répondre

    @Laurent

    Pas de politique, pas de religion EN LOGE.

  • 12
    Flupke
    9 novembre 2008 à 17:41 / Répondre

    Concernant la FM de la fin du 19ème siècle le combat faisait rage entre certains catholiques et la FM
    Dans ma région certains fms de l’époque y ont perdu leur emploi quand leur appartenance venait à être connue, cette « guerre » n’était pas tendre même du côté de la religion dite d’amour.
    Du haut de notre « confort » (qu’ils ont arraché) a-t-on le droit de les dénigrer ???

  • 11
    Flupke
    9 novembre 2008 à 17:27 / Répondre

    RAPPEL AU TEXTE
    « En commémoration de la loi du 9 décembre 1905, des Franc-maçons de Belfort et environs, de toutes appartenances »

    Avec ce texte peut-on affirmer qu’il ne s’agit que du GODF ?

  • 10
    Laurent
    9 novembre 2008 à 14:50 / Répondre

    Il y a des maçonneries « progressistes » d’autres  » traditionnelles » qui a raison?
    On voit pourtant des membres d’obédiences « traditionnelles » intervenir, pas de politique, pas de religion?
    Ça me fais marrer

  • 9
    Fox7ans
    9 novembre 2008 à 10:53 / Répondre

    @ Emerek,

    Je ne vois pas ou il est question du GODF. Là ca ressemble vraiment à du tir à vue pour le plaisir de taper sur le GO.

    Fox

  • 8
    Jiri Pragman
    9 novembre 2008 à 09:50 / Répondre

    2 réactions :
    – je ne publie ce type d’invitation ou d’affiche sur le Blog Maçonnique (public) que si je suis autorisé à le faire, notamment parce que le document n’est pas à stricte diffusion interne;
    – l’humour est toujours diversément apprécié mais, dans le cas présent, en associant de manière drôle et « forcée » Franc-Maçonnerie à anticléricalisme, il permet d’ouvrir le débat.

  • 7
    Philippe Benhamou
    9 novembre 2008 à 09:24 / Répondre

    Bravo à SaT pour ce dessin que j’aurai bien vu sur une affiche publique car l’auto dérision, est une caractéristique de la liberté. Pourquoi le curé ? Parce que cela fait référence bien sûr à la franc-maçonnerie de la fin du 19e. Et pour ceux qui ne comprendraient pas, citons, en déformant la phrase de René Char : à nous regarder sourire, ils s’ habitueront…

    La vraie citation est : Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.

  • 6
    STEPH
    8 novembre 2008 à 21:54 / Répondre

    Merci tout d’abord Jiri d’avoir passé cette annonce importante.
    Merci à SaT pour son dessin, c’est super sympa.

    Honnêtement, je me fous du regard que pourraient porter les uns ou les autres sur la FM : s’ils nous voient en bouffeurs de curé, en organisateurs de messes noires ou je ne sais quoi d’autre, tant pis! Ou tant mieux…ça évitera à des gens à l’ouverture d’esprit comparable à un confetti avec une marge d’1cm de chaque côté de frapper à la porte de nos Temples!

    Pour le reste, la Laïcité n’est certes pas l’ennemie de religions ou de quoi que ce soit d’autre d’ailleurs, il n’empêche que ne peut se construire que sur une certaine forme d’anticléricalisme (rejetant l’intervention moralisatrice des églises, de toutes les églises, dans la sphère publique) résumé par cette phrase de Victor Hugo : « L’Eglise, chez elle, l’Etat chez lui! ».

  • 5
    SaT
    8 novembre 2008 à 20:58 / Répondre

    Pour vous rassurer, cette affichette est principalement destinée à ‘l’interne ».

    Distribuée au cercle Goethe, il n’a jamais été question, pour ma part, de l’afficher dans les rues, bars, comités d’entreprises ou paroisses …

    Apprenti63 l’a bien compris, l’auto dérision est salutaire et l’occasion d’un buffet républicain était trop belle pour me moquer de mes propres propensions à l’anti-cléricalisme …

  • 4
    Georges
    8 novembre 2008 à 17:20 / Répondre

    En quoi la République s’oppose-t-elle aux curés ? en quoi les curés s’opposent à la République ?
    Pourquoi ne pas faire figurer sur cette caricature que lors des banquets républicains on ‘mange aussi du rabbin et de l’iman’, pourquoi cette ségrégation uniquement anti-catholique ?
    La laïcité ne serait donc en ‘lutte’ uniquement contre les catholiques, et pas contre les autres religions ?
    Je ne trouve pas très judicieux, ni très intelligent cette caricature, on se croirait revenu 100 ans en arrière ! Je pense que la Franc-Maçonnerie aurait plus d’intérêt à communiquer sur ce qui rassemble plus que sur ce qui divise.
    N’oublions pas que beaucoup de Frères et de Soeurs sont des fidèles de leur religion. Je suis moi-même catholique et maçon et je suis attristé de voir encore une telle intolérance de nos jours.
    (…) de la part d’un Frère croyant.
    Georges.

  • 3
    Jakin
    8 novembre 2008 à 14:55 / Répondre

    Je suis assez d’accord avec Apprenti 63. C’est d’une grand maladresse. Nous savons que c’est pour « plaisanter ». Les destinataires de l’affiche, profanes notamment, le comprendront-ils aussi bien ? Il faut respecter les sensibilités. C’est aussi simple et aussi basique.

    Cela pose un autre problème, quasi ancestral : appartient-il aux maçons de discuter d’un sujet comme celui là ? Je reconnais là mon goût pour une maçonnerie de tradition strictement arrêtée aux sujets non sociaux, non politiques (politisés). Je respecte bien évidemment ce type d’initiatives, mais je continue à penser qu’elles donnent de la maçonnerie une idée en décalage avec la réalité de la pratique maçonnique. Aujourd’hui plus de la moitié des francs-maçons en France ne discute JAMAIS de ce type de questions en loge et pensent avec force qu’elles sont étrangères à la démarche initiatique. Alors ? Alors ils feraient bien de le dire et de le revendiquer autant que les autres pour que l’on sache bien que la maçonnerie ce n’est, effectivement, pas « bouffer du curé » !

  • 2
    EMEREK
    8 novembre 2008 à 13:12 / Répondre

    Traditionnellement la Première Santé tirée lors d’un Banquet d’ordre est destinée au chef de la Nation …je ne me souviens pas avoir vu de maçon de ma Loge s’opposer à cette coutume ,quelque soit le président de la République !!!
    En aucune façon il ne s’agit de mettre dans ce rituel une once de politique .
    Les constitutions d’Anderson nous le rappellent bien: 
    « Un Maçon est un paisible Sujet à l’égard des Pouvoirs Civils….. »
    Pourtant le Grand Orient nous avait ,depuis toujours ,habitué à une attitude très favorable au pouvoir en place .
    Il a été monarchiste ,républicain,impérial,de nouveau monarchiste,de nouveau impérial,de nouveau républicain…
    Brutalement et ouvertement il nous fait de « l’anti-pouvoir »…c’est inédit en France et globalement dans le Monde.
    Cela cache-t-il un désarroi interne?
    C’est bien connu une bonne guerre externe ressoude le peuple en cas de troubles intérieurs.

    Cette critique ouverte,hystérique du pouvoir élu démocratiquement n’est pas bonne pour l’image de la franc-maçonnerie en général.
    Comment le GODF peut-il ensuite défendre l’adogmatisme,et l’amour fraternel???

    A moins de n’être aujourd’hui réduit qu’à un parti politique , un syndicat,ou un banal groupe de pression de quatre dizaines de milliers de membres.

    Quand au dessin de SAT ,que j’apprécie ,je suis d’accord avec Apprenti 63 pour considérer que ce n’est pas très fin….
    C’est le dessinateur et l’organisateur qui manquent là de réserve….et malheureusement confirment ce que j’ai déjà regretté ailleurs …

  • 1
    Apprenti63
    8 novembre 2008 à 12:41 / Répondre

    Le dessin est savoureux, mais est-il judicieux de le faire figurer sur un document annonçant une telle réunion publique?
    Sat porte en effet un regard ironique et distancié sur les maçons « bouffeurs de curés », il pratique une forme d’auto-dérision qui est la bienvenue car elle nous invite à prendre conscience de certains de nos travers.
    Mais son effet sur le monde profane risque d’être désastreux : il ne pourra que conforter l’image caricaturale d’une franc-maçonnerie intolérante, haineuse à l’encontre des religions, alors que nous savons que la laïcité est tout sauf cela.
    L’humour maçonnique en salle humide, d’accord, mais il y a là un fâcheux mélange des genres qui discrédite le sérieux de nos travaux.

    Je trouve vraiment cette affiche très, très maladroite, voire même malvenue.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif