Le GODF et la pauvreté

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

En tant que Grand Maître adjoint du Grand Orient de France et comme représentant de cette obédience Maçonnique, je ne peux que regretter la façon dont notre « Monde » fonctionne actuellement, et dont les excès n’ont fait que s’amplifier au cours de la dernière décennie.

Je crois que la crise financière et économique actuelle que subissent l’Amérique, l’Europe, et nombre de pays du monde n’est que l’une des manifestations supplémentaires de la perversité d’un système économique devenu trop libéral, et donc générateur d’outrances, d’injustices, et de misères à travers le monde.

Ces dernières années l’écart de développement entre les Pays du Nord et ceux du Sud a continué de croître.

Cela a entraîné sur notre planète des crises, des conflits, des atteintes aux droits de l’homme, des déplacements de populations, et une immigration clandestine par mer vers les pays nantis qui prend une ampleur préoccupante.

Il y a actuellement dans le monde près d’1 milliard de personnes qui souffrent de la faim.

Ce chiffre s’est accru de 70 millions depuis un an par suite des conséquences de la crise alimentaire, causée par la spéculation sur les matières premières et par les erreurs commises dans la définition des stratégies agricoles.

Il y a de quoi être consterné quand on pense qu’en quelques heures les Etats-Unis et l’Europe ont été capables de trouver plus de 2 000 milliards de Dollars pour renflouer des banques en difficulté suite aux imprudences et à l’avidité de celles-ci, alors que 30 milliards de dollars pendant 5 ans suffiraient pour résoudre la faim dans le Monde.

Le Grand Orient de France pense que de tels excès ne sauraient durer longtemps au risque de détruire les « tissus sociaux » de nos sociétés, et de remettre en cause la confiance nécessaire à la survie de notre « Pacte républicain ».

Le Grand Orient estime urgent de tracer une « nouvelle architecture économique et financière internationale » reposant sur la « transparence » et la « régulation », et basée sur les valeurs de « travail », de « responsabilité » et de « justice », qui lui sont chères.

Il entend pour sa part continuer à « apporter sa pierre » à la réduction de la pauvreté et de la misère sous toutes leurs formes, non seulement en s’élevant contre de telles malédictions, mais aussi en faisant de nombreuses actions concrètes par l’intermédiaire de sa « Fondation ».

samedi 1 novembre 2008
Étiquettes : , ,
  • 13
    Isis
    6 novembre 2008 à 11:30 / Répondre

    @ Nicolas

    Méfions nous des jugements hâtifs et des généralisations douteuses.

    Il faut bien connaître un pays avant d’en parler, et faire la distinction entre les acteurs politiques de ce pays, et ses habitants.

    Je suis française, je vis avec un Suisse , je ne m’autoriserais pas à porter un jugement sur ce pays, ni sur ses citoyens.

    Dans l’Homme ( ou la Femme!!! ) je vois avant tout l’Humain, pas la nationnalité ou la classe sociale.

    Quant à la qualité de Maçon, j’ai déjà vu des Maçons se comporter à l’égard de leurs Frères de manière si …profane, que j’en ai conclu qu’heureusement qu’ils avaient encore possibilité de progresser….

  • 12
    nicolas dupond
    5 novembre 2008 à 13:40 / Répondre

    Jiri,

    Je suis tout prêt à m’excuser platement vis à vis de notre intervenante suisse dont je n’ai jamais remis en cause la qualité maçonnique mais sa façon de voir le lien social.

    Quant à Frère Sourire, il ne faut pas exagérer. Je maintiens mes propos.

    Comment un gars qui appartient au gouvernement le plus réac depuis celui de Vichy peut il encore se prétendre maçon?

    C’est comme les maçons collabos, sauf qu’eux ont été épurés des rangs après guerre.

  • 11
    Jiri Pragman
    5 novembre 2008 à 10:34 / Répondre

    Tout intervenant s’obstinant à mettre en doute la qualité maçonnique de tel autre intervenant sera blacklisté. Aucun intervenant ici est habilité à ce faire et à tenir des propos méprisants.

  • 10
    nicolas dupond
    5 novembre 2008 à 09:12 / Répondre

    Je t »apporte tout mon soutien Jacques puisqu’on en est arrivé à pratiquer le lutte des classes même ici.

    Certains ont du s’enorgueillir des propos de Warren Buffett.

    La preuve, nos amis suisse qui ont souvent été neutres (tout au moins officiellement car officieusement plus proche de l’Axe pendant la guerre) sont du côté des forces de l’argent. Mais rien d’étonnant. Ils ont beaucoup à balayer dans leurs pays qui est un véritable paradis fiscal accceptant l’argent des mafias (quoiqu’ils en disent).

    De toute façon, quand on voit des individus tel Frère Sourire devenir maçon, il ne faut pas s’étonner de certaines perversions.

  • 9
    Isis
    4 novembre 2008 à 18:37 / Répondre

    Je partage ta vision, Emerek

    Ce qui n’empêche pas d’être là quand il faut où il faut , à titre individuel

    discrètement.

  • 8
    Jacques Cécius
    4 novembre 2008 à 11:30 / Répondre

    Fi des formules et à l’action.
    Que les obédiences dénoncent les injustices, la pauvreté, la mondialisation, les emplois précaires.
    C’est un devoir !

  • 7
    EMEREK
    3 novembre 2008 à 23:36 / Répondre

    L’essentiel, pour le GODF, c’est d’être présent et d’exister jour après jour dans les médias…
    C’est un comportement ,pour moi , à visée essentiellement publicitaire.

    A quand les « Shriners du GODF »????

    Un passage d’un rituel me semble bien traduire l’ état d’esprit maçonnique:
    « ….Vous donnerez donc votre offrande à nos oeuvres de solidarité selon vos moyens et discrétement car les actes de bienfaisance d’un Franc-maçon ne doivent jamais être des actes d’ostentation,ni de vanité,propres à enorgueillir celui qui donne,comme à humilier celui qui reçoit.
    Ils doivent être uniquement l’accomplissement d’un Devoir et rester ensevelis dans le Secret…. »

    EMEREK

  • 6
    Jacques Cécius
    3 novembre 2008 à 17:32 / Répondre

    B R A V O le GODF !

  • 5
    nicolas dupond
    3 novembre 2008 à 10:48 / Répondre

    Le Grand Orient de France a bien raison d’intervenir, surtout dans cette situation bien précise où les Etats arrivent à sauver à coup de Milliards des financiers au mieux incompétents, au pris escrocs alors qu’ils laissent perdurer la misère dans leurs pays et au niveau international (baisse des aides à destination de l’Afrique notamment).

    N’étant pas membre du Grand Orient, je ne fais pas de publicité.

    Néanmoins, je comprends moins que le Grand Orient accepte encore dans ses rangs Frère Sourire, qui lui créé de la misère avec la mise en place d’un programme néolibéral.

  • 4
    Burdeos
    2 novembre 2008 à 12:19 / Répondre

    C’est bien les fondations et oeuvres d’assistances : celà permet d’aider concrètement, même si (ou surtout si) les fondements philosophico-politico-spirituels sont établis sur une terre meuble…

  • 3
    Etienne
    2 novembre 2008 à 00:19 / Répondre

    .. si elles étaient si ouvertes que ça, il n’y aurait plus de problème.

  • 2
    Stéphane
    1 novembre 2008 à 18:42 / Répondre

    Magnifique ! Voilà que le GODF se met à enfoncer des portes largement ouvertes…

  • 1
    christian
    1 novembre 2008 à 16:22 / Répondre

    C’est une idée ….. peut être même pourrait-on céder quelques possessions terrestres de l’obédience pour aider à combattre la pauvreté matérielle en premier lieu, mais je dois avoir mauvais esprit en tant que membre du godf … 🙂

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif