Le retour de Forces Occultes

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Enfin en librairie, cette oeuvre devenue historique pourrait figurer au palmarès des outils de propagande utilisés par les régimes totalitaires. Regarder le film et le faire voir est une nécessité pour tout humaniste, même au prix du malaise et de l’indignation qu’il suscite encore explique le document promotionnel diffusé par Conform Edition.

En fait, un professionnel belge avait déjà entrepris de commercialiser ce film en DVD après en avoir soigneusement nettoyé une copie. Cette initiative relayée sur la 1ere version du Blog Maçonnique avait d’ailleurs suscité un flot de menaces de quelques Francs-Maçons qui s’étaient convaincus que la diffusion d’un tel film était illégale !

Conform Edition verra peut-être affluer les mêmes remarques. L’éditeur a cependant pris soin de ne pas livrer le film « brut ». Il est accompagné d’un livre-analyse du film et des circonstances de sa réalisation par Jean-Louis Coy, écrivain, critique de cinéma et collaborateur de Humanisme et La Chaîne d’Union. Comme tout bon DVD, celui-ci comporte un bonus : un entretien avec Jean-Robert Ragache, ancien Grand Maître du Grand Orient de France (GODF).

jeudi 29 janvier 2009
Étiquettes : , ,
  • 12
    RITON
    8 février 2009 à 16:53 / Répondre

    Je ne suis pas d’accord pour pésenter en film une initiation, tout celà est tellement personnel. Quant au film précité, il ne présente pour moi aucun intérêt, et je pense que pour des « profanes » il n’a rien de pédagogique.

  • 11
    Jacques Cécius
    8 février 2009 à 14:53 / Répondre

    Le provocateur ne t’embêtera plus, sois rassuré.
    Adieu Monsieur le censeur !

  • 10
    Jiri Pragman
    8 février 2009 à 14:42 / Répondre

    Il ne s’agissait pas de censure mais d’une modération en raison de l’utilisation des abréviations maçonniques.

    Est-il nécessaire de multiplier les provocations à l’égard des Maçons pour exister ?

  • 9
    Jacques Cécius
    8 février 2009 à 14:39 / Répondre

    J’en ai marre des obsédés du secret.
    J’en ai raz-le-bol des rituels interminables.
    Il s’agit ici de ma dernière intervention sur le blog.
    Déjà une fois j’ai été « modéré » pour avoir dit que pour moi la régularité c’était le fait de pouvoir répondre à la question « Etes vous maçon ? » : « Mes frères et mes sœurs me reconnaissent comme tel »…
    Je suppose que, comme la fois précédente, les mots « et mes sœurs me reconnaissent comme tel » seront censurés.
    Adios

  • 8
    hrms
    7 février 2009 à 12:46 / Répondre

    Dans ce film il faut distinguer plusieurs choses et ne pas tout mélanger. Le dévoilement des cérémonies, par le menu, les mots, décors etc…ne sont pas nouveaux pour moi. Il faut bien avoir en mémoire que dès le XVIIIè siècle les « divulgations » en tout genre n’ont pas manqué. Que dire de toutes les publications maçonniques des 40 dernières années. Seul le média à changer (cf DVD la clef écosssaise). Voir n’est pas forcément savoir.
    Ce film a aussi une valeur historique en représentant une certaine manière de penser dans une époque donnée. Certes cette façon de penser est orientée, mais il ne faut pas la méconnaitre. Il faut faire avec et savoir qu’elle peut ressurgir malheureusement. Le jeu des acteurs, comme les dialogues et prises de vues se devaient aussi d’être « forcés ». Il fallait stigmatiser le spectateur avec des arguments forts qu’il ne devait pas oublier.
    Ce film est à mon sens plus un document historique que pamphlétaire et qu’il faut voir comme une tranche de la pensée dans une période troublée.

    hrms

  • 7
    Jacques Cécius
    31 janvier 2009 à 16:08 / Répondre

    Pas d’accord avec toi Stef, mais je t’aime bien ! D’ailleurs je préfère la compagnie de ceux qui ne pensent pas comme moi, car les discussions, au moins sont animées.
    Bien sûr « Forces occultes » calomnie la maçonnerie.

  • 6
    Stéphane
    31 janvier 2009 à 05:27 / Répondre

    Pas d’accord avec toi, Jacques. Une initiation, un passage ou une élévation n’ont pas à être montrés à un public non-averti qui n’y comprendrait de toute façon rien ou pas grand chose. Dans « Forces occultes », l’initiation du « héros » est montrée, comme l’écrit Apprenti 63, pour servir le propos calomniateur.

  • 5
    un.cherchant
    30 janvier 2009 à 23:18 / Répondre

    Bonjour à toutes et tous,Montrer, filmer etc une cérémonie d’initiation n’est pas gratuit !Ma vie durant je remercierai les frères que j’ai croisé comme profane qui ont toujours garder un profond silence sur cette cérémonie.De même,la connaissance des lieux lors d’un passage sur le bandeau ( connaissance qui peut être obtenue par une visite lors de conférences ou de tenues ouvertes) n’est pas sans impact sur le Profane. (…) d’un.cherchant

  • 4
    Jacques Cécius
    30 janvier 2009 à 14:57 / Répondre

    Que nos cérémonies soient montrées ne me gêne pas, sauf lorsqu’elle sont, comme tu le dis, dramatisée à outrance.
    Montrons les telles qu’elles sont. Et, surtout, que les participants actifs ne soient pas grandiloquents !

  • 3
    nicolas dupond
    30 janvier 2009 à 10:22 / Répondre

    Pour une fois, je n’aurai pas d’avis tranché sur la question.

    Si la réédition de cette « oeuvre » peut servir dans un but pédagogique.

    De toute façon, quant à ceux qui l’utilisent dans son but primitif, je pense qu’ils pourraient toujours se l’approprier sur des « sites idoines ».

  • 2
    Apprenti63
    29 janvier 2009 à 23:18 / Répondre

    Cette édition de « Forces occultes » sous la forme que tu décris, Jiri, me semble être une très bonne idée. Expliquer et remettre en perspective l’antimaçonnisme, c’est faire oeuvre d’historien, et cette démarche est absolument indispensable à une époque où les théories du complot maçonnique continuent à diffuser à la manière d’un poison pernicieux…
    Précisons (c’est ce qui rajoute sans doute au malaise qu’il peut susciter) que cet objet de propagande est également d’un antisémitisme écoeurant.
    Le seul regret est que le secret de la cérémonie d’Initiation est largement divulgué, et mis en images de manière assez fidèle (avec une dramatisation outrancière qui sert évidemment le propos calomniateur).

  • 1
    Jacques
    29 janvier 2009 à 10:26 / Répondre

    Petite remarque en passant, Conform, n’est pas l’éditeur ni le diffuseur de l’ouvrage.
    Il est paru aux éditions Véga, et sera d’ici quelques jours disponible également sur la cale-seche.com.

    Amicalement,
    Jacques

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif