Le silence des Apprentis sur le web

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 19 août 2009
Étiquettes : ,
  • 45
    Jiri Pragman
    2 juillet 2012 à 15h10 / Répondre

    Du tout. Cet article est resté en ligne mais, apparemment, il a été rediffusé via les réseaux sociaux et donc sur Scoop.it.

  • 44
    WOLSEM
    2 juillet 2012 à 13h49 / Répondre

    Si cet article réapparaît aujourd’hui, est-ce la volonté Jiri PRAGMAN de nous prouver la futilité de ce blog qui a visiblement arrêté ?

  • 43
    patrick corbin
    27 mai 2011 à 21h42 / Répondre

    reneke ton messsage m’a profondément touché et merci a tous pour votre ouverture d’espris

    p.s. je vous aimes

  • 42
    patrick corbin
    27 mai 2011 à 21h37 / Répondre

    dans une pensée dite(isotérique)dans notre monde la communication est devenu une chose très simple à executémais dans une seconde pansé n’a t’elle pas toujours été ainsi,je m’explique nous connaissont maintenant les matières qui proviennent de notre planète(poussière d’étoile)et dans le contexte où nous avons rassemblé les élément nessaires pour transmettre des pensées sous forme de matières;ne sommes-nous pas nous même un assemblage de poussières d’étoiles qui peu communiquer des pensées a qui veulent bien les sentir?Où ceux qui on le pouvoir de reception/expédition car dans ma familles cela est possible quand c’est possible car dans le cosmos commes en matière la communication peu ce perdre.Donc ceci dit je crois que vos apprentie on beaucoup à dire car leur(es) évolution est plus avancé et dans un même temps avec moins de contrainte étique ils voient la vie sous un autre où autres angles.Et pour finir ma grand-mère disait toujours (la vérité sort de la bouche des enfants)

  • 41
    patrick corbin
    27 mai 2011 à 20h48 / Répondre

    bonjour cheres frères et soeurs humains,

    comment vous le constaterai je ne sui pas membre de la fm.Ceci dit je voudrais vous faire part de mon cheminement socialiste (libérateur),religieux et spirituel (isotérique).je suis profondément désolé de voir que votre (groupe n’a pas atteint ses obgectifs de libération humaines.Pour ce qui remonte a vaux encêtre écossais et égyptien où même summérien si c’est le cat.mais une chose est certaine et cela est que vos encêtre sont aussi les miens et mes origine métisse internationalme donne certains avantages ainsi qu’à d’autre.Ceci dit je vous rappelle les convictions de votre groupe:liberté,égalité et fraternité.

    la liberté:dans mes mots la liberté est:de pouvoir imaginer et construire une vie sans contrainte fabriqué ou pensé par l’humanité

    égalité :de pouvoir imaginé et construire une vie sans contrainte fabriqué ou pensé par l’humanité

    fraternité: dans un ensemble(dit humain)c’est de prendre consience des besoins primaire ou secondaire d’un tierce partie et de combler avec lui c’est besoins,mais tout en respectant les deux première convictions.

    donc je me suis panché sur le vrai problème de ces sociétés dite disparu,primitive.Donc la maconnerie reste mais les civilisations disparesse.Peu importe pourquoi elles ont disparue si ce n’est qu’il ont atteint le nirvana socialiste,la guerre est sûrement la raison.Ceci:dit est-ce votre groupe a permis au citoyen de ces civilisations de fabriquer des (outils) qui entre en conflit avec vos convictions (publiques).Car je pause la question:dans votre groupe,ne pourrais t’il y avoir à l’extérieur des loges un très grands conflit d’intérets?
    Les différents intérets à l’extérieur des loges sont plutot commercials ou industriels dites (monétarisme)comme les ancienne civilisations qui n’ont pas durée.

    j’en ai déduit que le monétarisme qui dirige les sociétés ou vous êtes implanté sont voué à l’échec si elles ne changent pas leur principe de base qui est la compétition.Comme j’ai pu observé plus haut que vos confrère prone avec antousiasme,il en est donc necessaire de coopérer (du sans de la fraternité)en respectant les premières de vos convictions qui sont très importantes pour achevé vos désir d’un humaniste normal,car mes ami(es) la seul chose sur terre qui est normal est la vie et l’humain en faient donc partie.Ceci étant un autre sujets j’y reviendrai une autre fois.

    J’aimerais que sans juger mon ortographe car mon soucis n’est pas dans ce sens vous concidèreriez mais commentaires

    la religion:disont dans des fais vérifier que à chaque création organique ex:excrément la vie prends formes sous différrents aspect.Qui aurrais pu croire que c’étais si simple.Donc si la vie est créer par une autre(s) formes de vie organique il vas s’en dire que cette forme de vie n’a pas tout a fais consience de l’étendue de sa créationmais dans un second (temps) la vie évolu dans l’entité,et de ca fais la vie peu par rapport a quand elle a été créer être plus évoluer à certains endroit et que je supose ou plustôt pause la question:ceraisse possible qu’une autres forme de vie soient entré en contact avec une ou d’autres forme de vie à l’intérieure de l’entité (le cosmos)et qu’ils ont comme nous trouvé une planète habitable oul’ont ils créer car il en connaissent les facteurs. Merci mes ami(es )d’avoir pris concience du résultat d’une réflection humaine.

  • 40
    Visiteur courtois
    24 décembre 2010 à 21h22 / Répondre

    « Pour vivre heureux, visons caché » dit le proverbe populaire.

    Bonsoir

  • 39
    reneke
    8 mars 2010 à 21h32 / Répondre

    Voila qui est intéressant, tte cette polémique entre « silence » et « liberté d’expression ». Je suis aussi « jeune apprentie », et le sujet m’accroche. D’abord, parce que « le silence » représente une grande difficulté pour moi, comme pour bon nombre de mes soeurs et frères, qui sont « intellectuels », la parole, la communication fait souvent partie de notre travail. Nous sommes souvent rompus à des postes de responsabilités, de décisions. Il nous faut donc faire un effort conscient d’humilité « pour la fermer ». Le silence va me permettre de me faire re-connaître par mes soeurs pour ce que je suis, et non pas selon des clichés (auxquels je participe aussi en parlant trop). Inversement, c’est en silence que j’écouterai mes soeurs et que je les découvrirai. Pourtant, l’Internet me donne cette dimension d’universalité, tellement fascinante. L’Internet me nourrit : je peux lire des prises de positions, des infos, des planches et communiquer avec leurs auteurs : quel kif! Il me donne ce plaisir d’une grande chaîne d’union autour de la terre, sans limite d’espace. Il est évident qu’il faut garder un regard sur soi, et je me garderai de me prononcer sur la tenue d’un blog par un apprenti. En revanche, l’échange est important pour moi, parce que c’est seulement dans l’interaction que je peux progresser. Et tracer ses pensées nécessite aussi de les ordonner. En conclusion, je dirais donc « apprenons à nous taire » et, lorsque nous nous exprimons « apprenons à bien parler ». Mais au juste, c’est quoi bien parler? La réponse pour moi est claire, même si elle est difficile à réaliser : c’est parler avec son ventre, en accord avec ses émotions, en accord avec les liens les plus forts qui nous unissent aux êtres et aux valeurs et avec la douceur et le respect qui transforment ces paroles en un chaud, intelligent et fraternel sourire. En écrivant cela je retrouve une attitude que j’ai souvent rencontrée chez des Maçons, et qui me frappait alors que j’étais encore profane : cette profondeur directe des relations, cette bienveillance, cette aptitude à élever les débats au niveau philosophique, sans crainte d’exposer son Ego.
    (Les commentaires sur mon intervention sont les bienvenus)

  • 38
    Marcheur fraternel
    7 janvier 2010 à 14h56 / Répondre

    Mes chers Frères et Soeurs,
    Le débat provoqué par l’initiative du Frère a le mérite de nous amené a nous plonger, à nouveau, sur le sens du « silence de l’Apprenti entré ». Il me semble que le fait de considérer qu’il s’agisse d’une obligation de silence en Loge : est qq peut restrictif. Le silence a pour but de faire taire le tumulte pour mieux Ecouter, Ecouter pour mieux comprendre et entamer le difficile travail sur la pierre brute. Il s’agit également de s’initier à l’humilité. C’est un moment unique où l’Apprenti peut s’imprégner du Rituel. La liste pourrait être longue de l’importance du SILENCE, d’ailleurs les planches nous éclaire en permance sur la profondeur de cette obligation.
    Dès lors, la promptitude avec laquelle notre Frère se jette sur l’outil informatique pour enfreindre cette injonction devrait attirer l’attention du 2nd Surveillant de son atelier dans la mesure où cela relève plus d’une incompréhension de la symbolique attachée à nos rituels et du colossal travail que nous devons exercer au quotidien pour mieux comprendre les Mystères.
    La quête de La Lumière nous expose tous au jeu des ombres.

    (abréviations maçonniques remplacées par le modérateur)

  • 37
    Jiri Pragman
    26 août 2009 à 5h08 / Répondre

    @Marc Ravenca (commentaire 3)

    Le Blog Maçonnique ne craint pas la « concurrence ». Je sais ce que j’écris et comment je l’écris et je pense connaître mes limites en matière de connaissances maçonniques.

    Par contre, je n’avais jamais vu apparaître jusqu’à présent sur la « blogosphère maçonnique » des procédés qui sont pour le moins « disgracieux ». Ainsi un blog a trouvé utile de copier intégralement tous les mots-clés du Blog Maçonnique. Dans le secteur commercial, on parlerait de pratiques déloyales; ici, faut-il parler de pratiques fraternelles parce qu’elles proviendraient d’un Maçon ?

    Voir source :

  • 36
    Laurent
    23 août 2009 à 20h12 / Répondre

    Et bien que de réactions, pour , contre, discrétion, tapage, à le droit n’a pas le droit, bof!
    Il y belle lurette que l’on trouve les rituels mots de passes signes etc, en librairies, sur internet, j’ai même trouvé un tuileur pour le rite français et pour le REAA sur Gallica ou Google je ne sais plus trop.
    Faut pas oublier non plus que nous bossons pour la libre pensée, et si on veut interdire les apprentis compagnons maîtres etc de faire un blog sous prétexte qu’ils n’ont pas le recul nécessaire on se met au niveau des groupuscules de zozos.
    Après tout si la lumière fut reçu c’est aussi parce que on croit que la personne saura discerner ce qui est bien ou mal à minima ou alors on se transforme en club de macramé en jetant des anathèmes du style je détiens la vérité et pas toi.
    Faisons confiance pour que chacun fasse la part des choses et si blog il y a que l’auteur même apprenti (car ce n’est pas parce qu’on est apprenti qu’on raconte tout et n’importe quoi) fase la part des choses

  • 35
    Flupke
    22 août 2009 à 10h21 / Répondre

    Si un apprenti doit se taire « tous doivent se taire ».

    Sauf autorisation officielle de son obédience et dans les formes autorisées.

    Si vous allez sur « google books », vous verrez que quelques ouvrages de Ragon reprenaient en introduction l’autorisation officielle de son obédience le GODF.(certains de ces ouvrages étaient même très critiques sur certaines pratiques, certains rites)
    Cette demane d’autorisation toujour dans le réglement n’est repestée, à ma connaissance, par aucun des auteurs modernes, en tout cas jamais signalée.
    Même ceux qui se considèrent comme « grands » et « hauts » maçons manquent d’humilité et s’affranchissent allègrement de tout !!!!!!!!!

  • 34
    Jean de Spa
    22 août 2009 à 9h12 / Répondre

    J’ai toujours préférer l’humble fourmi maçonne à la cigale profane.
    Les apprentis « cigale » : alors ….

  • 33
    joseph rivoire
    21 août 2009 à 22h10 / Répondre

    Beaucoup trop de sites de francs maçons!
    Notre discrétion en prends un coup!
    Nous parlons trop!
    Les anti-maçons vont se réjouir!

  • 32
    Cowan Hapax
    21 août 2009 à 13h42 / Répondre

    Bonjour encore,

    pour info, je sais que ça intéressera Jiri : hier j’ai enregistré 141 visiteurs uniques depuis le site https://www.hiram.be ! Les autres sites n’ont guère apporté que 10 à 20 visiteurs chacun.

    Ce n’est pas la première fois que j’ouvre un blog ou un site internet, et en général je préfère réaliser ma petite tambouille dans mon coin, tranquillement, en attendant sagement que Google se charge de me référencer et que les visiteurs me trouvent au hasard de leurs pérégrinations.

    Si mon Second Surveillant me tape sur les doigts à la rentrée, je dirai donc que c’est pas ma faute à moi si j’ai fait tant de bruit 🙂 (tout étant relatif bien sûr, en tout, un peu plus de 200 visiteurs en un jour, c’est pas non plus énorme, loin de là)

    Sinon, pour répondre à Corto, je me suis posé la question de l’exhibitionnisme, puisque c’est ce qu’on m’accuse de faire : « Pulsion pathologique qui pousse quelqu’un à montrer ses organes sexuels », ou bien au sens figuré : « Fait de raconter des faits intimes, des sentiments… » Bref, c’est être obscène. Et bien je trouve que Corto s’effarouche bien vite ! Le web peut être un million de fois plus obscène que le pauvre petit blog d’apprenti maçon que je viens d’ouvrir.

    Ce qui m’amuse assez là-dedans, c’est d’une part, la masse de commentaires (pour ou contre mon initiative), beaucoup provenant de Maîtres maçons, me semble-t-il, alors que je n’avais encore publié qu’une note introductive (on a donc jugé mes intentions, pas mes actes). Et d’autre part, le fait que, j’en suis certain, si j’avais publié la même chose, mais sans m’annoncer ouvertement franc-maçon, ça serait certainement passé comme une lettre à la Poste. Je crois bien que c’est la peur d’abîmer « l’image de marque » de la FM qui a fait réagir. Comme s’il s’agissait de veiller à la réputation d’une quelconque marque.

    En outre, je défends l’idée que ma qualité d’Apprenti en loge ne diminue pas mon droit le plus élémentaire à prendre la parole ailleurs que dans la loge, tout en précisant à mon lecteur (si je l’entends ainsi) que je suis franc-maçon. Ca me semble juste être une question d’honnêteté intellectuelle.

    Et je ne pense pas que l’humilité doive être le propre des apprentis, je pense qu’elle doit être une qualité cultivée par tout franc-maçon, quelque soit son grade et ses années d’expérience. Et je crois même qu’avec les années et l’expérience, certains ont tendance à oublier ce paramètre et à lui substituer une certaine fierté, une attitude volontiers condescendante envers « les petits nouveaux ».

    Personnellement ça ne me choque pas, parce que je crois que c’est quelque chose de profondément ancré dans la nature humaine, et que ce genre d’attitude se retrouve dans tout groupe social de toute façon, et que c’est loin d’être une attitude proprement maçonnique.

    Sinon, concernant Pythagore et les Pythagoriciens, tout ça est très bien, mais d’une part c’est un héritage tout à fait mythique et légendaire, une belle histoire, mais rien d’autre, une parabole édifiante comme on en donne aux enfants pendant le catéchisme, et d’autre part, je vous rappelle que j’ai décidé d’être Franc-Maçon, pas d’être Pythagoricien. Je ne me sens donc tout simplement pas concerné.

    Jiri, il me semble que le fameux diction «  »Un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps » vient en fait de l’Ancien Testament, c’est dans l’Ecclésiaste : http://www.campuslive.ch/lausanne/Bible/Chapters/21.3.Ecclesiaste.html

    Le même texte dit aussi : « un temps pour lancer des pierres, et un temps pour ramasser des pierres. » 🙂

  • 31
    Flupke
    21 août 2009 à 10h21 / Répondre

    Un jeune carabin est apprenti dans le cadre de la médecine ………. etc. nos apprentis le sont dans le cadre de la franc-maçonnerie.
    « dans le cadre » replace les choses à leur juste place……….
    Beaucoup de nos apprentis peuvent être des maïtres dans le cadre d’autres « spécialités » et à ce titre ils peuvent jeter un regard sur leur aventure d’apprenti maçon et le communiquer.
    éventellement dans leur blog …
    Ce regard peut être d’adoration, de distanciation etc. … etc. je suis preneur de tous les regards surtout de ceux qui me surprennent !!!

  • 30
    Isis
    20 août 2009 à 16h43 / Répondre

    Qu’est ce que le Temps ?
    Est-il le même pour tous ?
    Existe-t-il ?
    Il est temps de me taire, je me suis déjà beaucoup trop exprimée pour une Apprentie, si si, j’ai entendu les chuchotements !!!!
    Je retourne au Silence, mais pas au Mutisme.

  • 29
    Jiri Pragman
    20 août 2009 à 16h27 / Répondre

    Je n’aime pas trop le jeu des citations mais j’aime bien celle-ci (je n’en connais pas l’origine) : « Un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps ».

  • 28
    Isis
    20 août 2009 à 16h17 / Répondre

    Toute expression sur le Web peut être ressentie comme une exhibition, j’en conviens , et comprends qu’on en soit dérangé; mais alors, la qualité de celui qui s’exhibe ne change rien à l’affaire , ni dans la « normalité  » supposée, ni dans le dérangement .
    Sauf à considérer que ne peut s’exhiber que celui qui détient une Connaissance absolue qui s’impose à tous ?
    Sûr que du temps de Pythagore, c’était tranquille côté Web 😉
    J’aime cependant beaucoup la façon dont est décrit le chemin initiatique dans le post 27 de Corto.

  • 27
    CORTO
    20 août 2009 à 15h34 / Répondre

    Etymologiquement, nous trouvons 2 sources latines pour Apprenti :
    ‘ Apprehendere’ et ‘Apprendere ‘ qui laissent à penser que l’ Homme défini comme un Apprenti passe du ‘ Comprendre’ à ‘Apprendre ‘ pour soi d’abord, puis aux Autres.
    C’ est dons saisir de nouvelles acquisitions qui vont s’intégrer aux anciennes déjà mémorisées, modifier éventuellement celles-ci comme les suivantes qui, les modifiront à leur tour, dans le cadre d’une structuration, d’ une construction intime.

    Nous assistons aujourd’hui à de l’ exibitionisme, c’ est l’ avis que je partage avec Vieux Julien .

    Reprenons le chemin des disciples de Pythagore tout d’abord : ‘ Ecoutants ‘ et ‘ Silencieux ‘ après une période d’ épreuves physiques et morales à la recherche d’un caractère droit et mesuré.Puis venait l’ entrée dans la maison du Maître, réservée aux fidèles. Il appartenait à ceux ‘ du dedans’ : ‘ ésotériques’ par opposition à ceux qui restaient ‘ en dehors’ : exotériques d’ apprendre la science des Nombres, de la Géométrie, etc…

    Progressivement, l’intelligence s’éveillait vers un sens nouveau. L’élévation de l’esprit amenait le disciple vers la Conaissance de l’Un.

    Telle était le cheminement initiatique proposé par Pythagore. C’en est un choisi parmi d’autres, tant ils sont identiques au travers des différentes traditions rencontrés. Il n’en est point besoin d’autre, en effet, pour s’assurer que toute démarche initiatique va ainsi de l’ alpha à l’ omega, sans espoir de retour et s’il est vrai qu’il y a toujours plus avant vers lequel tendre, on est toujours l’ Apprenti de l’un et Maître pour l’ autre.

    Rester un éternel Apprenti, si emprunte de modestie que soit le propos, n’en cache pas moins une défaillance intrinsèque et latente du devoir du Maître, qui est de donner ce qu’il a reçu.( et le plus intégralement possible….)

    (…)

  • 26
    Cowan Hapax
    20 août 2009 à 15h17 / Répondre

    Je tiens à préciser que, pour ma part, je ne vois pas de querelle ou de polémique dans cette discussion, même si j’y découvre une séparation claire des commentateurs en deux clans autour de l’interprétation du « silence de l’Apprenti ». Ce qui est déjà très instructif.

    En outre, je sais pertinemment, en ouvrant un tel blog, que je m’engage dans quelque chose d’un peu délicat, et je pense que le premier piège à éviter est celui des passions et des métaux, et je ne l’éviterais pas du tout si je faisais l’erreur de m’investir trop dans cette discussion, en y répondant sur mon propre blog par exemple.

    « Don’t feed the troll », comme on dit ici-bas (mais pardon, jargon d’initié !).

    Tout ça pour dire que je n’en veux pas le moins du monde à Jiri de ce billet mi-figues mi-raisins.

  • 25
    Marc Ravenca
    20 août 2009 à 14h51 / Répondre

    Bien dit : Nous sommes tous des frères en effet et des sœurs (pardon)

    Pour clore personnellement le débat, je dirai qu’il ne faut pas nous fourvoyer dans cette fausse polémique : rappelons nous que ces jeunes francs-maçons se déclarent comme tels et n’usurpent pas leur âge : francs-maçons jeunes, apprentis, ils ne le cachent point. Ils doutent comme nous avons douté à leur âge symbolique, ils s’expriment comme nous nous exprimions différemment à notre époque.

    Ils se déclarent comme de jeunes francs-maçons et c’est au travers de leur yeux de jeunes francs-maçons qu’ils nous délivrent leurs visions. Jiri tu nous livres ta vision avec la sagesse de ton âge symbolique.

    Jiri apporte leurs tes précieux conseils, mets en avant leur jeune âge pour les aiguiller plutôt que de lancer une polémique.

    Je ne pense pas que la solution soit de prendre en considération le silence des apprentis. Nous devons tout répandre à l’extérieur ce que nous apprenons en loge. Bien sur nous n’avons pas la même sagesse à 3 ans, 5 ans et 7 ans mais qu’importe c’est tout même le regard d’un de nos frères.

    Il ne faudrait pas oublier notre serment de fraternité le plus important à mes yeux…ayons un même consensus sinon demain je verrai bien sur des sites anti-maçonniques  » Querelles chez les francs-mac ! »

  • 24
    Isis
    20 août 2009 à 14h47 / Répondre

    Il existe des Loges où on ne donne pas de rituel 1er degré aux Apprentis. On ne peut que le vivre. Peut-être ne doit -on pas lire non plus, c’est quelque chose que j’ai déjà beaucoup entendu .
    Le livre de Pozarnik, qui m’a été offert le jour de mon initiation, est mon livre de chevet. Il invite à la réflexion , mais n’interdit pas de la partager, cette réflexion.

    Pourquoi cette peur chez certains Frères, (ou Soeurs) de « brûler les étapes »? On les brûle quand on cherche à transgresser les degrés , en négligeant ce qui fait l’objet du travail de son grade.

    Me revient une scène dont j’étais témoin très mal à l’aise, d’une toute jeune Maître qui osait exprimer son avis différent d’un groupe de Maîtres « chevronnés », et qui se faisait rabrouer sévèrement , parce qu’elle n’était que jeune Maître…

    On est toujours le « jeune inexpérimenté qui doit se taire  » de quelqu’un !!!

  • 23
    Lamech
    20 août 2009 à 13h59 / Répondre

    Je suis d’accord avec toi sur le nom officiel, sur le slogan et sur le nom de domaine.

    Il me semble que les mots suivants sont bien de toi : « Bien sûr, le slogan du “Blog Maçonnique” (Le weblog de la Franc-Maçonnerie) peut être mal interprété. Il ne s’agit évidemment pas d’un “de” signifiant une “appartenance” mais bien d’un “de” indiquant le sujet d’étude (comme un magazine “de” pêche !). »

    Donc si un blog a un sujet d’étude la Franc-Maçonnerie donc ce blog est un blog maçonnique. Même si je reconnais que tu es à l’essence même de mon projet, je ne vois pas pourquoi je devrais éviter d’utiliser ce terme. Sinon les termes de weblog, de franc-maçonnerie, franc-maçon seraient il « protégés » ?

    Sincèrement Jiri je voudrais être humble, mon blog n’a la qualité du tien, je le reconnais mais il est ce que je suis aujourd’hui … demain il sera différent et je ne sais pas de quoi il sera fait.

    Jiri tu es mon frère et saches que même si je suis un apprenti j’en mesure toute l’importance.

  • 22
    Cowan Hapax
    20 août 2009 à 13h56 / Répondre

    Bonjour tout le monde,

    je crois que là où j’ai sans doute pêché par impatience, c’est plutôt en sous-titrant ce blog « Lectures, réflexions, enthousiasmes et péripéties d’un franc-maçon d’aujourd’hui. ». Le terme « franc-maçon d’aujourd’hui » peut laisser croire, surtout au lecteur profane, qu’il va trouver là la parole d’un frère disposant d’une riche expérience de la maçonnerie en elle-même. Je n’y avais tout simplement pas pensé, étant donné que lorsqu’il m’arrive de me confier sur mon engagement à quelques rares amis proches (qui n’en sont pas), on parle alors du fait que je suis « franc-maçon », pas que je suis « apprenti », terme déjà un peu technique pour pas mal de gens (la plupart de ces amis savent qu’il y a trois grades en loges bleues, mais sans savoir en quoi ça consiste au delà des termes consacrés).

    Si j’avais sous-titré le blog « Lectures, réflexions, enthousiasmes et péripéties d’un cherchant d’aujourd’hui » par exemple, ça serait peut-être mieux passé.

    L’autre maladresse a peut-être été de parler de « mes impressions de jeune franc-maçon sur mon expérience et quelques extraits des travaux que je suis amené à réaliser ». La réalité, c’est qu’on tombe facilement sur des travaux en loge, lorsqu’on se documente un minimum sur la Franc-Maçonnerie. Il y en a plein qui traînent sur la toile par exemple. Il faut vraiment être hypocrite pour le nier. Dans cette optique, constatant que c’est une pratique assez répandue, j’ai pensé que je pourrai peut-être moi aussi, mais plus tard bien entendu, un jour où l’autre, rédiger des notes inspirées de mes propres travaux. De toute manière, cette remarque était faite en passant, c’était une manière de laisser ouverte la possibilité de le faire, rien d’autre.

    Après tout, lors de mon initiation et de mes premières instructions, on a particulièrement insisté sur la notion de liberté, liberté de conscience et liberté de choix, liberté d’interprétation des symboles aussi (dans certaines limites évidentes bien entendu), on m’a même expliqué très sérieusement que l’un de mes premiers devoirs, en tant qu’apprenti, serait d’exercer mon esprit critique et de questionner tout ce que je serai amené à voir et entendre. Dans ma vision des choses, ouvrir un site internet où je pourrai « fixer » un peu mes idées et échanger avec d’autres, en profitant de leurs différences, c’est participer tout naturellement à cet effort que l’on me demande.

    Cordialement à tous 🙂

  • 21
    Jiri Pragman
    20 août 2009 à 13h48 / Répondre

    Le « Blog Maçonnique » s’est toujours appelé « Le Blog Maçonnique ». C’est son appellation officielle, son nom. Il n’en a pas d’autre.

    Il ne faut pas confondre :
    – le nom officiel : Blog Maçonnique
    – le slogan : Le weblog de la Franc-Maçonnerie
    – le nom de domaine : http://www.hiram.be

  • 20
    Vieux Julien
    20 août 2009 à 13h40 / Répondre

    A Marc: Qu’est-ce qu’un bon maçon, eh bien justement je n’ai jamais prétendu en être un. Donc en toute humilité je n’expose pas des réflexions maçonniques sur le web, mes interventions dans le domaine se limitant à des commentaires sur ce blog.

    Ma pensée peut être résumée en deux points.
    – La maçonnerie et les travaux (et démarches) personnels relatifs n’ont pas leur place sur internet, ou tout autre espace public. (même si cela me semble possible pour les travaux « sociétaux »)
    – Il y a un temps pour tout, et le silence demandé aux apprentis n’est pas un folklore de Loge, il a sa raison et son utilité en dehors aussi.
    Certes ce deuxième point est dur à admettre en cette époque d’exhibition.

    Mes propos paraîtront durs, il s’agit de principes qui s’appliquent en différents degrés d’appréciation. Il me semble juste que Cowan Hapax s’est peut-être un peu emporté en sortant un blog juste après son initiation.

    Ce qui m’inquiète c’est le pourquoi de ce blog. Isis et Marc énoncent fort justement la nécessité pour l’apprenti de discuter de ses découvertes et confronter ses opinions. Mais si je ne m’abuse, une Loge est composée de plusieurs frères et notamment d’un second surveillant qui a cette charge spécifique. Le dialogue avec ses frères de Loge n’est-il pas prioritaire, surtout dans les premiers instants (quelques mois!), à un épanchement sur internet? Je ne comprends pas ce besoin, ou alors c’est inquiétant.

  • 19
    Lamech
    20 août 2009 à 13h40 / Répondre

    Je prends rarement la plume pour évoquer un sujet ou un état d’âme personnel tel que celui qui va suivre et qui me touche profondément : Le silence des apprentis sur le Web… Vous l’aurez compris, je fais référence à l’article de ce jour du Blog Maçonnique Hiram.be de Jiri Pragman. Article intitulé donc “Le silence des apprentis sur le Web” en voulant évoquer la création du blog “Symboles et Sociétés” dont j’ai également réalisé un article hier.

    Je suis un jeune franc-maçon tenant un blog sur la franc-maçonnerie donc je suis aussi touché par les mots de cet article.

    D’abord, pour éviter toute mauvaise interprétation, je dirai ceci : le blog maçonnique de Jiri Pragman est un blog de qualité qui m’a inspiré. Afin d’éviter aussi que l’on m’accuse de démagogie, j’ai évoqué dans un de mes articles “Merci au Blog Maçonnique” toute ma reconnaissance : “C’est une joie que d’avoir été répertorié par ce que je considère comme le blog des blogs sur la Franc-maçonnerie : Le Blog maçonnique.Il y a dans ce blog une multitude d’infos mais est ce nécessaire de le signaler ! C’est ma référence.”

    Pour en revenir à l’article qui nous concerne, je suis donc touché par une phrase de l’article qui est “Mais ce type de blog dédié à la Franc-Maçonnerie amène à se poser une question : la mulitplication ces derniers mois de ces blogs tenus par de “jeunes Maçons” ou Apprentis est-elle bien “normale” ?”

    “NORMAL” … ce mot m’a toujours révulsé (même entre guillemets) car c’est parfois hélas au nom d’une présumée normalité que l’on a mal juger certains hommes. Qui sommes nous pour juger de la normalité ou non d’un homme, d’un acte de ce dernier, de son comportement ?

    Je voudrais te rappeler Jiri ce que tu écrivais dans l’un de tes articles “Ceci n’est pas le blog des francs-maçons” à savoir ceci : “Dans un commentaire sur un site à relents antimaçonniques, le Blog Maçonnique était désigné comme le blog des francs-maçons. Comme si les Francs-Maçons étaient une “entité” dotée d’un organe de presse/propagande. Il suffit de consulter les commentaires de tout blog où s’expriment des Francs-Maçons pour noter que la qualité de “Maçon libre” n’est pas usurpée et qu’il n’existe pas de pensée unique. Bien sûr, le slogan du “Blog Maçonnique” (Le weblog de la Franc-Maçonnerie) peut être mal interprété. Il ne s’agit évidemment pas d’un “de” signifiant une “appartenance” mais bien d’un “de” indiquant le sujet d’étude (comme un magazine “de” pêche !). Ceci n’est pas non plus le blog de francs-maçons mais bien le blog d’unThe Burning Taper : This is not a Masonic blog. This is a blog by a Free Mason. Franc-Maçon (avec ses exigences et ses limites) dont les articles sont commentés par des Francs-Maçons et des profanes. Peut-être aurait-il fallu indiquer, comme l’a fait The Widow’Son (le Fils de la Veuve) qui anime le blog

    Par ces mots, tu as voulu préciser (face aux attaques qu’il subissait certainement et regrettablement) que les francs-maçons étaient des hommes libres (un franc-maçon né à genoux mais meurt debout) et que la propriété du terme “blog maçonnique” était libre… Blog maçonnique est un slogan mais ton blog est hiram.be avant tout.

    Je suis apprenti franc-maçon, j’ai beaucoup à apprendre pour briser mes doutes , mes passions… mon chemin est comparble à un chemin de croix, une “passion du Christ” toute personnelle comme chacun.

    Certains avanceront que le serment doit être respecté … alors dans ce cas ce serment s’appliquerai à tous : apprentis, compagnons, maîtres…hauts grades. Donc ce n’est pas une question de serment…le silence de l’apprenti n’est pas le serment mais dans la condition de l’apprenti. Le serment est le même pour tous.

    Est ce une question d’expérience, d’années de pratique maçonnique ? … Je ne me pose pas la question sinon cela voudrait dire que c’est autrui qui déciderait pour moi et je constaterai alors que le délai ou la période “nécessaire” pour pouvoir s’exprimer différe : faut il être maître, maître +1 an, maître + 2 ans, ect … Non cela n’a aucun sens…

    Toutefois, je reconnais que ce que j’écrivais il y a 5 mois est différent de ce que j’écris actuellement. Demain sera également différent car j’aurais parcouru du chemin. Nous évoluons tous.

    Ce que j’écris, je le laisse libre à la discussion : certains n’hésitent pas à m’alerter quand je me trompe sur tel ou tel sujet et c’est ainsi que j’avance, grâce à eux. Si je m’égare dans mes propos j’accepte la remarque. Chaque lecteur d’un blog est à même de se faire sa propre opinion sur ce qu’il lit.

    La Franc-Maçonnerie a cela de merveilleux qu’elle a été à la source de Lumières et c’est par son esprit que l’Humanité à évoluer même si tout n’est pas parfait.

    Nous sommes dans un monde insensé où l’anti-maçonnisme bat son plein et je ne comprend pas ce type de réflexions sur la normalité ou non qu’un apprenti puisse ou non s’exprimer sur le net, sur la signification du pseudonyme de l’auteur d’un blog… tout cela amenant l’auteur du blog incriminé à s’expliquer devant nous …

    Sous prétexte de nous présenter l’apparition d’un nouveau blog on en fait un sujet polémique… Je n’étais pas habitué à lire ce type de propos sur le blog maçonnique de Jiri Pragman

    Jiri tu m’as inspiré comme tu as inspiré beaucoup d’entre-nous et de cela tu devrais en être heureux …. sans crainte pour la qualité de ton blog que je lis assidument chaque jour non pas pour te copier mais pour compléter ma recherche.

    Un maître un jour m’a dit comme on a du aussi vous le dire “Même maître on demeure à jamais un apprenti“.

    Alors Jiri Pragman : ton article mon très cher frère n’aurait il pas du s’intituler “le silence des francs-maçons sur le web” ?

    Qui peut se prévaloir d’être plus légitime à écrire un blog maçonnique…moi je ne sais pas ?

    Merci Jiri et longue vie à ton blog

  • 18
    isis
    20 août 2009 à 13h35 / Répondre

    @Jiri:
    Il y a AMHA une nette différence entre s’exprimer sur un blog, personnel même s’il est bien sûr destiné à être lu et commenté, et « donner une conférence sur la FM  » dans un lieu réputé public.

    Ce débat me renvoie à une constatation, les Maîtres eux mêmes ont des avis divergents sur cette question, et c’est tant mieux. Entre les « c’est pas de ton âge », « tais toi tu ne sais rien  » et les « tout est dans le 1er degré », c’est en ( se ) posant des questions qu’on avance », l’Apprenti sincère et motivé suit son chemin .

  • 17
    Jiri Pragman
    20 août 2009 à 13h14 / Répondre

    @marc (commentaire 14)

    Si j’avais eu à rédiger 2 articles distincts, il n’y en aurait eu… qu’un seul. Celui consacré au silence de l’apprenti sur le web car, effectivement, il était difficile de « traiter » un blog qui ne contient qu’une présentation. J’ai voulu quand faire d’une pierre deux coups. Peut-être était-ce une erreur ?

    @Stéphane DC (commentaire 16)

    Pas du tout mais il me semble que, en matière de Maçonnerie, ‘il y a une différence entre émettre des avis en Salle Humide, lors de séminaires, de rencontres entre Maçons, et intervenir sur le web comme Maçon.

    Je sais que comparaison n’est pas raison mais imagineriez-vous qu’un « jeune Apprenti » aille donner des conférences sur la Franc-Maçonnerie dans une Maison de la Laïcité en Belgique, dans une Maison de la Jeunesse et de la Culture en France ? Sincèrement ?

  • 16
    Stéphane DC
    20 août 2009 à 12h57 / Répondre

    A Jiri,

    Tu écris « Qu’auraient-ils dit si j’avais voulu donner mes avis sur des livres, sites, blogs,… alors que j’étais Apprenti ? ». Cela veut-il dire que, pour toi, seul un Maître peut avoir un avis sur de tels sujets ET l’exprimer ???

  • 15
    Fox7ans
    20 août 2009 à 12h49 / Répondre

    Et bien je vais me faire l’avocat du diable ! (Note aux conspirationistes : c’est une expression, je n’ai jamais croisé Lucifer en loge et je n’ai pas de diplôme pour plaider à la cour)

    Le silence de l’apprenti se limite bien sur uniquement à la loge et même au temps de la tenue. C’est heureux car autrement, comment l’appenti peut-il espérer apprendre ce qu’il ne sait pas. Observer et reproduire c’est bien, mais c’est souvent insuffisant pour comprendre réellement. En tous cas, si l’enseignement maçonnique se limitait à un mimétisme, ce serait non seulement bien triste mais aussi parfaitement inefficace car des pans entiers des rituels ne sont que très rarement utilisés et serait donc rapidement oubliés de tous.

    Tout ca pour dire que l’apprenti peux et surtout dois (se) poser des questions. Et après tout, pourquoi ne pas le faire par écrit et faire partager ses questions à d’autres (dans les limites de ce qui ne doit pas sortir du temple) ?
    Si cela peut permettre à l’apprenti d’avancer, c’est positif, si cela permet à d’autres de s’enrichir ça l’est encore plus.

    Fox

  • 14
    Marc Ravenca
    20 août 2009 à 12h29 / Répondre

    « C’est simple: le bon Maçon se tait tant qu’il ne maîtrise pas son sujet. Surtout pour parler de maçonnerie. ….. »
    Mais cela veut dire quoi le bon maçon ? je connais des apprentis bon maçon, des compagnons bon maçon, des maitres bon maçon … je connais hélas aussi des apprentis, des compagnons et maitres pas bon maçon
    alors je vous en prie un peu d’humilité dans vos propos…personne ne détient la vérité, personne ne peut s’enorgueillir d’être un bon maçon si ce n’est le jour nous rejoindrons nos frères et nos sœurs à l’orient éternel
    Si nous voulons accompagner ce jeune initié et le guider comme tout maçon devrait le faire, ce n’est pas lui interdisant, en lui disant « attends c’est pas le moment » c’est plutôt en allant sur son blog, consulter ses articles et lui parler en toute franchise car un blog c’est aussi un espace de partage et de discussion. En loge rappelez vous aussi que l’on ne critique pas pour nous enseigner l’humilité. Et là que constatons nous ? Que pour la création d’un blog, on en profites pour juger son travail et sa place surtout. Je suis désolé Jiri mais tu aurais du faire deux articles disctincts : l’un pour son blog et le second pour ce que tu pensais du silence des apprentis sur le web. Car toi aussi tu as droit à la parole.
    merci

  • 13
    Vieux Julien
    20 août 2009 à 11h49 / Répondre

    Pour ma part je suis assez interloqué; quelques mois après mon initiation ne me serait pas venue l’idée d’ouvrir un blog. J’étais plutôt plongé dans mon rituel (je n’accuse pas Cowan Hapax du contraire cependant).

    Comme je le répète volontiers à mes frères en Loge et aux agappes, si, le rituel se doit d’être étendu, « pratiqué » en dehors de la Loge. Sans cela tous nos beaux discours ne servent à rien: à quoi bon l’honnêteté, la fraternité, la loyauté, l’humilité si on les met dans sa poche en sortant du Temple? Notre maçonnerie serait vaine, nous serions des imposteurs.
    Le silence de l’apprenti est imposé pour une bonne raison, c’est un concept plus étendu que « je ferme ma bouche pendant la tenue ». C’est simple: le bon Maçon se tait tant qu’il ne maîtrise pas son sujet. Surtout pour parler de maçonnerie.
    Ca paraît sévère mais la maçonnerie est un Ordre et ceux qui trouvent cela ringard n’ont, à mon sens, rien à y faire.

    Les obligations de l’apprenti sont bénéfiques à son éducation maçonniques et ne doivent pas êtres vues comme un poid dont on se libère dès que possible, par exemple dans le monde virtuel d’internet. Pour ma part j’encouragerais plutôt notre apprenti Cowan à faire une pause puisque c’est dans son timing initiatique!

  • 12
    Jiri Pragman
    20 août 2009 à 11h33 / Répondre

    En tout cas, si cet article du Blog Maçonnique, le débat qu’il entraîne, les commentaires et les liens n’amènent pas un flux de visiteurs sur le blog de Cowan Hapax, je veux bien me faire moine (et me condamner au silence – je porte déjà la tonsure).

  • 11
    Cowan Hapax
    20 août 2009 à 11h21 / Répondre

    Oups, merci Myosotis pour avoir remarqué l’erreur dans l’adresse de mon blog. Il s’agit bien en réalité de http://symbolesetsocietes.blogspot.com !

  • 10
    Jiri Pragman
    20 août 2009 à 11h09 / Répondre

    @Isis

    Il n’est évidemment pas question dans mon article de faire un « procès » à Cowan dont j’ai présenté l’initiative. Il m’a donné l’occasion de poser une question sur l’expression des Apprentis sur le web à propos de la Franc-Maçonnerie.

    Pour ma part, lorsque je Blog Maçonnique est apparu sur le web, il y a 5 ans, certains des Frères de ma Loge se demandaient si le jeune Maître que j’étais alors ne manquait pas d' »humilité ». Qu’auraient-ils dit si j’avais voulu donner mes avis sur des livres, sites, blogs,… alors que j’étais Apprenti ?

  • 9
    CORTO
    20 août 2009 à 11h06 / Répondre

    Je suis totalement en harmonie avec les propos de Jiri .
    En revanche, je ne partage pas l’ avis de Marc et de Cowan.
    A quoi bon brûler les étapes, l’ essentiel est la bonne compréhension du Rituel.
    Lire éventuellement en complément , l’ excellent ouvrage du TRF Alain POZARNIK :
     » Mystères et actions du rituel d’ ouverture en loge maçonnique » parue chez DERVY.

    CORTO

  • 8
    Myosotis
    20 août 2009 à 10h50 / Répondre

    Bonjour,
    Le lien de notre ami ne marche pas ; il s’est trompé de plateforme, son blog étant hebergé non pas chez OverBlog, mais chez BlogSpot…
    Je crains que le « traffic » généré sur ton nouveau blog ne soit pas trés élevé…

    Pour le reste…

    Le chemin est long et les voies variées. Que d’aucun choisisse de progresser dans le silence de son coeur et que l’autre ait besoin, dans le même but d’ouvrir son coeur à la face du monde, cela me semble importer peu… Si le serment donné est respecté et que ces nouveaux moyens de communication ne servent aux personnes qui en ressentent le besoin qu’à progresser, et tout va bien !

    L’Apprenti est tenu au silence durant nos Travaux. En dehors, il a quand même le droit de s’exprimer… Maintenant, je ne peux m’empêcher de me demander ce qu’il peut avoir à dire au vu du peu d’expérience qu’il possède et de la brève vie maçonnique qu’il a emmagasiné… Mais, aprés tout, l’avis du Candide est parfois plus pertinent que celui du Maître..

  • 7
    isis
    20 août 2009 à 10h37 / Répondre

    Comment un petit enfant apprend-t-il à parler ?

    Imaginez qu’on lui interdise de s’exprimer, de répéter les mots qu’il entend autour de lui ?
    Que fait le parent, sinon écouter ce que dit l’enfant, et rectifier s’il le faut ?

    Le silence de l’Apprenti en Loge est pour moi fondamental , mais comme est fondamental aussi les renvois que peuvent et doivent faire les Maîtres ; mais pour cela , il faut bien que l ‘Apprenti s’exprime, à l’extérieur, la télépathie , en tout cas pour moi , ne fonctionne pas !!!!

    Je partage complètement ce qu’écrit Marc Ravenca, d’autant que après un article dit de présentation, il serait bien difficile de faire un procès à Cowan, sauf à lui faire un procès d’intention !!!

    Isis

  • 6
    Alain
    20 août 2009 à 10h34 / Répondre

    Tout le monde sait que l’on parle le mieux de se que l’on connait le moins, c’est vieux comme le monde.

    Bien a vous

  • 5
    Cowan Hapax
    20 août 2009 à 10h05 / Répondre

    Bonjour à nouveau,

    évidemment je suis de l’avis de Marc, mon silence de l’apprenti, ça concerne ma loge et mon travail maçonnique. En revanche je n’ai jamais été astreins à un parfait silence dans le monde profane, et lorsque je suis en chambre humide par exemple, ou que j’assiste à des conférences, comme tous mes frères et sœurs, j’ai droit aussi à la parole et je peux légitimement participer aux discussions. Bien sûr, c’est essentiellement pour poser des questions, apprendre des choses, et avec une attitude humble. Mais rassurez-vous je n’ouvre pas un blog dans le projet de donner des leçons ou de dévoiler des secrets (la littérature de divulgation d’antan, et même certains articles de Wikipédia de nos jours, font ça très bien !).

    De plus, l’âge de 3 ans du grade d’apprenti est à prendre symboliquement me semble-t-il. C’est « déborder sur le monde profane », en quelque sorte, que de considérer que cette posture de l’apprenti doit aussi être la règle en dehors de la loge et de l’instruction maçonnique. Je pense plutôt que ça dépend de chacun : que certains souhaitent « pratiquer » cette règle du silence dans le reste de leur vie, grand bien leur fasse, que d’autres au contraire éprouvent le besoin de réfléchir à haute voix, en marge de leurs premiers pas et bien entendu en respectant leurs serments, pour ma part je n’y vois pas d’inconvénient, à partir du moment où les recrues en FM ne sont pas de simples adolescents encore plein de passions et de certitudes (ce qui n’est pas le cas à ce que j’en sais !).

    Sur ce, je retourne à ma lecture du moment 🙂

  • 4
    Jiri Pragman
    20 août 2009 à 9h30 / Répondre

    Comme l’énorme majorité des jeunes Maçons, je suis allé aux Tenues de ma Loge et ai suivi les séminaires. Après avoir été reçu Compagnon, j’ai continué à être assidu en Loge mais, cette fois, avec d’autres Compagnons, j’ai visité d’autres Loges travaillant parfois à d’autres Rites. J’ai ensuite présenté mon Travail et accédé à la Maîtrise.

    Pendant ce temps là, j’ai été membre de listes de discussion et de forums maçonniques, lisant et observant, en n’intervenant qu’en questionnant. J’ai lu (sur papier et sur le web).

    Je suis sorti de ce mutisme après avoir élevé à la Maîtrise estimant que j’avais alors un minimum de bagage pour m’exprimer dans le monde profane à travers un livre et à travers l’Internet mais tout en sachant qu’il me reste encore et beaucoup à apprendre.

  • 3
    Marc Ravenca
    20 août 2009 à 9h22 / Répondre

    Que vient faire le silence de l’apprenti ici … le silence de l’apprenti est celui qui se trouve dans la loge et non à l’extérieur… Dans un raccourci qui m’effraie, le jeune initié astreint au silence en loge devrait garder son silence à l’extérieur, notamment en ce qui concerne le sujet de la Franc-Maçonnerie … Ou est ce écrit ? Dans le serment ? Non …
    On dit que nous sommes des francs-maçons libres dans une loge libre…Personne n’est a même de dicter la conduite d’autrui à l’extérieur du temple. Qui sommes nous pour juger de telle ou telle conduite d’un jeune initié.
    Je suppose Jiri Pragman que tu as été toi aussi la cible de beaucoup de critiques à la sortie de ton respectable blog maçonnique : tu as persévéré et tant mieux pour nous tous.
    Les propos que chacun tient sur un blog quel qu’il soit est de la responsabilité de celui qui le tient et de ses lecteurs aussi.
    Alors ne sois pas aussi prompt à jeter en ‘pâture’ un jeune initié sur un sujet polémique qui n’en ai pas un. Ce jeune initié ne le mérite pas.
    N’ai pas peur de la ‘concurrence’ car en ce domaine il n’en y a pas…
    (…)

  • 2
    CORTO
    20 août 2009 à 8h51 / Répondre

    Il est évident que le silence du nouvel arrivant dans une Respectable Loge doit être respecté, surtout sur un blog …
    Mettre à profit cette période privilégiée d’ une année pour l’ écoute, apprendre son rituel, s’ en imprégner intimement, être présent à toutes les séances d’ instruction données par le Second Surveillant .
    Personnellement, je pense que le rituel au 1er grade suffit largement.
    (…)
    CORTO

  • 1
    Cowan Hapax
    19 août 2009 à 23h13 / Répondre

    Bonsoir,

    merci pour mentionner mon blog à peine ouvert. Je comprends tout à fait vos réserves. Mais je n’ai pas du tout l’intention de tenir une sorte de journal de bord de mon quotidien de jeune maçon, et d’exposer à la face du monde des détails sur mon parcours dans ma loge (je ne pense pas que ce serait intéressant, il y a déjà pléthore de livres et documents facilement accessibles sur le sujet). Vous posez une question importante, celle du « silence de l’apprenti ». Mais où s’arrête la réflexion proprement maçonnique du nouvel arrivant, son « cheminement intérieur », d’ordre privé, qu’il place volontiers sous l’autorité bienveillante de son Second Surveillant, et où commence sa simple réflexion de citoyen et de simple être humain, qui s’interroge et apprend, notamment au contact des autres et par la discussion, et qui a choisi de frapper à la porte du temple justement à cause de ces réflexions ?

    Je précise que l’ouverture de ce blog n’a pas été une décision prise à la légère, comme ça en passant, pour le fun ou pour épater la galerie. Il s’agit plutôt d’un espace que je me réserve, avant tout, pour des notes de lecture et des réflexions en rapport avec cet engagement maçonnique.

    Cordialement,

    Cowan

    (oui je sais ce que veut dire Cowan, il me fallait bien trouver un pseudo et celui-là me semblait amusant, et en rapport, même vague, avec l’étude historique des origines de la FM !)

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous