Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Les Francs-Maçons et la Révolution française

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 8 juillet 2009
  • 2
    zorba06
    9 juillet 2009 à 18:32 / Répondre

    A noter un très beau livre sur le même sujet:

    LA FRANC-MACONNERIE SOUS LES LYS par R. PRIOURET paru en 1955 (rien de nouveau sous le soleil donc)

    et un grand merci au Frère qui me l’a offert il y a quelques années, ainsi que la lumière…

  • 1
    EMEREK
    8 juillet 2009 à 21:21 / Répondre

    Les Hommes restent les Hommes et il faut se méfier des systématisations et récupérations de toutes sortes destinées à faire de la promotion obédientielle 😉

    Ce livre apparait salutaire pour tordre le coup à ce genre de mythe récurent..

    Non !!!Les maçons ne sont pas au centre de la révolution française,de la Commune et obigatoirement « dreyfusards » par essence…..

    Par exemple ,sur l’affaire Dreyfus, Jean Jaurés et le Grand-Orient ont eu ,au départ,une opinion que l’ont pourrait qualifier de « surprenante » aujourd’hui…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Jaur%C3%A8s

    http://www.dreyfus.culture.fr/fr/les-francais-et-dreyfus/la-formation-de-l-opinion/les-eglises-et-la-franc-maconnerie.htm

    Il faut donc beaucoup de modestie lorsque l’on aborde le « fait » historique ….
    Ce livre m’intéresse bien……!!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous