Les religions, un colloque et une violation de la loi par le président français

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce communiqué de presse a été publié le 17 décembre 2008. Il indique :

Les Francs maçons et Francs maçonnes des Obédiences signataires constatent que, dans le cadre de la présidence de l’Union Européenne, le Président de la République a chargé les ministres des Affaires Etrangères et de l’Intérieur d’organiser à Paris, un colloque sur le thème « Religions et puissance publique dans l’Union Européenne ».

La délégation des 27 Etats membres invités à y participer, est composée de représentants des religions monothéistes.

C’est faire fi de la moitié des populations ne se réclamant d’aucune religion et porteuse d’une spiritualité construite dans la liberté et la progressivité, créant ainsi une discrimination inacceptable.

La Loi de séparation des Eglises et de l’Etat ne saurait supporter une telle violation prétextant l’organisation d’un tel colloque dans le cadre de l’Union Européenne.

La rédaction du projet de Traité établissant une Constitution pour l’Europe, montre aujourd’hui, combien les difficultés rencontrées à l’époque et concernant les racines chrétiennes étaient fondées. La tentation de réintroduire le religieux dans la conduite des affaires de l’Etat apparaît aujourd’hui au grand jour.

Les Francs-maçons du Grand Orient de France réitèrent avec insistance au Président de la République, par leur attachement à la séparation des Eglises et de l’Etat régie par la Loi de 1905, leur vive opposition à toutes les tentatives de voir les Eglises dogmatiques jouer un rôle dans la cité.

vendredi 19 décembre 2008
Étiquettes : , , , , ,
  • 21
    nicolas dupond
    15 janvier 2009 à 13:41 / Répondre

    @ Jakin

    Et que les néolibéraux paupérisent une grande partie de l’Humanité, ce n’est pas grave?

    Quitte à faire de l’ésotérisme pur et dur, autant s’inscrire à un cercle de sorcellerie.

  • 20
    JAKIN
    4 janvier 2009 à 21:52 / Répondre

    La FM ne s’occupe ni se préoccupe ni de religion ni de politique. Si elle le fait, elle sort de son rôle. La laïcité n’a pas sa place dans les propos tenus en loge, pour cette raison qu’elle se trouve au confluent de la politique et de la religion. Une maçonnerie spiritualisante, symboliste et hautement ésotérique est la maçonnerie de Tradition telle qu’on peut sans doute la souhaiter aujourd’hui.

  • 19
    xul
    27 décembre 2008 à 18:48 / Répondre

    Bien qu’étant d’une obédience dite ‘régulière’ et ‘traditionnelle’, je suis ENTIEREMENT d’accord en cette matière avec les Frères et les Soeurs signataires de cette déclaration. Les fondamentalistes exotériques religieux se réunissent à s’établir en autorités et de partager le marché idéologique entre eux. Monopole ou oligopole : je dis NON! Pas de ‘Vichy à trois’!

    Mon soutien SANS RESERVE est voué aussi à la notion de la ‘Liberté absolue de la conscience’, non seulement en son acception extérieure, mais aussi en son profond sens proprement initiatique.

    Mes (…) de la ‘gauche’ F-M : vous faites partie indispensable de notre Ordre universel! Plutôt ‘centriste’, je suis néanmoins très content que vous êtes là. Sur la ‘droite’ F-M il y a, hélas, trop de Frères qui voudraient faire rentrer l’Ordre dans le cadre d’une théologie religieuse. Si c’est cela le but final de la F-M, il vaut mieux rester dans l’enseignement religieux et s’abstenir d’une initiation ésotérique.

    Vive la F-M universelle!

    (abréviations maçonniques supprimées par le modérateur)

  • 18
    yvca
    25 décembre 2008 à 18:56 / Répondre

    Le seul danger, c’est que, d’aucuns, imaginent détenir « LA » vérité ! Je crois, humblement, que
    « La », ou, une partie de vérité, réside en chaque homme qui fait la démarche de la rechercher
    en découvrant, pas à pas, qu’elle n’existe pas.

  • 17
    EDDH
    25 décembre 2008 à 10:05 / Répondre

    Qu’a t’il fait le brave pasteur de Clermont pour être cornaqué du titre de pourfendeur soft de la laïcité ?

    Sur la laïcité : pour avoir fait des études dans un Institut Catholique je peux vous dire que la laïcité y était louée (et oui pas moins) car même si son installation fut jugée un peu brutale par les catholiques il faut se rendre compte que la laïcité garantit aussi que le politique ne se mêle pas de religieux (et pas seulement que le religieux ne se mêle pas de politique). Donc elle est une garantie d’indépendance des deux côtés.
    C’est d’ailleurs l’argument que je donnerais à des religieux qui seraient tentés d’un retour au mélange des genres : êtes-vous surs de vouloir que le pouvoir politique se mêle de religion ? Comme au temps de l’ancien Régime, de la Terreur ou de Napoléon ?

    Quand à moi qu fréquente un peu les deux milieux laissez-moi vous faire part de mon constat j’ai cru constaté des deux côtés (et dans l’humanité en général ses dernières années) une crispation, un repli sur soi et sur ses « valeurs ». Ces « valeurs » sont souvent prétexte à se différencier de l’autre et donc à l’exclure en étant persuadés d’être les gardiens du « Vrai ». Cela nous prive de la découverte de l’autre.
    A mon sens il faut toujours proposer ses « valeurs » avec joie et enthousiasme (et encore si on nous le demande) et non sur un mode défensif et conservateur.

    En gros les « laïcs » ne doivent pas avoir peur des religieux et réciproquement. Surtout que pour la très grande majorité des gens cela se passe dans l’ouverture. Tous ces débats finalement ne concernent qu’une minorité qui aime à se faire peur pour avoir des choses à raconter au cours de diners mondains.

  • 16
    Jacques Cécius
    24 décembre 2008 à 17:12 / Répondre

    Pour EMEREK :
    « Les heures sombres de la maçonnerie française » ? S’agirait-il de la maçonnerie du « Petit Pèrer Combes » ? Cette période fut glorieuse pour la maçonnerie.
    La laïcité est attaquée par les religions, mais de manière « soft », comme le fit le président, de l’époque, de la Fédération protestante de France, le pasteur de Clermont, ce qui étonna d’ailleurs le président Chirac.
    Restez vigilants. Recommandation d’un protestant wallon.

  • 15
    Horus
    23 décembre 2008 à 22:15 / Répondre

    J’ai longtemps hésité à répondre au commentaire de Lmv, car on tombe une fois de plus dans ce débat récurrent entre maçonnerie engagée et maçonnerie initiatique.
    M’enfin … essayons une fois encore de redire des évidences en reprenant un à un les arguments avancés :

    « Vouloir la justice sociale dans une humanité organisée en sociétés libres et fraternelles, c’est vouloir investir la vie de la Cité et donc investir le terrain politique. »

    On peut vouloir investir la vie de la cité ès qualités de Franc-Maçon ou en tant que citoyen responsable et être en même temps Franc-maçon. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui le font, en faisant leurs, ces paroles de Saint François d’Assises : le bruit fait peu de bien, et le bien fait peu de bruit.

    « Certes, il existe une maçonnerie strictement ésotérique mais son action, aujourd’hui, ne se résume en dehors des Temples qu’à des actions caritatives. »

    C’est une contre vérité flagrante et je ne citerai qu’un seul exemple pour ne pas alourdir : Pierre Simon, acteur décisif avec Simone Weil sur le droit des femmes à choisir l’avortement si elles le souhaitent, n’a jamais agité la bannière de son Obédience ni mis en avant sa qualité de FM pour faire aboutir ces lois.
    D’autre part, les actions caritatives dans certains pays, même avancés, où la sécurité sociale est presqu’inexistante, remplacent justement cette sécurité sociale.

    « Cette maçonnerie, à mes yeux, est une maçonnerie inachevée, en déséquilibre. »

    C’est une maçonnerie qui représente 98% des maçons dans le monde, tout de même… et ceux qui se déclarent en équilibre représentent 2 à 3%, pourcentage qui n’évolue pas, ou très peu, depuis des décennies.
    Et que dire alors d’une maçonnerie qui est devenue un lobby politique … l’association profane certes la plus proche de la FM (je cite, ce n’est pas de moi).
    Lorsque la Maçonnerie, en tant qu’institution, s’investit dans la politique, elle sort de son registre initiatique pour tomber au même niveau que les institutions profanes. C’est le cas du GODF qui pond régulièrement des communiqués sur la crise financière (sic, quelle compétence ?), sur des décisions de la Cour de cassation, sur des violations supposées de la laïcité, etc.
    On n’est plus du tout dans un Ordre initiatique, ce que le GODF ne revendique d’ailleurs pas dans l’article 1er de ses Constitutions : « La FM est une institution philosophique, progressive (et non progressiste …) etc.
    Si la maçonnerie initiatique est en déséquilibre selon « Lmv », la maçonnerie sociétale est à mes yeux en rupture … avec les fondamentaux de la Tradition (qu’elle prétend pourtant respecter …)
    Au point où en sont les choses aujourd’hui, et sauf exception d’environ 10% des Loges du GODF, je ne vois pas la différence entre les déclarations et les pratiques des dirigeants du GODF et une association du monde profane avec un modérateur qui régule la parole et ayant pour but l’amélioration concrète de la société. Et pour aller jusqu’au bout du raisonnement, à quoi servent encore des rituels et des tabliers si c’est pour faire la même chose ? Mis à part les 5 minutes de symbolisme, mais pas plus, car il faut rapidement passer aux choses sérieuses 😉

  • 14
    lmv
    23 décembre 2008 à 11:32 / Répondre

    La maçonnerie libérale que nous devrions par les temps qui courent appeler maçonnerie progressiste, n’est pas qu’une société initiatique. Vouloir la justice sociale dans une humanité organisée en sociétés libres et fraternelles, c’est vouloir investir la vie de la Cité et donc investir le terrain politique.
    Certes, il existe une maçonnerie strictement ésotérique mais son action, aujourd’hui, ne se résume en dehors des Temples qu’à des actions caritatives. Cette maçonnerie, à mes yeux, est une maçonnerie inachevée, en déséquilibre…
    Salvador ALLENDE devenu Président du Chili, déclarait le 28 octobre 1970, lors de sa réception par le Grand Maître de la Grande Loge du Chili : « (…) je n’ai qu’un souhait, être un maçon qui en tant que président du Chili restera fidèle à ce qu’il a écrit dans le Cabinet de Réflexion(…) ».

  • 13
    nicolas dupond
    22 décembre 2008 à 14:40 / Répondre

    @EDDH

    C’est sur, on ne peut prouver totalement ce fait (ni dire que cela est la vérité) mais il y un nombre d’indice.

    -Sarko n’a t’il pas reçu Tom Cruise en 2004 lorqu’il était ministre des Finances?
    -E. Mignon, son ancienne chef de cabinet n’a t’elle pas vanté la scientologie?
    -La scientologie ne défend t’elle pas une position totalitaire?
    -Depuis que Sarko est président, ne voit on pas poindre un peu plus d’autoritarisme du pouvoir (contrôle de la télévision d’Etat, emprisonnement de soi disant terroristes d’extrême gauche sans preuves flagrantes, contrôle dans leur salle de classe d’enfants de 3ème par des gendarmes tenant en laisse des bergers allemands: ça me rappelle une scène racontée par mon grand père. Quand il était prisonnier de guerre dans une usine proche du parti naz,. suite à des évasions répétées, la direction avait demandé l’appui de la SS. Ben les méthodes étaient les mêmes: chiens, cris (…).
    -Trouves tu normal le silence (ou l’opposition molle) de l’opposition? Je veux bien que le PS ne soit plus tout à fait de gauche mais tout de même.

    Bien sur, ce n’est qu’un ensemble de faits sans liens mais on peut tout de même se poser des questions.

    Fonctionnaire en collectivité locale, je peux te dire qu’il règne une sale ambiance (quel que soient les partis au pouvoir) notamment une volonté de casse totale du service public avec utilisation de métodes de rétorsion similaires à celle des sectes (s’il n’y a pas de sectes, il y a tout de même un comportement sectaire) contre les agents voulant le défendre.

    A tout système correspond son totalitarisme.

    Au nationalisme, le nazisme;
    Au marxisme, le communisme stalinien;
    Au capitalisme du type école de Chicago, (…) surtout qu’en ce moment celui-ci va mal mais il ne veut pas s’avouer vaincu.

    La preuve, en grèce, plutôt que d’organiser de nouvelles élections, faire de la redistribution et calmer une crise sociale et économique grave, on préfère que la capitale soit en feu.

  • 12
    EDDH
    22 décembre 2008 à 13:07 / Répondre

    Euh cher Nicolas,
    Sarko infiltré de la sciento pour instaurer une dictature, tu n’a pas l’impression un peu loin ?
    N’y a t’il pas suffisamment de choses à redire dans le registre du vraisemblable sans partir dans ce genre de présomptions invérifiables ?

  • 11
    nicolas dupond
    22 décembre 2008 à 10:01 / Répondre

    Il faut certainement attendre le compte rendu du colloque mais selon moi celui-ci n’a pas été organisé sans arrière pensée.

    Je ne pense pas que Sarko est forcément favorable aux religions du Livre: voir sa loi sur le travail du dimanche, jour de la messe (d’où conflit avec l’église catholique.).

    Mais il se sert notamment des courants les plus intégristes du type opus déi pour refaire revenir le religieux au devant de la scène (avec les dérives qui existaient encore dans les années d’après guerre. clergé omniprésent dans la vie des familles…).

    Tout cela dans un unique but: faire reconnaître dans ce contexte religieux, de nouvelles religions à caractère sectaire et pouvant troubler l’ordre public et instaurer éventuellement un pouvoir totalitaire sur la société.

    Sarko n’est il pas proche des scientos? Peut être en fait il lui même parti?

    Et les religions du livre, notamment l’église catholique, croyant retrouver leur lustre d’antan passent ainsi un marché de dupe, ce qui est assez risible, mais la situation n’en reste pas moins beaucoup plus dangeureuse.

    C’est pourquoi, la réaction du Grand Orient est bienvenue. Quoique même le Grand Orient ne semble pas saisir la dérive et la menace sectaire sous jacente aux manoeuvres de Sarko.

    Ou bien les Frères ne veulent pas l’aborder, de peur de passer pour dingues, et utilisent donc des moyens biaisés. Car derrière la main tendue aux religions se cache la promotion sectaire.

  • 10
    Apprenti63
    21 décembre 2008 à 10:12 / Répondre

    @ Horus,
    Tu as raison : attendons de voir ce qu’il ressortira de ce colloque avant de nous alarmer.
    J’ai un peu de mal à te suivre lorsque tu écris : « Tel autre responsable fédéral du PS (P.G.) est-il en maçonnerie au titre du PS ou est-il au PS au titre de la maçonnerie ? » Car cela reviendrait à dire qu’un homme qui a une sensibilité socialiste serait forcément animé d’arrière-pensées, et donc que son engagement maçonnique ne pourrait pas être sincère?? Ou qu’il irait au PS « mandaté » par le GODF… dans quel but d’ailleurs?
    Enfin, mais je pense que nous pourrons difficilement dépasser ce clivage, défendre la laïcité est à mes yeux pleinement une démarche maçonnique : le travail en loge ne conduit-il pas chaque Frère à construire une réflexion autonome, à être pleinement maître de ses pensées et de ses actes, en se détachant de tous les conditionnements qui encombrent la vie profane?
    La laïcité, expression de la raison humaine, conduit bien l’individu à cette émancipation individuelle, en même temps qu’elle permet aux citoyens de vivre en harmonie, en dépassant (sans les nier – j’insiste là-dessus) leurs particularismes spirituels.

  • 9
    Horus
    20 décembre 2008 à 23:50 / Répondre

    @ Apprenti63
    Si on ne faisais que s’interroger sur les intentions il n’y aurait pas grand chose à dire, sinon remarquer l’extrême (sinon soupçonneuse) vigilance du Gardien de la Laïcité.
    Mais on va plus loin que s’interroger sur des intentions, on fait un procès d’intentions sur un colloque qui n’a même pas encore eu lieu.
    …. Quant à savoir si le GODF sert de sous-marin au PS… ce serait donc le bureau national du PS qui manipulerait le GO? Mouais…
    Il n’y a pas si longtemps, le N°2 du PS était aussi le N°2 du GODF … et 80% des membres du Conseil de l’ordre sont soit encartés au Parti Socialiste ou sympatisants notoires ou font partie des nombreuses associations satellites du PS. Tel autre responsable fédéral du PS (P.G.) est-il en maçonnerie au titre du PS ou est-il au PS au titre de la maçonnerie ? La question est posée …et il y en a beaucoup comme ça ! Et beaucoup qui ne veulent pas voir …
    Il n’y a même pas besoin d’être à la DCRI pour savoir cela, c’est de notoriété publique et facilement vérifiable.
    … Je ne pense pas que le GODF devrait se taire si la laïcité était en danger, mais il devrait se taire quand elle ne l’est pas, ce qui est le cas dans cette affaire.
    Et j’ose formuler un voeu : peut-être devrait-il s’occuper de Maçonnerie … en priorité.

  • 8
    Apprenti63
    20 décembre 2008 à 16:49 / Répondre

    @ Horus,
    Je ne condamne pas par avance, je m’interroge simplement sur les intentions qui ont présidé à l’organisation d’un tel colloque, qui est bien une commande institutionnelle et non un congrès d’historiens.
    Je crains que les Religions représentées ne profitent d’une telle tribune pour faire valoir leur conception de l’ingérence à laquelle elles prétendent souvent dans la conduite de l’état (le poids de l’Eglise est encore très fort, pas uniquement dans les consciences, dans beaucoup de pays membres de l’UE). Et cela ne pourrait que fragiliser la laïcité française.
    Je m’interroge, je m’inquiète certes, mais tu remarqueras que je m’efforce de le faire sur un ton très mesuré (je dégrossis, je dégrossis!!!).
    Et l’expression nettement péjorative que tu utilises (« éructation médiatique ») me froisse, dans la mesure où je me retrouve pleinement dans le communiqué
    Quant à savoir si le GODF sert de sous-marin au PS… ce serait donc le bureau national du PS qui manipulerait le GO? Mouais…
    Le GODF a toujours été le défenseur vigilant de la laïcité, il se trouve que c’est un président de droite qui l’a remise en cause à plusieurs reprises. Le GODF devrait-il se taire, uniquement pour ne pas être taxé de prendre parti politiquement?
    Enfin, il me semble que la laïcité n’est ni de droite, ni de gauche. Enfin, j’espère!!

  • 7
    Horus
    20 décembre 2008 à 15:48 / Répondre

    @ Apprenti63 « Quel peut alors être le rôle d’un tel colloque?? « 

    Quand on ne le sait pas, on ne condamne pas par avance !
    La laïcité est tellement ancrée dans notre République que je ne crains pas pour elle. Si vraiment un jour elle était en danger, des millions de personnes se lèveraient, moi en premier.
    Cette éructation médiatique est tout simplement l’illustration du coté « lobby politique » du GODF qui sert de sous-marin au Parti Socialiste.

  • 6
    Apprenti63
    20 décembre 2008 à 14:49 / Répondre

    @ Horus,
    « cette éructation médiatique ressemble à une espèce de terrorisme intellectuel  » : Ohlà! Un peu de sens de la nuance ne ferait pas de mal!
    Il est hélas très légitime de s’inquiéter pour la laïcité dans le contexte européen actuel : en France, depuis 1905, les religions n’ont pas à interférer avec la puissance publique, elles n’ont pas de rôle à jouer dans la conduite des affaires de l’Etat. Quel peut alors être le rôle d’un tel colloque??
    Aucun « terrorisme intellectuel » : les options spirituelles individuelles sont éminemment respectables – mais les préceptes et les dogmes religieux ne doivent pas passer avant les lois de la République, tout simplement.
    Je n’ai pas l’impression « d’éructer » en rappelant avec force l’idéal laïque qui est le socle de la République.

  • 5
    Horus
    20 décembre 2008 à 13:10 / Répondre

    Je partage entièrement l’avis de EDDH : « on remue du vent ».

    J’ajouterais ceci : on agite le marqueur idéologique de l’Obédience : la laïcité, cela fait toujours de la Pub, et comme il ne s’agit que d’un procès d’intention, cette éructation médiatique ressemble à une espèce de terrorisme intellectuel qui voudrait interdire le mot religion. Le GODF se positionne ainsi comme une espèce d’Inquisition, et sort son revolver médiatique si un mot qui lui déplait est prononcé.

    Tout ce hourvari fait également diversion par rapport au baton m… de la mixité qui pollue complètement les rapports internes et même interobédientiels des Obédiences de sa filiation ou mouvance.

    Quant à l’attitude de ceux qui se mettent au garde-à-vous, je ne dirait rien par charité maçonnique …

  • 4
    Apprenti63
    20 décembre 2008 à 11:12 / Répondre

    Je suis très surpris par la polémique qui débute (voir le commentaire de Emerek)… mais encore plus par la version du communiqué que tu as publiée, Jiri.
    En effet, celle qui est disponible sur le site public du GODF donne une tout autre formulation au dernier paragraphe.
    Dans le communiqué officiel, le sujet du verbe « réitèrent » n’est pas « Les Francs-maçons du Grand Orient de France », mais bien « Les Francs-maçons et Francs maçonnes des Obédiences signataires », exactement comme au début du communiqué.

    Voici le lien : http://www.godf.org/comm_p_detail.asp?num=157

    J’espère que mon message pourra être rapidement publié, afin d’arrêter une polémique qui, à mon sens, n’a aucune raison d’être.

  • 3
    EDDH
    19 décembre 2008 à 21:17 / Répondre

    Bon pour moi ma lecture est la suivante : les trois organisations sont d’accord sur 80% du texte mais seul le GODF s’engage sur le dernier paragraphe.

    Sur le fond le fait de faire organiser un colloque sur « Religions et puissance publique dans l’Europe » ne signifie pas que l’on s’engage pour un rapprochement des deux mais qu’on s’interroge sur l’interaction entre les deux. Si le colloque s’appelait « Comment rapprocher les Religions des puissances publiques » là il y aurait de quoi s’énerver.
    Serait-on choquer s’ils organisaient un colloque sur « Humanisme est puissances publiques en Europe » ?
    On est dans une drôle d’époque où chacun cherche une occasion de monter sur ses grands chevaux. Je dis cela d’autant plus tranquillement que je n’ai aucune sympathie pour le président en question. Mais bon on va pas s’énerver dès que le mot religion est prononcé …
    Pour les discours de Latran et Ryiad il y avait de quoi s’inquiéter mais là … on remue du vent.

  • 2
    EMEREK
    19 décembre 2008 à 19:34 / Répondre

    Quelques réflexions sur la forme …(sur le fond :pas de commentaire cela vaut mieux)…

    Voici donc une fois de plus démasqué le « faux nez » du Grand Orient…dans une version caricaturale…

    Le communiqué de presse nous annonce que « les francs-maçons et francs-maçonnes »sont signataires de la lettre,et en fin de communiqué « Les Francs maçons du Grand Orient de France réitérent avec insistance au Président de la République »;

    Le Droit Humain et la Grande Loge féminine seraient-ils donc déjà intégrés au GODF ?
    …….Voici donc le « Grand Orient Universel masculin ,féminin et mixte » !!!

    Ou bien leur vassalité est telle qu’ils n’existent même plus ?

    (Il ne manque que la signature de la « Grande Loge Mixte de France » ,obédience destinée à être intégrée directement et sans formalité au Grand Orient en cas de vote favorable sur la mixité lors du prochain convent )

    Je crois plutôt à un manque de prudence de ces deux obédiences signataires dirigées par des responsables pressés de suivre le sens du vent ou aveuglés par une volonté farouche d’exister à tout prix.

    Je ne suis pas certain que ces responsables en aient référé aux délégués des loges .

    Les obédiences ne sont que des fédérations ,je pense que ces maçons(/nes) l’ont oublié…

    Le lapsus du Grand Orient est révélateur et rappelle les heures sombres de la Maçonnerie française ….

  • 1
    cp
    19 décembre 2008 à 16:09 / Répondre

    Et la grande loge de france ,que pense t’elle?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif