L’Ordre Maçonnique de la Grande Fraternité Traditionnelle

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 27 novembre 2007
Étiquettes : , , , ,
  • 31
    Jeanne
    23 janvier 2016 à 18:38 / Répondre

    C’est tout à fait par hasard que je tombe sur cet article écrit il y a pus de 8 ans. Faisant partie des membres fondateurs, j’ai le plaisir de vous faire savoir que le rite SOURCE que nous avons créé a été « adopté » par la GLMF à laquelle nous avons accordé patente. Il est pratiqué dans quatre loges en Provence sous le nom de rite Source & Lumière.

    • 32
      Danie
      31 août 2016 à 08:21 / Répondre

      Bonjour Jeanne, auriez-vous une adresse mail pour que nous puissions communiquer ? je vous donne la mienne : phylon@free.fr Merci

  • 30
    Truthlurker
    6 décembre 2012 à 15:07 / Répondre

    De Dieu, quel fatras !

    J(y ai même vu qu’un Loge était osmotique…. je tiens à préciser que ce terme s’applique à un mélange de fluides à travers une membrane…. Les membres de ce truc sont ils à ce point liquéfiés ?

  • 29
    ICASR
    8 novembre 2011 à 23:26 / Répondre

    Dear Sirs.

    Date: 2011/10/26.
    Issue: (performed version) Denunciation of the anti-pedagogic exploitation from the students in the faculty of medicine, dental and biomedical sciences from the ULB Université Libre de Bruxelles (the French Free University of Brussels)

    We denounce the anti-pedagogical and socio-economical exploitation of students in the faculty of medicine from the French Belgian community university ULB (the French Free University of Brussels with the website http://www.ulb.be ), in French Université Libre de Bruxelles, campus ERASMUS / ERASME.

    The most victims are the students from the 1st form of the general medicine, including dental medicine and biomedical sciences, designed with the abbreviations by the faculty as BA1 (first bachelor of 3 years of medical sciences).

    Actually we had received denunciations talking about the application expiration time for practical works which is unfair for those students made the application late and also the reapplication, including a charge over than the normal and not written in the application form for this faculty.

    All the students whose had made the application till 31 of October of 2011, would be excluded from the first practical work of biology including chemistry, which it is obligatory to make and to be evaluated.

    We confirm the practical works in medicine, dental medicine and others medical branches given by this faculty are anti-pedagogic, including very strict and do not accept any justification to exclude the absence, mostly when more 2 justified or unjustified absences, they automatically excluded from the last determinate final to pass the subject when over than 12/20 points.

    We reaffirm also the students whose had done the reapplication in the end of 15 October would be excluded as well from the practical works.

    Below are the notices written in the wall cupboard in the 2nd floor of the building GE of campus ERASME.

    Time table of the practical works poster there to the biology subject of general medicine, dental and biomedical sciences.
    (Copy from the wall cupboard posted over there, translated in English).

    hour

    Monday
    Day 03/10/2011

    Tuesday
    Day 04/10/2011

    Wednesday
    Day 05/10/2011

    Thursday
    Day 06/10/2011

    Friday
    Day 07/10/2011
    8:30-12:30

    J1

    M7

    J2

    M6
    13:30-17:30

    J3

    M1

    M13

    J4

    M9
    HOUR

    Monday
    Day 10/10/2011

    Tuesday
    Day 11/10/2011

    Wednesday
    Day 12/10/2011

    Thursday
    Day 13/10/2011

    Friday
    Day 14/10/2011
    8:30-12:30

    J6

    V1

    M11
    13:30-17:30

    M2

    M8

    M4
    HOUR

    Monday
    Day 17/10/2011

    Tuesday
    Day 18/10/2011

    Wednesday
    Day 19/10/2011

    Thursday
    Day 20/10/2011

    Friday
    Day 21/10/2011
    8:30-12:30

    J5

    M10

    V2

    13:30-17:30

    M3

    M12

    Notice written in the placard level 2 of the building GE of campus ERASME.

    « INSCRIPTIONS TARDIVES AUX TRAVAUX PRATIQUES BA1

    · Les inscriptions tardives aux travaux pratiques de biologie, de chimie se feront
    · Pour les MEDE au secrétariat de biologie
    · Pour les DENT-VETE-BIME au secrétariat de Chimie de 12.30 A 14H le lundi, mardi et jeudi à partir du lundi 26 septembre 2011.

    PREVOIR 50€ et 2 photos format carte d’identité »

    Translation in English:
    The mast applications for practical works of 1st bachelor of medical sciences are accepted to general medicine in the biology secretariat (Mr. Rchidi ZOHEIR, Tel 025556788).
    And for those ones applied in the dental, veterinary and biomedical sciences should make the application in the chemistry secretariat at 12:30 to 14h, Monday, Tuesday and Thursday starting Monday 26 of September of 2011.

    Other paper with the final date to make an application to the practical works of biology posted in the same wall has been seen written there the last date for the students of medicine is 21 and for the rest is 22 of September of 2011.

    Beyond those facts we also include the special violations of the ethical criteria of correction, including the correction of the French instead only of the subject given, as a kind of mainstreaming discrimination against the non French native speakers’ students (Flemish and foreigners, including Europeans), the discrimination against some non-desirable students including foreigners, the possible correctional fraud or French understandable phrases for some professors, including the violation of give free access to the final correction and quotation, including the bad time table dates to verify the correction and the refuse to give a photocopy of the finals, which is a right to the students including by the charter of fundamental rights of the European union and more communitarian, international and national right.

    And also;
    1. Also the inexistence more than 2 tries for a 3rd chance even to the hardest subjects, in general which should be uniform to each one.
    2. The incomplete syllabus in general and unavailable broadcast in the internet of the eBook version for all students, without mention they are expensive in general.
    3. The ULB virtual university homologue to the virtual campus is not possible to download at once and is not actualized and managed to print or to keep in a memory drive.
    4. We consider the ULB as the medium hardest university between the supposed harder French university UCL (WWW.UCL.BE) the French Catholic University of Louvain (which they excluded the chemistry practical works in last year due to the high level of medicine sciences students) and the French Belgian easier university (WWW.umons.be) the university of Mons, which has a higher level of students whose pass the 1st years of medical and linked sciences.
    5. The Belgian magistrates status does not excludes a magistrate to be teacher or professor of right or linked sciences in any public and private educational establishments, which does not guarantee the impartiality of magistracy to judge the state and the education issues linked and it can be a reasons to appeal directly to the extra-national instances…
    6. There are some students with low economic resources whose complains about the bad management of the funds, including European and international for a social help to the foreigner students, including European Union foreigners’ students, they also complain the fact of the negligence of the university to do not put available a food center bank with the food from the “Eurocom” the European Union’s food help to help the foreigners students (whose has not a resident card over than 5 years in Belgian under the designation permanent authorization of residence) and even illegal or not regular students as well, including the possibility to demand directly a bourse to the European Union and/or international institutions including the Youth Center of the Council of Europe.
    7. Some of them also complain about the nationality legislative socio-economical discrimination from the tutelary community government of French federation of Wallonia and Brussels against the European Union and non EU foreigner students…
    8. Much money from the budget is spent in the occupation from rroms, some not essential professors and employees parties, some not essential students’ parties/activities and mostly organizations “parties” /activities instead of improving in equal common well being to all students mostly for whose really needs…
    9. Some students complains about the anti-pedagogical and psychological attitudes from the assistants professors/teachers, whose many are not formed to the education area (do not had pedagogy and educational psychology also) and do not even have at least a master degree of their area mostly in biology and chemistry practical works…

    In conclusion:

    The most important to solve it is the discrimination which we consider with theses times tables to be unfair, because it discriminates the students whose had applied /reapplied later than the last date for the practical works application, especially whose had applied in the 30 of October or even for those whose repeat the 1st form year and had applied in the last maximum date of 15 October of 2011.

    Also, we consider the anti-pedagogical exploitation to do not broadcast this information (time tables and everything posted in the wall) in the Website called virtual university and/or ‘mon ULB” website.

    We also consider exploitation economically to do not make a discount to those students whose have all the material especially from the repeated last year, specially the syllabus and material, to the maximum of 20€ instead 50€.

    In the application fees they do not mention the payment of practical works and any others charges, which is a kind of fraud to the students specially to get more money to the employees of the faculty.

    We also conclude this French university is not the worst French university in Belgium but it is a paradox with the founders’ ideologies (Masonic Orders) of freedom, human rights respect and liberal evaluation.
    We request the to be all the medical board of the faculty starting by the assistants teachers, secretaries, biology and chemistry professors, professors in charge of the several levels of the practical works to avoid the continuation of more eventual situations…

    International Cybernetic Association Of Students’ Rights – ICASR
    Association International Cybernétique Des Droits Des Etudiants – AICDE

  • 28
    Serial-Ripper
    7 décembre 2007 à 12:03 / Répondre

    « On voit la paille dans l’oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien. »

  • 27
    DETRE
    2 décembre 2007 à 10:09 / Répondre

    Car ce rite est une synthése de la franc maçonnerie, le premier grade à lui tout seul donne des connaissances ainsi qu’un acces au symbolisme, mais pour pouvoir prendre du recul, les fréres et les soeurs doivent pouvoir visiter d’autres loges maçonniques qui pratiquent des rites differents, à défaut ce sera du gachi, car à rester dans son coin tout seul on finit par se scleroser
    , il ne faut donc pas confondre martinisme et franc maçonnerie, car le rite source n’est pas martiniste, comme dans toute les voies initiatiques, les initiés peuvent opter pour une voie ou une autre, les apprentis n’ont pas le nom de philosophe inconnu mais phaleg, il est maçonnique avec un grand M,

  • 26
    Amarbe
    1 décembre 2007 à 17:31 / Répondre

    Je viens de lire vos propos sur le site de l’OGFT et les commentaires qui en découlent. J’ai déjà eu l’occasion de visiter à plusieurs reprises une loge de cette obédience à Avignon, et je puis témoigner du sérieux de ses travaux et de ses Frères et Soeurs. Je crois que les commentaires provoqués par la présentation de cette obédience font fausse route. Le thème du débat concernant l’OGFT ne doit pas porter sur la création d’une nouvelle obédience (et une… une de plus!) mais plutôt sur la création d’un nouveau rite. Pourquoi… pourquoi des frères et des Soeurs, venant d’horizons divers éprouvent-ils le besoin de se rassembler, non pas pour pratiquer un rite « commun » mais pour oeuvrer sur la création d’un nouveau rite ? La réponse est (pour en avoir longuement débattu avec des F et S de l’OGFT) qu’aucun rite n’a été adapté à une mixité spiritualiste. Que l’on me cite, en effet, le rite qui mette en exergue la part masculine de la femme et la part féminine de l’homme, sous le voile des symboles et les auspices du… grand architecte des mondes (on le nomme ainsi au rite Source) ? Sur la philosophie de ce rite, je n’en dirai pas plus, et comment le pourrais-je ?, à vous de le découvrir sur le site. Je terminerais en précisant que ces F et S ont oeuvré de longues années à la création de ce rite avant de… créer l’obédience. C’est donc bien le rite qui a provoqué la création de l’obédience (n’est-on pas obligé de se structurer dès qu’une loge fait des petits ?) et non le contraire. Pour finir, d’un point de vue strictement personnel, je dois dire que j’aime assez cette conception de Frères et de Soeurs qui, plutôt que de chercher à contester leur rite, à prôner des modifications, s’unissent pour oeuvrer sur un nouveau rite. Bien sûr, ce n’est pas donné à tout le monde. Questions de connaissances et de transmissions. A l’OGFT ils l’ont fait, ils sont surtout allés au bout de leur désir. Qu’importe la reconnaissance. ils vivent leur rêve et ils sont heureux, dans l’amour et dans l’harmonie… c’est l’impression que j’en retiens à chacune de mes visites.
    Patrick Avignon

  • 25
    sarah
    30 novembre 2007 à 19:48 / Répondre

    initiée il a dix ans… j ai vécu l’éclatement de ma loge six mois après cette réception…. j’ ai cherché la fraternité… la vraie pas celle des livres ou des phrases toutes faites mais celle du coeur et je l’ai trouvée à l’OGFT
    j’ai visité longtemps… puis un beau jour l’envie dêtre « partie intégrante » de cette obédience m’ est venue…. à ce jour…je ne regrette rien

    je reste intimement persuadée que la maçonnerie « conventionnelle » souffre d’ un manque de sincérité et d’ humilité..mais la non- reconnaissance de certains voire leur ironie ne me gênent pas

    j’ aime beaucoup ces quelques mots de Philippe… postés plus haut.. et je me permets de les lui emprunter pour conclure

    Ce qui importe c’est d’être sur le chantier au travail.
    Qui travaille à sa construction au niveau obédience? personne!
    Le chantier est la loge et non pas l’obédience.

  • 24
    Eric
    29 novembre 2007 à 22:28 / Répondre

    Bonsoir,
    Etant tout jeune Apprenti, il me semble innocemment que l’ont entre dans telle ou telle obédience en fonction de son parrain. De savoir que l’une est plus traditionnelle et l’autre plus sociale en encore celle ci plus ésotérique ne veut pas dire grand chose pour un profane lorsqu’il décide de frapper à la porte du temple ! s’il en comprend les mots, en saisit-il le sens et la portée ? il ne sait déjà « pas trop » ce qui est fait en L, alors les nuances !!!
    Dans mon cas, c’est non ! (mais peut-être que je pars de plus loin et que ma pierre est plus grosse a tailler ! mdr)
    Avec le peu de recul que j’ai, l’existence de « petites » obédiences ne me choque pas ! j’ai la candeur des apprentis et j’ose espérer que ce qui a motivé leurs installations est dans l’esprit.

    A quand les T-Shirt et les fans-clubs de L:. ?? 😉

    Bon, je vous laisse… j’ai un Pl a tracer !!

  • 23
    Sébastien
    29 novembre 2007 à 20:29 / Répondre

    Peut-être que la profusion d’Obédiences traduit-elle un simple malaise dans le système obédientiel Français. Pour notre par nos membres fondateurs ont fréquentés le Grand Orient et la Grande Loge de France jusqu’aux plus hauts degrés et n’ont pas trouvés, in fine, ce qu’ils cherchaient. Dans ce cas là « la sagesse c’est d’inventer » afin de faire évoluer le système et les mentalités puisque nous ne trouvons pas ailleurs un rite qui rassemble la mixité et la conservation de la spiritualité. Mais ne vous y trompez pas, nous sommes bien Franc-maçons et respectons nos soeurs et frères de toutes les obédiences comme tels.

    Quand au fait que Google ne possede pas de lien vers notre site, la raison en est fort simple, ce site est nouveau !

    Fraternellement,
    Sébastien, membre de l’OGFT depuis 18 ans.

  • 22
    Philippe
    29 novembre 2007 à 10:40 / Répondre

    Plus haut il est dit :
    « C’est pourquoi pour être une force de propositions, une force, allons osons le mot: morale, le système obédientiel est très utile »

    Le travail sur soi à mon avis sert non pas un groupuscule « obédience » en langage loi 1901 « fédération » mais à l’humanité toute entière.

    Comment :

    Chaque maçon revenu à minuit dans la vie profane s’y active dans cette vie profane à la place où il est, comme le levain dans la pâte à pain.

    Attendre tout de chefs administratifs (fédération-obédience) me semble infantile car ces derniers à part des annonces de presse bien fugaces dans la marée des infos quotidiennes que peuvent-ils ?

  • 21
    isis
    29 novembre 2007 à 08:41 / Répondre

    catherine:

    bien sûr oui : « cela veut dire tailler la pierre pour la rendre utilisable dans la construction de l’édifice? « 

    si j’ai employé cette formule , c’est que je l’ai reprise de jeje et qu’elle correspond à ma recherche perso, je suis déjà dans le sociétal jusqu’au cou parfois…

    et nous serons deux au moins sous la pluie battante….

    la formule « rassembler ce qui est épars  » trouve un écho fort en moi, pourtant au sens concret du terme , il faudrait ratisser large….

  • 20
    cp
    29 novembre 2007 à 07:30 / Répondre

    Travailler sur soi. Est-ce que cela veut dire tailler la pierre pour la rendre utilisable dans la construction de l’édifice?
    Il est important de parler de la finalité. Le maçon se forme pour être « au service de… l’autre » non?
    C’est pourquoi pour être une force de propositions, une force, allons osons le mot: morale, le système obédienciel est très utile – Même si tel ou tel me laisserait dehors sous une pluie battante parce que je suis une femme!

  • 19
    Eliram
    29 novembre 2007 à 00:59 / Répondre

    J’ai une position médiane. Je crois qu’il faut fondamentalement se méfier de certaines obédiences aux dérives sectaires. Mais ce n’est pas l’apanage des « petites » obédiences. La LNF est – à ce titre – réputé pour le sérieux de son travail mais compte très peu de frères alors que des obédiences plus fournis exacerbent le culte du chef jusqu’à l’excès ou dérivent dans des eaux plus troubles. Mais mon propos ne vaut que pour le sommet des obédiences car – la franc-maçonnerie – ce sont les loges et les loges uniquement. Des obédiences, ça change de nom, ça se perd dans les arcanes de l’histoire, ça meurt, ça renaît …. ça vie tout simplement. C’est spirtualiste un jour, ésotérique le lendemain, adogmatique le surlendemain et les trois à la fois au bout de la semaine. Ce qui détermine la vie en loge : c’est la loge.

    Médiane disais-je car il faut de nombreuses obédiences pour que les grands principes s’incarnent en plusieurs lieux. J’ai le rêve d’une franc-maçonnerie unis, une immense fédération de loges, mais je suis conscient que certains vont vers le GO essentiellement pour son encrage « social » et à la GLDF pour son aspect « traditionnel » alors que dans la pratique il y a des loges du GO spirituelles et des loges de la GLDF qui sortent du canon.

  • 18
    isis
    28 novembre 2007 à 21:25 / Répondre

    tout ceci pose effectivement question à la profane que je suis.

    mais pas la question essentielle: ai-je envie de travailler sur moi?

    à celle -ci j’ai déjà répondu oui

    mais il est certain que devant la profusion d’obédiences , nous, les cherchants, nous sommes plutôt tentés de frapper à celles qui ont «  »pignon sur rue » si j’ose m’exprimer ainsi.

    enfin, je regrette que pour ces questions de regularite et de recevoir ou non des hommes ou des femmes, selon les cas, des Fréres et Soeurs, amis très chers , ne pourront pas assister à l’initiations d’un ou d’une des leurs…

  • 17
    jeje30
    28 novembre 2007 à 12:43 / Répondre

    L’existence de plusieurs obédiences ne me dérange pas ; la maçonnerie est multiple et c’est parce qu’elle se veut universelle qu’elle a plusieurs visages. Il ne faut pas, je pense oublier, comme le note un message précédent qu’il s’agit avant tout de travailler sur soit. La reconnaissance ou non d’une obédience par une autre tient davantage à la politique profane qu’au monde initiatique.

    La multiplication des obédiences trouve peut être aussi son origine dans la querelle d’effectif que se livrent les deux principales obédiences françaises (GO et GLNF) qui a conduit à une inflation des effectifs dans des buts qui n’étaient pas spécialement « maçonniques » mais bel et bien profane. Certains frères en effet ne se reconnaissent plus dans une maçonnerie qui se prétend universelle mais où les « appareils » se livrent des guéguerres de chiffre qui n’ont rien à voir avec « l’universalité ». La GLNF se targue d’être reconnu par « Londres » quand le GO affiche les plus beaux effectifs, chacun ainsi apprêtés se définissant comme le modèle « Universel »…Universel quand le GO n’initie pas les femmes et la GLNF interdit officiellement à ses loges et frères de recevoir ou visiter les autres obédiences.

    Je comprends lorsque j’observe le « paysage » maçonnique français que certains n’aient pas envie de participer à ce triste spectacle.

  • 16
    Stéphane
    28 novembre 2007 à 12:26 / Répondre

    A Philippe

    Je pense avoit parfaitement compris. Je ne suis simplement pas persuadé que l’absence d’obédience soit quelque chose de souhaitable. De toute façon tout groupement de Loges devient tôt ou tard une obédience, ne fut-ce que pour des raisons pûrement administratives. Dire que le concept d’obédience est imparfait et criticable revient à enfoncer des portes ouvertes, tellement c’est évident, mais c’est à mon sens le meilleurs (ou le moins pire) des systèmes.

  • 15
    Philippe
    28 novembre 2007 à 11:05 / Répondre

    A Stéphane

    tu n’a pas compris ce que je dis.
    Le concept même « d’obédience » est criticable, imparfait et génére donc les combats entre les grands mamamouchis et les ex futurs grands mamamouchis.

    Le concept de loge suffit au TRAVAIL SUR SOI

  • 14
    Jo
    28 novembre 2007 à 09:50 / Répondre

    La Maçonnerie est de se réunir, l’inflation d’obédiences est tout de même préjudiciable pour l’institution en générale et surtout pour notre idéal. Il me semble qu’en France, nous avons du choix au niveau des obédiences. Je reste sceptique sur toutes ces structures qui arrivent. Cela dit, je ne critique pas la démarche des Frères dans la Loge, c’est une autre affaire, qui n’a plus rien à voir avec l’Obédience à laquelle se rattache la Loge.

  • 13
    Stéphane
    28 novembre 2007 à 09:35 / Répondre

    A Philippe

    Tu parles de culture de soumission. Mais que penser alors de ces « Grands Mamamouchis » qui font scission et créent une nouvelle obédience pour être certains d’être dans le Grand Comité, se cachant bien entendu derrière des arguments de « Retour aux Origines de la Tradition Maçonniques » et autres ? Comment, pour un profane, arriver à trier le bon grain de l’ivraie ? Tu parles de « l’utopie de rassembler ce qui est épars », mais n’est-ce pas ça, justement, la Maçonnerie : une grande et magnifique utopie ?

  • 12
    Philippe
    28 novembre 2007 à 08:11 / Répondre

    A lire les messages on a l’impression que la culture de la soumission soit largement répandue.

    Le concept même d’obédience n’est même pas discuté. Comme si ce concept était indiscutable, tabou, intouchable, divin… que sais-je. Curieux pour des êtres se proclamant libres !!!

    En quoi se soumettre à l’autorité d’un Grand Mamamouchi Pape d’une grande Loge Universelle promulguant des circulaires rapprocherait plus de l’utopie du « rassembler ce qui est épars » qu’une constellation de loges sauvages dont les membres se reconnaîtraient comme tels.

  • 11
    jeje30
    28 novembre 2007 à 07:49 / Répondre

    De Marseille et jamais entendu parler mais étant moi même dans une petite obédience cela ne veut pas dire grand chose en revanche, la liste des obédiences en contient au moins une qui n’existe plus : il s’agit de la Grande loge française de Memphis Misraim, qui donné place à plusieurs émanations.

  • 10
    Liberty
    28 novembre 2007 à 00:34 / Répondre

    Tout à faut d’accord aves Anne. dans un passé trés récent j’ai travaillé sur Marseille, et je connais quelques Frères de l’OGFT, ils sont de qualité, et effectuent un excellent travail . J’admets que cette floraison d’Obédiences diverses est variée soit semble-t-il un phénomène très hexagonal. Cela peut prêter à interrogations, et dérouter les obédiences étrangéres en général et les anglo- saxons en articulier. Qu’importe notre caractére gaulois, fier d’un individualisme forcené et surtout inné, génére intréséquement cette myriade d’ Obédiences ..qu’importe si la fraternité y gagne au détriment du nombre ..Un Maçon libre dans une Loge libre n’est- ce pas là l’essentiel..?

  • 9
    Philippe Subrini Libraire
    27 novembre 2007 à 23:02 / Répondre

    Libraire à Marseille, je vous signale qu’Il n’y a aucun problème avec les membres fondateur de « l’OGFT ».
    Comme ont le dit à marseille « pas d’embroille ».

  • 8
    Philippe
    27 novembre 2007 à 20:36 / Répondre

    Rappel des fondamentaux :

    Ce qui importe c’est d’être sur le chantier au travail.

    Qui travaille à sa construction au niveau obédience? personne!

    Le chantier est la loge et non pas l’obédience.

  • 7
    anne
    27 novembre 2007 à 20:22 / Répondre

    L’OGFT est certes jeune mais elle a tout de même une trentaine d’années. Je comprends que l’on se pose des questions sur son sérieux et son authenticité puisque cette obédience et son rite sont peu connus surtout à l’étranger. Ceux qui l’ont fondé avaient reçu les transmissions nécessaires. Ceux qui en font partie possèdent la sincérité nécessaire et préfèrent vivre dans l’ombre une maçonnerie très spiritualiste et symbolique loin des ors et des pompes des grandes obédiences et loin des luttes de pouvoirs de toutes sortes. Par ailleurs ils reçoivent volontiers les frères et soeurs qui souhaitent partager leurs travaux à condition qu’ils ne viennent pas d’une obédience « douteuse » ou pour un canular.

  • 6
    Stéphane
    27 novembre 2007 à 19:06 / Répondre

    Sous l’onglet « Obédiences » de ce site, je ne compte pas moins de dix-huit occurences… Et on parle de réunir ce qui est épars ?

  • 5
    STOLKIN
    27 novembre 2007 à 19:05 / Répondre

    …De plus en plus éparse , ce qui était réuni !…
    Bientôt sa « personal » lodge , sa « personal » obedience , sa « personal » franc-maçonnerie …

  • 4
    Jérôme
    27 novembre 2007 à 18:47 / Répondre

    Bonjour, est-il possible d’avoir un jour la liste de toutes les obédiences hexagonales avec divers éléments attestant de leur sérieux ou non (rites, effectifs, nombre de loges, reconnaissance…). Ce foisonnement d’obédiences ne sert pas la franc-maçonnerie. Au contraire.

  • 3
    cp
    27 novembre 2007 à 18:17 / Répondre

    Fonder est un acte puissant qui est toujours salutaire dans l’absolu.
    Mais la force symbolique de la maçonnerie réside dans la construction et le juste maniement des outils pour tailler et assembler les pierres nécessaires à la construction d’un édifice commun. L’Architecte travaillant à gérer les contraintes que la nature lui impose. Nous sommes dans le registre de l’espace avec son cortège d »ombres et lumières à apprivoiser.
    Alors, le tissage avec ses outils spécifiques , recelle surement un enseignement, mais à mon sens on s’éloigne du postulat universel .
    Amicalement,
    Catherine

  • 2
    Philippe
    27 novembre 2007 à 17:33 / Répondre

    Attention est-ce si simple !
    En Belgique je connais une fraternelle qui organise des tenues !!!
    Il existe des L sauvages non considérées comme telles car « d’études » etc …

    Le phènomène est-il si récent que celà ?

    Que d’obédiences depuis 200 ans en Europe tombées dans les oubliettes de l’histoire maçonnique.

  • 1
    Jo
    27 novembre 2007 à 15:38 / Répondre

    Bonjour,
    Pour autant que j’habite dans le midi, je n’ai jamais entendu parler de cette nouvelle obédience.
    Il est vrai que nous connaissons dans l’hexagone un réel engouement pour la création de nouvelles obédiences, c’est si facile. Est ce à dire que cela traduit un réel malaise de la Maçonnerie en France, je ne sais pas, mais la question mérite d’être posé, car ce phénomène comme vous l’écrivez, est typiquement français..à suivre.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous