L’Ordre Maçonnique International du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 2 mars 2007
  • 11
    nkoukas dhany friddolin
    20 avril 2007 à 11:41 / Répondre

    Bonjour ,monsieur le sécrétaire du memphis-misraim.
    jesuis un humain ,’à la recherche de la sagesse,aidez-moi a adherer dans votre loge ,merci.

  • 10
    Jean Labrique
    10 mars 2007 à 13:28 / Répondre

    Chers tous,

    La Franc-maçonnerie est multiple. Nombre d’obédiences sont issues de la « loge mère » pour reprendre l’ecrit de Rudyard Kîpling et ont elles-mêmes souffert de la création de nouvelles obédiences censées représenter la « véritable maçonnerie ».

    Voyez en Belgique: d’abord le Grand-Orient puis en 1959 la Grande Loge de Belgique et enfin la Grande Loge Régulière de Belgique. Les deux dernières se sont créées uniquement pour obtenir les reconnaissances des obédiences dites Anglo-saxonnes !

    L’on se demande si une Grande Loge Régulière de la Régularité de Belgique ne va pas bientôt naître…

    Memphis-Misraïm a connu beaucoup de « schismes » lors des trente dernières années en France. L’on y a compté jusqu’à plus de 25 obédiences se réclamant comme seules et uniques représentantes du « vrai » rite.

    L’homme, même le Franc-maçon, a tendance à vouloir laisser trace de son « apport » personnel à l’histoire, fut-elle de la maçonnerie.

    Alors, Xul, c’est vrai qu’il est difficile de s’y retrouver. Quant à toi, Philippe, je puis t’assurer que ce n’est pas la Bible seule qui est évoquée dans les différents grades… mais cela, il faut l’avoir vécu pour le savoir !

  • 9
    Yack
    4 mars 2007 à 23:17 / Répondre

    Bonjour,

    Pour le profane, il est surtout difficile de s’y retrouver parmi toutes ces organisations, obédiences et autres « souverain sanctuaires » qui se réclament de Memphis-Misraïm…Surtout quand chacune de ces organisations clame être « la seule et unique véritable ».

    Amicalement

    Yack

  • 8
    Philippe
    4 mars 2007 à 20:12 / Répondre

    Jean,

    Ce que je voulais évoquer par mon humour sur les chiffres ( que vous appelez « grades ou degrés » ) c’est que l’admiration pour les systèmes de « hauts grades » n’a pas que des admirateurs en FM et ceci pour des raisons de fond
    Pour dire les choses rapidement et en raccourci : il n’est pas nécessaire pour philosopher d’utiliser des thèmes de réflexion appartenant à la sphère des théologiens ou dérivés de cette sphère. Pourquoi philosopher sur la théologie et qui plus est limitée à la théologie issue de la seule bible ???

  • 7
    Jean Labrique
    4 mars 2007 à 07:14 / Répondre

    Merci à toi, xul, et à vous Phillipe et Emerek pour les nouveaux éclairages apportés. Mon point de vue est que, Philippe, ce n’est pas parce que les chiffres « gonflent » que le M:. est atteint de cordonite aigüe. Emerek a raison, même les grades dits « communiqués » font de plus en plus l’objet de « représentations » et font aussi, parfois, partie des « devoirs » écrits demandés pour l’un ou l’autre passage. Ce que j’admets volontiers est que l’homme qui prend ce chemin doit le faire avec humilité en se rappelant toujours que nul n’est plus élevé que le plus humble. N’est-il pas dit que la force de la chaine tient en son maillon le plus faible?

  • 6
    EMEREK
    3 mars 2007 à 21:42 / Répondre

    Aujourd’hui l’on constate au REAA un retour à la pratique rituélique de plus en plus fréquente des « grades intermédiaires ».Ce n’était pas le cas autrefois….
    Cette démarche est à l’opposé de la maçonnerie américaine qui par contre communique la quasi totalité de ses degrés en une fois.
    La volonté continentale de la plupart des Suprêmes conseils continentaux de proposer une évolution initiatique ne peut que profiter aux maçons « écossais »
    Ce projet de progression initiatique fait d’ailleurs partie des objectifs du congrés de Lausanne en 1875, base référentielle de ces SC.
    Il faut en outre préciser que même pour les grades donnés en communication leur étude, par des travaux, est réalisée en loge de façon détaillée.

  • 5
    xul
    3 mars 2007 à 21:14 / Répondre

    Au TCF Jean Labrique,

    Veuille m’excuser s’il je me suis si mal exprimé.

    J’ai souvent entendu des opinions comme: « Les Rites les plus ésotériques en FM sont le REAA et le MM. » Mais ceux qui pratiquent ces Rites et aussi celui de York aux EU disent volontiers que seulement une minorité des grades est travaillée rituellement en Loge, les autres étant « communiqués ». Ceci étant, les discussions de Rites « ésotérique » m’apparaissent assez vaines. Sur la question du Rite le plus ésotérique je n’ai pas d’opinion.

    Par « travail initiatique opératif » je voudrais indiquer qu’à mon humble avis les véritables opérations de la FM en tant qu’Ordre initiatique sont liées directement à la réalisation initiatique effective et non seulement virtuelle.

    Mieux vaudrait, me semble-t-il, moins de grades mais tous travaillés en rituel à la Loge, comme par exemple dans les hauts grades de l’Ancien Rite Français.

    Plus clair ou plus brouillé encore?

  • 4
    Philippe
    3 mars 2007 à 20:59 / Répondre

    L’humain est une poussière d’étoile très imparfaite et fragile.
    Les chiffres me semble avoir, beaucoup trop fréquemment, pour seul effet celui de gonfler l’ego de « l’initié ».
    2 étant supérieur à 1 il gonfle, 3 à 2 etc…et ainsi de suite…
    Comme dans la fable ils en sont tous atteints de … cordonite.
    Mais bien entendu il peut y avoir des exceptions à une règle, allez je suis fraternel, il n’y a que des exceptions qui fréquentent le site de Jiri.
    J’ai travaillé pendant quelques années avec obéissance et fidélité dans ces side degrees et j’ai rendu mes « sautoirs ». Je précise cela pour signaler qu’un franc-maçon n’est pas forcèment béat d’admiration devant ces systèmes dits de « hauts grades ».

  • 3
    xul
    3 mars 2007 à 20:19 / Répondre

    Au TCF Jean Labrique,

    Veuille m’excuser s’il je me suis si mal exprimé.

    J’ai souvent entendu des opinions comme: « Les Rites les plus ésotériques en FM sont le REAA et le MM. » Mais ceux qui pratiquent ces Rites et aussi celui de York aux EU disent volontiers que seulement une minorité des grades est travaillée rituellement en Loge, les autres étant « communiqués ». Ceci étant, les discussions de Rites « ésotérique » m’apparaissent assez vaines. Sur la question du Rite le plus ésotérique je n’ai pas d’opinion.

    Par « travail initiatique opératif » je voudrais indiquer qu’à mon humble avis les véritables opérations de la FM en tant qu’Ordre initiatique sont liées directement à la réalisation initiatique effective et non seulement virtuelle.

    Mieux vaudrait, me semble-t-il, moins de grades mais tous travaillés en rituel à la Loge, comme par exemple dans les hauts grades de l’Ancien Rite Français.

    Plus clair ou plus brouillé encore?

  • 2
    Jean Labrique
    3 mars 2007 à 13:24 / Répondre

    « Initiatique opératif en rituel », curieux, je connais un « ordre » qui est « The Operatives », est anglais et intéressant.
    Bon, au fait, sur quoi se base « xul » pour déclarer vaines toute discussion sur ce qu’il appelle le rite « le plus ésotérique »? En fait-il partie pour écrire avec autant d’autorité que celui-ci ne vaudrait même pas le temps d’une discussion.

  • 1
    xul
    3 mars 2007 à 09:07 / Répondre

    Le Rite MM compte plus de 90 degrés. En combien sont effectivement travaillés en Loge et combien seulement « communiqués »?

    À mon humble avis ce n’est pas le nombre de grades qui compte mais le travail initiatique opératif en rituel.

    Le fait que l’Ordre compte plusieurs Rites (MM, REAA, York) dont beaucoup de grades ne sont quasiment jamais plus travaillés en rituels indique l’état dégénéré de l’Ordre.

    Vu cet état de choses, les discussions sur la question du Rite « le plus ésotérique » me semblent vains.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous