Mixité : pas de débat au GODF

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 7 septembre 2007
  • 5
    isis
    8 septembre 2007 à 20h32 / Répondre

    alors imaginez vous ce qu il peut y avoir dans la tete dune profane postulante, a qui un FM repete tous les matins que les FM sont adeptes du debat d idees et sont capables d echanger avec des gens d idees absolument opposees, que c est la tolerance et la democratie a chaque instant…
    arffff, j avais oublie que ce FM la est helvete…..
    je connais un autre decu, t’en fais pas Momo, c est encore trop tot…

  • 4
    Fox
    8 septembre 2007 à 17h59 / Répondre

    Moi, je suis déçu que le 60% exprime un refus du débat et non un refus de la mixité. Si 60% des délégués s’étaient exprimés contre l’initiation des femmes au GO après débat, au moins les arguments auraient été échangés. Là ca n’a pas été le cas.

    Dommage

    Fox

  • 3
    Jacques Cécius
    8 septembre 2007 à 17h36 / Répondre

    Triste, profondément triste en ce XXIe siècle !

  • 2
    LMV
    8 septembre 2007 à 9h37 / Répondre

    Ce qui est important c’est d’avoir posé la question. Je suis convaincu que maintenant et grâce à J. M. Quillardet, le débat est ouvert au GO.

    LMV, DH France

  • 1
    cp
    7 septembre 2007 à 23h37 / Répondre

    60% ? Bien pour le principe démocratique (bien qu’il n’y ait que des hommes qui soient en mesure de s’exprimer – et pour cause.)
    Mais le principe républicain en prend un vieux coup dans l’aile.
    Ce qui est inquiétant venant du GODF.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous