GLDF Tag

Le devoir de mémoire et la GLDF

Publié par Jiri Pragman dans Manifestations

La Commission des Droits de l’Homme et du Citoyen de la Grande Loge de France organise, avec la participation des principales autres obédiences maçonniques, une conférence publique sur Le devoir de mémoire. Cette journée prend place le 29 novembre 2008 à 14h30 dans les locaux…

La méthode maçonnique

Publié par Jiri Pragman dans Edition

La revue trimestrielle de la Grande Loge de France, Points de Vue Initiatique (PVI) donne le ton dans l’éditorial du n°149 (septembre 2008) : Il n’est évidemment pas besoin de rappeler que PVI n’est pas une revue « people » que l’on feuillette d’un oeil distrait en…

I.R.A.M.

Publié par Jiri Pragman dans Edition

Dans son blog, le dessinateur Jissey mentionne la création d’un Institut de Rencontres des Auteurs Maçonniques (I.R.AM.). Dans Qu’est-ce que I.R.A.M. ?, cet Institut est ainsi présenté : Suite à la diffusion de leurs livres, les auteurs maçons reçoivent régulièrement des lettres qui indiquent qu’ils…

Franc-Maçonnerie et enjeux contemporains

Publié par Jiri Pragman dans Manifestations

Contrairement à ce que certains affirment, les conférences maçonniques n’ont pas seulement lieu à Paris. Alain Graesel, Grand Maître de la Grande Loge de France viendra causer de Franc-Maçonnerie et Enjeux contemporains à Caen le 23 octobre 2008 à 20h. Il s’agit bien d’une conférence…

Qui sont les futurs Francs-Maçons ?

Publié par Jiri Pragman dans Manifestations

La Grande Loge de France n’est guère prolixe lorsqu’elle présence les prochaines conférences Condorcet Brossolette proposées dans ses locaux de la rue Puteaux. La prochaine conférence aura lieu le samedi 18 octobre 2008 à 15h. Elle aura pour titre Qui sont les futurs Francs-Maçons ?…

La GLDF face aux fantasmes

Publié par Jiri Pragman dans Dans la presse

Le Figaro du 12 septembre 2008 interroge le Grand Maître de la Grande Loge de France sur les raisons qui poussent la franc-maçonnerie à ouvrir ses portes à l’occasion des Journées du Patrimoine. Alain Graesel y explique cette ouverture par le souci de faire « défantasmer »…

in risus ut Curabitur ut odio Phasellus non Lorem felis tristique ut