Mother Kilwinning n°0

Publié par Jiri Pragman
Dans Loges

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 3 septembre 2009
Étiquettes : , ,
  • 3
    René
    5 septembre 2009 à 19:24 / Répondre

    @EmmanuelM,

    Je ne connais pas le fonctionnement des loges d’Écosse, mais peut-être fonctionnent t-elles comme aux USA ?

    Ainsi aux USA, la majorité des loges ouvrent leurs travaux au 3ième degré. Mis a part les tenues spéciales ou les initiations, les apprentis et compagnons doivent assister en dehors des tenues a des rencontres ou on offre des planches d’instructions données par des maitres expérimentés et ou, surtout ils doivent apprendre le rituel par cœur, sans manuels; ils appellent cela des « cathechism meeting ». Car la très grande majorité des loges travaillent au rite de York qui est un rite d’oralité (tout comme le rite Emulation). Le rituel est donc appris de bouche à oreille.

    Je connais une loge qui se contente d’une initiation a tous les deux ans; leur membres sont assidus et les colonnes sont toujours bien remplies. L’apprenti qui chemine dans cette loge, a la chance d’être bien entouré, choyé et aimé un peu comme peut l’être le nouveau née dans une famille d’adultes.

  • 2
    EmmanuelM
    5 septembre 2009 à 15:22 / Répondre

    Je suis entièrement d’accord avec EMEREK sur le point qu’il aborde.
    En regardant les photos on ne voit que des maitres, les apprentis et compagnons ne peuvent-ils pas y figurer ? Où n’y en a t-il pas ?
    Et lorsque l’on regarde le calendrier des travaux de 2009 on voit qu’il n’y a que 7 tenues au 1er degré et 7 au second…en plus de leurs 14 tenues les compagnons peuvent voyager donc le problème est moins « grave », mais que font les apprentis pendant l’année…7 tenues ça ne fait pas beaucoup pour vivre le rituel et donc s’en imprégner.
    Peut-être que quelqu’un pourra m’éclairer sur ce point…

  • 1
    EMEREK
    3 septembre 2009 à 10:44 / Répondre

    A regarder les montages photos,une réflexion m’est venue sur la moyenne d’âge…très élevée.

    La mixité en maçonnerie agite beaucoup les esprits…Certes…

    Mais je pense que le rajeunissement des membres devrait ,au moins autant,préoccuper les maçons…
    …toutes obédiences confondues.

    Car la maçonnerie est une lente maturation et le chemin est long. « Ars longa vita brevis »

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous