Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Pierre Marion

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 30 mai 2010
Étiquettes : , ,
  • 12
    Pierre
    11 juillet 2010 à 05:02 / Répondre

    Rectificatif d’une erreur de calcul :
    Pierre Marion est resté à la DGSE 1 an 4 mois et 26 jours (mon calculateur de date avait oublié 12 mois). Il est entré à la DGSE le 17 juin 1981 et a quitté le 10 novembre 1982.
    Ca reste (après le Général Mermet) le plus bref passage (511 jours).
    La durée moyenne des directeurs de la DGSE est de 3 ans 1/2 (plus du double).

  • 11
    MARION
    8 juillet 2010 à 14:21 / Répondre

    Il faudra vérifier vos sources : car P. MARION n’est pas resté seulement 5 mois à la tête des services secrets.
    Quand je parlais de lui, c’était pour l’ensemble de sa carrière.
    Et il ne s’est pas fait que des amis en disant trop la vérité.

  • 10
    Pierre
    5 juillet 2010 à 17:31 / Répondre

    La décès d’un homme est l’occasion de faire son éloge.
    Ceux qui s’en tiennent aux faits relativiseront la dithyrambe.
    En France, le SDECE a été remplacé en mai 1982 par la DGSE, à l’initiative de Charles Hernu, alors ministre de la Défense.
    Pierre Marion en fut le 1er Directeur : ça ne suffit pas à parler de « paternité ».
    D’autant qu’l n’est resté en poste que … 5 mois : le plus bref passage de tous les directeurs depuis 1982.
    Le général François Mermet -le plus bref passage après lui- resta 15 mois (3 fois plus).
    Celui qui resta le plus longtemps fut Jacques Dewatre (6ans ½).
    D’autre part, la DGSE a fait l’objet d’au moins deux réorganisations :
    Sous Claude Silberzahn (89-93)
    Et sous Jean-Claude Cousseran (99-02)

    On peut comprendre la brièveté de son passage par le fait que, n’étant ni militaire, ni préfet, il n’était pas un homme du sérail, et rencontra des résistances… Il s’en explique dans son livre. Sa « vision » fut qu’il fallait développer l’intelligence économique.

    La carrière qu’il fit avant la DGSE (Air France, Aérospatiale, etc) semble beaucoup plus longue et intéressante.

  • 9
    MARION
    17 juin 2010 à 22:13 / Répondre

    Je n’ai pas répondu avant par manque de temps.
    Sa vision était prophétique sur beaucoup de points.
    Il manque, à l’heure actuelle, des gens comme lui, avec cet esprit d’analyse et du courage pour affronter n’importe qui. Pas de vent, mais de l’efficacité.

  • 8
    DrXu
    31 mai 2010 à 17:02 / Répondre

    Et il a démissionné de la GLNF en soulignant , en même temps que le prince Alexandre de Yougoslavie, les dérives qui commençaient à s’y faire jour .
    Sa vision des choses était prophétique…

  • 7
    MARION
    30 mai 2010 à 20:27 / Répondre

    En effet « ROMAIN » a succédé à « PORTHOS »

  • 6
    Henri-François
    30 mai 2010 à 18:54 / Répondre

    Trés bien, donc MARION a succédé à « PORTHOS » le colonel de MARENCHES, dernier patron du SDECE (qui a démissionné lors de la Présidence de M. MITTERAND) , j’avais oublié que la création de DGSE remontait à 1982.
    Merci du rappel.

  • 5
    MARION
    30 mai 2010 à 18:42 / Répondre

    Quand il est entré dans l’aéronautique en 1942, c’était aussi fascinant.
    Les temps changent, ……
    Mais le renseignement a toujours fasciné.

  • 4
    Jiri Pragman
    30 mai 2010 à 17:13 / Répondre

    Peut-être parce que l’aéronautique, c’est moins fascinant que le renseignement.

  • 3
    MARION
    30 mai 2010 à 15:36 / Répondre

    Pourquoi ne parle-t-on de Pierre Marion que comme directeur de la DGSE?
    Il avait fait presque toute sa carrière dans l’aéronautique :
    Air France où il avait occupé différents postes de directeur, entre autres, en Asie où il avait fait beaucoup de démarches pour ouvrir la ligne Paris Tokyo sans passer par le pôle Nord (Moscou, Chine, …)
    Aérospatiale : il était à la direction à Washington
    Aéroports de Paris : il y fût Président jusqu’en 1986.
    Merci d’en prendre note

  • 2
    Jiri Pragman
    30 mai 2010 à 15:02 / Répondre

    Parce que c’est lui qui entreprit la réforme du SDECE (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage) pour aboutir en 1982 à la création de la DGSE.

  • 1
    Henri-françois
    30 mai 2010 à 14:57 / Répondre

    Pourquoi le père de la DGSE ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous