Un audit sur les comptes de la GLNF

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 26 mars 2010
  • 20
    Lanterne
    31 mars 2010 à 22h00 / Répondre

    bonjour à tous,

    je me souvien il n’y a pas si longtemps, beaucoup critiquaient les propos de ceux qui intervenaient sur le sujet de la maçonnerie egyptienne…j’avoue etre un peu amusé de vous lire aujourd’hui, car finalement nous semblons partager, à part la régularité, nombre de points communs !!!
    vou l’aurez compris j’ai un regard très extérieur, mais je ne peux m’empêcher d’avoir un avis sur le sujet…
    Mais puisque la régularité semble être un sujet sous jacent à ce problème, c’est peut etre le moment de redéfinir clairement ce qu’elle est. non..?
    car il m’apparrait très nettement que derrière ce mot, chaques frère de la GLNF y met ce qui lui convient, ce qui n’est pas pour faciliter les choses..à qui y met la règle en 12 points, à qui y met l’angleterre, à qui y met la référence au GADLU, à qui y met les trois mais pas dans le meme ordre d’importance etc…etc.. et j’en oublie

    moi ce que je me demande…qui parmis toutes ces maçonneries est régulier devant ce qu’on appel « GADLU » et pourquoi ?
    comment éventuellement le devient on ?

    pourquoi nos rituels, écrits par des hommes pour des hommes, ont ils à un moment donné la possibilité de transmettre une spiritualité de type initiatique…etc etc

    la régularité est elle donc quelque chose de rituel, quelque chose de matériel, de spirituel ?

    à ce titre et sur la notion d’obédience, je rejoins parfaitement le point de vue de Solis dans sa « video », et j’invite tout ceux qui ne l’auraient pas visionnée à le faire..

    A+

  • 19
    Flupke
    31 mars 2010 à 0h14 / Répondre

    @ myosotis

    je me répète mais que veut dire « traditionnel » vous êtes incapable d’en donner une définition motivée sauf dogmatiquement.

    La mienne est ironique et si j’étais dessinateur je la représenterais par un « gros » (un bon régime lui ferait le plus grand bien), gros ayant la distinction d’Obélix vêtu d’un tablier le peau d’ours trainant une « sœur » par les cheveux en faisant des moulinets avec sa massue …….. pour écarter les mécréants …

  • 18
    benoît
    30 mars 2010 à 15h36 / Répondre

    La GLNF a adressé une « requête au président du TGI de Paris afin qu’un expert comptable judiciaire sous autorité de justice » soit mandaté pour auditer les comptes de l’obédience.

    J’imagine qu’à cela certains doté d’un esprit très joueur trouveront peut être encore à redire.

    Pourtant, il serait bon que les efforts de sagesse et de sérieux ne concernent pas un seul camp mais les deux en même temps.

    regardons les choses bien en face !
    la GLNF est une obédience spiritualiste organisée comme une congrégation ordinale dont une partie de ses membres contestent la nature même de ses institutions. Le vrai problème est là.

    Quelle solution trouver ? L’entente cordiale sera difficile entre ceux qui ne veulent plus de provinces, qui veulent des loges érigées en association loi 1901, etc… et les autres attachés à la structure actuelle de la GLNF.

    Une fois dépassés les anathèmes et les injures, il faudra ouvrir les yeux et prendre conscience de cette réalité. benoit

  • 17
    BM
    30 mars 2010 à 14h51 / Répondre

    J’ai l’impression de revenir à l’époque des conciles. Aucune obédience n’est inattaquable sur le fond de la régularité et de la reconnaissance. La GLNF a été crée à partir de deux Loges (Le Centre des Amis et l’Anglaise de Bordeaux). Or, il en aurait fallu 3 pour que la Grande Loge soit régulière. Notre régularité a été actée par la suite par la GLUA qui nous a donné sa reconnaissance.
    Pour être régulier, il faut également avoir été initié dans une loge régulière. Or, j’aimerai bien savoir si c’est le cas de l’actuel GM de la GLNF initié par une femme au Droit Humain.

    Bref, personne n’est parfait, et la GLNF non plus. La reconnaissance par la GLUA est plus politique que maçonnique. C’est à peu près l’équivalent de la reconnaissance d’une nation par les autres.
    Je vous invite à lire le discours de Novembre 2007 du pro-grand Maitre de la GLUA. Vous verrez que, d’après ce qu’il dit, la GLNF ne devrait théoriquement plus être reconnue (http://www.ugle.org.uk/static/news/european-speech.htm). Heureusement que les anglais sont aussi lent à reconnaitre qu’à ôter leur reconnaissance.

  • 16
    Bleu-Ciel
    30 mars 2010 à 12h47 / Répondre

    @myosotis!
    Je me contrefiche de ta régularité dont tu te gargarise!…tu ne sais même pas comment nous travaillons dans les loges dites irrégulières!…de quoi faire pâlir de jalousie certains faux-frères de la GLNF!
    Ceux qui sont plus humbles,modestes et vrais francs-maçons nous les aimons et piétinons allégrement et fraternellement leur régularité!(poil au nez!!!!)

  • 15
    Isis
    29 mars 2010 à 22h55 / Répondre

    à Myosotis:

    A répéter toujours le même discours, c’est pour vous convaincre vous même de l’importance de la chose ?
    Parce que « le reste des Obédiences « , je crois qu’on s’en contre fiche , de ce refrain sur la régularité.
    Et je trouve bien piètre l’image que donne la célébre Franc Maçonnerie Traditionnelle Et Régulière à l’ensemble des Franc Maçons et surtout au monde profane.
    En sachant que certains Frères souffrent. Ca ne peut pas me laisser indifférente, ça.

  • 14
    EMEREK
    29 mars 2010 à 21h11 / Répondre

    @Myosotis

    « Ne quid nimis »

    ………………L’ânerie absolue ,c’est la démesure(Jerphagnon)…

  • 13
    Myosotis
    28 mars 2010 à 16h40 / Répondre

    Merci « jean Jalade » de ta sollicitude et de ta fraternité. La GLNF n’est pas la Franc Maçonnerie mais elle représente, ne vous en déplaise, la seule et unique Obédience régulière en France et , bien que cela vous pique c’est un fait incontestable.

    Le reste des Obédiences n’est pas de la Franc Maçonnerie traditionnelle, mais autre chose…

  • 12
    lihin
    28 mars 2010 à 14h24 / Répondre

    À jean jalade 11,

    Effectivement, une Grande Scission demeure l’éventualité la plus probable à mon humble avis. Les affairistes sont trop bien imbriqués dans la GLNF et, d’ailleurs, dans d’autres organisations aussi, franc-maçonniques ou non.

  • 11
    jean jalade
    27 mars 2010 à 14h38 / Répondre

    La GLNF ne se réformera pas, et pas de l’intérieur, et ce malgré la bonne volonté de quelques uns.
    Il reste qu’une solution, que les francs-maçons honorent notre noble Fraternité en quittant cette organisation.

    La GLNF n’est pas la Franc Maçonnerie.

  • 10
    PLURIBUS
    27 mars 2010 à 13h37 / Répondre

    Quels commentaires utiles !
    La haine et la grossièreté comme outils de transmission au sein de l’obédience. Je suis réellement malheureux de voir un tel abaissement du niveau de la tolérance dans mon obédience. Les mêmes motifs tout aussi profonds depuis des années, et cela de la part de grands érudits qui connaissent si bien cette notion de régularité !
    Je n’ai pas ma place parmi cet océan nauséabond qui sent aussi fort que notre société profane. La haine anti-maçonnique vient de trouver de nouveaux arguments. Le complot jrevient.
    Merci à tous mes Frères du spectacle que vous avez donné.

  • 9
    teglath
    27 mars 2010 à 11h40 / Répondre

    @Gérard
    Je viens de lire ton commentaire du 26 sur le site l’express.
    Tu ne résonnes que par le foot ! (ta seule référence peut-être !) et de taille en terme de mafia.
    Pas étonnant que tu ne comprennes pas que beaucoup de Frères désirent lutter contre la corruption.
    Bises.

  • 8
    teglath
    27 mars 2010 à 10h58 / Répondre

    « Suite à l’assemblée générale du 25 mars et à l’opposition à l’approbation des comptes de l’exercice écoulé, le Grand Maître de la GLNF a décidé de lancer un audit des comptes en faisant appel à un grand cabinet d’audit de renommée internationale. « 
    Ce cabinet appartient à qui cette fois-ci ??? est-ce bien le GM qui recrute ? dans ce cas tout est déjà pipé…

  • 7
    lihin
    27 mars 2010 à 7h06 / Répondre

    Nous lisons : «… François Stifani, a pris la mesure de ce vote et a décidé, par conséquent, de lancer un audit des comptes 2008-2009 en faisant appel à un grand cabinet d’audit de renommée internationale.»

    Attention à un piège potentiel ! Les quatre grands cabinets de révision ne sont nullement moins susceptibles aux pressions politiques que les moyens, au contraire. Ces grandes sociétés de services ont de formidables «réseaux», sont pleines à craquer d’affairistes et de carriéristes habiles. Elles sont donc plutôt alliés des Stifanis de tout bord que des honnêtes gens qui œuvrent en humilité à un approfondissement initiatique dans le cadre d’une Franc-Maçonnerie digne du nom. De plus : «On ne mord pas la main qui nourrit.»

    Blanchis par un tel «grand cabinet», les Stifanistes reviendront à l’attaque.

  • 6
    genesis
    27 mars 2010 à 3h47 / Répondre

    Image déplorable. Comment passer la truelle dans de telles conditions ?
    Géry.

  • 5
    benoît
    26 mars 2010 à 23h16 / Répondre

    bien sûr Thot hermes la président de FMR devrait faire un excellent Raymond Domenech ? tu ne crois pas ?

  • 4
    thot hermes
    26 mars 2010 à 18h49 / Répondre

    l audit devrait genérer quelques depenses …….hors normes ….faire le beau avec l argent des freres et les mépriser en meme temps ….demontre le manque de respect du grand maitre …..son depart est souhaitable pour la survie de la g l n f ……mais par qui le remplaçer ?????? un des mutins ???? ….affaire à suivre ….

  • 3
    gérard
    26 mars 2010 à 18h24 / Répondre

    PSG – GLNF même combat !

    Une AG qui ressemblait à un samedi soir dans le virage Boulogne au parc des Princes !

    C’est beau la Franc-Maçonnerie ! Vous ne trouvez pas ?

  • 2
    Vieux Julien
    26 mars 2010 à 17h18 / Répondre

    Exact. Ces histoires de budgets ne sont que des outils de désapprobation. Gardons à l’esprit que même si ses comptes se révélaient nets et purs, François Stifani a autrement défiguré notre Obéidence et mérité d’être mis dehors, par ses atteintes à la Régularité: implications politiques, prosélytisme, attitude indigne, non-respect de son réglement intérieur… C’est à mon sens les vrais griefs à lui reprocher.

  • 1
    nekamah
    26 mars 2010 à 16h31 / Répondre

    L’A.G. du 25 n’était que l’occasion pour les frères de marquer leur désaccord avec la bande qui contrôle la GLNF depuis quelques années et qui progressivement a conduit l’Obédience à violer toutes les règles de la régularité maçonnique.
    Un audit financier n’y changera rien, même ( et c’est peu probable) s’il est étendu à toutes les structures satellites de la GLNF ( scribe, hôpital charité, la truelle, etc, etc, etc.).

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous