Une architecture maçonnique selon le PSF

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 18 juillet 2009
  • 2
    nicolas dupond
    20 juillet 2009 à 09:04 / Répondre

    Je crois qu’en ce moment, c’est ce PSF qui se fait le plus remarquer comme en un autre temps Christian Cotten ou Mme de la Vigerie.

    Ses membres devraient passer leur temps plutôt à faire les expos de Militaria pour y retrouver et acheter des uniformes de miliciens. Pour le moment, ils n’ont que le béret. Au moins, on pourra encore mieux rigoler.

    Comme l’ont cru certains lecteurs de rue 89, c’est vrai qu’ils font penser à une émission de Jules Edouard Moustic.

    Ces gens là sont beaucoup moins dangeureux pour la transmission du message antimaçonnique que S. Coignard bien implantée dans le système.

  • 1
    LeDoc
    18 juillet 2009 à 09:37 / Répondre

    Ajoutons que la remarque du PSF contient une magnifique faute d’orthographe : « hasard » est écrit « hazard ». Avec cette orthographe, il s’agit d’un mot anglais qui signifie « danger ».
    On vous le dit, rien n’est dû au hazard. 🙂

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous