Une interview de Hervé Vigier par Nicolas Caudeville

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 27 juin 2010
Étiquettes : , , ,
  • 3
    Pascal
    28 juin 2010 à 15:38 / Répondre

    Merci Jiri pour l’info.

    J’apprécie beaucoup les ouvrages de Vigier sur le Rite Français.

    Dans mon Atelier du Grand Orient, au Rite Français dit Groussier, malgré les différences de version, on essaie d’intégrer des éléments plus « traditionnels », en s’inspirant des livres de Vigier.

    J’apprécie par ailleurs ses positions ouvertes par rapport aux Obédiences françaises, elles vont dans le bon sens d’un respect mutuel des différences, perçues comme une richesse, une variation issue de la Tradition commune.

    Je suis de tout coeur avec mes Frères de la GLNF qui défendent l’idéal de la tradition initiatique maçonnique.

    Un Frère du Grand Orient.

  • 2
    CORTO
    28 juin 2010 à 11:17 / Répondre

    Merci Jiri de diffuser cette interview d’ une des grandes figures de la sédition de la G.L.N.F.
    Il est vrai que l’ interview de Nicolas Caudeville est un peu « particulière », par son élocution en particulier.
    Hervé VIGIER est remarquable et nous le remercions trés chaleureusement d’ apporter un soutien de poids et de compétences à notre mouvement du Myosotis Libre.

    (…)

    Corto.

  • 1
    Teletes
    28 juin 2010 à 09:55 / Répondre

    Merci Jiri .-)

    Le Rite Français. Tome 1. L’apprenti et le compagnon dans le rite français ou moderne ou le printemps de la franc-maçonnerie française et le Rite français du premier grade au Ve ordre ne sont malheureusement plus disponible pour le moment.

    En revanche, La Renaissance du Rite français traditionnel (Défense et illustration de la Maçonnerie française cahier 1) qui ne figure pas dans la liste l’est.

    (…)

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous