LNF Facebook

Une nouvelle page facebook pour la LNF

Par Géplu dans Obédiences

La Loge Nationale Française est une petite obédience française fondée en 1968 par trois loges issues de la Grande Loge Nationale Française (Opéra) et par le Frère René Guilly (1921-1992) qui fut l’un des plus grands érudits maçonniques de son temps. De taille délibérément humaine et modeste, environ 300 Frères, la LNF est une fédération de loges disposant depuis près de 50 ans d’une structure administrative volontairement légère et souple. Par son travail et son sérieux, elle a su conquérir une autorité morale que lui reconnaissent la plupart des Obédiences maçonniques françaises. Un de ses principaux animateurs est Roger Dachez, par ailleurs président de l’IMF, Institut Maçonnique de France.

La LNF compte à ce jour une trentaine de loges – dont plusieurs Loges de d’étude et de recherche – réparties dans diverses villes de France (Paris, Lille, Bordeaux, La Rochelle, Marseille, Saint-Etienne, Sens, Beaune, etc.), et elle propose aux profanes qui s’intéressent à la franc-maçonnerie une modèle particulier et orignal en France :

– Une préoccupation initiatique et humaine, visant à créer une véritable communauté de Frères à la fois solidement ancrés dans le réel et cependant soucieux de vivre un idéal élevé ;
– Une référence sans réticence ni faux semblant à la transcendance – dénommée Grand Architecte de l’Univers et identifiée, sans aucune exclusive confessionnelle, au Dieu des grandes traditions religieuses et spirituelles de l’humanité – comme horizon permanent, point ultime et clé de voûte du parcours symbolique et rituel de la franc-maçonnerie, dans un esprit de tolérance, de générosité spirituelle et d’ouverture du cœur ;
– La volonté de mise en œuvre rigoureuse et réfléchie des outils symboliques de la maçonnerie au service d’une progression intellectuelle, morale et spirituelle en quoi consiste essentiellement à ses yeux le parcours maçonnique ;
– Le refus assumé de s’immiscer dans les controverses politiques ou les questions « sociétales » et d’interférer en aucune façon avec les opinons particulières de ses membres en ces domaines ;
– Une pratique, accessible, recommandée et proposée à tous, des divers grades complémentaires aux trois premiers grades universels de la franc-maçonnerie (Apprenti, Compagnon et Maitre) car c’est dans la découverte de tous les grades de l’univers maçonnique qu’on peut s’en approprier au mieux toutes les richesses ;
– Des loges pratiquant majoritairement le Rite Anglais Style Emulation, mais aussi le Rite Ecossais Rectifié et le Rite Français Traditionnel, le tout représentant l’essentiel du patrimoine initiatique de la tradition maçonnique ;
– Des relations d’amitié et de travail sans restriction avec toutes les autres composantes de la maçonnerie française à qui ses loges sont en permanence ouvertes.

Dans la conception de la maçonnerie qu’elle défend ainsi, la LNF a toujours souhaité que la méthode maçonnique, par la formation intellectuelle, morale et spirituelle qu’elle apporte à ses membres, par la faculté d’écoute et la tolérance à l’égard d’autrui auxquels elle les accoutume, en fasse des citoyens plus responsables et surtout plus éclairés, capables de faire en toute liberté les choix civiques et personnels qu’eux seuls peuvent fixer, et que la maçonnerie, en tant que telle, n’a pas à leur dicter.

Son objectif est enfin de proposer une maçonnerie parfaitement fidèle à ses traditions fondatrices mais compatible avec les exigences et les contraintes de la vie contemporaine.

C’est pour cela qu’elle reçoit en visite les Frères de toutes obédiences, que ses loges s’autorisent une tenue interobédientielle mixte chaque année, au cours de laquelle sont reçues les Sœurs, et qu’elle vient de créer en mars 2015 une obédience jumelle mixte, la LNMF, la Loge Nationale Mixte Française afin de pouvoir proposer aux sœurs la même maçonnerie qu’aux Frères de la LNF. La plupart des membres masculins de cette LNMF étant d’ailleurs des membres de la LNF. La LNMF compte déjà une vingtaine de Sœurs, jusqu’à présent des Sœurs affiliées provenant de la GLFF, du DH ou du GODF, mais elle doit procéder prochainement à ses premières initiations.

Vous pouvez retrouver la LNF sur Facebook, ou sur son site.

mercredi 09 décembre 2015 15 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 15
    willermoz59 12 décembre 2015 à 12:27 / Répondre

    Bonjour,
    Les textes de présentation de La LNF ( esprit fondateur, charte, historique..) disponibles sur le site de cette Fédération sont parmi les plus justes et les plus libres que je connaisse parmi les « Obédiences » françaises grandes, moyennes ou petites. Il y a là quelques pépites quant à l’organisation d’une Fédération de loges, alliance parfaite du respect de la (T)radition et de la Liberté du FM.

  • 14
    Arsène 11 décembre 2015 à 17:20 / Répondre

    Pourriez pas leur laisser la paix aux frangins et frangines de la LNF,?
    Maçonnez comme vous voulez, vivez votre féminité entre mâles sous les yeux du Gadlu qui est mort donc ne voit rien et n’empêchez pas les autres de vivre l’affaire à leur manière, de manger le dessert après le fromage.
    Quant aux loge de recherche, 357 est-il allé y faire un tour?

  • 8
    jean Pierre Bacot 10 décembre 2015 à 19:46 / Répondre

    Quand on connait l’apport de nombreux chercheurs affiliés à la LNF à la Revue Renaissance Traditionnelle et la qualité humaine que j’ai pu constater chez de nombreux FF de cette obédience, leur tolérance et leur aménité, on se dit qu’il est vraiment curieux qu’on déverse contre eux de la bile fort inutile. De plus, parmi les traditionalistes, ils sont les seuls à avoir créé une obédience mixte.

    Donc aussi petite soit elle, la LNF paraît davantage utile à la vitalité de la maçonnerie française que des groupes plus importants qu’on aura ici la charité de ne point citer.

    • 9
      yasfaloth 10 décembre 2015 à 23:10 / Répondre

      On ne peut pas être à la fois « traditionaliste » et mixte, la tradition maçonnique est explicitement mono-genre. Et même masculine, mais cela correspondait à une « condition » de la femme aujourd’hui heureusement obsolète et qui, je crois, n’est plus défendue par personne.
      .
      Par contre on doit pouvoir être « spiritualiste » et mixte, même si, à mon sens cela ne doit pas être simple, et que, personnellement je ne saurais pas faire…
      .
      Le positionnement de la LNF en général et celui de Roger Dachez en particulier reste quand même étrange dans le PMF, je crois savoir que tous les membres masculins de la LNMF sont (ou étaient) aussi à la LNF… comprenne qui pourra…

      • 10
        Géplu 11 décembre 2015 à 00:42 / Répondre

        Oui, aujourd’hui tous les membres de la toute jeune LNMF sont des membres de la LMF. Ils ont la double appartenance, l’intention étant de mettre en route une obédience mixte sur les principes et modes de fonctionnement de la LNF, qui reste spécifiquement masculine.

        • 11
          yasfaloth 11 décembre 2015 à 01:23 / Répondre

          Alors question : pourquoi ne pas avoir créé des loges mixtes au sein de la LNF, à la façon de ce qui s’est passé au GODF ?
          .
          Quel est l’intérêt de créer cette autre micro-obédience mixte ? On quand même a un peu l’impression que les hommes de la LNF cherchent à avoir fromage ET dessert… mais en faisant bien attention à ne pas « compromettre » ni partager le service à fromages !
          .
          Enfin si ça les amusent…

          • 12
            blazing star 11 décembre 2015 à 09:55 / Répondre

            @yasfaloth :arretez de vous faire mal a la tete sur les pourquoi et comment de la LNF. Ils ont leur identite propre dans le PMF. Pitie pour vos neurones.

            • 13
              yasfaloth 11 décembre 2015 à 11:41 /

              Je te rassure, ma tête va très bien, je m’amuse juste de l’étrangeté de la création de cette nouvelle « obédience » mixte apparemment simplement faite pour recevoir quelque sœurs manifestement triées sur le volet, mais qu’on ne veut quand même pas recevoir « chez soi »… mais chacun fait ce qu’il veut… tant qu’il ne s’immisce pas dans les « affaires » des autres, et ne s’érige pas en chantre de la tradition et de la « morale » maçonnique .
              .
              Or justement… Roger Dachez… enfin, bref…
              .
              Fraternellement

  • 7
    kroumir 10 décembre 2015 à 10:30 / Répondre

    C’est le binaire !mon ami,dont il il faut tout le temp surmonter les blocages.. Dans les petites ,comme les grandes occas. Ainsi, nous avons là,une,parmi d’autres,une de ces grandes occasions, non pas de se taire,mais de prouver sa force de d’union immanente,au sein de notre grande maison ».

    Je suis d’accord pour que les obediences telles que celle dont nous parlons, vivent leur vie, avec land’marks ou non et autres profondeurs de foi. Mais qu’ils ne discriminent pas a leur tour,les valeurs d’une demarche Maç. aussi immanente que la valeur Politique d’une action, valeur suppreme de beaucoup d’entre nous, venant naturellement, completer une reflexion, « libre de bonnes moeurs » ds son expression. Cela devrait etre jouable quand on un F.M. point trop s’en faut,ouvert , soucieux de l’interet general.
    de l’Humain;

  • 6
    FRED 10 décembre 2015 à 07:03 / Répondre

    J’aime bien la coherence des commentaires, quand on parle sur ce blog des « grandes obediences » on fustige souvent leur pretendue course a la quantité et leur volonté hégémonique et maintenant que l’on évoque une fédération de loges qui ne cherche qu’a maçonner le plus traditionnellement possible les mêmes commentateurs critiquent sa petite taille et la liberté qui est laissé a ces membres d’y venir ou de la quitter.
    Les loges membres de la LNF travaillant sans exclusive il ne faut pas hesiter a les visiter pour se faire une opinion.

  • 5
    kroumir 9 décembre 2015 à 20:39 / Répondre

    Oui,sission ,sous sission;Vous avez dit bizarre »; La seule voie du pouvoir et de son exercice,est la reconnaissance du FM ,le bien etre et la liberté absolue de conscience d’un maximum d’adeptes.

  • 3
    Chicon 9 décembre 2015 à 14:40 / Répondre

    Cette petite grande loge respecte les landmarks d’origine et sa discrétion en est presque une vertu. R Gilly et R Dachez dans son pedigree, cela assure des têtes « bien faites » et non pas perturbées par l’ambition politique.

  • 2
    Jean de Mazargues 9 décembre 2015 à 13:53 / Répondre

    Ils sont sans doute très bien mais ces scissions, sous-scissions, séparations …

    • 4
      357 9 décembre 2015 à 18:55 / Répondre

      Je suis bien d’accord. Je me demande vraiment quelle peut être l’utilité de la LNF dans le paysage maçonnique. Trois cent membres (enfin officiellement) en quasiment cinquante ans d’existence… Et puis toutes ces loges de recherche qui paraissent être des coquilles vides… Ce n’est tout de même pas le signe d’une très grande vitalité.

  • 1
    kroumir 9 décembre 2015 à 11:09 / Répondre

    Cette coupure,pour ne pas verser ds l’erreur de la rupture, d’avec le sujet societal’ et la grande valeur poltique,me semble pas tres heureuse, c’est un choix profond,nous le savons et le respectons, Toutefois,c’est aussi une piece inachevee de la modernité.maçonnique.qui ne pet s’amputer d’une certaine demarche groupale sans prise avec un quelquonque communautarisme?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
413d96c8c97e496c60c3800b8b2860ecrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr