Virtualité de la Franc-Maçonnerie ?

Publié par Jiri Pragman
Dans Humour

Ce dessin de Jissey sera publié en septembre 2010 dans la revue de la Grande Loge de France.

(reproduction par le Blog Maçonnique autorisée par l’auteur).

dimanche 5 septembre 2010
  • 2
    Pierre-Jean
    7 septembre 2010 à 10:24 / Répondre

    Je pense qu’il s’agit plutôt d’une coïncidence entre l’actualité et le rôle de l’apprenti qui est un des fils rouges dans les dessins de Jissey.

    En ce qui concerne une i[virtualisation] de la Franc-Maçonnerie, préservons nous en! Il existe bien des structures appelées « loges » qui sont parfois des loges de recherche virtuelles et parfois plutôt des listes de discussion ou fora, et elles contribuent à leur manière au cheminement de leurs membres.
    En revanche certains ont pensé voilà quelques années franchir un cap plus important en voulant organiser dans Second Life des tenues avec décors virtuels dans des temples virtuels où des avatars auraient gesticulé à coups d’animation overriders (désolé pour ce clin d’œil aux connaisseurs). Cela a eu le mérite de provoquer une réflexion et une mobilisation importante notamment parmi les réguliers (je ne parle pas de reconnaissance mutuelle exclusive mais du respect de certains principes fondamentaux) qui se sont conclues à l’époque par un accord entre la trentaine de maçons alors déclarés et actifs de ce ‘metavers’ sur l’inanité de la chose. Certes il a fallu recourir à des arguments moins spirituels comme le respect de l’autorité territoriale de la Grande Loge F&AM de Californie… Sporadiquement certains des tenants de l’idée s’y sont amusés, mais cela n’a jamais pris d’ampleur. Les initiatives qui ont perduré ont un but éducatif et informatif, y compris la ‘construction’ de temples dans cette optique, ce qui n’empêche pas d’intéressants échanges de points de vue entre maçons de diverses sensibilités.

    Je fais partie de ceux qui estiment que l’implication physique, corporelle, fait partie intégrante de nos rituels et je vois mal comment on pourrait n’être membre que d’une loge virtuelle ou encore comment une telle loge pourrait conférer l’initiation. Laissons l’initiation par pli postal à d’autres…

    PS : Qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit : certains Frères et Sœurs ne peuvent parfois pas s’impliquer corporellement dans le rituel en termes de mouvement, mais cela ne les empêche pas de s’impliquer corporellement par leur présence physique. L’époque des trois B est loin derrière nous, et dans les locaux qui sont en train d’être aménagés dans mon Orient sont prévus dans les temples des espaces pour des Frères et Sœurs dont la mobilité est réduite…

  • 1
    RL
    5 septembre 2010 à 15:54 / Répondre

    C’est assez drole, mais au risque de paraitre un peu « bien-pensant » ou 1er degré, je trouve curieux que la femme est le role de « tablier-blanc-arrogante-réformatrice-bulldozer-je-ne-doute-de-rien » à qui l’on cloue condescemment le bec.

    Comme-ci femmes et traditions devaient etre mis en opposition, car quand bien meme on irait me parler du résultat du dernier convent au GODF, que je sache ce sont des freres par qui cette petite révolution c’est effectuée… Mais sans doute ces trois bulles d’humour sont tout à fait innocentes, et je me comporte en insupportable cerbère du politiquement correct… Je ne sais pas…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif