Londres1

La photo maçonnique du dimanche 7 février

Par Géplu dans Photos

C’est notre frère Claude qui nous a envoyé ces photos de Londres :

Londres2

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

En faisant un peu de tourisme dans le quartier de St Paul Cathedral, j’ai recherché et enfin trouvé un petit passage dans lequel se faisaient face les deux inscriptions que je t’adresse. Il s’agit d’un passage piéton sous arcades jouxtant la place « Paternoster Square ».

L’une fait référence à la fondation de la Franc-Maçonnerie en 1717. Ce qui déjà n’est pas rien, l‘autre à la fondation du mouvement connu sous son abréviation: Y.M.C.A.

Et elle se font face, ce qui n’est pas banal. Mais dans un passage d’un bâtiment moderne. Ce qui ne laisse aucun souvenir palpable de ce 18ème siècle anglais foisonnant et des auberges ou tavernes fondatrices, comme « L’oie et le Grill ». 

D’ailleurs, après une recherche sur internet, il semblerait que le quartier, relativement insalubre, même vers 1940, ait été victime du fameux Blitz, les bombardements de Londres par les Allemands pendant la 2ème Guerre Mondiale.
.

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

dimanche 07 février 2016 3 commentaires
  • 2
    lazare-lag 19 février 2016 à 19:46 / Répondre

    Je ne suis pas certain que l’on puisse dire que les Y.M.C.A. soient l’équivalent des Auberges de Jeunesse.
    En tout cas ne l’étaient pas.
    D’une part, parce qu’il existe des auberges de jeunesse en Grande-Bretagne qui doivent être regroupées, pour ne pas dire fédérées, dans les mêmes structures ou cadres que les auberges de jeunesse françaises (quand je les fréquentais, je crois qu’il s’agissait, pour la France, de la F.U.A..J.). A savoir que le réseau international des A.J. et celui des Y.M.C.A. sont très différents. Longtemps en tout cas la structure des A.J. en France m’a paru être plus laïque qu’affiliée à un mouvement chrétien, me semble-t-il.
    Je crois même, mais je devrais le vérifier, que l’éclosion des Auberges de Jeunesse en France datent de l’époque du Font Populaire, peut-être même sous l’impulsion de Léo Lagrange.
    D’autre part, parce que les Y.M.C.A. proposent des activités autres que celles de type auberges pour la Jeunesse.
    Je me souviens, lors d’un échange de correspondants avec des collégiens anglais, de Newcastle, collégien moi-même, je devais être en 4ème à l’époque, et mon souvenir se situe à l’époque de la présidence de Giscard, ce qui ne garantit pas une date de première fraîcheur, j’avais eu l’occasion pendant mon séjour à Newcastle d’aller plusieurs fois avec mon correspondant anglais à son Y.M.C.A.
    Et c’était pour y jouer au billard. Billard anglais avec triangle contenant 12 ou 15 boules, rien à voir avec le français.
    Ce souvenir évoque pour moi le Y.M.C.A. plus comme un club de jeunes gens. Soit un club à l’anglaise malgré tout,.Ouvert uniquement à leurs membres et, le cas échéant, à leurs invités. D’où ma présence, puisqu’accompagnant un membre.
    Ayant par ailleurs, et un peu plus tard, « fait » l’Ecosse en Auberge de jeunesse, justement sur la base de la carte obtenue en France auprès de la F.U.A.J, il me semble que mes expériences d’auberges britanniques d’une part, d’activités « club » Y.M.C.A. d’autre part, me laissent le souvenir de réseaux et d’activités très différenciées.
    Mais mes anecdotes ici rapportées relèvent d’un temps que n’ont pas connu les moins de 20 ans (actuels).
    Je ne peux donc rien dire ni des Y.M.C.A., ni des A.J. du XXIème siècle.
    Quant au face-à- face de ces deux plaques dont on nous parle ici, effectivement cela ne peut qu’éveiller une certaine curiosité.
    S’agit-il d’une simple coïncidence de fondations géographiques voisines, F/.M/. d’une part, Y.M.C.A. d’autre part?
    Ou ce face-à-face peut-il donner à penser que les fondateurs du Y.M.C.A. en 1844 pouvaient avoir été des « freemasons » de loges originellement fondées en 1717, aux alentours?
    Ce rapprochement de plaques demeure malgré tout très troublant…

    • 3
      chicon 19 février 2016 à 22:32 / Répondre

      Il ne serait pas étonnant que le YMCA fut créé par un franc-maçon anglais car la laïcité à la française n’existe pas là – bas. Les francs maçons vont à l’eglise ou n’y vont pas, ce n’est pas un probleme du tout et il n’y avait aucune allusion religieuse quand J’y ai séjourné.

  • 1
    Blazing Star 7 février 2016 à 09:42 / Répondre

    Les Young Men Christian Association sont l’equivalent de nos Auberges de Jeunesse orientés vers l’hotellerie simple pour jeunes. Un gag: les chambres n’etaient pas chauffees en hiver…il fallait mettre des pounds dans une espece de tronc qui declenchait le chauffage, encore fallait il le deviner . C’etait central, impeccable pour le tourisme. Il y avait l’equivalent pour les filles, les Young Women Christian Association, mais séparé. De toutes façon on etait tellement crevés qu’on ne pensait qu’a dormir…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Lorem mattis Donec leo. Donec eget risus. accumsan consectetur