Jarrige Martinisme

Martinisme Initiatique et traditionnel

Par Géplu dans Edition

Le nom de Martinisme vient de Louis-Claude de Saint-Martin, philosophe spiritualiste du siècle des Lumières, qu’il ne faut pas confondre avec son maître, Joachim Martinès de Pasqually. Aussi, pour différencier l’œuvre du premier de celle du second, est-il d’usage courant de parler respectivement de Martinisme et de Martinèsisme. Bien plus, le Martinisme contemporain tirant son inspiration de Papus (1865-1916) tout autant, sinon plus, que de Saint-Martin, les spécialistes ont trouvé plus commode d’attribuer le substantif de Saint-Martinisme à tout ce qui a trait exclusivement à Saint-Martin. Tout est donc très clair à présent entre Martinèsisme, Saint-Martinisme et Martinisme.

Précisons d’emblée que cet ouvrage est consacré au Martinisme. Au départ, tous les cherchants étaient les bienvenus sur une base purement ésotérique, humaniste et adogmatique. En témoigne cet extrait d’un discours martiniste de Stanislas de Guaita datant de 1889 : « Il ne s’agit point ici de t’imposer des convictions dogmatiques. Que tu te croies matérialiste, ou spiritualiste, ou idéaliste ; que tu fasses profession de Christianisme ou de Bouddhisme ; que tu te proclames libre-penseur ou que tu affectes même le scepticisme absolu, peu nous importe après tout : et nous ne froisserons pas ton coeur, en molestant ton esprit sur des problèmes que tu ne dois résoudre que face à face avec ta conscience et dans le silence solennel de tes passions apaisées. Pourvu qu’embrasé d’un amour véritable pour tes frères humains, tu ne cherches jamais à dissoudre les liens de solidarité qui te rattachent étroitement au Règne Hominal considéré dans sa Synthèse, tu es d’une religion suprême et vraiment universelle, car c’est elle qui se manifeste et s’impose (multiforme il est vrai, mais essentiellement identique à elle-même), sous les voiles de tous les cultes exotériques d’Occident comme d’Orient. »

Les différents Ordres Martinistes en activité en France aujourd’hui peuvent être regroupés en deux grandes mouvances : – Le Martinisme Initiatique promu par Robert Ambelain et le Martinisme Traditionnel venant d’Augustin Chaboseau, représentent l’intuition libérale originelle de Papus. De la même veine, l’Ordre Martiniste Synarchique n’est plus présent à ce jour en France. – Le Martinisme de la lignée Bricaud-Chevillon et le Martinisme de la lignée Bricaud- Chevillon-Dupont-Philippe Encausse. Il proclame son mysticisme, chrétien pour le premier, christique pour le second. Quels sont ses points communs du Martinisme Initiatique et Traditionnel avec l’autre mouvance martiniste ? Quelles particularités l’en distinguent ? Ce livre donne une réponse possible à ces questions.

En attendant, il n’est sans doute pas inutile de préciser qu’à l’instar de tous les Ordres initiatiques, le Martinisme propose de s’engager sur une voie ésotérique. Mais la Voie ésotérique privilégiée est celle du Coeur. Papus, qui était médecin, parle à ce sujet de voie cardiaque. Encore faut-il s’entendre sur le sens des mots. En l’occurrence, il ne s’agit pas d’une pure effusion d’amour mystique, si belle et si élevée soit-elle, mais bel et bien d’une technique initiatique connue par les cercles d’initiés depuis la plus haute antiquité tant en Orient qu’en Occident. Comme c’est le cas dans les Ordres initiatiques, le Martinisme dans toutes ses variantes se compose de plusieurs degrés ou grades, mais leur nombre est réduit. Très précisément, il s’agit de deux Degrés probatoires et d’un Grade :
– 1er Degré probatoire – Associé.
– 2ème Degré probatoire – Initié.
– 3ème Degré – Grade de Supérieur Inconnu ou S.I.

Présentation du Martinisme Initiatique et Traditionnel, par Michel Jarrige, Edition Edilivre, chez Amazon ou dans toute bonne librairie. ISBN : 978-2414090549

Michel Jarrige, agrégé d’histoire, docteur en histoire, diplômé en sciences religieuses de l’Ecole pratique des hautes études, est officier dans l’Ordre des palmes académiques. Il a précédemment publié : L’Islam du VIIe au XVe siècle, L’Eglise et les francs-maçons dans la tourmente, Antimaçonnerie et Action Française, L’Antimaçonnerie à la Belle Epoque, Antimaçonnerie et Hauts-Grades, L’Eglise et la franc-maçonnerie, Memphis-Misraïm : une voie d’éveil spirituel ?, et il a collaboré pour les articles concernant l’antimaçonnerie au Dictionnaire de la franc-maçonnerie de Daniel Ligou, édition revue, corrigée et complétée par Charles Porset et Dominique Morillon.

mardi 03 octobre 2017 18 commentaires
  • 18
    voiedorient 6 octobre 2017 à 18:17 / Répondre

    En tous cas, les passions enflammées teintées de « moi, j ai raison »- « , des mots comme « gogos », « fumisteries », des critiques péremptoires et définitives montrent de la suffisance,
    Un manque de sagesse, d’ humilité et un mental qui a très peu appris le silence…une forme d ignorance dont je doute que cette forme de mental puisse saisir ce dont il s agit…vu qu il part du principe qu il sait..

    En orient on dirait : On ne peut rien verser dans une coupe pleine

  • 17
    voiedorient 6 octobre 2017 à 17:04 / Répondre

    Bonjour
    Je précise que contrairement aux commentaires resumes du le livre que l ordre martiniste synarchique est bien représenté en France et qu il existe plusieurs « collèges » en fonctionnement.

  • 15
    ALJA 6 octobre 2017 à 16:32 / Répondre

    Entre les FF, compagnons du Dharma, qui fréquentent des temples bouddhistes, ceux qui se convertissent aux diverses églises gnostiques et les « hommes de désir » qui cherchent à se comprendre dans « la splendeur de Dieu », c’est à se demander ce qu’ils font en franc-maçonnerie ?!?!

  • 13
    Willermoz 59 6 octobre 2017 à 15:33 / Répondre

    Un trait d’humour « on the roks » : Peut-on être martiniste et détester le vermouth ?

    • 14
      ALJA 6 octobre 2017 à 16:12 / Répondre

      Oui, si on confond spiritueux et spiritualité !Mais les esprits réintégrés n’ont pas besoin d’alcool , ils sont naturellement éthérés .
      Quant aux « hommes de désir » …
      A part ça, le bouquin est écrit par un auteur qui s’y connait en Martini et Martinisme .

    • 16
      Joseph Eliott 6 octobre 2017 à 17:01 / Répondre

      Je me réjouis de voir Willermoz réincarné , à défaut d’être « réintégré ». En plus, ce Willermoz a au moins l’humour qui manque à certains commentateurs

  • 8
    Joël 5 octobre 2017 à 14:26 / Répondre

    Cet Ordre doit être vu dans une perspective historique. L’illuminisme et l’ésotérisme chrétiens, ainsi que l’alchimie mystique, ont baigné une grande partie de la FM du 18e siècle. Les « charlataneries », comme il est dit, de Papus mais aussi de Péladan ont tout de même eu le mérite d’influencer de façon déterminante des artistes comme Jean Delville, Fernand Khnopff, Villiers de l’Isle-adam, Scriabine, etc. (la liste est longue). Donc, le martinisme n’aura pas été inutile en soi, malgré des pratiques ou idées parfois fantaisistes dont le lecteur sagace fera la part des choses.

    • 9
      Désap. 5 octobre 2017 à 19:20 / Répondre

      On peut efficacement se mettre les idées bien au clair,
      comme phase préparatoire on peut lire « Le Théosophisme, Histoire d’une Pseudo-Religion » ou « L’erreur spirit »,
      deux exemples de délires magico-lyrique très bien démontés et démontrés par Guénon.
      Sinon, le Martinisme est exactement pareil à l’Alchimie du point de vue de sa compréhension :
      – soit, comme le disent Joël, Lanterne et JJ Binos, on le comprend
      – soit, comme en Alchimie on croit fabriquer de l’or, on délire.
      Mais bon … tout adepte a l’habitude de s’entendre traiter de dingo,
      rien de grave …

    • 10
      Joseph Eliott 5 octobre 2017 à 19:52 / Répondre

      Nien sûr qu’il doit être vu dans une perspective historique. En tant que courant de l’illuminisme , il a fécondé tout le romantisme. Pour le reste….

  • 3
    Jean jacqués binos 4 octobre 2017 à 22:22 / Répondre

    En bref Joseph Elliot tu montres que tu es totalement ignorant du martinisme et que tu ferais mieux de t’occuper d’autres choses.

    • 5
      Joseph Eliott 5 octobre 2017 à 12:50 / Répondre

      Ben voyons ! le martinisme ne vise-t-il pas à ce que l’homme réintègre sa narure divine par des pratiques  » magiques » ?
      Pour discuter mon propos, mieux vaudrait des arguments plutôt que des  » jugements »

  • 1
    Joseph Eliott 4 octobre 2017 à 11:00 / Répondre

    Au-delà du jargon, le martinisme, le martinésisme et le saint-martinisme sont basés sur l’idée (la croyance!) que l’homme est en exil dans le monde matériel et propose une méthode pour réintégrer sa nature divine. Pourquoi pas.
    S’étant coupé de la FM à la fin du 18iè siècle, il y est revenu dans les fourgons de charlatans « occultistes » comme Papus à la fin du 19iè.
    C’est un fait que les divers courants « martinistes » font de l’entrisme en franc-maçonnerie, présentant le martinisme comme une « fm de l’élite » (!?!?!). Qu’en 2017, il y ait encore des « gogos » pour adhérer à ces fumisteries, qui pour être héritières de l’illuminisme du 18iè siècle n’en sont pas moins très obscurantistes, en dit long sur le niveau de lucidité de nombre de FF et SS.
    Quant à la « méthode », il y a de quoi, pour un esprit doué de quelque raison, d’être pour le moins sceptique.
    Mais réjouissons-nous. Au moins, pour réintégrer la nature divine, ils ne prônent pas le Djihad. Bien sûr chaque courant est persuadé détenir « la vérité » et sont autant de sectes !

    • 2
      lanterne 4 octobre 2017 à 22:20 / Répondre

      Quand les chantres de la sous-culture s’expriment…

      • 6
        Joseph Eliott 5 octobre 2017 à 12:51 / Répondre

        Ben voyons! le martinisme ne vise-t-il pas à ce que l’homme réintègre sa nature divine ( !?!?!)avec des pratiques  » magiques » ?
        Des arguments vaudraient mieux que des jugements !

        • 7
          lanterne 5 octobre 2017 à 13:39 / Répondre

          Renseigne-toi sur le concept de réintégration et tu verras que c’est une idée qui dépasse très largement le martinisme, puisqu’on la retrouve dans la kabbale, le christianisme et bien d’autres traditions, notamment dans certains degrés supérieurs de l’écossisme.
          .
          Ensuite les pratiques magico-religieuses ne sont pas la seule approche que l’on trouve dans le martinisme, certaines branches travaillent tout à fait autrement et même refuse ce type de pratiques.
          .
          Ensuite peut-être qu’une étude de la construction du rituel de base du REAA par exemple pourrait t’être utile pour comprendre les notions d’invocation, d’évocation, de consécration à l’épée etc. La maçonnerie est bourrée de références et pratiques magico-religieuses
          .
          Mais j’arrête là, il faut travailler et réfléchir par soi-même aux fondamentaux au lieu de juger à l’emporte pièce à partir d’idées prédigérées par d’autres que l’on a pas été capable d’élaborer soi-même par l’étude.
          .
          A+

          • 11
            Joseph Eliott 5 octobre 2017 à 19:58 / Répondre

            J’apprécie beaucoup la suffisance de certains commentateurs à mon encontre .
            Merci, je n’ignore rien , ou pas grand-chose , des évolutions des rituels au 18iè siècle et de la prégnance de l’illuminisme sur certains rituels .

            • 12
              lanterne 5 octobre 2017 à 20:52 /

              Eh bien au moins comme ça tu comprendras comment nous avons perçu la tienne.
              .
              L’ignorance n’est pas le problème. Le problème c’est l’ignorance de l’ignorance…

    • 4
      lanterne 4 octobre 2017 à 22:27 / Répondre

      je vise bien-sûr le propos de JOSEPH ELIOTT et non l’auteur …

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
82674127688dfc08dd162d99c269ec6ennnnnnnnnnnnnnnnn