A propos des commentaires sur le Blog Maçonnique

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 30 juillet 2007
Étiquettes :
  • 7
    stephan
    14 février 2008 à 11h46 / Répondre

    juste un peiti commentaire pour informer qu’apres multiple recherche sur la toile je me suis apperçu qu’aucun site ou blog proposait des fonds d’ecran Maçonnique, Templiers ou cabale c’est pourquoi j’ai creer un blog qui est encore qu’au debut mais deja en ligne proposant des fonds d’ecran créer par mes soins et offre aussi la possibilité de laisser vos souhaits pour que j’en fasse un votre immage cher FF internaute… voici l’adresse mesbaf.unblog.fr

  • 6
    INTEGRITE Association
    16 septembre 2007 à 22h57 / Répondre

    Rachida Dati :
    le conte de fées politico-médiatique
    vu par les victimes des sectes maçonniques

    Dans son ensemble noir et blanc apprécié des connaisseurs, elle avait magistralement accédé au Temple du pouvoir régalien suprême.

    Il était ému son prédécesseur au ministère de la Justice. Larmes blanches !
    « Je suis peut-être nul, mais le ministre, c’est moi » pérorait-il quelques jours auparavant.

    Mais en cet instant précis, le résultat de la soustraction était sans appel …

    Crédit photo Site suisse : https://www.gerard-pere-et-fils.com/personnalite_detail.php?id=4

    Elle aussi était émue par cette intronisation médiatisée de façon complice jusqu’à l’outrance.

    « Je suis le symbole de la France ». Cette phrase lancée par une Rachida Dati cernée de caméras et de micros fait partie des images fortes de la journée [Source : http://elysee2007.unblog.fr/2007/05/19/%5D. En toute modestie, il va s’en dire.

    Elle était habituée depuis quelques mois à cette surexposition médiatique, mais cela réconfortait toujours l’« icône de l’intégration réussie, devenue la magistrate du dialogue social » voire carrément « un hommage à tous les enfants de France ».

    En fait, une provinciale que seuls le nom et le physique identifient à la communauté des beurs, idéalement formatée, qui a réussi à s’extirper de ses origines et exhibe sa triomphante ascension dans le monde des puissants ou prétendus tels, en assumant totalement ce concept bien français de « discrimination positive » dont elle a bénéficié à coup de manœuvres toujours soigneusement calculées oscillant entre arrivisme et anti-déterminisme.

    Dans les bancs et les arrière-bancs du pouvoir, elle les a tous rencontrés.

    La liste de ses anges-gardiens est longue et non exhaustive, d’Albin Chalandon, Jean-Luc Lagardère, Jacques Attali, Henri Lachman, en passant par Pierre de Bousquet, Henri Proglio, Marceau Long, Simone Veil jusqu’à Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa.

    Et ils l’ont tous soutenue avec bienveillance, quelque soit leur appartenance politique affichée, voire directement racolée … comme on adoube et on met sur orbite un non-initié.

    Moralement, mais aussi financièrement : MBA financé par le groupe LAGARDERE, poste de comptable à la direction financière de ELF, auditrice chez MATRA, secrétaire générale d’un bureau d’études de la LYONNAISE des EAUX et autre passage par la BERD londonienne présidée alors par Jacques Attali.

    Un luxueux parcours initiatique au cordeau à faire rêver tout étudiant profane aux modestes origines, et bien d’autres encore, impatients de gravir l’échelle.
    >>>
    Ce passage sous le bandeau [dénommé aussi « réussite à l’américaine » et depuis peu « réussite à la hongroise »] trouvera son apogée sous la forme d’une augmentation de salaires fulgurante dans les plus hauts rouages de la magistrature, « pour gagner un statut ». Il est vrai que la fonction de Gardienne du Timbre n’est pas un des plus sceaux métiers !

    « La réussite n’est pas une évidence pour nous, mais la République permet aussi des parcours de réussite. Les concours sont les mêmes pour tous… » [dit-elle à la manière de l’Initiée].

    En réalité, un exemple pédagogique et appliqué de recrutement et de promotion dans la lignée des méthodes francs-maçonnes, dont les récipiendaires les plus naïfs sont aussi les plus émouvants.

    En effet, si son palmarès ne plaide pas forcément en sa défaveur, ne doutons pas que l’heureuse élue a su présenter à chaque voyage des arguments autrement plus convaincants pour gagner sa place parmi l’élite de la maçonnerie d’adoption spécialisée dans la gestion des vulgaires sans-grades et des futurs néophytes en quête d’un tablier.

    Mais alors, que se cache-t-il réellement sous le masque blanc de la gardienne métissée des sceaux ?

    « Une ministre de la rénovation urbaine à coup de Kärcher ? Oh là là, ça craint là !!! » Dites plutôt « anciennement en charge du projet de loi « prévention de la délinquance », un temps pressentie pour le ministère de l’immigration, de l’identité nationale et des rafles !…

    Ou si vous préférez, une vierge noire, gardienne et caution d’un système liberticide bien huilé, dans la lignée directe des actions et inactions coupables d’une Guigou, d’un Perben ou d’un Clément-Fromentel, dont elle perpétue avec constance et cécité les méthodes humiliantes à l’encontre des victimes des réseaux maçonniques.

    A coup sûr, une machine à redistribuer de mauvais et déloyaux services à ses généreux donateurs, « des gens éminemment intelligents » : assurance d’une protection judiciaire à vie ? dictée de la marche à suivre pour leur bonne immunité dans les affaires ? promotion de la franc-maçonnerie au sein de l’institution ? musellement des salauds de plaignants ?etc.

    D’ailleurs, la descente du Saint-Esprit tripode millésimé 2007 sur le Fort de Brégançon vint très rapidement mettre les choses au point.

    Suivie dans la foulée (présidentielle) par les agapes élyséennes offertes (sur fonds publics quand-même…) à l’occasion de notre Fête Nationale, dont les victimes des magistrats parjures furent bien entendu soigneusement écartées, en dépit de leurs longues années de luttes et de souffrances pour la récupération sur le tronc de la veuve des pierres plates qui leur sont dues.

    Bref, une exigence de ses guides spirituels subtilement transmise à la « bien téléguidée » de pratiquer l’art royal dans le cadre d’un retour ultra rapide sur investissements dès les premières semaines de l’An I du Sarkozysme, sous peine de radiation et de retombées dans les ténèbres originels. >>>

    « J’ai voulu un certain nombre de textes que Rachida a fait passer d’excellente façon, j’en souhaite d’autres : je pense notamment que la pratique des dénonciations anonymes n’est pas compatible avec l’idée que je me fais d’un État de droit et d’une République aboutie » [sic la voix de son Grand Maître].

    En attendant le prochain enterrement en grande pompe des fantomatiques XPF et de la véritable affaire Clearstream, perceptible en filigrane dans cette obligation adressée à la gardienne des sceaux depuis un très haut degré de la pyramide, un florilège des premiers morceaux d’architecture pleuvant depuis la place Vendôme atteste de cette prompte mise à l’ordre :

    :: Bunkérisation en urgence des tribunaux afin de protéger les magistrats des actions revendicatives organisées par les victimes de leurs félonies.

    Tueries façon Conseil Municipal de Nanterre en 2002, où sur huit élus abattus par un homme devenu fou à force d’exploitation de sa misère par certains d’entre eux, pas moins de quatre étaient maçons. Une autre sœur sera restée plusieurs semaines à l’hôpital. Score: 5 :. / 8.

    Mais, aucune action punitive à l’encontre des frères magistrats dysfonctionnaires et indignes, selon « un principe simple : une infraction, une sanction ». C’est pourtant elle qui l’affirme ! Il est vrai que la liste est aussi longue que la kyrielle des délinquances économiques qui leur tiennent lieu d’escorte.

    :: Sanctions automatiquement aggravées pour les « voleurs de poules ».

    Mais, acceptation sans sourciller d’une nouvelle version des valeurs de la morale publique par la cohabitation ministérielle avec le débrouillard notable aux blagounettes de fin de banquets rituels, bon traître de la première heure, pionnier de la vulgarisation des machines à voter et grand spécialiste des plus-value record de l’immobilier publico-familial … malgré des balcons pas toujours bien fiabilisés ; mais aussi avec des individus se dissimulant sous des identités élastiques ou fantaisistes, à commencer par son Vénérable :. NSdeNB :.

    :: Suppression de certains tribunaux de la carte judiciaire, et par là-même délocalisation, excommunication et blanchiment de leurs locataires devenus trop gênants à force de pratiques mafieuses. Tel pourrait être le cas de Poitiers, abritant l’ex-procureur fossoyeur de la banqueroute frauduleuse « Fusion en Limousin » [« barbu socialiste ou chrétien de gauche, ou les deux à la fois, surnommé dans les milieux judiciaires l’homme aux pantalons courts ou le nain de jardin, dont les erreurs d’appréciation sont devenues la principale distinction au fil des affaires »], de Grenoble dans le cadre de l’escroquerie « Galouzeau de Villepin [un cousin] » et d’autres scandales tels que l’OTS ; en résumé, des tribunaux et cours d’appel caractérisés par ce que certains nomment pudiquement des « dérives judiciaires ».

    :: Porte parole de son mentor par une abondante distribution de leçons d’éducation civique et de morale au rabais, y compris à l’adresse du « dézingueur » [typé ADN pathologique] de son propre camp politique, outre-passant ainsi ses attributions ministérielles par sa transformation en justicière ou en garante des bonnes mœurs unilatéralement décrétées.
    >>>

    En revanche, aucune réaction relevée concernant le pragmatisme judiciaire libyo-bulgaro-sarkozien à géométrie variable et son cortège de petits et grands arrangements.

    Face à une telle frénésie réformatrice de circonstance, rien de surprenant donc à ce que l’adepte du système ne réponde pas aux plaintes et récriminations qui lui sont personnellement adressées au Ministère de la Justice par les victimes de ce même système, ni même ne daigne en accuser réception, en dépit des preuves accablantes annexées à ces messages d’alerte et appels à réagir. Peut-être est-ce cela « faire comprendre l’action de la justice » ?

    Alors ? « Maltraitée par les élites blanches, masculines, de plus de 50 ans, ces bons énarques qui n’acceptent pas de se mettre aux ordres d’une femme issue des minorités visibles » notre Gardienne des Sceaux ??? Non, car elle n’a peur de rien. Sauf peut-être d’elle-même.

    Pour paraphraser Omar Said Al-Kani dans « La leçon de piano de Madame Rice au peuple de Cana » dont nous nous sommes inspirés pour le style de ce présent édito, « la house nigger pourra continuer à jouer la bonne fée jusqu’à en briser sa baguette magique, elle ne sera jamais rien d’autre qu’une esclave… ».

    Pire, elle est acculée à ne pas pouvoir même démissionner et devoir continuer à mentir, au détriment des honnêtes gens dans leur bon droit pour qui ces comportements inadmissibles ne seront jamais conformes à l’idée qu’ils se faisaient de la justice : un droit opposable.

    Au lieu de se référer sciemment ou non à ce qui ressemble aux Constitutions d’Anderson, la ministre serait bien inspirée de compulser au plus vite la Jurisprudence Guy Worms : « un groupe qui s’adonne à la solidarité en faisant fi de la vérité et de la morale n’est rien d’autre qu’une organisation sectaire ». [Source : http://www.jlturbet.net/article-10163863.html%5D.

    Bien que « personne n’ait intérêt à ce qu’elle explose en vol trop vite », le réveil d’une masse silencieuse de JUSTICIABLES condamnés par la magistrature à devenir JUSTICIERS pourrait bien actionner très prochainement le sablier du compte à rebours en introduisant une résolution pour obtenir sa mise en accusation (traduction dans la langue de Wolfeboro : impeachment), initiative à mettre au compte de l’atmosphère « toxique » qui règne actuellement au sein du Ministère concerné et de l’échauffement progressif constaté dans les Associations de défense des victimes, dont le combat prendra à défaut très prochainement force et vigueur sous d’autres orientations, d’autres aspects avec d’autres moyens.

    Une façon de blackbouler celle qui couvre le temple des magistrats adeptes du Gadlu au trois piliers : Secret, Silence, Solidarité, dont « certains vivent dans un ronronnement sur le mode : « est-ce qu’on ne fait rien tout de suite ou est-ce qu’on attend un petit peu ? » et auxquels « il ne faut [paraît-il] pas donner des ordres, mais les séduire » ; et régénérer ainsi l’Egrégore.

    Pour mémoire

    La lecture des liens suivants est conseillée :

    En ce qui concerne le parcours et les amis:

    http://www.nouveleconomiste.fr/Portraits/1362-Dati.html
    http://www.bakchich.info/article852.html (Rachida Dati et le Maroc)
    http://www.communautarisme.net/SOS-Racisme-defend-Rachida-Dati-contre-une-elite-blanche-_a953.html
    http://www.lemonde.fr:80/web/portfolio/0,12-0@2-3224,31-910979@51-917921,0.html
    http://www.lesechos.fr/info/france/4600891.htm
    http://today.reuters.fr:80/news/NewsArticle.aspx?type=topNews&storyID=2007-07-14T153414Z_01_MAN455727_RTRIDST_0_OFRTP-FRANCE-SARKOZY-GARDEN-PARTY-20070714.XML
    http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/worldnews.html?in_article_id=473487&in_page_id=1811
    http://www.cannes-solidaire.com/cannes-news-001435.html

    En ce qui concerne le caractère:

    http://www.liberation.fr/actualite/politiques/265895.FR.php
    http://www.plusnews.fr/politique/articles/000980_pourquoi_rachida_dati_fait_fui.php
    http://www.menara.ma/Infos/includes/detail.asp?article_id=1608&lmodule=Maroc
    http://today.reuters.fr:80/news/newsArticle.aspx?type=topNews&storyID=2007-07-07T111323Z_01_RIV725843_RTRIDST_0_OFRTP-FRANCE-DOBKINE-DEMISSION-20070707.XML
    http://www.liberation.fr/actualite/societe/267451.FR.php
    http://www.rue89.com/2007/07/07/rachida-dati-maltraite-t-elle-ses-collaborateurs

    En ce qui concerne le formatage:

    http://leschroniques.net/cro_rachida_dati.htm
    http://www.lexpress.fr/info/france/dossier/sarkozy_president/dossier.asp?ida=458840
    http://www.linternaute.com/video/interview/5364/qui-est-rachida-dati/

    Précision d’ordre juridique : le présent avis ne constitue pas une insulte, mais un simple diagnostic, non systématiquement répréhensible en droit. De même, le verbe « acculer » figure bien parmi les mots officiellement reconnus dans la pratique de la langue française. Les mots « Carabosse », « pintade » également.

    « Une justice proche des citoyens [ :. ] c’est une justice qui respecte les justiciables »

  • 5
    Pierre-Jean
    31 juillet 2007 à 14h22 / Répondre

    Eternelle opposition entre Voltaire et Rousseau…

  • 4
    Stéphane
    31 juillet 2007 à 7h39 / Répondre

    Jiri,
    Sans vouloir te lancer des fleurs, j’admire ta patience et ton honnêteté à l’égard de certains hurluberlus, que ce soit « Eric » ou l’inénarrable « Henry le Maçon ».

  • 3
    Eric
    31 juillet 2007 à 0h49 / Répondre

    Et les gamines éventrées par un récidiviste qui a échappé à la peine de mort grâce à vous, les franc-macs, tu les portes sur ta conscience ? Ce sont pas les tiennes, alors c’est plus facile, cloporte.

  • 2
    Yvca
    31 juillet 2007 à 0h34 / Répondre

    Tout à fait d’accord. Faut-il donner des verges à ceux qui veulent vous frapper? Oui ! Faut-il donner la liberté de parole aux enemis de la liberté ?Non !

  • 1
    Eric
    31 juillet 2007 à 0h29 / Répondre

    Toi l’infâme avorteur, je te dénie tout droit à émettre un jugement moral sur qui que ce soit.

    Les franc-macs sont d’infectes punaises.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous