Daniel Keller veut mettre en avant l’égalité femmes-hommes

Par Géplu dans Non classé

Parce qu’elle ressemble à un grand œuvre inachevé, l’égalité femmes-hommes ne peut que parler directement aux maçons.

C’est par cette affirmation en forme de programme que Daniel Keller commence sa tribune publiée dans le récent livre de Frédérique Agnés et Isabelle Lefort 100 ans de combats pour la liberté des femmes, reprise hier par leplus.nouvelobs.

Il y rappelle que la vocation du GODF est de s’emparer des grands sujets de société, et d’éclairer les débats. Et pour cela il veut faire sortir son obédience de sa réserve, dans une visée prospective, « avec tout le sens de l’engagement, le sens critique et, par-dessus tout la conviction dans le progrès de la société dont nous sommes capables ». Mais, continue-t-il, cela « ne prend son sens qu’en fonction de notre foi dans l’égalité, le progrès, la raison, c’est-à-dire dans ce qui en France se nomme la République. C’est la boussole qui nous guide, c’est la lumière qui nous éclaire, c’est le feu qui nous alimente. Ajoutons que l’instrument qui nous mène à bon port, comme à toutes les époques qu’a traversées le Grand Orient, demeure la rationalité critique, l’esprit des Lumières. »

Voilà. Le cadre et les limites étant clairement posés, il entre dans le cœur du sujet : « Comment tolérer les inégalités, les injustices, les discriminations, à commencer par celles qui sanctionnent une partie de l’humanité au profit d’une autre ? » Rappelant que « Préparer les succès de demain, c’est aussi poser convenablement les questions en jeu dès aujourd’hui« , il conclut en disant : « Associer réellement hommes et femmes à l’œuvre commune à tous les niveaux de la société, c’est véritablement faire de la fraternité une réalité, c’est faire de l’idée républicaine une pratique.
 
Au sein du Grand Orient de France, la mixité n’en est qu’à ses débuts. Elle progressera au rythme choisi par chaque Loge. Mais d’ores et déjà, elle préfigure le nouveau visage de l’Obédience sur la durée du siècle qui commence. D’autres viendront pour dire en quoi la présence des femmes aura fait évoluer notre travail, la manière de concevoir la démarche maçonnique. C’est en tout cas une nouvelle page du Grand Orient de France que hommes et femmes, placés sur le signe de l’égalité, ont décidé d’écrire ensemble. »

vendredi 09 mai 2014 72 commentaires

Étiquettes : , ,

  • 71
    Ronan 13 mai 2014 à 14:06 / Répondre

    Bravo : il y en a au moins un qui ne dors pas !:=))

  • 70
    Chicon 13 mai 2014 à 13:18 / Répondre

    @63.-  » avanies ( et framboises )  » a un sens caché , ésotérique. Voici le sens caché pour certains nés trop tard dans le siècle précédent et ne pouvant accéder a la connaissance complète :
    C’est extrait d’une chanson injustement méconnue de Bobby Lapointe : Vanille et framboises encore appelée Aragon et Castille. Les textes des chansons de cet auteur compositeur sorti d’une grande école, ont une dimensîon philosophique rare, et il gagne a être connu. On le chante a la fin de certaines agapes, dans des circonstances précises.

  • 69
    Jean 13 mai 2014 à 10:19 / Répondre

    Certains doivent etre ravis d’avoir fait leur valise juste à temps.. .

  • 68
    Chicon 13 mai 2014 à 08:34 / Répondre

    Nous assistons aux prémices d’un confilt entre la Bretagne et l’Ecosse. Compte tenu des liens anciens et paisibles entre ces deux régions, prions pour la paix.

  • 67
    Ronan 12 mai 2014 à 22:32 / Répondre

    Ah non, ce n’est pas un pseudo… déjà un point qui me distingue, de longue date, d’un grand nombre d’intervenants sur la toile, souvent les plus prompts à l’anathème comme par hasard !:=))

  • 66
    W.Schaw 12 mai 2014 à 20:09 / Répondre

    @63 Je voudrais dans un premier temps échapper au pointillisme et dire que je partage bien sûr le rappel concernant l’évolution historique du système de hauts grades qui deviendra le REAA et dont les rituels ne seront stabilisés que tardivement vers 1814. Il n’empêche que ses précurseurs ( Morin, Grasse-Tilly et consorts) n’auront de cesse de se référer au texte fondateur de l’Ecossisme que j’ai mentionné pour ainsi lui conférer une respectabilité historique. Le lecteur aura compris que le REAA n’est ni écossais (aucun rapport avec l’Ecosse), ni ancien (car le plus récent des rites attestés), ni accepté (car n’ayant jamais été contemporain des opératifs).
    Pour conclure sur une note pointilleuse, s’agissant de mon pseudo, il a au moins le mérite d’une référence maçonnique dont ma modestie ne souffre pas. Il vaut bien tous les titres pompeux dont vous vous affublez dans les hauts grades; ou encore le choix du pseudo d’un saint breton qui confine à la béatification. Cette volonté de remettre l’église au centre du village en constitue les i[prémices.]

  • 65
    Ronan 12 mai 2014 à 16:02 / Répondre

    Ah si, quand même: je ne sais pas qui employé des termes injurieux pour déprécier l’adversaire, mais le « businessman low cost » d’Emerek vaut son pesant de cahouettes dans le genre. Jamais je ne me permettrais une appréciation dépréciative à l’endroit de Marc Henry dont j’apprécie à chaque rencontre l’entregent et l’humour. Se comporter ainsi en boutefeu est-il digne d’un maçon? Je ne le pense pas. Encore moins d’un « homme sage ».

    Pour rappel, quand même, Daniel Keller a fait Normale, Sciences Po et l’ENA, et pas au tour extérieur. Et je connaîs peu de personnes de cette qualité qui ont fait le choix délibéré de quitter la haute administration pour travailler dans le privé…

  • 64
    Ronan 12 mai 2014 à 15:57 / Répondre

    Je ne voudrais pas paraître exagérément pointilleux mais je me dois tout de même, ne lui en déplaise, de rappeler à William Shaw (quel modestie dans le choix de ce pseudo!:=)) que le REAA est né ès qualités cira 1804-6. Et il est né au retour des Amériques de son fondateur, porteur de très nombreux hauts grades auxquels il fallut bien – pour constituer un système viable par lui-même – adjoindre les trois grades de base.

    Pour ce faire, on part des modifications (altérations? Humour, pas taper…) apportées par les Antients au « Rit des Moderns » et hop, on tient un système cohérent dont, il faut le noter, la progression de base est strictement parallèle à celle des quatre ordres du Rite Français, et pour cause (la « section » hauts grades vient dans les deux cas du même fonds commun, développé durant le XVIIIe siècle dans ce vaste mouvement appelé « Ecossisme », dont la proximité phonétique ne doit pas abuser ceux qui sont tentés d’y voir les prémisses du REAA).

    L’Ecossisme a d’abord donné le RF avant la Révolution par concaténation des hauts grades « raisonnables » (pour reprendre l’un des termes de Rœttiers) en « ordres ». Puis, au retour de son long détour par les Amériques et les Antilles, il donna le REAA par adjonction à la sélection de base de hauts grades (au nombre de 25) trois grades « bleus » fabriqués pour la circonstance et quelques hauts grades complémentaires.

    Chose amusante: le RER, apparu avant le REAA, bien avant, est bel et bien de la famille française en dépit de son appellation, ce qui montre bien que l’Ecossisme n’a rien à voir avec le Rite Ecossais.

    A l’époque du Discours de Ramsey, non seulement le REAA n’était pas né (il faudra encore quelques 70 ans pour cela, et une cinquantaine d’années pour le RF en 3 grades + 4 Ordres qui n’est complet dans sa forme moderne – celle du Régulateur – qu’en 1786), mais la notions de Rite n’avait tout simplement pas de sens. On pratiquait alors une seule et même « manière », celle des frères que les Antients appelleront par la suite « Modern » pour les discréditer. Cette « manière » est ce que les anglais appellent « Working ». La notion de Rite apparaît en 1751 avec la Querelle des Anciens et des Modernes en Angleterre: dès lors, il y a en effet deux « workings » bien différenciés. Mais il faudra encore 55 ans avant de voir naître le REAA par emprunts divers…

    Si remettre l’église au centre du village contre les faussaires de l’histoire est leur faire injure, je les plains: avanies (et framboises) les attendent !:=))

  • 63
    Luciole 12 mai 2014 à 12:43 / Répondre

    Si les FF de sa Loge ont décidé garder Olivia Chaumont parmi eux j’y vois un bel exemple de fraternité et d’amitié qui ne voulait pas rompre avec une situation antérieure.
    L’extrapoler et l’étendre à d’autres pour la suite est différent. Olivia a choisi librement sa voie.
    Devenue femme elle s’excluait de facto de la masculinité,vouloir jouer sur les deux tableaux ne me parait pas très cohérent. Il existait déjà des obédiences mixtes.
    Tout choix est aussi renoncement, souvent difficile. La vie sociale nous y contraint dans de nombreuses occasions.
    Enfant/Adulte,Citoyen/Etranger,Faire partie d’un groupe/refuser ses règles.Bien sur il y a égalité intellectuelle mais le mode de vie en société nous impose des comportements.
    Nous les avons acceptés et avons promis de nous y conformer!

  • 62
    Flupke 12 mai 2014 à 11:41 / Répondre

    @ cyane

    Lire attentivement :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivia_Chaumont
    le paragraphe « franc-maçonnerie »

    Les membres de la loge de cette sœur ont été solidaires avec elle ce qui fait que l’obédience très machiste qu’était le GODF est devenu grâce à la ténacité de ce frère devenu sœur : mixte et que les loges peuvent individuellement décider si elles vivent ou non en mixité.
    Quand j’y suis entré je n’aurais pas parié un centime d’euro sur la possibilité d’une telle évolution.
    De plus malgré les oiseaux de mauvais augure et les procès profanes intentés par de mauvais compagnons à l’obédience les membres du GODF sont resté soudés, le GODF n’a pas éclaté bien au contraire.
    Conclusion : toute obédience masculine peut suivre la même voie il suffit qu’un seul membre le veuille et ai le tempérament, la solidité psychique pour le faire. Même en trainant les pieds les vrais humanistes qui sont majoritaires suivront au final.

  • 61
    W.Schaw 12 mai 2014 à 10:40 / Répondre

    Bravo à D.Chiche (post N°53) dont je partage totalement l’avis. Par contre, Ronan (post N°17) semble préférer l’anathème aux sources historiques attestées du REAA. Je l’invite à relire le discours fondateur de Ramsay qui suit:

    Oui, Messieurs, les fameuses fêtes de Cérès à Eleusis dont parle Horace aussi bien que celles d’Isis en Egypte, de Minerve à Athènes, d’Uranie chez les Phéniciens, et de Diane en Scythie avoient quelque rapport à nos solemnités. On y célébroit les mystères o˜ se trouvoient plusieurs vestiges de l’ancienne religion de Noë et des patriarches; ensuite on finissoit par les repas et les libations, mais, sans les excès, les débauches et l’intempérance o˜ les Païens tombèrent peu à peu. La source de toutes ces infamies fut l’admission des personnes de l’un et de l’autre sexe aux assemblées nocturnes contre la primitive institution. C’est pour prévenir de semblables abus que les femmes sont exclues de notre Ordre. Ce n’est pas que nous soyons assés injustes pour regarder le sexe comme incapable de secret, mais c’est, parce que sa présence pourroit altérer insensiblement la pureté de nos maximes et de nos moeurs:
    Si le sexe est banni, qu’il n’en ait point d’alarmes,
    Ce n’est point un outrage à sa fidélité;
    Mais on craint que l’amour entrant avec ses charmes,
    Ne produise l’oubli de la fraternité.
    Noms de frère et d’ami seroient de faibles armes
    Pour garantir les coeurs de la rivalité

  • 60
    Chicon 12 mai 2014 à 08:56 / Répondre

    @cyane-
    Analyse intéressante mais voyez quand même le post N° 12

  • 59
    Denis Cliche 12 mai 2014 à 01:32 / Répondre

    Alors que vous semblez avoir apprécié votre loge pour ce qu’elle vous a apporté. Il vous reste à vous aussi de donner le « retour d’ascenseur » et respecter le choix des FF qui ont décidé de vivre la FM dans la masculinité.

  • 58
    Flupke 11 mai 2014 à 23:42 / Répondre

    Qu’entendez-vous par « athée » ?
    Celui qui ne croit pas en l’une des nombreuses vérités révélées ?
    ou
    Celui qui ne croirait en rien ? je parle au conditionnel car à mon avis cette variété d’humain ne n’existe probablement pas.
    ou
    Plus subtilement celui qui croit que dieu ou la nature sont la même chose exprimée de deux façons … le courant spinoziste qui était considéré par les calvinistes hollandais comme « athées ».
    ou
    indistinctement tous ces courants d’idées seraient tous athées ?
    Bref parler d’athées sans préciser me semble relever du répertoire « brèves de comptoirs ».
    On pourrait aussi parler de « brèves de parvis ». Dans la mesure où tout cela reste convivial ce n’est évidemment pas négatif …

  • 57
    Makhno 11 mai 2014 à 23:29 / Répondre

    En Maçonnerie, la seule femme que je connaisse est  » la veuve  » !

    • 72
      Ninaïe 11 août 2014 à 00:16 / Répondre

      LA VEUVE.
      la seule,
      Celle de notre mère nourricière
      à tous et à toutes
      Soit:
      LA TERRE.
      Bravo pour ce rappel
      Makhno

  • 56
    Cyane 11 mai 2014 à 23:13 / Répondre

    La FM m’a appris à être sincère et à rechercher au fond de moi qui je suis conformément à l’enseignement de Socrate que l’on cite souvent et appliquons trop rarement.
    Devrais je en être pénalisée ?
    La transidentité à la lumière de la maçonnerie m’a permis de dépasser la binarité du genre pour aller à la rencontre de Soi et ainsi rassembler ce qui épars en dépassant la dualité.
    Aurais je été trop loin ?

  • 55
    chris 11 mai 2014 à 21:08 / Répondre

    je travaille professionnellement en présence de femmes et cela ne nuit aucunement à mon professionnalisme, pourquoi en serait il autrement en maçonnerie? Je vis avec une femme et cela ne nuit aucunement à ma capacité de réflexion professionnelle, en serait il autrement en maçonnerie?

  • 54
    Chicon 11 mai 2014 à 20:53 / Répondre

    @ denis cliche –
    Ce que vous dites a le défaut d’être simple, réaliste, sincere et vrai.

  • 53
    Denis Cliche 11 mai 2014 à 19:38 / Répondre

    « Cyane,

    Peut-être que si je me découvrait athée alors que je suis dans une obédience traditionnelle, mon dilemme serait le même que le tiens. Au rite Emulation on parle du tablier. « Il vaut mieux se retirer que de briser l’harmonie de la Loge… »

    A lire les commentaires houleux, on ne peut prétendre que l’harmonie des loges soit garanties par la mixité… bien au contraire. L’humain étant ce qu’il est, nos illustres frères fondateurs savaient que la politique, la religion et le sexe étaient des sources de conflits. Serais-je sexiste ? Oui je le suis en FM et je l’assume très bien.

    Aussi, la FM dans sa tradition est essentiellement masculine. TOUS les personnages mythiques du 1er au 33eime degré au REAA sont des hommes. La pire des erreurs historiques fut de ne pas essayer de créer des ordres féminins distincts de la FM et ayant un rituel et une psyché propre aux femmes. Les américains l’ont fait… avec plus ou moins de succès. A mon avis c’est plus respectueux des différences et respectueux des femmes que de vouloir égaliser par la loi du « plus petit commun multiple ».

  • 52
    Cyane 11 mai 2014 à 16:07 / Répondre

    Quid des FF qui, dans une Obédience masculine qu’il n’ont pas envie de quitter se découvrent transidentitaires et deviennent des SS ? Cette question n’est pas anodine puisque c’est mon cas, j’aimerais avoir votre avis sur cette question.

  • 51
    Flupke 11 mai 2014 à 12:43 / Répondre

    William S : « La vie : une fable racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur,
    et qui ne signifie rien. »
    Sommes-nous des idiots émettant beaucoup de bruits et de fureurs sur le ridicule sujet « mixité en FM », ridicule par rapport, simple exemple, à ce que vient de dire Mrg Di Falco concernant les massacres en Syrie ?

  • 50
    Erasme FABEMOL 11 mai 2014 à 12:06 / Répondre

    Cher CHICON,
    Parce que les hommes sont « sous l’empire du charme » des femmes, ils les voilent ; pour ne pas être tentés, ils leur font dissimuler leur charmes. Quand l’homme ne sait pas contenir ses pulsions, il impose aux autres qu’elles ne le tentent pas. Ce n’est pas glorieux. La concentration aussi s’apprend pour ne pas se laisser distraire en tenue. Mais avoir une attention flottante permet aussi d’entendre autrement. En loge, je ne suis pas dans la séduction. Ensuite, il y les agapes, c’est alors possible.
    Et si nous faisions abstraction de notre « identité sexuelle », si nous allions jusqu’à demander que le fait d’être de « sexe masculin » ou « sexe féminin » n’apparaisse plus sur notre état civil, nos pièces d’identité, etc… Qu’y perdrions-nous ?

  • 49
    Ronan 11 mai 2014 à 11:47 / Répondre

    Ah oui, quand même, si l’on doit accepter l’argument de Chicon (je persiste à ressentir un humour décalé dans son intervention…), il convient d’interdire l’entrée de nos temples aux homosexuels qui risqueraient de « troubler » l’égrégore et la sérénité des travaux par les effluves de désir (phéromone, quand tu nous tiens…) qu’ils feraient planer sur les colonnes. On voit où mène ce type de raisonnement aussi rance qu’excluant !

  • 48
    Ronan 11 mai 2014 à 11:44 / Répondre

    Comme le dit Makhno « Ceci dit, on peut se faire initier où on veut eu comme on veut, c’est la liberté de chacun. »

    C’est précisément ce qui se passe au GODF, n’en déplaise aux détracteurs de la situation actuelle qu’ils n’ont de cesse de caricaturer. Les loges appliquent leur liberté, pour le recrutement comme pour le GADLU.

    Le procédé est rigoureusement le même. Le Convent a décidé que les loges pouvaient ou non invoquer le GADLU (pour faire simple)? Fort bien, un pourcentage non négligeable travaille aujourd’hui encore « à la gloire du GADLU », les autres « à l’Humanité ». De même, les loges peuvent initier qui elles veulent, hommes et femmes? Fort bien, à ce jour, environ 350 loges ont fait le choix d’une mixité plus ou moins radicale, plus ou moins prudente, et le reste des 1250 et quelques loges restent masculines…

    Dès lors, où est le problème? Les « masculinistes » ont le choix de continuer à maçonner entre hommes pour le pas être « troublés » comme le dit un intervenant (quel aveu, sauf à y lire un l’humour au Xième degré, de l’échec de l’initiation); les FF qui considèrent la mixité comme un progrès ont, de leur côté, la possibilité de travailler selon leur cœur. Comme le dit la chanson: « et cela fait d’excellents maçons » !:=))

    Le seul problème réel concerne le droit de visite des sœurs du GODF dans leur propre Obédience, quelques rares loges du GODF qui n’acceptaient pas les visiteuses étant désormais confronté au fait de devoir refuser l’entrée à des femmes qui, étant des sœurs de l’Obédience, sont devenues en quelque sorte des « frères comme les autres ». Le reste relève du fantasme et ne correspond à aucune réalité autre de celle que s’efforcent d’entretenir un groupe microscopique d’extrémistes, les loges dans leur immense majorité ayant pour leur part entériné la situation présente pour (re)passer aux choses sérieuse, le travail.

  • 47
    Flupke 11 mai 2014 à 11:29 / Répondre

    une petite pensée amusée pour Chicon

    Que nous dit Georges ?
    « La bandaison papa
    Ça ne se commande pas. »
    Que nous nos curés manqués recyclés en FM?
    Éloignons de nos yeux ces seins que nous ne saurions voir !

  • 46
    Flupke 11 mai 2014 à 10:57 / Répondre

    Excusez si je dérange !
    Mais beaucoup ici utilisent un mot fourre-tout, le mot « initiation ».
    J’ai l’impression, hélas, que pour beaucoup ici mais aussi en haut des cocotiers obédientiels ou juridictionnels il ne s’agit que d’une posture destinée à affirmer une supériorité sur d’autres humains dits « profanes ».
    C’est un comportement humain d’une grande banalité que l’on retrouve dans de multiples situations sur la surface du Globe.
    Il en est de même du mot « égrégore », atmosphère … atmosphère … etc.
    Je suis un taquin.
    Nobody is perfect !

  • 45
    Makhno 11 mai 2014 à 10:17 / Répondre

    Pour répondre à certaines angoisses, je pense que la mixité est un élément, nécessaire, utile et indispensable dans tous les rouages de la société. Mais la difficulté est que la Maçonnerie, ce n’est pas une association comme les autres. C’est une assemblée à vocation initiatique, les rituels sont là pour le rappeler. Ce cheminement peut poser des difficultés, évocations intimes, recherches individuelles, personnelles et concentration qui amène à exclure tout « métaux ». Sauf à vouloir que la Maçonnerie deviennent une association genre club service ou autres. Peut-être ?
    Ceci dit, on peut se faire initier où on veut eu comme on veut, c’est la liberté de chacun.

  • 44
    Chicon 11 mai 2014 à 08:51 / Répondre

    Les femmes me posent problème. Je suis souvent  » sous l’empire de leur charme  » et cela perturbe mon égrégore, bref je suis en tenue mais ailleurs.
    Il ne faudrait admettre que des femmes laides en FM ou des hommes asexués.

  • 43
    Chicon 11 mai 2014 à 08:45 / Répondre

    Pardonnez moi de revenir sur les clubs masculins devenus mixtes, et leur sociologie, mais ce qui s’applique aux clubs doit pouvoir s’appliquer aux LL. On observe vingt ans apres que:
    – quelques clubs sont resté masculins ( les plus agés)
    – la quasi totalité des clubs sont mixtes ( a dominante masculine)
    – un nouveau club sur deux est a cent pour cent féminin, les autres sont mixtes.
    On peut penser que « dans le siecle qui suit » il pourrait ( conditionnel présent) en être de même dans les LL du GO.

  • 42
    Luciole 11 mai 2014 à 01:15 / Répondre

    (pardon pour une éventuelle redite)
    La différence avec mon message est que DK dit : »Elle progressera (la mixité) au rythme … »
    Ce qui indique que seule la cadence sera discutable,le fait lui même étant considéré comme acquis ou irréversible.Pas d’autre choix!

  • 41
    Flupke 10 mai 2014 à 23:48 / Répondre

    Etre mixte serait être « progressiste »
    Les premiers progressistes seraient donc les héros de la Genèse … nos parents à tous Adam et Eve.
    La mixité serait donc un élément essentiel de la Tradition.

    Et une brève de comptoir en plus sur le sujet !

  • 40
    Ronan 10 mai 2014 à 23:26 / Répondre

    L’égalité hommes-femmes est clairement un progrès. La mixité ne peut qu’en être une conséquence directe (mais certains persisteront à appeler cela un dégât collatéral: tant pis pour eux, le débat est bel et bien clos dans les loges !:=))

    Cela dit, je crois quand même que le verbe « progresser » était pris dans son sens mathématique…

  • 39
    Luciole 10 mai 2014 à 23:23 / Répondre

    @géplu
    Cher géplu,je ne critique pas DK je crois même l’avoir décrit « intelligent et s’exprimant fort bien », mon propos était destiné à défendre (en est-il besoin?) ceux, dont je suis, qui considèrent le monogenre comme une option digne de respect et à l’écart des obligations du « politiquement correct » comme d’un modernisme imposé.

    En d’autres termes le GO fait ce que ses dirigeants décident mais les autres Obédiences sont tout aussi légitimes à ne pas le suivre sans être pour autant traitées d’obscurantistes,rétrogrades et autres amabilités.
    (Je ne parle pas pour DK mais pour ceux qui agissent de cette façon,peu fraternelle au demeurant…)
    Cordialement

  • 38
    chris41 10 mai 2014 à 23:05 / Répondre

    chiche!

  • 37
    Lancelot 10 mai 2014 à 21:49 / Répondre

     » Elle progressera au rythme choisi par chaque Loge. »

    La mixité en FM sera donc un progrès.. Et qui ne veut pas être progressiste ?

    Arrêtons donc de tergiverser et arrêtons de faire de la discrimination sur toutes ses formes. Ouvrons nos temples et nos loges, a tous ceux qui vivent de la discrimination qu’ils soient des délinquants, des déficients intellectuels, des marginaux, des paumés et ainsi la loge sera le véritable reflet de la société profane, microcosme d’une utopie égalitaire a laquelle certains semblent vouloir aspirer…

  • 36
    • Géplu 10 mai 2014 à 21:00 / Répondre

    @ luciole : Tu écris « Que chaque Loge décide de son appartenance et de ses manières d’être et nous vivrons en bonne intelligence ce qui est le principal, non ? « 
    Si tu relis bien les propos de DK, il ne dit pas autre chose : « Au sein du Grand Orient de France, la mixité n’en est qu’à ses débuts. Elle progressera au rythme choisi par chaque Loge. »

  • 35
    Luciole 10 mai 2014 à 19:45 / Répondre

    Bizarre,vous avez dit « bizzare? » On ne peut avoir une grille unique pour toutes les activités,mode de pensée etc.. La mixité est appliquée en équitation mais pas en natation,Pourquoi exiger de groupes qui se sont constitués eux même et restent privés qu’ils cèdent à la mode et « mixisent » à tout va?
    Pourquoi les mêmes critiques n’imposent-ils pas le Rite unique, une seule échelle de degrés,un seul type de fonctionnement,une uniformisation des légendes etc etc?
    Laissez les rétrogrades (si l’on peut dire!) en paix SVP Que chaque Loge décide de son appartenance et de ses manières d’être et nous vivrons en bonne intelligence ce qui est le principal,non?

  • 34
    Makhno 10 mai 2014 à 19:28 / Répondre

    Pour répondre à une angoisse, je pense que la mixité est utile, nécessaire, indispensable et vitale dans tous les lieux de la vie sociale. Le problème est que la Maçonnerie n’est pas un lieu comme un autre, c’est un lieu initiatique, donc à part, dont la séparation avec le monde « profane » est gérée part les rituels. Mais chacun est libre de s’initier où il veut, et on peut avoir le droit d’avoir un doute sur la sincérité de certains engagements lorsque l’initiation est troublée par des métaux (à l’insu de son plein gré).

  • 33
    Chicon 10 mai 2014 à 17:42 / Répondre

    @ flupke & maitre folace –
    Je viens de comprendre pourquoi on ne cesse de contrarier ce malheureux GO . Tout simplement parcequ’il s’exprime au nom de tout le monde, donnant des leçons a tout le monde. Rien de plus horripilant.

  • 32
    Lancelot 10 mai 2014 à 16:46 / Répondre

    Pourquoi faut-il des réponses a des questions qui n’en sont pas ? Cherches en dedans de toi et peut-être trouvera tu des réponses? … Et alors il faudra trouver les questions qui vont avec…

  • 31
    W.Schaw 10 mai 2014 à 16:17 / Répondre

    Bravo à Makhno (post N°3) qui connaît l’ histoire du REAA. Ce n’est pas le cas de l’auteur du post N°14 qui préfère lui asséner un qualificatif de ‘ légende risible’ pour masquer sa grande ignorance des textes fondateurs du REAA. Je l’invite à relire le Discours de Ramsay, si toutefois il en a jamais entendu parler. L’extrait qui suit est limpide concernant la mixité:
    [Oui, Messieurs, les fameuses fêtes de Cérès à Eleusis dont parle Horace aussi bien que celles d’Isis en Egypte, de Minerve à Athènes, d’Uranie chez les Phéniciens, et de Diane en Scythie avoient quelque rapport à nos solemnités. On y célébroit les mystères o˜ se trouvoient plusieurs vestiges de l’ancienne religion de Noë et des patriarches; ensuite on finissoit par les repas et les libations, mais, sans les excès, les débauches et l’intempérance o˜ les Païens tombèrent peu à peu. La source de toutes ces infamies fut l’admission des personnes de l’un et de l’autre sexe aux assemblées nocturnes contre la primitive institution. C’est pour prévenir de semblables abus que les femmes sont exclues de notre Ordre. Ce n’est pas que nous soyons assés injustes pour regarder le sexe comme incapable de secret, mais c’est, parce que sa présence pourroit altérer insensiblement la pureté de nos maximes et de nos moeurs:

    Si le sexe est banni, qu’il n’en ait point d’alarmes,
    Ce n’est point un outrage à sa fidélité;
    Mais on craint que l’amour entrant avec ses charmes,
    Ne produise l’oubli de la fraternité.
    Noms de frère et d’ami seroient de faibles armes
    Pour garantir les coeurs de la rivalité.

  • 30
    astronome64 10 mai 2014 à 15:45 / Répondre

    @ Fabrice. Bien d’accord avec toi.En outre,à ma grande déception, le GM Keller laisse croire que le GODF poursuit pour etre la mode les lubies sociétales tout en abandonnant le champ du social. Comme ce soir je visite des SS de la GLFF pour une initiation j’en profiterai, tel un missionnaire du mixisme, pour leur expliquer combien elles sont rétrogrades et conservatrices, qu’elles aussi doivent progresser (à leur rythme) vers le vrai et le beau de la mixité et combien il est anormal de laisser à leur porte l’autre moitié de l’humanité et que la parité…..

  • 29
    chris41 10 mai 2014 à 15:12 / Répondre

    Malgré tous ces commentaires et attaques (je serais moralisateur?!), personne n’a répondu au sujet de fonds sur la mixité dans les lieux publics, à l’école, à la piscine…
    l’art de contourner le problème?

  • 28
    Maitre Folace 10 mai 2014 à 13:08 / Répondre

    @flucke

    Tant que l’on ne fait pas la morale sur la mixité (Chris ) et qu’on ne refait pas l’histoire (jfvc) je reste « chez moi » et j’y suis bien.

    Quoique dans des post récents ici et ailleurs, quand mon Obédience (GLDF) et son GM étaient chahutés par certains entre autre sur ce blog, je n’ai pas pris ma plume pour leur dire de se mêler de leurs affaires et de rester chez eux… je ne m’en suis pas senti la légitimité…si eux pensent l’avoir… je leur laisse leur certitude

    Donc pas de leçon de maçonnerie et de vérité historique et l’on ne m’entend plus…au comptoir (quel mépris).

  • 27
    Fabrice 10 mai 2014 à 12:38 / Répondre

    Comme tous ses prédécesseurs, Daniel Keller parle trop, et souvent inconsidérément, c’est-à-dire sans mandat du Convent. Le jour où le Convent signifiera au Conseil de l’Ordre qu’il doit la mettre un peu en veilleuse, nous aurons un peu progressé. Le jour où le Convent rappellera au Conseil de l’Ordre que le Grand Maître n’est pas le porte-parole de l’Obédience (car ce n’est écrit nulle part), nous aurons progressé.

    Le sujet de la mixité est polémique au GO. Contrairement à une légende tenace, ce débat n’a pas été tranché. Officiellement, c’est beaucoup plus compliqué : le GO n’est pas mixte tout en l’étant sans l’être. C’est la réalité des choses car le consensus s’est fait autour de la liberté des loges de devenir mixtes ou de demeurer masculines et non sur une orientation générale de l’Obédience en faveur de la mixité. Et encore, il y aurait quantité de choses relativement peu agréables à dire sur les conditions dans lesquelles ce consensus a été arraché au Convent de Vichy, en 2010, en fin de journée alors que les délégués étaient fatigués, et que certains étaient absents (sans parler de la campagne agressive des crypto-trotskistes de la « Loge » Combats »).

    Malgré tout le respect que je dois à Daniel Keller, il n’a pas à se répandre ainsi dans la presse, d’autant que la mixité est anecdotique au GO et qu’elle ne fait pas partie de sa culture et de sa pratique, qu’elle a été de surcroît décidée sans aucun égard pour les Obédiences mixtes et notamment pour la plus ancienne d’entre elles : le Droit Humain.

    La mixité, c’est une façon commode de s’acheter une bonne conscience à bas prix (mais en ramassant au passage des capitations supplémentaires), de faire comme si, tout d’un coup, « la moitié de l’humanité » (ce slogan qu’on répète à l’envie) allait se précipiter au GO, pleine de reconnaissance et de gratitude pour la rue Cadet. Cette moitié va enfin recevoir la lumière – la vraie bien entendu. Quelle farce tout de même ! En attendant, les loges masculines, qui forment l’ossature du GO, peuvent commencer à s’inquiéter sur leur devenir au sein de l’Obédience. Les masques sont en train de tomber et l’équilibre trouvé va s’avérer bancal. Vous verrez que dans quelques mois, les mixistes vont à nouveau s’agiter pour exiger la parité dans tous les organes de l’Obédience.

    Finalement, quand je vois la situation actuelle, je me demande si je ne vais pas exiger mon affiliation à la Grande Loge Féminine…

  • 26
    Luciole 10 mai 2014 à 12:21 / Répondre

    Pour participer,bonjour à tous.
    Daniel Keller est un homme intelligent qui s’exprime fort bien et c’est un peu injurieux de le traiter comme un vulgaire commercial.Il y a quand même des différences avec Arcizet et Gulino.
    Il est logique qu’il veuille développer le GO et les viviers ne peuvent être que la GLFF et le Droit Humain,surtout ce dernier.Au passage le GO a une énorme majorité masculine et le DH une majorité féminine ce qui va poser problème à d’aucuns!
    Cordialement.

  • 25
    Ronan 10 mai 2014 à 11:06 / Répondre

    Le GODF est multirite: il permet de choisir sa voie, y compris d’en suivre plusieurs, tant en loge que dans les « so called » hauts grades. Le GODF comporte toute la palette, de l’Atelier très sociétal au plus symboliste et spiritualiste: on peut y travailler à la gloire de l’humanité ou du GADLU, avec ou sans la Bible, en athée comme en croyant grâce a la conjonction de la plus grande diversité et de la liberté absolue de conscience. Il comprend environ 350 loges mixtes sur plus de 1200, ce qui offre là encore le plus grand choix. Enfin, outre sa variété de Rites, il est structuré selon la plus totale indépendance entre les loges et les structures de hauts grades, le Grand Maître étant le Régulateur de tous les Rites… D’où, mais d’où peut bien venir son attractivité, je me le demande? !:=))

  • 24
    Ronan 10 mai 2014 à 10:54 / Répondre

    La vision historique de Chicon (#1) est surréaliste. Pour se faire pardonner, il copiera 100 fois « les Antients autoproclamés sont nés en 1751, et ils ont affublé leurs adversaires du sobriquet de Moderns pour s’efforcer de les ridiculiser ». Et encore 100 fois: « Le rituel dit Groussier est un retour au symbolisme après une période d’oubli de la tradition fin XIXe et début XXe siècle »!
    Je suggère, en lieu et place des habituels Pater et autres Ave, une visite guidée au Musée de la franc-maçonnerie suivie d’une interro écrite !:=))

  • 23
    Flupke 10 mai 2014 à 10:42 / Répondre

    Il me semble inutile de discourir plus avant car les éclopés de la guerre des sexes exprimeront sans cesse leur aigreur et le rejet de la femme en FM.
    Que l’autre, la femme, ne vienne pas leur casser les burnes pendant les pauvres 2 fois 2 heures dont ils disposent deux fois par mois ! …
    Le « GO » vit sa vie, en quoi cela regarde ceux qui l’ont quitté ou ceux qui ne le connaisse pas ?
    Les premiers (à la suite de crestian) espéraient son éclatement : c’est pas de chance il n’a pas lieu !
    Les seconds émettent des salves de brèves de comptoir !

  • 22
    Fox7ans 10 mai 2014 à 09:48 / Répondre

    Et à part, je voudrais signaler à certains honorables contributeurs qui semblent l’ignorer qu’il y avait des femmes en franc-maçonnerie bien avant que le GODF n’envisage de devenir mixte.
    Alors parler « d’inventer » des rituels à cette occasion, c’est avoir un léger train de retard.

    Il n’est qu’a aller visiter des Loges de la GLFF, du la GLMU, de la GLFMM, de la GLMF etc. pour voir ce qu’il en est. Le travail a déjà été fait. et plutôt bien fait.

  • 21
    Fox7ans 10 mai 2014 à 09:45 / Répondre

    Je reste stupéfait de la capacité de certains à vouloir absolument « refaire le match » à coups d’arguments plus ou moins sérieux alors qu’en réalité, dans les loges du GO, l’affaire est derrières nous. Des loges comprennent des soeurs, d’autres non, certaines y viendront, d’autres non et on en parle plus guère sur les colonnes.

    Il n’est peut-être pas utile de rallumer les guerres de religions tous les matins…

    Après, ceux qui trouvent que leur obédience est « mieux » que le GO, qu’ils restent chez eux puisqu’ils y sont bien. C’est tout le mal que je leur souhaite. Mais pourquoi voudraient-ils imposer leur choix à ceux qui ont d’autres préférences ?7

    En toute fraternité. F.

  • 20
    Chicon 10 mai 2014 à 09:39 / Répondre

    @ lancelot –
    Les modifications des rituels que vous évoquez, pratiquées par le GODF au debut du siècle dernier, ont vidé de toute spiritualité les-dits rituels, jusqu’à les rendre inintelligibles. Le rite français d’Arthur Groussier en est un exemple. Les Moderns début XIX ont commencé une modification des rituels, entrant en conflit avec les Antients. Un compromis a été trouvé en 1813 et depuis le Rite Emulation a perdu sa spiritualité aux trois premiers grades, pour la retrouver pleinement et magnifiquement au grade suivant, l’Arche Royale.
    La réécriture complète des rituels a orientation féminine que vous évoquez est donc envisageable puisqu’il s’agit de légendes inspirées de l’Histoire. S’ils n’ont alors aucune spiritualité, ce n’est pas grave, on peut s’en passer.

  • 19
    Conferencier MuseeFM 10 mai 2014 à 09:26 / Répondre

    Et n’oublions pas que des SS étaient présentes bien avant cela au sein du Grand Orient : les loges d’adoption étaient très officiellement intégrées au sein du GODF, elles ont même choisi leur rattachement en 1774 (qui ne leur a pas été imposé). La Duchesse de Bourbon avait d’ailleurs été ELUE et INSTALLEE grande-maîtresse, succédant de quelques années à Mme de Seignelay, elle, choisie par Clermont. Leur position était tellement officielle qu’elles étaient citées dans les deuxième santé d’obligation, conjointement au Grand-Maître, le duc de Chartres (il en était de même pour Marie-Caroline de Lorraine-Habsbourg, Reine de Naples qui recevait une santé d’obligation lors des banquets maçonniques français pour avoir ramené la maçonnerie dans ses Etats après l’interdiction qui en avait été faite par son beau-père Charles III de Bourbon, lors des santés aux Souverains étrangers).

  • 18
    Maitre Folace 10 mai 2014 à 09:18 / Répondre

    Cher Chris41

    « Quand on se pose la question de la mixité au GO » et que l’on est drapé dans la morale et la pureté « on » se pose la question du comment elle a été mise en place par une simple circulaire du GO (Circulaire 761- voir article sur ce blog en mai 2012 – qui généralise une décision de justice maçonnique concernant une Loge) et pas par une décision de Convent (3 fois annulées pour « vice » de forme 2009,2010,2011). Alors pas de leçons de maçonnerie… (comme d’hab) la fin n’a jamais justifié les moyens…

    Le voeu interprétatif de 2010 et 2011 dont parle Papy Grincheux est nul et non avec avenu puisque le vote a été annulé par la justice maçonnique du GO en en mai 2011 et mai 2012 (même article du blog). Cette décision de 2012 dit clairement qu’un voeu interprétatif n’est pas conforme au RG…

    « Pour ces messieurs la moralité devient rigide… » retour à l’envoyeur

  • 17
    Chicon 10 mai 2014 à 09:18 / Répondre

    Si on fait une analogie avec les clubs féminins, on observe que ceux-ci ont vu leur expansion s’arrêter quand les clubs masculins ont admis la mixité. Cela prendra une génération pour atteindre un nouvel équilibre en faveur des clubs masculins.,Cependant il est des dames qui voudront rester entre-elles, et iĺ y aura encore des LL féminines, mais moins. La mixité au GO sera ce qu’il en fait. S’il reste low-cost pour reprendre une expression citée ici, la greffe des LL féminines ne prendra pas bien.

  • 16
    jfvc 10 mai 2014 à 08:06 / Répondre

    tout çà c’est oublier un peu vite les 5 loges du GODF ,dont la mienne(Prairial) qui au nom de la liberté d’initiation, il y a déjà plus de 5 ans , ont initiées des femmes ce qui a valu à 169 d’entre nous d’être « exclus », un convent ensuite bien tumultueux et attendre 2 ans de procédures internes acharnés pour qu’un convent 2 ans après présidé par G.ARCIZET bascule majoritairement et reconnaisse enfin cette liberté d’initier de chaque loge du GODF, sans qu’aucun texte de notre constitution ou de notre règlement général ne l’ai jamais empêché…..

    Au GODF ,ce n’est pas de mixité dont on parle mais plutôt de Liberté d’initier des hommes et /ou des femmes au libre choix de chaque loge souveraine et au delà, tous (tes) d’œuvrer contre toute forme de discrimination….

  • 15
    Ronan 10 mai 2014 à 01:17 / Répondre

    J’aimerais que les tenant (propagandistes?) de cette légende risible selon laquelle le REAA aurait été spécifiquement rédigé pour des « mâles » burnés justifient leur délire sur le plan historique.

    Les origines du REAA, à la base système de hauts grades sur lequel ont été greffés les trois grades « bleus » pour en faire un système complet, n’ont rien de mystérieuses et, surtout, de fondamentalement différentes du système le plus ancien en sept « Ordres », à savoir le RF.

    Les deux sont naturellement masculins -époque oblige – et ont effectué leur féminisation selon les mêmes modalités historiques.

    On pourrait du reste en dire autant, ô sacrilège, du RER qui est, chacun le sait, un Rite de la famille des Moderns, donc « français » par essence !

  • 14
    Lancelot 10 mai 2014 à 01:08 / Répondre

    Si je te comprend en lisant entre les lignes…

    Ceux dont le « reste est rigide » et donc de surcroit qui n’ont pas de moralité préfèrent les loges mixtes… pour nouer des amitié dans le centre de l’union… C’est bien cela ?

  • 13
    chris41 9 mai 2014 à 23:20 / Répondre

    Quand on se pose la question de la mixité au GO, j’aurais voulu connaître la position de ces frères qui n’en veulent (sous couverts qu’il y a des loges féminines) sur la mixité au travail, à l’école, dans les transports en commun, à la piscine !!!!

    Un jour ils ressortiront Anderson pour justifier tel ou tel point, mais oublieront que « la Maçonnerie devient le Centre d’Union et le Moyen de nouer une véritable Amitié parmi des Personnes qui eussent-dû-demeurer-perpétuellement-Eloignées. »

    « Pour ces messieurs, la moralité devient rigide quand le reste ne l’est plus. » Michel Colucci

  • 12
    Sarlat 9 mai 2014 à 23:17 / Répondre

    Il faudrait tout de même que le GODF oeuvre en son sein pour l’initiation maçonnique des animaux domestiques comme les chats et les chiens, pour rattraper l’église catholique qui fait des messes pour les animaux, mais il est vrai qu’il y a déjà beaucoup de perroquets au GODF, plutôt des gris. S’en tenir à intégrer des femmes est un projet très médiocres.

  • 11
    eMeReK 9 mai 2014 à 20:22 / Répondre

    Pas simple pour le Droit Humain, obédience historique mixte …
    Pas simple …..après avoir trop longtemps frayé avec le GODF…..
    Pas simple, car maintenant concurrencé par un rouleau compresseur ,drivé par un « bizeness » man low coast….qui veut faire du chiffre….

    J’aime bien le Droit Humain et je trouve que cette furieuse recherche de parts de marché risque de nous l’abîmer …. L’ambiance y est tellement sympathique et initiatique.
    Rien à voir avec une organisation profane, si proche de la maçonnerie dont je tairai le nom même si je ne sais qu’épeler….

  • 10
    Chicon 9 mai 2014 à 18:06 / Répondre

    @ landelot –
    Ton post met en évidence quelque chose de fondamental en FM. La pensée symbolique attachée aux objets perçus ( qui peuvent etre des phrases ) peut relever de la pure fantaisie. On parle alors de fantasmes ou perceptions sans objet réel. C’est le cas de l’utopie qui peut eventuellement etre un moteur social (l’egalité)
    Certains FM se lancent avec sincérité dans des planches qui ont leur propre logique mais qui ne correspondent a aucun objet réel. Leur bon sens (dissonance cognitive) devrait leur permettre de mesurer la part de réel de leur travail.
    A ce titre ton post plein d’humour pose la question des limites de nos spéculations.

  • 9
    Landelot 9 mai 2014 à 17:13 / Répondre

    Égal ne veut certainement pas dire identique.

    Quoique certains voudraient obliger les hommes a pisser assis..

    Les rituels ont déjà été changés ! Mais les dérives continueront et dans quelques années des obédiences intègreront des histoires comme celle au sujet de la Reine de Saba qui aura de fait bati le temple de Salomon… On dira que Hiram Abif était en réalité une femme travesti, avec des témoignages et des études à l’appui et que si elle a subi son triste sort c’est que les mauvais compagnons (eux ce seront des hommes) l’auraient aperçu dans son simple appareil, sans appareil… Les leçons que l’on donnera seront que l’Ordre maçonnique a toujours été féminin et que dans le fond ce n’est pas un Ordre Polaire Masculin, comme il est dit dans le dictionnaire des symboles, mais bien un Ordre Anti-polaire Féminin… Et on dira pour preuve que l’équerre et le compas sont en réalité l’expression de l’utérus ou de la vulve… Et on applaudira a toutes ces grands progrès qui auront eu lieu dans ce qui restera de l’ordre initia- tic.

    (fin de l’ironie)

  • 8
    Papy Grincheux 9 mai 2014 à 14:25 / Répondre

    Hé oui Makhno c’est comme ça! Il a suffit d’un voeu dit « interprétatif » voté dans des circonstances que l’on s’est empressé d’oublier, pour que le GODF, qui était mixte sans le savoir depuis sa création, puisse accueillir enfin « la moitié de l’humanité » qui piaffait à la porte du temple et pour que l’on se rende compte que les soeurs sont finalement « des frères comme les autres »…

  • 7
    JP Bouyer 9 mai 2014 à 14:07 / Répondre

    @ chicon : du procès d’intention considéré comme un nouvel outil du travail maçonnique ???

    @ makhno : mais même dans les Obédiences féminines personne n’a jamais pensé à « récrire tous les rituels » ou à « inventer de nouvelles légendes qui intégrent des personnages mythiques ou historiques féminins »

  • 6
    Chicon 9 mai 2014 à 13:44 / Répondre

    Mixité –
    Déja les hommes ont du mal a comprendre leur rituel, si tenté qu’il y en ait un et qu’il ait un sens, Alors les femmes ne feront pas mieux , c’est constaté. On fera de belles obédiences où les gens viendront se pousser du col en brassant de l’air le plus sérieusement possible. Le remède: faire du politique et du sociétal. Exemples: le sexe des anges transexués est il masculin, la problématique de l’égalité des sexes et de la liberté des moeurs est-elle intangible, etc….Le plus simple, sans se faire mal aux cheveux tractopilés, n’est-il pas de faire directement de la politique avec ou sans femmes.

  • 5
    trois14 9 mai 2014 à 12:53 / Répondre

    C’est une très bonne nouvelle, Daniel Keller, par ailleurs DG du Groupe automobile Dacia gère le GO comme un groupe industriel: il consolide.
    Et la maçonnerie Française va pouvoir se consolider en deux pôles. Le premier spirituel, initiatique et humaniste autour de la GLDF. Le deuxième sociétal et agnostique autour du GO qui va intégrer toutes les petites obédiences mixtes dans une maçonnerie spirituellement low-cost.

  • 4
    Jean-Yves 9 mai 2014 à 12:34 / Répondre

    @Librepenseur:
    MTCF, vu ton commentaires je pense qu’il faudrait songer à changer d’obédience plutôt que fulminer dans ton coin…
    Tout à fait d’accord @ Makhano, il y a tous ce qu’il faut pour être initié donc chacun est libre mais lorsqu’on est dans une obédience on sait lorsqu’on y netre les principes de celles-ci donc…

  • 3
    Makhno 9 mai 2014 à 10:01 / Répondre

    À sa façon, le GODF devient un club service où l’initiation restera un vieux souvenir pour vieux maçon. Il va falloir récrire tous les rituels, inventer de nouvelles légendes qui intégrent des personnages mythiques ou historiques féminins, tout un programme. On s’exclue sinédié du REAA (écrit par des hommes pour les hommes). Nous sommes en pleine confusion. Alors qu’il existe aujourd’hui tout ce qu’il faut pour être initié et pour s’initier (Loge masculine, féminine et mixte ??). Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? L’égalité nécessaire et utile entre les hommes et les femmes ne sont peut-être pas du domaine de l’initiation qui reste une démarche très intime et personnelle, loin du discours politiquement correct.

  • 2
    Chicon 9 mai 2014 à 09:56 / Répondre

    Les clubs comme Rotary et Lions sont venus a la mixité il y a vingt ans. Ce fut une aubaine pour ces clubs dont l’effectif chûtait. Bien evidemment cela a été progressif et habillé de bons sentiments. Cela laisse a penser que derriere la mixité prônée par le GODF au nom de l’égalité philosophique, il pourrait se cacher un intérêt matériel.

  • 1
    Librepenseur99 9 mai 2014 à 09:33 / Répondre

    Membre depuis bientôt 38 ans de la GLDF, en lisant cet article je fulmine dans mon coin. Pourquoi l’obédience à laquelle j’appartiens n’accepte pas que des sœurs puissent venir nous visiter comme nous, frères de la GLDF, pouvons aller les visiter.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
b4c3f094167d796c8601bc600c9a4632ssssssssssssss