Temple GO Dole
Photo Serge Dumont, Le Progrès.

L’ancien temple du GODF de Dole mis en vente !

Par Géplu dans Loges

Ainsi que l’indique l’article sur le site du journal Le Progrès, leprogrès.fr, Le bâtiment, situé à l’angle du quai Pasteur et de la rue de la Bière, est vendu 127 000 euros (…) L’immeuble de 170 m habitable comprend un petit jardin de 60 m. L’immeuble abrite depuis 1861 la loge doloise du Grand Orient de France, créée vers 1763 sous le nom de « silence inviolable », puis baptisée depuis 1785 loge « du Val d’Amour ». (…)

L’immeuble appartient à la Sogofim, société qui gère le patrimoine immobilier du GODF, et il n’est pas courant qu’elle mette en vente l’un de ses temples ! Les raisons de cette vente sont multiples : le bâtiment n’étant plus aux normes, d’importants travaux auraient été nécessaires pour le réhabiliter et le fait qu’il soit classé aux monuments historiques ne facilitait pas ces travaux, et surtout il est trop petit pour les besoins actuels du GODF de la région. La Sogofim a récemment pu racheter l’ancien temple de la GLNF de Dole, construit il y a une quinzaine d’années, et déménagé sa loge. Elle n’a donc plus l’utilité de ce pourtant très beau local…

Mais comme le fait remarquer le journaliste du Progrès Serge Dumont dans son article, la transaction ne sera pas facile Car le futur acquéreur devra respecter la « salle des banquets » et son « décor en panoramique représentant plusieurs paysages dolois vus au travers d’arcades à balustrades » ainsi que le temple proprement dit, « avec son décor plus abstrait de panneaux séparés par des pilastres ». Les travaux avaient été réalisés par l’architecte Philippe Ruffier et le décor par le peintre Mugnier. « Dans les deux pièces les plus significatives se retrouve quantité de représentations symboliques, ainsi qu’un abondant mobilier significatif en partie ancien », conclut la notice des Monuments historiques.

dimanche 14 février 2016 Pas de commentaires

Étiquettes : ,

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
lectus Donec Curabitur Nullam et, dapibus risus. ipsum consectetur