Engagmt dHumanisme

solidaire et citoyen, un revenu pour tous, à Lyon 19 mars

Par Géplu dans Manifestations

Dans le cadre des Engagements d’Humanisme, le Grand Orient de France et les loges lyonnaises du GODF organisent, Samedi 19 mars, de 15h à 17h30 Salle Victor Hugo 33 rue Bossuet à Lyon une conférence publique sur le thème : Solidaire et citoyen, un revenu pour tous.

Interviendrons Marc de Basquiat, Économiste, Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence, Anne Eydoux, Maître de conférence, Collectif Les économistes Atterrés, Jean-Louis Touraine, Député, Secrétaire de la Commission des Affaires Sociales. Le débat sera modéré par Jacques Hennion, Conseiller de l’Ordre du GODF

Pour des raisons de sécurité et d’accueil, il est nécessaire de s’inscrire à conferencefm.20160319@gmail.com
Téléchargez le programme de la journée : Engagements d’Humanisme-190316

mercredi 09 mars 2016 12 commentaires
  • 10
    réboussié 17 mars 2016 à 14:26 / Répondre

    de moins en moins de travail ? les enfants et esclaves hindous , chinois ou africains apprécieront
    en outre , mon chef comptable me répétait souvent crédit = débit ? donc question ? on prend le pognon ou ? Ach! so ! c’est l’état qui paye ?
    j’ai aussi planché sur le sujet : en gros , pour être bien compris , deux repas par jours fournis , deux paires de chaussures par an ? dix litres d’eau par personne ? l’e-mac en prime pour ceux qui sont sages ? ou en période pré-électorale ?
    Sur le fond ? le minimum vital , besoins primaires , culturels ……sécurité …. être contre ? mais comment ? c’est peut être sur cet aspect que le FM peut réfléchir ? éviter de créer un statut de « inactif  » ? en opposition avec celui de producteur , celui qui nourrit les autres ? et qui fera la vaisselle in fine ?
    cette proposition à priori humaniste oublie un détail , la composante « identité professionnelle » du citoyen , celle qui évoque l’utilité sociale , la participation à la vie de la communauté . ne se limitant pas à glisser les pieds sous la table .
    technique et économie ne suffisent pas à créer du lien social , on peut discuter sur le coté psychologique , sociologique , mais derrière les techniques mêmes médicales il y a l’homme et la femme , ses besoins matériels (Pyramide de Maslov ), certes , mais ses rêves ? ses désirs , ses pourquoi ? le RMI ? même mon chat , en plus des croquettes , il veut autre chose …étonnant non ? et ce n’est qu’un chat ..

    • 11
      yasfaloth 17 mars 2016 à 18:35 / Répondre

      J’aime bien tes interventions et ton style un peu décousu mon Frère Réboussié…
      .
      Oui… quand je pense qu’on est censé, pour beaucoup d’entre nous s’être exclamé « Gloire au Travail ! »…

      • 12
        réboussié 18 mars 2016 à 09:57 / Répondre

        décousu ? mon TCF ? quand je parle de qui fera la vaisselle ? j’ai un petit fils de quelques mois , nourri , vêtu ,câliné par sa maman , elle lui change aussi ses couches .. c’est plus clair ?
        c’est un temple qu’on veut bâtir ? ou une crèche ? je m’interroge , juste , travail intellectuel après de longues années en opération sur le terrain ..le crayon après le maillet en quelque sorte …un dessin ..d’un dessein ou destin possible ?
        bon , OK , je m’amuse un peu aussi …..en espérant faire un peu sourire …

  • 9
    CHERET Pierre 16 mars 2016 à 11:17 / Répondre

    Il y a vingt cinq ans, j’ai fait une planche dans plusieurs loges de ma région pour prévenir que la mise en place des objectifs, l’automatisation et la rentabilité des investissements conduiraient à un chômage total sans ressource si on ne changeait pas l’organisation de la société. J’ai été pris pour un illuminé !
    Et dès 1935 Jacques DUBOUIN proposait une économie distributive.

  • 5
    RENAULT Michel 9 mars 2016 à 18:40 / Répondre

    Tous mes voeux de réussite pour: Solidaire et citoyen, un revenu pous tous.
    FRATERNITE
    Bon courage à tous
    Michel RENAULT

  • 3
    Patrice Deriémont 9 mars 2016 à 11:30 / Répondre

    Dans un contexte où la société a des besoins de plus en plus faibles de travail, le droit à la citoyenneté économique tend inévitablement à être dissocié du critère de l’utilité sociale. Cette dissociation peut prendre différentes formes.

    La première, qui est encore la plus répandue, consiste à vouloir multiplier les emplois en tant que supports de la citoyenneté économique, indépendamment de leur utilité ou inutilité. On multiplie les petits boulots, on incite les entreprises non exposées directement à la concurrence étrangère à utiliser par unité de produits plus de travail que nécessaire, ou encore on subventionne fiscalement les emplois de personnel de maison dans les ménages les plus aisés.

    La seconde forme de dissociation entre citoyenneté économique et utilité sociale est l’institution d’un revenu d’existence garanti indépendamment de toute activité. La France a mis en place au travers du RSA une première étape qui pourrait aboutir à sa généralisation. Cette formule présente l’inconvénient d’être identique pour tout le monde et même si on l’associe à une activité socialement utile obligatoire, ce revenu ne confèrerait pas l’intégralité des droits économiques et sociaux attachés au travail emploi. Le GODF a travaillé sur ce chantier il y a une quinzaine d’années, j’en avais été comme je l’ai dit précédemment, avec le Frère Guy Arcizet un des acteurs.

  • 2
    astronome64 9 mars 2016 à 11:26 / Répondre

    Il est grand temps de travailler sur ce chantier !!! Déjà le CjD avait réfléchi sur ce sujet au début des années 90 avec Yoland Moreau !!! et notre atelier a travaillé dessus il y a bientot 6 ans ( Guy arcizet est un appui important !)!!! C’est peut-être plus imaginatif que les Khomeries actuelles non ???

    • 4
      Blazing Star 9 mars 2016 à 14:34 / Répondre

      @astronome 64 – dans le cadre de la citoyenneté économique dans un monde où les besoins en travail sont de plus en plus faibles, un revenu pour tous est nécessaire. Mais aussi dans un monde sans repères tel que ceux de la famille du siècle précédent, monde où le temps libre augmente, une présence, un conjoint quel que soit son sexe est necessaire.

      • 6
        Speculum 9 mars 2016 à 20:16 / Répondre

        Blazing star il te faudra trouver une femme ou un garçon touchant le RSA, et ne pas déclarer vivre en couple. Un logement du bureau d’aide sociale, l’électricité et la médecine gratuite de la CMU, cela fera l’équivalent d’un SMIC. Les agriculteurs bretons ne gagnent pas autant en se crevant pour certains. La vie est belle, vive les besoins faibles en travail sponsorisés par les francs maçons.

        • 7
          astronome64 10 mars 2016 à 10:39 / Répondre

          commentaire un tantinet succinct, voire sommaire… il faut aussi inclure la part des subventions européennes non ??

        • 8
          Bandit 10 mars 2016 à 11:13 / Répondre

          @ SPECULUM:
          Ce n’est pas parce qu’un agriculteur breton ne gagne pas sa vie qu’il faut réduire la part des gens touchant le RSA. Il faut oeuvrer aussi pour que ces agriculteurs puissent vivre de leur travail.
          Tu vois on a du pain sur la planche.

  • 1
    Patrice Deriémont 9 mars 2016 à 10:52 / Répondre

    Nous avions travaillé sur ce sujet en Région Ile de France à la fin des années 90. J’étais en charge d’un « chantier » sur le RME (revenu minimum d’existence). Ce chantier avait été repris après mon élections au Conseil de l’Ordre par Guy Arcizet qui en collaboration avec l’association AIRE (association pour l’instauration d’un revenu minimum d’existence) a publié un livre sur le sujet.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
dolor. ut adipiscing nunc felis in Lorem dictum sed