Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances jusqu'au mercredi 15 août.

 

Rendez-vous le jeudi 16 août pour la reprise

 

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter la base de données du site : plus de 11 000 articles y sont stockés, sur tous les sujets maçonniques !

JP Servel Alpina

Jean-Pierre Servel interviewé par la GL Alpina

Par Géplu dans Dans la presse

C’est à l’occasion de sa visite à la Grande Loge Suisse Alpina pour sa récente Tenue de Grande Loge à Lugano que Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française a répondu aux questions des rédacteurs de la revue Alpina.

À la question : Quelles sont les principales actions que vous avez entreprises pour sortir la GLNF de la crise à laquelle elle était confrontée, avant votre accession à la grande maîtrise en 2012 ?, Jean-Pierre Servel répond : Tout d’abord nous souhaitions rétablir l’harmonie au sein des Loges. Cela s’est révélé assez facile, car les frères souhaitaient sortir de cette crise ; la paix a ainsi été retrouvée en 2013. Ensuite, il s’agissait de restaurer la confiance avec les autres Grandes Loges, suite aux 62 retraits de reconnaissance et coupures de relations. Enfin, il fallait remettre de l’ordre dans nos juridictions ce qui a eu, entre autres, pour conséquence la création du Suprême Conseil National de France.

Et à la question : Que vous a apporté la Grande Maîtrise à la veille de passer le flambeau après six années ? Mes grandes joies ont été de voir la GLNF se relever grâce à l’effort de tous les frères, ainsi que de visiter les Loges et d’être à leur contact. J’ai aussi pu mettre en œuvre des idées qui me tenaient à cœur comme développer le bonheur, la formation et le travail au sein des Loges. Cela a été riche, mais je suis heureux de la perspective de m’occuper de mon jardin en 2019.

vendredi 06 juillet 2018 19 commentaires
  • 15
    Chicon 11 juillet 2018 à 12:04 / Répondre

    Jean Pierre S a la cervelle d’aplomb

  • 13
    Jak BOAZ 11 juillet 2018 à 07:36 / Répondre

    De l’intérieur de la GLNF (je le souligne par clarté du propos),
    Incontestablement le GM JP SERVEL a redressé la colonne brisée qu’était la GLNF. Pourtant rien n’indique que la leçon ait été retenue. Et sur ce point, il s’agit bien des Frères qui la constituent dont il convient de parler. Le manque de travail, le confort bourgeois de l’obédience, la culture d’une fraternité parfois limitée à celle que bien des Frères pourraient avoir au troquet du coin, etc… sont autant de facteurs fragilisants pour un avenir incertain. Cela a été dit dans le premier commentaire, cette déclaration presque hallucinante du rapport entre le céleste et le terrestre lorsqu’il s’agit nommément de STIFANI. Non pas tant que la symbolique soit indiscutable ou non, mais que son incarnation a ce moment précis amène les Frères à voir STIFANI comme tel au moment le plus « trash » d’une obédience perdue… L’histoire l’a démontré.
    Seconde raison qui semble plus inquiétante encore. Y a-t-il eu une volonté collective de comprendre ces enchaînements jusqu’à en tomber ? Aucune. C’est tellement vrai que cette FM « régulière et reconnue » par les anglo-saxons, point d’orgue et raison d’être de la GLNF et bien, au moment où elle l’a perdue, presque aucun frère n’a tiqué, considérant que la fuite de près de 20 000 frères était nettement plus problématique…
    Et, me direz-vous, qu’en fut-il lorsque l’obédience la retrouva (la sacro-sainte « régularité et reconnaissance » ?
    Et bien rien du tout de plus ou de moins ! Tout le monde étant alors plutôt absorbé par le plan de charge de l’obédience et son compte d’exploitation qu’il fallait sauver. Croyez bien que ce n’est pas ici dans mon commentaire une critique ab nominem sur tel ou tel (dont tous ne font que passer par principe et qui donc n’aurait pas de sens), mais pour souligner que les grands principes fondant une obédience sont ramenés parfois, à leur portion congrue lorsque l’ancrage matériel est si fort (culturellement) qu’on oublie les principes symboliques essentiels. Dernier exemple consolidant cette inquiétude, le taux de démission des Frères Maîtres. Ce signal devrait être fort, si pour autant il est volontiers constaté et déploré, aucune analyse profonde et sérieuse n’ont à ce jour été mis en place pour comprendre réellement le phénomène et améliorer ce point. Je sais que ces quelques propos beaucoup de Frères pourraient reconnaître d’autres obédiences…, mais il se trouve que celle-ci est la mienne et que c’est celle-ci qui m’importe. Si un travail a, incontestablement été fait, il faut être d’une grande vigilance, oeuvrer SUR LE FOND ( travailler sans relâche sur les rituels, la formation, comprendre le sens de ce qui est fait en loge et surtout répondre à la question – toujours par le travail – Que venez-vous faire en loge ? Enfin, accepter l’idée que des Frères qui n’ont pas travaillé dans les 3 premiers grades ne travailleront pas plus ailleurs. Dans ces conditions, valider la chaîne de transmission, etc…etc…) sachant que les mêmes causes, si elles ne sont pas résolu avec une véritable volonté, risque de provoquer à terme, les mêmes effets. D’avance toutes mes excuses et respect pour les Frères que mes propos auraient pu choquer. Frat.:

    • 14
      templum 11 juillet 2018 à 11:55 / Répondre

      entre le J et le B….
      n’oublie pas que JP SERVEL a remis la loge au Centre.
      c’est donc aux FF de la loge à se prendre en mains.
      JP S a même mis (il y a deux décembres)au défit les VM de s’assurer eux-mêmes de leur succession (Tronche des GM provinciaux et de leur collège).
      les départs sont ennuyeux mais sont-ils la conséquence du mal vécu ou de la précipitation antérieure à « recruter »?.
      La GLNF est la place où l’on se découvre:
      – certains se contentent de faire des affaires
      – d’autres préfèrent faire « leur affaire ».
      comment ne pas espérer que les premiers n’aient pas un jour la « grande secousse »?
      la seule solution est de continuer (tel le colibri du conte) à travailler. le GA ou le bon Esprit s’occupe du reste.

    • 16
      cotisant 11 juillet 2018 à 12:18 / Répondre

      mon BAF JACK BOAZ, je suis très surpris par ton analyse de « l’état de l’obédience GLNF  » .
      on ne doit pas parler de la même GLNF ou alors ne pas appartenir a la même obédience ou alors…….., la formation au sein de l’obédience et des provinces a porté ses fruits , beaucoup de loge d’instructions et de recherche ont émergé pour le plus grand bien d tous les FF .
      l’épreuve de la scission a été un traumatisme pour beaucoup de FF et cela a renforcé cette fraternité , enfin dire que la GLNF a un coté Bourgeois est assez déplacé compte tenu du tissu qui la compose .
      pour la régularité et la reconnaissance , cela a toujours été notre ADN , une histoire , une tradition a laquelle nous sommes attachés .
      dire que la phrase de JPS alors Grand Orateur était déplacé , voir hallucinante , c’est la sortir d’un contexte et d’un discours très orienté en forme d’avertissement au GM de l’époque , mais il est vrai que le second degré est souvent difficile a comprendre .

      • 17
        JaK BOAZ 13 juillet 2018 à 00:15 / Répondre

        Mon BAF,
        Etre « en conscience » telle que nous l’enseigne notre démarche, est d’abord faire preuve de lucidité : aimer c’est aussi reconnaître les faiblesses d’un système que l’on aime pour le rendre plus fort et plus durablement vivant. Bref, ce n’est pas un « gros mot ». Cela est non seulement pas incompatible mais fortement conseillé, à condition que cela soit fait dans un esprit constructif.

        Avant de revenir à l’essentiel, allons à la fin où tu suggères la formulation d’alors du GM JP Servel comme du « second degré en forme d’avertissement ».
        Alors ça, c’est sacrément fortiche. On a plus qu’à rajouter qu’avec l’aide de madame Irma et sa boule de cristal, notre éminent et TRFrère prévoyait déjà au sortir de cette belle phrase, la triste décrépitude qui nous attendait. Mieux, cette même phrase annonçait-elle l’arrivée d’un sauveur…?!
        Alors moi je te le dis tout net, et même si on a toujours tendance naturelle à donner une explication positive à ce qui nous échappe ou nous dérange, je n’y crois pas une seconde.

        En ce qui concerne nos frères et mon rapide qualificatif de « bourgeois », il est indéniable que notre obédience correspond à une population plutôt CSP+ soit : profession libérale, décideurs, chefs d’entreprises, cadres, agents de maîtrise même si bien sûr, il y a également des employés et fonctionnaires voire des ouvriers. Sauf à les considérer comme des « bobos » ou « babacools », on peut donc humblement et simplement convenir que le meilleur qualificatif est celui employé (ce qui n’est pas non plus un « gros mot »).
        Là aussi, ne pas le constater serait faire preuve d’une légère mépris quant au panel social représenté. Cela ne constituant en rien un quelconque reproche donc je ne vois rien ici à nous faire peur en le disant.

        Enfin, quant au travail des loges de recherches, combien y participent ?… Mieux, sur la masse des 29000 frères, combien en connaissent l’existence hors la représentation de la si synthétique et survolée « Minute du représentant de Villard de H. » ?
        Admettons en toute fraternité que nous ne soyons pas d’accord (ce qui est riche pour l’un comme pour l’autre), et imaginons qu’un sondage sur ces questions* soit effectué au sein de l’obédience (on peut rêver).
        Assurément, c’est avec plaisir que j’aurai à découvrir les résultats avec toi.

        J’ajoute enfin qu’ayant constaté comme comme toi (sic) « …l’épreuve de la scission …et le traumatisme », qu’il n’y rien de pire que d’ignorer ce qui peut nous interpeller. Risquant alors presqu’à coup sûr, de les revivre à terme. En revanche, retenir les leçons fait avancer, jamais l’inverse.
        Bisesss respectueuses et crois bien que si je n’avais un intérêt marqué pour mon obédience, je n’aurai jamais pris le temps d’un tel message… CQFD

        * Questions de cet hypothétique sondage qui pourraient être par exemple:
        > Comment noteriez-vous le contenu d’étude et de travail proposé par votre loge tout au long de l’année ?
        > Quels sont à votre avis les meilleurs garants d’une bonne transmission:
        – le VM ? les 2 FF Survt ?, votre parrain ?….
        > Pour les FF Maîtres : Après les 3 premiers grades que vous venez d’acquérir, quel va être désormais votre travail, démarche et qu’en attendez-vous ?
        Etc…etc….
        et puisque cela te semble une évidence pour tous:
        > Quel est l’Adn de la GLNF ?

        • 18
          templum 13 juillet 2018 à 09:01 / Répondre

          Cher « entre J et B »…
          1- JP Servel n’est pas « prophète » en évoquant le « lien ». Il est seulement lucide et « menace » Stifani » comme tout orateur averti son « maitre » (cf. le bouffon du roi…seul lui peut dire la « vérité »). Qui de sérieux et connaissant les deux FF peut penser que JP S reste au premier degré…juste pour quémander une caresse?
          2- l’avenir des FF de la GLNF est entre leurs mains:
          – ils sont désormais libres d’appliquer nos statuts et de vivre leur M en loge….reste encore ceux qui courent derrière un « grand tablier ».
          quoi de plus est-il nécessaire?

        • 19
          cotisant 13 juillet 2018 à 09:29 / Répondre

          cher JB ,
          il n’y a de ma part aucun esprit de polémique avec un F .
          sur JPS et son discours , je te conseille d’en discuter avec lui , il n’était ni visionnaire ni MME Irma mais lucide et conscient .
          je crois que la FM en générale a des membres qui sont représentatifs de la société dans son ensemble et la GLNF comme les autres , ni plus ni moins que les autres .
          sur la formation , ces dernières années ont été un accélérateur et les provinces ( en tous cas celles que je connais bien ) ont beaucoup travaillé dans ce sens .( j’y ai pris part )
          le sondage serait d’ailleurs une bonne idée pour faire un bilan , il nous reste a continuer toi comme moi pour ce que nous aimons et croyons sincère pour la GLNF et la FM en générale .
          bises

  • 12
    cotisant 8 juillet 2018 à 22:08 / Répondre

    le GM de la GLNF avait des objectifs précis sur lesquels il avait pris des engagement si il était élu , l’harmonie et la sérénité des FF dans les loges , la reconnaissance et la modification des statuts et règlement pour que ne plus avoir a connaitre une telle crise . en 3 ans l’affaire était bouclé , le 2eme mandat a été un travail en profondeur de la structure GLNF et une nette amélioration de nos relation avec les obédiences Françaises .

    JPS a été celui qui a su redonner a notre obédience la place qui a toujours été la sienne dans la maçonnerie régulière et de tradition dans la sérénité retrouvé .
    qu’il en soit a jamais remercié .

  • 8
    JP Bernard 8 juillet 2018 à 08:46 / Répondre

    JP Servel est quand même aussi celui qui a proféré lors de l’installation de Stifani que « le GM est l’ultime intermédiaire entre l »homme et Dieu »!.. (ça a même été publié par le mag de la GLNF, « Actualités »)

    Vous allez me trouver bien chichiteux mais c’est ça qui m’a empêché de revenir à la GLNF sous la grand maîtrise de quelqu’un qui est capable de sortir des énormités pareilles

    • 9
      templum 8 juillet 2018 à 10:25 / Répondre

      JP
      C’est fou les c…… qu’on peut dire quand « quelqu’un » est prêt à les entendre!
      ça me rappelle l’ironie des orateurs quand ils souhaitent que « ceux qui ont des oreilles entendent »
      JP SERVEL est avocat. On doit se marrer lors de ses plaidoiries.
      mais grâce! il est et restera le GM qui a remis la GLNF à sa vraie place. et tant pis pour qui « qu’en grogne »

    • 10
      Désap. 8 juillet 2018 à 10:29 / Répondre

      Servel est une grenouille de bénitier type IIIè Empire, il s’envisage en directeur de conscience et se comporte véritablement comme tel ; c’est un bourgeois emblématique de cette époque, complexé de n’être pas né. Les non-coupeurs de cheveux en quatre cultivés comprendront sans difficulté.
      Il nourrit un temps l’idée d’être la pierre angulaire d’une reconnaissance de la Maçonnerie régulière par le Vatican, nombre de ses déclarations ne laissent aucun doute à ce sujet.
      L’ampleur de la tâche a calmé ses ardeurs, il ne put néanmoins s’empêcher d’envoyer un courrier surréaliste au Président Macron.
      Bref, un bon chef, mais un Maçon étriqué qui n’apporte rien de particulier et surement par de hauteur à l’Edifice tant il est dévot.

    • 11
      yasfaloth 8 juillet 2018 à 16:33 / Répondre

      Je trouve que c’est une phrase qu’on peut très bien dire, dans contexte théiste comme celui de la GLNF, pour mettre un GM en face de ses responsabilités…
      .
      Tout dirigeant peut être en effet considéré, dans une GL spiritualiste, au delà d’un simple patron administratif, comme une pièce importante de l’interface entre ceux qui l’ont élu et leurs aspirations transcendantes : une sorte de « médiateur », et c’est déjà vrai pour un « simple » VM.
      .
      Personnellement, j’y verrais plutôt l’énoncé de la responsabilité (trop ?) écrasante du GM de la GLNF de l’époque, peut être même un avertissement voilé et dans les formes, de la part de quelqu’un dont la finesse manifeste avait compris le danger de cette nomination, et dont c’était la responsabilité en tant que
      Grand Orateur !
      .
      Ce qui n’a de toute évidence jamais été compris par le moins fin F.Stifani, qui a dit-on d’ailleurs « viré » sans ménagement JP Servel peu après… et puis ensuite par d’autres qui se sont focalisés sur la forme…

  • 7
    Pierre-Philippe Baudel 7 juillet 2018 à 10:30 / Répondre

    Curieuse approche ou vision, Cher Temple, que celle de percevoir les loges de la Franc-maconnerie comme une « machine à transformer le monde », là n’aura jamais été dans son histoire ni dans son approche initiatique son ambition. Et, c’est bien un tout autre et aussi son véritable dessein qui m’aura personnellement rendu heureux depuis des années dans ma vie.

  • 4
    Désap. 6 juillet 2018 à 20:37 / Répondre

    Mes compliments à Jean-Pierre Servel d’avoir remis la GLNF à l’ordre et ramener la paix dans les Loges.
    Pour avoir suivi de très près le déroulé des évènements des années 2013 et 2014, JP Servel et son Collège ont mené de main de Maitre une partie extrèmement délicate, ils n’ont commis rigoureusement aucune faute.
    En comparaison parce qu’on ne que la faire, D. Moreau s’est révélé être un amateur et de plus de piètre qualité puisqu’il qu’ils avait dans les mains la reconnaissance des 5 GGLL de Bâle clairement exprimée en janvier 2014 dont il n’avait qu’à formaliser l’acceptation, ce qu’il n’a pas jugé utile de faire le pauvre.
    En revanche, la dévotion religieuse que JPS favorise est pour le moins stupéfiante parce qu’elle n’est ni de près, ni de loin l’objet de la Maçonnerie, qui serait plutôt de s’en affranchir, et par ailleurs ceci est totalement inutile à la démarche et n’a jamais été réclamé par aucune puissance régulière, pas même la première.

  • 2
    MASSENGO ATHANASE 6 juillet 2018 à 14:57 / Répondre

    La GLNF applique-t-elle les principes de la maçonnerie universelle en soutenant les Dictateurs de certains états africains par ailleurs Grands Maîtres des Grandes Loges de leur pays.
    Ce citerai notamment le dictateur Sassou au pouvoir depuis 34 ans de type stalinien : prisonniers politiques, massacre des populations Lari de la region du Pool ( à noter le Symposium samedi 6 à Paris sur le génocide lari ).
    Et quelle est la position des autres Grandes Loges des Obédiences Françaises ?
    C’est ça la maçonnerie !

    • 5
      N'ZEBO bledou Firmin 7 juillet 2018 à 01:29 / Répondre

      Bonsoir et merci pour votre brillante intervention. Je sur bledou Firmin je suis à la recherche d’un parrain pour m’aider à appartenir à la précieuse fraternité je vous remercie

    • 6
      templum 7 juillet 2018 à 08:20 / Répondre

      Cher MS:
      – c’est ça la FM?
      Pas d’accord sur tes réserves (fraternellement)
      Mais que la loge soit « l’œuf » où le F se « retrouve » en lui-même et qu’il s’engage dans le Monde profane en fonction de ses convictions….d’accord!
      mais pourquoi vouloir systématiquement transformer nos RL en « machines à transformer le monde? »
      en Afrique et ailleurs, on retrouve des FM de toutes les obédiences « trafiquer » sans que le mot d’ordre vienne « d’en haut » …tant pis pour eux…dommage pour leurs victimes, mais où est la responsabilité des GL?

  • 1
    Pierre-Philippe Baudel 6 juillet 2018 à 12:11 / Répondre

    Perso. S’il se sera distingué tout particulièrement un Grand Maître ces dernières années, il est sans aucun doute Jean-Pierre Servel. Reste à lui souhaiter la meilleure fin de mandat possible. Acc Frat.

    • 3
      Aumont 6 juillet 2018 à 18:07 / Répondre

      JP Servel, s’est distingué du tandem diabolique des deux grands-maîtres précédents de la glnf. Bon travail dans la clarté et l’honneteté intellectuelle.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Aenean at venenatis odio Lorem quis justo lectus