FM SuperU Trebes

Dehors les franc-maçons….

Par Géplu dans Anti-maçonnerie

A Trèbes, le supermarché Super U dans lequel le colonel Beltram a été assassiné vient d’être victime d’actes de vandalisme. Des graffitis racistes et antimaçonniques ont été peints sur sa vitrine

C’est le journal L’Indépendant qui le révèle : Ce mardi, c’est vers 7h45 que les gendarmes ont été sollicités au « Super U » de Trèbes, où la vitrine du magasin a été la cible de tags douteux et remplis de fautes d’orthographe : « De Arnaud Amory a Arnaud Beltram, ce qui font désordre ici ne sonts jamais occitan » ; ou encore, « Dehors les francs-maçons, les arkis, les anglais. Dehors les Français venu ici sans raison » (sic)…

L’antimaçonnisme, même régionaliste occitan (une forme comme une autre de communautarisme) a encore de beaux jours devant lui. Les imbéciles qui ont écrit ces tags savaient-ils qu’Arnaud Beltram était franc-maçon ?…

jeudi 23 août 2018 8 commentaires
  • 8
    lazare-lag 25 août 2018 à 10:04 / Répondre

    « Est-ce que l’on s’enrichit vraiment de la différence? »
    Si tu es un F:., MAI68, je crois que tu viens de te trouver un beau sujet de planche!
    Ce qui m’inquiète un peu, peut-être pourrait-il s’agir d’une mauvaise interprétation de ma part, c’est que venant après la phrase précédente on pourrait comprendre que tu assimiles communautarisme et différence.
    D’ailleurs, avant que de savoir si l’on s’enrichit de la différence, comment définir cette différence?
    Différence par rapport à quoi?
    Différence par rapport à qui?
    Et si je suis différent par rapport à quelque chose ou quelqu’un, qu’ai-je en commun avec les autres? Et avec quels autres?
    Assimiler communautarisme et différence?
    N’y-a-t-il pas comme un hiatus entre ces deux termes?
    Communautarisme fait appel à communauté, à collectif, à un pluriel par rapport auquel on se situe, ou pas.
    Différence peut n’être que différence ou différences individuelles avec seulement un autre humain.
    Un homme et une femme expriment déjà une différence de taille, majeure, évidente, fondamentale.
    Et pourtant de cette différence manifeste peut naître de l’amour, un rapprochement de différences évidentes.
    Et de cette différence peut naître une communauté, la cellule familiale étant la première des communautés.
    D’autre-part ta question est angoissante au sens où on pourrait croire, toujours à cause de ce qui précède dans ton propos, que ta réponse est négative.
    Mais si l’on ne s’enrichit pas de nos différences, pourquoi avoir fait la paix avec nos voisins européens? Pourquoi même avoir construit avec eux un partenariat, une communauté, une union européenne?
    Avoir construit une paix durable avec bon nombre de nos ennemis d’hier, n’est-ce pas merveilleux? N’est-ce pas improbable?
    Nous sommes en PAIX sur notre continent européen, en tout cas sur notre sol métropolitain français depuis 1945, depuis 73 ans.
    Jamais, je dis bien jamais, la France et l’Europe n’ont connues dans leur Histoire une période de paix aussi longue, aussi intense.
    De l’accord de ces différences depuis 1945, 73 ans, ou depuis 1957, création de l’Europe moderne, nous ne nous sommes pas enrichis?
    Nos parents ont connus la guerre, sur notre sol.
    Nos grand-parents tout autant, du coup, une même génération en aura connu deux.
    Leurs propres parents, adonc la génération précédente, ont connu la guerre avec l’Allemagne de 1870, et la blessure non cicatrisée de la séparation de l’Alsace et la Lorraine.
    Nous mêmes, et nos enfants sont les premières générations épargnées par l’occupation d’une armée étrangère sur notre sol.
    Et il faudrait écouter les sirènes de certains pisse-froids qui voudraient détricoter tout cela?
    Quand on prend pour pseudo MAI68, j’espère qu’on ne peut être insensible à ces aspects d’enrichissement de différences, et j’espère qu’on évite tout ce qui pue et est nauséabond dans une pensée communautariste et néfaste comme on peut la voir dans certains mouvements nationalistes, dont je tairais ici volontairement les noms, et qui prônent seulement de l’étriqué, du repli sur soi, de l’ambition à courte vue de paillasson.
    Enfin, j’observe que hier, 24 août, c’était la Saint Barthélémy.
    Notre sol français ET notre sol européen a connu ce que peuvent être les horreurs d’une guerre, que dis-je, de plusieurs guerres de religion. On oublie trop souvent qu’elles ont été dures et longues, au point de les regrouper sous le qualificatif de guerres de Tente ans. Et ont touchées quasiment l’intégralité des Etats européens qui maintenant cohabitent volontairement dans une paix commune.
    Ensemble et différents.
    Voilà, c’est peu de choses de ma part, juste l’esquisse de ce qui me vient à l’esprit à l’instant présent.
    Est-ce que l’on s’enrichit vraiment de la différence?
    Oh que oui.
    Et ça ne veut pas dire être naïf sur ce qui se passe autour de nous.
    Notamment depuis le 07 janvier et le 13 novembre 2015. Notamment depuis un certain 11 septembre 2001 aussi.
    Car accepter les différences, ce n’est pas non plus être tolérant à tout et à n’importe quoi.
    Ce qui fait le ciment de ce que j’évoquais précédemment comme différences parmi les européens, c’est quand même un socle commun dé démocratie, de démocratie parlementaire, de représentation du peuple, de suffrage universel, même si ce n’est pas toujours sous forme républicaine.
    En conclusion, tout à fait provisoire à cette question je ne citerai pas comme on le fait habituellement Saint Exupéry avec son: « Si tu diffères de moi, loin de me léser tu m’enrichis », qui est une citation tronquée, mais je citerai la véritable citation de Saint Exupéry:
    « Dans ma civilisation, si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis ».
    Dans ma civilisation, quelques mots qui font …. la différence.

  • 5
    réboussié 23 août 2018 à 12:46 / Répondre

    quand on s’intéresse à l’école pour l’avoir longtemps fréquentée au siècle passé , certains remarquent que les victimes sont aujourd’hui sur l’estrade , symbolique du moins , processus qui me rappelle un vieux souvenir , initié à 9h du matin , 33 ème à 17 h , il doit rester quelques témoins ….je veux dire par là que vu ce que l’on voit …..il va devenir de plus en plus difficile de faire la différence entre les jeux de quelques guignols lapins et une revendication politique , aussi bête soit elle , car passé les bornes , il n’y a même plus d’opinion , juste l’écho d’une viduité abyssale , ce coup ci , on peut encore lire , mais quand on parlera des luttes intestinales inter-obédiences (semble t il suite à l’analyse des signes tracés par une sémiologue connu ..l’analyse ,pas tracé par le …) , car encore, ne savoir ni lire ni écrire , peut se rajouter l’ignorance du sens des mots ….le nationalisme , l’ennemi ? vu ce qu’ils ont fait de la nation , les derniers ? , je partage entièrement ….mais la destruction de la nation passait évidemment par la déconstruction de l’école …de la langue , de l’histoire ….c’est bien beau la mondialisation , mais peut être ben que les archis du monde entier ne se valent pas …surtout si on donne trop facilement les diplômes …..moi ? des sous-entendu ? mais je dis rien …m’enfin …

    • 6
      Un passant 23 août 2018 à 23:48 / Répondre

      Hè,c’est illisible …
      Comment que t’écris !!!
      Reprends toi et mets toi à l’ordre, ça fait du bien et permet de s’exprimer sans tout mélanger et avec un brin de cohérence.

      • 7
        réboussié 24 août 2018 à 15:28 / Répondre

        oui , les vieux ….maçons , ceux qui restent , on a du mal avec les « jeunes  » , surtout ceux qui viennent des ruines PS , rassembler ce qui est épars ? faut d’abord se reconstruire soi même , se rassembler ….non , ce n’est pas de l’humour ni de la dérision , ni de la moquerie facile , juste une pique pour la pensée unique , j’ai fréquenté , parti et syndicat …..je suis même allé voir en face , un temps( le FN n’existait pas encore et l’extrême droite à 1 ou 2 % ) , j’aime Bach et Brassens , Brel ….et je n’aime pas le rap, c’est vrai que la pensée unique , ça facilite le rassemblement de ce qui est épars ? deux tas ? les autres? des fachos ….C’est ce que j’écrivais plus haut , certains enseignants d’aujourd’hui ? génération NVB …c’est une image bien sur, cette personne a ses idées , ce ne sont pas toutes les miennes , je pense .
        j’ai fait il y a quelques temps une planche sur la complexité: puis je te conseiller Emergence , complexité et dialectique , de Lucien Sève Chez Odile Jacob ? Ensuite A Finkielkraut , la défaite de la pensée , de Chantal Delsol , la haine du monde , L’homme dévasté de Jean François Mattéi , le multiculturalisme comme religion politique de Mathieu Bock-Côté , Maurice Godelier aussi , imaginé , imaginaire et symbolique …..mais je pense que tu vas aussi les trouver illisibles …et sans cohérence ?? juste un détail , en loge ? je me mets à l’ordre quand nécessaire , au garde à vous ? jamais …ou à de rares exceptions et dans certains lieux … de mémoire …

  • 4
    tartuf_rit 23 août 2018 à 10:28 / Répondre

    Évidemment qu’ils savent qu’Arnaud B était F mais il est certain que la réaction des autorités religieuses ne fait rien pour arranger les choses. Et le « silence » des médias devant les turpitudes dénoncées par le chef suprême de l’Eglise apostolique et romaine mais jamais sanctionnées favorise ce type d’agissements. Surtout dans une période où pour des raisons que vous connaissez la seule solution pour survivre parait être le repli entre soi ce que l’on dénomme le communautarisme. Alors merci les « liberaux économiques » et leurs penseurs être un salarié des fonds de pension ça facilite les choses on voit cela, jusque chez nous

  • 2
    DURRUTI 23 août 2018 à 10:24 / Répondre

    Le nationalisme voilà l’ennemi !

  • 1
    Mai 68 23 août 2018 à 10:00 / Répondre

    Encore une conséquence du communautarisme qui se développe du fait notamment que la laïcité fait l’objet de grignotages « politico-démago » ( pléonasme ? ).
    Est ce que l’on s’enrichit vraiment de la différence ?

    • 3
      Géplu 23 août 2018 à 10:24 / Répondre

      Oui, tant que celle-ci n’est pas un rejet des autres.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
adipiscing elementum sit dapibus leo risus eleifend odio dolor. tempus Lorem