GLDF St Antoine Marseille
Le Château Saint-Antoine, à Marseille

Le « Château St Antoine », nouvel Hôtel de la GLDF à Marseille

Par Géplu dans Divers

Ouvert depuis septembre après avoir été inauguré au mois de juin par le Grand Maître Philippe Charuel et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, le « Château Saint Antoine », nouveau Hôtel de la Grande Loge de France à Marseille est sans aucun doute le plus beau fleuron du patrimoine de la GLDF après le siège de la rue Puteaux à Paris.

Le château appartenait à la Ville de Marseille. C’est le fameux « château de ma mère » de Pagnol. Il était en ruine et très proche de l’écroulement total lorsque la GLDF l’a acheté, rénové et agrandi avec une extension très moderne (à gauche sur la photo). Thierry Zaveroni, conseiller fédéral, a piloté le chantier, sans dépassement de budget ni de délai. Ce nouveau lieu réunit à ce jour 70 loges masculines, féminines et mixtes, environ 2000 Frères et Sœurs de diverses obédiences et juridictions, et peut accueillir de grandes manifestations maçonniques ou profanes. Il y a 9 temples : 1 grand temple de 400 places, 7 temples de 70 à 100 places, et un temple “aux étoiles”. Le parking peut accueillir 200 véhicules.

Pour tous ceux qui le découvrent, les Frères et les Sœurs des loges marseillaises comme pour les visiteurs, le Château Saint Antoine offre un confort de travail et d’accueil apprécié. Placé sous sa devise séculaire « Sans vanité ni faiblesse », chacun y trouve tout ce qu’on peut attendre d’un Orient de cette importance. Mieux, les Frères et les Sœurs des loges hébergées comme les visiteurs plus occasionnels, bénéficient de deux innovations :

Le Restaurant Saint Antoine, ouvert le midi, du lundi au vendredi (sauf le 1er mardi du mois), avec son vaste parking, sa terrasse ensoleillée, ses 2 formules et sa carte ; chacun peut venir déjeuner dans ce cadre de verdure, y compris accompagné de profanes. Réservations au 06 73 40 79 64. Et le soir la salle humide peut accueillir jusqu’à 200 Frères et Sœurs.
Le Comptoir du livre, qui réunit la Bibliothèque de prêt et la Librairie de l’Orient, est ouvert de 18h à 20h du lundi au vendredi, et chaque samedi ou dimanche pour les événements publics ou privés. Spécialisé dans les domaines qui intéressent les francs-maçons, outre les conseils de lecture, on peut y consulter, emprunter, acheter, commander tous les livres dans une sélection large et rigoureuse : Franc-maçonnerie, rites, symbolisme, philosophie, histoire, traditions, spiritualités, classiques, littérature, poche, beaux-livres, etc. Contact et commandes sur place ou en écrivant à librairiedelorient@gmail.com

A noter dans l’important calendrier de manifestations qui se constitue d’ores et déjà pour les semaines et mois à venir, il faut retenir la date du samedi 8 décembre : La loge #1 de la GLDF, Saint Jean d’Ecosse, Mère loge écossaise de Marseille, organise dans le grand temple le 3e opus de la tenue interobédientielle De Midi à Minuit. Nous en reparlerons bientôt…
.

Ce splendide vitrail, récupéré des anciens locaux, accueille les visiteurs dans le hall du Château Saint Antoine

samedi 27 octobre 2018 18 commentaires
  • 15
    Philippe 29 octobre 2018 à 15:41 / Répondre

    Impressionnant !
    https://vimeo.com/281796927

  • 14
    Jean_de_Mazargues 29 octobre 2018 à 12:31 / Répondre

    Superbe !
    « Actibus Immensis Urbs Fulget Massiliensis »

  • 9
    Emmanuel 28 octobre 2018 à 15:15 / Répondre

    « X conseiller fédéral, a piloté le chantier, sans dépassement de budget ni de délai. »
    Ca c’est un vrai scoop…. quand on se rappelle l’histoire récente….
    Ceci étant réunir 70 loges 2 fois par mois (5 par jour) un grand 200 m2 y suffit…. A quoi servent les capitations… quand on sait le nombre de FF et SS dans la détresse. Folie des grandeurs quand tu nous tient.
    Ainsi ça justifiera comme par le passé des déplacements de mamamouchis avec madame ou maîtresse au château…
    Pardon d’être à contre-courant mais ça m’enrage et je regrette moins d’avoir quitté cette obédience devenue la nef des fous.

    • 10
      Andre 28 octobre 2018 à 18:30 / Répondre

      Cher Emmanuel
      Je vous trouve très aigri et vos commentaires sont incompréhensibles. Vous parlez d’un conseiller Federal qui a piloté le chantier oui avec BRIO et sans dépassement de budget.
      Qu’entendez vous par « histoire recente »?
      Quid du grand 200 m2 ?

      Vous avez quitte cette obedience et vous avez surement bien fait car quand on est incapable de comprendre que cette realisation n’est pas faite pour satisfaire quelques egos d’ajoud’hui mais pour accueillir nos futurs freres qui seront la dans 10 ou 20 ans.
      Etre un frere de la GL c’est se tourner vers l’avenir et oeuvrer pour les autres.
      Alors oui en effet vous avez bien fait de partir
      Andre

      • 11
        Emmanuel 28 octobre 2018 à 23:43 / Répondre

        Affaire des aménagements du siège entre autres. Au fait est-ce que la clim marche??? Et l’Entraide subvient-elle aux besoins sans problème?
        Ma loge actuelle se réunit dans une arrière salle de restaurant et nos décors sont en carton pâte. C’est très bien ainsi aurait écrit Kipling qu’on devrait lire et relire.
        Humilité, discrétion, modestie…sont des valeurs maçonniques.

        • 12
          Andre 29 octobre 2018 à 08:53 / Répondre

          Je ne comprend toujours pas ce que veut dire « le siege »
          Le clim fonctionne parfaitement je vous rassure ainsi que notre entraide toujours très opérationnelle envers nos frères dans le besoin.
          Je vous souhaite de bonnes tenues mais il n’est pas necessaire d’etre dans la précarité pour bien travailler.
          Comme aime à le dire le fameux conseiller Fédéral
          , CE LIEU N’EST PAS FAIT POUR EBLOUIR MAIS POUR ECLAIRER
          André

  • 7
    Lionel 28 octobre 2018 à 09:51 / Répondre

    N’etant pas de Marseille, mais y ayant des déplacements professionnels, j’avais l’habitude de visiter la veille dans l’ancien lieu pas trop loin de l’hôpital de la Timone, alliant ainsi le travail spirituel au travail profane. Pour des usagers de transports en commun comme moi, je n’ai toujours pas compris comment faire pour aller au château.. si des frères marseillais peuvent me conseiller , je suis preneur !!!

    • 8
      Michel Lecour 28 octobre 2018 à 11:10 / Répondre

      Forcément, c’est un peu plus loin, et sans doute moins pratique en transports en commun (la Ville n’est pas exemplaire dans ce domaine !).
      De la place Castellane, il faut prendre le bus 50 au début de l’avenue Cantini, direction Les Escourtines.

      De Sainte-Marguerite-Dromel, il faut prendre le bus 15S, direction La Valentelle.

      Dans les deux cas il faut descendre à l’arrêt Léon Bancal-Saint Menet (face au cinéma 3 Palmes),
      et marcher 10-12 minutes sur la montée Commandant de Robien, puis le début du boulevard Sebastianelli.

      Le tram ou le métro, c’est pour plus tard.

      • 13
        Lionel 29 octobre 2018 à 10:09 / Répondre

        Merci pour ces conseils. Ça permettra au moins d’y arriver et je pense qu’à 23:00-minuit cela ne doit pas être compliqué de se faire déposer près d’un métro par un frère qui travaille à domicile !…

        • 16
          lazare-lag 30 octobre 2018 à 07:29 / Répondre

          Si le F:. est sympa il te déposera même devant ton hôtel. Et comme tous les FF:. marseillais sont sympas tu n’auras qu’à choisir la couleur de la voiture dans laquelle tu veux monter!

          • 18
            Lionel 30 octobre 2018 à 14:49 / Répondre

            Vous etes trop cool et c’est pour cela que j’adore vous visiter !!! C’était déjà le cas à Rabateau (à cet endroit et à cette heure, on pouvait tomber sur de la compagnie juste en passant la porte, charmante au demeurant, mais … comment dire… pouvant porter atteinte en toute liberté à notre réputation de « bonne moeurs »!!!

  • 5
    J.L. Trillo -Barcelona- 27 octobre 2018 à 20:43 / Répondre

    MAGNIFIQUE !!!! TOUT UNE EXEMPLE,…..Abrazos fraternales.

  • 4
    Lionel MAINE 27 octobre 2018 à 18:45 / Répondre

    Aurait-on plus d’informations sur ce magnifique vitrail ,
    D’avance, merci.

    • 17
      Michel Lecour 30 octobre 2018 à 14:30 / Répondre

      Lionel, ce vitrail a effectivement une longue histoire puisqu’il a accompagné les loges de la GLDF, et du SCDF, depuis plus de 40 ans. Il était installé à proximité des cabinets de réflexion dans le temple que nous occupions au Cours Lieutaud, puis il a passé 37 ans sur le parvis du grand temple dans les locaux du Bd Rabatau.
      L’été dernier il a été démonté, restauré, réparé et nettoyé par une spécialiste des vitraux, et réinstallé dans le hall d’accueil du Chateau Saint Antoine.
      Par contre je ne sais pas encore qui l’a réalisé, ni quelle année précisément, mais je finirai par le savoir.

  • 3
    Blazing Star 27 octobre 2018 à 16:46 / Répondre

    Cela a de « la gueule », il manque un parvis avec des arbres et ce sera grandiose.

    • 6
      Andre 27 octobre 2018 à 20:51 / Répondre

      Mais tout y est …
      Les arbres dans le parking il y a egalement un jardin d’agrumes.
      Il y a deux parvis un a l’intérieur a l’entre Ou sec trouve le vitrail l’autre a l’exterieur devant le Château

  • 1
    Yvan d’Alpha 2180 27 octobre 2018 à 09:12 / Répondre

    Le château Sainte Antoine n’est pas le château de la Busine ou « château de ma mère » de Pagnol. Ils sont certes relativement proches l’un de l’autre mais celui de Pagnol a été rénové pour y organiser diverses manifestations culturelles ou cinématographiques (concerts, spectacles, etc.).

    • 2
      Andre 27 octobre 2018 à 10:11 / Répondre

      Tout à fait. En revanche c’est celui ou le proprietaire ancien militaire ( le commandant de Robien ) offrait des roses à Augustine Me Pagnol la maman de Marcel lors de leurs passages

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
risus. id, Curabitur dolor. porta. non libero Phasellus dapibus